mardi 7 février 2012

Les plaisirs de l'intensité avec Cristina

Plus les jours passent et plus le niveau d'intensité progresse vertigineusement entre Cristina et moi.

C'est complètement débile à quel point nous sommes en train de tomber follement amoureux l'un de l'autre.

Ses confidences, ses agissements, son langage non-verbal et toutes ses questions existentielles ne font plus aucun doutes sur ses intentions. Ma plus que très séduisante collègue aux yeux amandes et à la magnifique chevelure ébène ne souhaite qu'une chose : vivre une torride histoire d'amour avec son compatriote de plancher.

Toutes les excuses sont bonnes afin que nous puissions passer un peu de temps ensemble. Nous allons diner ensemble, nous nous évadons quelques minutes dans les escaliers de secours afin de s'embrasser passionnément, allons prendre un café ensemble à la moindre occasion et finissons toujours nos journées sur les sièges de ma voiture dans une petite rue tranquille près de notre édifice.

Plus les jours avancent, et moins je sens où cela va nous mener...

Une chose est claire, elle me plait énormément.

Sa seule présence à mes côtés et ses doux baisers m'excitent terriblement. Elle ne fait qu'effleurer mon genou avec le revers de sa main pour que je bande instantanément.

C'est vraiment palpitant comme relation. Et le pire là-dedans, c'est que nous n'avons même pas eu l'opportunité de s'adonner à une séance de baise torride.

J'ai envie d'elle. De son corps, de ses caresses, de son âme, de son amour et de sa présence dans ma vie...


--------------------------------------

Je commence à remarquer que les gens autour de nous au bureau se posent des questions à notre sujet. Les commérages de corridors et les petits potins futiles à notre endroit progressent tels de la mauvaise herbe dans un potager. Cela semble même être contagieux.

Pour être franc avec vous, cela ne m'affecte pas tellement. Cependant, ma douce italienne au corps de rêve semble un peu plus préoccupée par les commentaires pas toujours très subtiles de ses collègues immédiats.

J'ai aussi quelques collaboratrices qui m'ont posé directement la question... "Tristan, depuis quand t'intéresses-tu autant à Cristina et pourquoi ??"

J'ai cette autre comparse très proche qui accepte mal que j'accorde plus d'intérêt à Cristina qu'à elle même. Cela en est presque un cas de douce jalousie.

Il y a cette très plantureuse portugaise, du service du contentieux, qui m'a surpris à quelques reprises faire les yeux doux à ma presque future bien-aimée et qui, depuis ce temps, me lance des remarques très évocatrices ...

C'est inimaginable à quel point un environnement de travail peut être très fertile à ce genre de comportement.

Il n'y a que ma collègue Sophie qui sait tout. J'ai l'honneur et le privilège d'avoir en elle une alter-ego en or et une confidente des plus incroyable.

Madame la louve connait tout de mon histoire. Elle seule à le droit de se moquer de moi et de passer des commentaires désobligeants. Sophie évolue dans une classe à part.

Et quand elle s'affiche avec ses belles jambes nylonées,,,elle fait VRAIMENT partie d'une classe à part.


Bonne soirée,

Tristan qui risque de prochainement tomber en amour,,,






3 commentaires:

Ludie a dit…

Tristan, t'es trop mignon!
Dans ta candeur, on dirait un ado à son premier amour? C'est trop beau!
Moi je trouve qu'elles te réussissent très bien tes nouvelles chéries de cette année,
j'aime bien les nouvelles questions qu'elles te font te poser sur toi.
Et puis quelle classe , aussi bien tes collègues que toi.
tout celà me paraît très positif.
J'adore les baisers que tu donnes à Cristina dans les escaliers, je les ressens.

J'aimerais aussi être aussi "sur les sièges d'une jolie voiture dans une petite rue tranquille près de votre édifice."

Tu me fais voyager Tristan, d'une bien douce manière. Merci <3

A. a dit…

Olalala, je te lis, mais j'ai pas voulu donner mon opinion sur cette douce histoire !!!
Mais là ça devient trop compliqué moi à ta place je claquerais des fesses et j'aurais envie de tout freiner !!!
Au boulot, tellement de messes basses et tu crois que tes collegues parle de qui à la pause café ?
De toi et Cristina bien sur !!!
Un sujet passionant crois moi ça va vite déraper prudence ..
Je ne sais pas comment tu fais pour rester aussi zen mais te connaissant un peu à travers ce blog tu dois avoir quelque chose en tete pour bien rebondir !!!

Anonyme a dit…

J'ai l'impression, à le lire depuis quelques jours, que Tristan prochainement risque de tomber... de tout son long (douleur et souffrance)! Une chute vertigineuse qui n'aura rien d'une chute de rein....
Fraise

Membres