mardi 22 novembre 2011

Paradise Circus de Massive Attack et inspiration sensuelle.

Le groupe Massive Attack vient tout juste de sortir une réédition allongée de la pièce Paradise Circus qui a originalement paru sur l'album Heligoland sorti en 2010.

(Pour écouter, allez directement sur le site de Massive Attack)

Cette relecture, d'une durée de près de 12 minutes, se voudra un hymne à la sensualité et à la perversité.

Dès les premiers instants, difficile de ne pas se laisser transporter dans leur univers lubriques. Le sexe transpire à chacune des notes qui se diffuse. C'est génial. C'est sensuel. C'est troublant. C'est explicite. C'est tout simplement Massive Attack.

Je m'imagine trop facilement m'étendre sur le dos, la tête bien appuyée dans de gros oreillers avec une sexy déesse près de moi.

À vrai dire, cette musique m'inspire trop.

Au son de ce Paradise Circus, je laisserais volontiers cette séduisante dame, avec ses belles mains douces, me caresser la verge de plus en plus dure. Avec sa dextérité et sa sensualité digne des grandes masturbatrices de ce monde, elle pourrait suivre le tempo de la musique tout en glissant délicatement ses doigts sur mon gland de plus en plus bleuté.

Je me sentirais transporté dans un monde d'extase et de perversité extrême.

Je suis certain qu'après seulement quelques caresses furtives, le bout de ma queue laisserait perler des petites gouttes annonciatrices d'une éjaculation éminente...

Tout en me laissant habiter par ces sonorités aux effluves de trip-hop et de dubstep, je profiterais pleinement de ce plaisir intense qui envahirait ma verge anormalement gonflée.

Des mains expertes arriveraient sûrement à me faire exploser avant même la fin de ce morceau aux vertus aphrodisiaques. Moi qui adore se faire masturber avec passion et sensualité, ce contexte musico-pervers ne ferait qu'amplifier l'intensité de mon éjaculation.

Après avoir craché toute ma semence chaude au travers les doigts de ma douce, je partirais à nouveau le lecteur et m'adonnerais à un passionnant cunnilingus sur cette sexy femme. Rien de plus savoureux que le nid d'amour d'une séduisante maîtresse qui nous allume.

Ma bouche et mes doigts caresseraient chaque millimètre carré de cette chatte hyper mouillée. Pendant que ma langue titillerait son bourgeonnant clitoris, j'introduirais délicatement un doigt en elle. Mes mouvements tant buccaux que manuels feraient mouiller encore plus ma douce. Je sentirais sont orgasme proche...

Prenant autant de plaisir que elle, j'afficherais à nouveau une énorme érection.
Je ne pourrais m'empêcher de sillonner son corps avec mes grosses mains rugueuses à la recherche de ses magnifiques seins afin d'aller malaxer délicatement le bout de ses mamelons légèrement durcis par ces excès de stimulation.

Je sentirais les ondes de son orgasme au travers ma bouche. Ses spasmes et ses cris ne feraient que rehausser cette mélodie suave de Massive Attack déjà présente en background.

Ouffff...

Cette pièce m'inspire,,,,

Bonne écoute,



3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pervers mélomane

Ludie a dit…

J'ai beaucoup aimé découvrir Massive Attak dès le premier soupir,
c'est bien comme ça qu'on dit en musiQ? ;-)

Baisers doux en ce beau jour<3

Ludie a dit…

Je ne t'ai pas dit combien j'aime le diaporama aussi.
Quelles ...délicieuses personnes et sympathiques prises. de vue.
Il vient de loin ce photographe , dis donc, c'est quelle langue ?

Membres