mardi 29 novembre 2011

Petite escapade extra-conjugale ce vendredi et monsieur l'apprenti commando

Ma maîtresse de toujours, la seule et unique Jacynthe, vient de me faire une agréable proposition.

Car voyez-vous, cette gentille femme aux yeux en amandes a, en ce premier vendredi de décembre, son fameux party de Noel dans un grand hôtel du centre-ville.

Et comme à toute les années, elle compte bien sur cette soirée spéciale pour mettre au programme notre traditionnelle partie de jambes en l'air des fêtes.

Je dois avouer candidement que cela fait quatre ou cinq années consécutives que Madame Jacynthe et moi profitons de nos évènements corporatif respectif pour se retrouver entre les quatre murs d'une chambre de motel lubrique. Le prétexte est parfait et le contexte ultra bandant.

Au cours des dernières années, nos partys de bureau ont eu lieu à la même date. Trop cool et trop facile pour coordonner nos alibis. Je n'avais qu'à m'esquiver en douceur pour aller retrouver ma belle.

Mais cette année, c'est un peu différent. Nos cocktails de Noel ne coïncident pas !! Trop dommage.

Cependant, je ne suis jamais à court d'alibis. Oh que non !!

J'ai eu l'opportunité d'accepter, à contre-coeur, une invitation en or pour aller souper avec un de nos fournisseurs américains de passage dans la métropole. Le timing était parfait et mon prétexte pour m'éclipser de la maison est maintenant en béton.

Je risque de rentrer très tard, de sentir l'alcool et d'avoir un magnifique sourire dans mon visage sans éveiller aucun soupçon auprès de ma tendre épouse.

Je vais donc bavarder boulot quelques heures avec ces mecs venus de Boston, et hop, par la suite, direction Chablis de la rue St-Jacques.

Pendant ce temps, c'est une Jacynthe resplendissante, vêtue de sa magnifique robe noire et de sa plus belle lingerie qui enfilera les verres de vin les uns après les autres offert par tous ses collègues mâles.

Elle sera toute éméchée, allumée et motivée plus que jamais à venir me retrouver afin de se lancer dans une séance de baise des plus passionnante. De plus, selon ses dires, elle est supposée me présenter, en grande première, sa nouvelle lingerie qui risque de me faire baver,,,,et bander solidement.

Est-ce que je serais au rendez-vous et perpétuerai cette fameuse tradition ??

C'est à suivre,

------------------------------------------------------


Avant de quitter le boulot ce soir j'ai envoyé un petit texto à ma collègue Sophie :

"Je considère l'option de me présenter "commando" (lire ici sans Joe Boxer) sous mon nouveau jeans Parasuco demain au bureau..."

Quelle mouche m'a piqué de lui affirmer cela ?

Je ne sais pas trop...

Suis-je légèrement suicidaire ? Probablement.

Pas que Sophie risque de tenter quoi que ce soit, bien au contraire, mais c'est plutôt au niveau de mon imaginaire que cela risque de barder.

Chose certaine, je me vois mal reculer et ne pas assumer mes dires.

C'est donc un Tristan, nu comme un vers sous ses pantalons, et avec des couilles fraichement rasées, qui se présentera au boulot demain.

J'espère sincèrement ne pas croiser cette chère louve au courant de la journée. Cela risque de me causer des petits problèmes.

Et aussi, j'espère profondément qu'elle n'osera pas m'inviter à aller casser la croûte, car là c'est clair, je risque d'en baver un coup.


Bonne soirée,

Tristan, le futur commando,,,





Aucun commentaire:

Membres