mardi 15 novembre 2011

Confession d'un pervers infidèle et de plus en plus étonné

Dommage que je manque de temps ces jours-ci.

Je dois mettre sur la glace mes activités de sauteur de clôture.

Voyez-vous, c'est toujours le département des activités extra-conjugales qui écopent dans ces périodes chargées de notre vie.

Si je pouvais mettre la main sur quelques heures, j'irais volontiers faire une petite virée à Québec pour aller visiter cette sexy étudiante de l'Université Laval. Sa douce peau, ses lèvres délicieuses et sa poitrine des plus invitante me procureraient sans aucun doute frissons, érections et plaisirs charnels à profusion.

Malgré que cette trépidante Marie-Pierre et moi ne nous voyons pas régulièrement, nous poursuivons nos échanges de courriels sur une base régulière. Rien de plus trippant que de recevoir ses longues et délicieuses lettres. Je prends toujours un malin plaisir à lire sa prose. Elle arrive continuellement à m'enchanter.

Souvent me vient l'envie d'aller lui faire une petite visite surprise.

Et je suis certain que je serais accueilli chaleureusement par cette mignonne déesse !!

Et si je me prenais une petite journée de maladie et allait rejoindre cette douce femme ?

Hummmm

-------------------------------------

Je crois que cet excès d'enthousiaste que je ressens ces temps-ci est en partie provoqué par mon unique collègue Sophie.

Pour une des première fois de ma sois-disante carrière d'homme infidèle, je n'arrive vraiment pas à comprendre ce que je peux ressentir pour cette femme.

Moi qui habituellement est toujours en plein contrôle de la situation, de ma situation, dans ce cas-ci, je dois affirmer que ce n'est pas toujours évident.

Ambiguité, étonnement, attirance, complicité clandestine, respect, amitié, contrainte professionnelle et excitation sont tous des mots qui viennent se bousculer dans mon esprit lorsque je pense à la belle Sophie.

Probablement que le tout aurait été tellement plus facile si elle n'avait pas été ma collègue. J'aurais surement tenté un quelconque rapprochement...

Mais probablement aussi que je ne l'aurais jamais remarqué de la sorte si justement elle ne partageait pas mon quotidien. Sa beauté légendaire n'est absolument rien en comparaison de sa personnalité des plus stimulantes.

Je résiste malgré tout à l'envie de me rapprocher d'elle.

J'ai mes trucs. Vous savez, tout sauteur de clôture qui se respecte se doit d'utiliser tous les stratagèmes en sa possession pour arriver à ses fins.

Et dans mon cas, le but ultime c'est de ne pas craquer...

Assez paradoxal pour un mec de mon espèce !! N'est-ce pas ??



--------------------------------

Cependant, il arrive occasionnellement que je ne sois pas en pleine possession de mes moyens concernant la plus que séduisante Sophie.

Lorsque j'arrête de m'attarder à l'apparence physique d'une femme et que je me sens plutôt attiré par ses atouts cérébraux, c'est signe que la dite dame commence sérieusement à piquer ma curiosité.

Et aujourd'hui j'en ai eu la preuve contre mon gré.

Habituellement, au moins une fois par jour, je m'organise discrètement pour admirer le look de ma très séduisante partenaire de boulot.

C'est un plaisir coupable que j'affectionne particulièrement.

Toujours avant-gardiste dans ses tenues, possédant une classe inébranlable et faisant continuellement l'effort d'assaisonner le tout d'une touche sexy, Sophie me subjugue continuellement avec ses  apparitions.

Mais aujourd'hui, par certains concours de circonstances, je n'ai pas pu apprécier sa présence comme je l'aurais probablement souhaité.

De retour au bureau que très tard en soirée, je me devais de trouver une excuse bidon pour croiser madame la louve.

Finalement, je me suis pointé à la porte de son bureau avec un ramassis de mots pas tellement crédibles comme prétexte.

Mais auparavant, lorsque je lui avais mentionné mon intention de trouver un motif pour annoncer ma venue, Sophie m'avait précisé qu'elle se sentait vraiment pas à son top aujourd'hui.

Faisant fi de sa mise en garde, je me suis précipité malgré tout en sa direction.

Et c'est là que la réalité m'a frappé en plein visage...

Elle était sublime. Elle était resplendissante. Elle était rayonnante.

J'ai compris que j'arrivais maintenant à voir bien au-delà l'emballage.

Mon regard arrive désormais à percer sa beauté sublime et sa carapace.

Et c'a, ce n'était pas supposé arriver,,, oh que non.

Pas à moi le mec qui contrôle tout !!

-----------------------------------------------------------

Malgré tout cela, je navigue en eau calme et avec une certaine confiance.

Elle pourrait surement me faire craquer si elle le voulait bien.

Avec l'intelligente et la perspicacité que Sophie possède, elle arriverait assurément un jour ou l'autre à trouver mes deux ou trois points faibles que je me suis découvert dernièrement.

Mais ne comptez surtout pas sur moi pour lui dévoiler...

Parce que pour l'instant, j'adore trop cette dynamique trop particulière qui nous unit.

Tristan, l'homme de plus en plus étonné.



2 commentaires:

Anonyme a dit…

Trop mignon cette histoire avec Sophie. J'adhere.

Anonyme a dit…

Vas y pour Sophie !! A fond la caisse. Pourquoi te retenir? Je suis certain que Sophie te désire secrètement. Fais quelques pas et elle va bondir. Annie :)

Membres