jeudi 2 février 2012

Le souffle de son haleine me saoule instantanément de bonheur

Ses lèvres sont tout simplement délicieuses. La peau de sa nuque est anormalement douce. La chute de ses hanches me donne le vertige et le souffle de son haleine me saoule instantanément de bonheur.

C'est maintenant officiel, ma plus que merveilleuse collègue Cristina me fait craquer complètement.

Depuis la dernière semaine, plusieurs petits rapprochements intimes ont eu lieu dans certains endroits sombres de mon édifice.

Comme je le mentionnais auparavant, jamais je n'ai ressenti autant de sensations et de palpitations au niveau de ma poitrine pour une femme autre que mon épouse.

À chacune des fois que ses lèvres se posent sur les miennes, à chacune des fois où son regard croise le mien et à chacune des fois où cette charmante dame me lance des mots doux, mon coeur se met à exploser telle une orgie nucléaire.

C'est tellement inhabituel pour moi d'entamer une relation extra-conjugale sur des bases d'affection et de tendresse que j'en perds tous mes repères.

Malgré que cette plus que jolie italienne à un corps de rêve, ce qui me fait bander par-dessus tout ne sont pas ses courbes parfaites ni son comportement de coquine. Non, c'est sa sensibilité, son attitude de nymphe et sa belle personnalité attachante.

Je dois me pincer à tous les soirs pour m'assurer que je ne rêve pas tellement c'est magnifique.

Évidemment, je ne suis pas sorti du bois. Car chaque jour qui passe me rapproche d'une potentielle catastrophe.

Il est clair que tôt ou tard cette plus que parfaite Cristina va demander son du ! Pour l'instant elle accepte temporairement de jouer le deuxième violon, mais il est clair qu'elle semble s'attacher de plus en plus et qu'elle risque de tomber follement amoureuse. En tout cas, tous les signes indicateurs sont là pour le prouver.

Et moi je ne fais rien pour empêcher ce dénouement à saveur romantique. Au contraire, je fais tout pour l'amplifier. Et laissez-moi vous dire que c'est tout simplement magique et magnifique.

Plus les jours passent, et plus j'ai l'impression de perdre le contrôle.

J'apprécie tellement sa présence dans ma vie. Trop même.

Je risque de vraiment m'attacher à cette femme.

Je risque sérieusement de craquer pour elle.

Elle ne fait que poser ses lèvres sur les miennes pour que j'affiche une soudaine érection.

Et le pire là-dedans c'est que mon comportement à la maison a complètement changé. Mon épouse l'a remarqué.

Je ne suis plus le même. J'ai la tête ailleurs. Je suis complètement absent. Mon coeur et mon esprit se baladent continuellement du côté de l'Italie.

J'ai beau essayer de dissimuler tout cela, mais rien n'y fait. Sa présence dans mes trippes doit transpirer par toutes les pores de ma peau.

Je ne sais plus où je m'en vais...

Et j'adore cet état d'ivresse adultère !!

Tristan qui se dirige vers une catastrophe...

1 commentaire:

Ludie a dit…

Tristan: t'as soif? Y'a à boire? Bois!
Modérément, mais la déshydratation serait bien pire, non?
Purée! Chui bonne avocate du diabolo moi!

Membres