mercredi 24 août 2011

Petite escapade intra-conjugale

Il y a quelque temps, j'avais réservé un petit traitement royal "Spécial Tristan" à mon épouse.
Vous savez, le même genre de soins particuliers que je m'applique à offrir à ces autres femmes qui ne font officiellement pas parti de ma vie, mais qui partagent occasionnellement mon lit (ou plutôt le lit d'un motel).

Ce jour là, j'avais fait l'amour à ma belle Chantal avec la même détermination, vigueur, perversité et enthousiaste que je pouvais le faire à une magnifique maîtresse aux portes-jaretelles.

Et laissez-moi vous dire que ce fût mémorable. Autant pour elle que pour moi.

Tellement, que j'ai envie de remettre c'a !!

Mais cette fois-ci, je l'invite au Motel.

Et cette petite escapade intra-conjugale aura probablement lieu ce vendredi.

J'ai déjà organisé mon horaire de travail afin de quitter le bureau en début d'après-midi. Mon épouse à fait de même.

Cependant, elle ne sait pas encore que nous irons au Motel.

Je lui ai plutôt offert une petite séance de shopping. C'est le point faible des femmes.

Vous n'avez qu'à leur dire que vous êtes prêt à sacrifier une après-midi de boulot pour les accompagner volontairement dans un centre commercial de leur choix, pour qu'elles se laissent emporter par un excès de joie incontrôlable.

Et dans le cas de ma tendre épouse, cette frénésie reliée au shopping occasionne habituellement un surplus d'humidité dans sa petite culotte.

Il ne me restera plus qu'à la "trainer", (après être évidemment aller dépenser quelques centaines de dollars dans des fringues qu'elle ne portera qu'une seule fois), vers un motel spécialisé dans la sieste.

C'est à suivre ....





2 commentaires:

Ludie a dit…

Chui jalouse de tout ce que tout le monde fait pas avec moi.
Alors voila: ça va pas m'arranger ça!

L'Impératrice a dit…

Heureuse de lire que tu peux faire vivre la même chose à ta femme, ta légitime, qu'à tes maîtresses.
Je suis maman et ai moi-même un passé d'infidèle (la question ne se pose plus, je suis célibataire aujourd'hui), mais je crois fermement qu'il est important de ne pas oublier que l'autre en face de nous est aussi un objet de désir.
Je ne juge absolument pas tes actions (qui suis-je pour le faire?), mais j'aimerais en lire un peu plus sur tes escapades maritales aussi...

Membres