mercredi 26 février 2014

J'arrive difficilement à résister à la sensualité et aux jambes nylonnées de la collègue Sophie

Il y a de ces femmes qui dégagent une telle sensualité.

La collègue Sophie, qui ne cesse de grimper les échelons hiérarchique de l'entreprise, arrive à tout coup à faire bander tous les mecs qu'elle croise sur son passage. Je ne connais pas un compagnon de bureau qui peut résister à cette explosion de sensualité sur pattes.

Je n'ose même pas penser à la quantité d'hommes qui ont  imaginé les formes plus que parfaites de cette louve lors de leur séance de plaisir conjugal avec leur épouses respectives... C'est dire à quel point elle ne laisse personne indifférent.

Elle a du en faire couler des litres de sperme cette parfaite coquine !!

Il n'y a pas une journée où cette jeune professionnelle aux yeux trop verts n'affiche pas un look digne des meilleurs films de Marc Dorcel.

Toujours vêtue de façon classique, sexy et BCBG, la belle arrive toujours à me faire bander. À nous faire bander.

Encore aujourd'hui, petite robe noire classique, escarpin vertigineux, nylons diaphanes et décolleté appétissant figuraient au menu du jour. C'est toujours de bon goût, mais avant tout, c'est toujours déstabilisant.

Essayant toujours de trouver une excuse bidon pour passer devant son bureau, ce mercredi de février ne faisait pas exception. Ses bas ultra-diaphanes noirs embellissaient vraiment trop ses jambes aux lignes athlétiques.
Je n'y peux rien, les années qui passent n'améliorent en rien ma perversion chronique pour cette mince pellicule soyeuse qui recouvre les jambes féminines.

En fin d'après-midi donc, assise sur le bureau d'une de ses collaboratrices, Sophie s'affichait avec une belle insouciance.  Sans probablement s'en rendre compte, elle offrait à son auditoire, telle une artiste qui dévoile ses oeuvres dans un vernissage, la bande de son bas auto-fixant.

C'est à peine si je pouvais camoufler l'écume qui s'écoulait de ma bouche.

Mais surtout, c'est à peine si je pouvais dissimuler cette énorme érection qui s'est pointée soudainement dans mon Joe Boxer.

Sophie possède ce don unique de me déstabiliser et me faire bander instantanément. Et aujourd'hui encore, ces agréables gouttes pré-éjaculatoires sont venues imbiber mes sous-vêtements devenus momentanément trop petits...

Même si ce n'est pas le cas, j'adore m'imaginer que ma délicieuse collègue enfile ses nylons que pour moi, que pour me faire plaisir, que pour me faire bander, que pour me rendre heureux.

Je vous le jure, cette femme là sait comment venir me chercher, même si je sais trop bien que jamais je n'oserais aller plus loin avec elle.

Je suis trop jaloux de cette belle complicité clandestine qui nous unit. Et encore plus jaloux de ce désir brûlant qui me consume...

Et surtout, il ne faut pas oublier qu'il y a ma belle italienne qui réussit continuellement à me stimuler... et ce, à quelques pas du bureau Sophie ...

Cependant, je dirais tellement oui à un effleurage pas du tout accidentel de ses jambes parfaitement nylonées. Oufff


lundi 24 février 2014

Infidèle et toujours heureux

Et oui,

Toujours infidèle, et surtout toujours très heureux.

Il y a longtemps, très longtemps...

J'avais pris la décision de fermer temporairement, ou presque définitivement ce blogue.

Ma auto-proclamée et surtout très fausse notoriété, m'étaient monté légèrement (beaucoup) à la tête...

Pour un narcissique de mon espèce, cette popularité presque inexistante semblait avoir un effet toxique sur moi...

J'avais donc besoin de fermer boutique, de prendre du recul, de me distancer de toutes ces relations mi-virtuelle, mi-réelle afin de focuser sur les choses importantes de ma vie,,, c'est à dire les relations extra-conjugales !!! (et aussi d'autres trucs, mais de moindre importance)


-------------------------------------------------------------------

Évidemment, disparaître de la sorte n'apporte que du bien.

Je me sens inspiré, mais surtout très excité de mettre par écrit mes récits des dernières années.

Mes activités reliées au monde de l'adultère furent très abondantes. Et tellement bandantes.

Malgré mon silence, sauter la clôture continuait à être mon hobby favoris. Et cela risque de l'être jusqu'à la fin de mes jours.

J'ai donc tout plein de trucs, tous plus insignifiants les uns des autres, à partager avec vous.

Je vais surement parler de ma relation torride et tellement jouissive avec ma belle italienne Cristina.

Je risque aussi  d'élaborer un peu plus sur mes péripéties inspirantes avec ma collègue Sophie.

Sans oublier, bien entendu, mon retour à la vie conjugale normale avec l'épouse de toujours (qui a presque été mon ex-épouse), Chantal.

Alors, c'est à suivre...


Membres