mardi 16 août 2011

Petite accalmie involontaire de sautage de clôture.

Probablement que vous trouvez que ma vie d’homme infidèle est plutôt monotone ces temps-ci.

Vous avez tout à fait raison !!

J’aimerais bien m’inventer une superbe vie trépidante et passionnante de sauteur de clôture, mais ce ne serait que du bluff.

Je crois que c’est la première fois depuis les 5 dernières années où je vis une période d’accalmie extra-conjugale.

Ma belle italienne est enceinte jusqu’aux oreilles et s’apprête à donner naissance à son bébé d’ici quelques semaines. J’ai déjà fait mon deuil.

En parfait manipulateur que je suis devenu avec les années, je vais malgré tout garder contact avec elle. On ne sait jamais ce qui pourra arriver dans le futur.

Cependant, je ne me fais pas trop d’illusions. Sa grossesse, mais surtout, sa nouvelle réalité familiale viennent de bouleverser complètement la dynamique ultra bandante qui nous transportait.
Je n’ai plus du tout ma place dans ce nouveau contexte. Je l’accepte parfaitement et je suis très serein avec tout cela ! Surtout qu’elle semble très heureuse.

Du côté de ma très séduisante et plus que plantureuse étudiante Marie-Pierre de Québec, et bien disons que la distance qui nous sépare, rafraichit quelque peu nos ardeurs.

De plus, le début de sa session universitaire approche à grand pas. Cela risque de compliquer encore plus les possibilités de rencontres coquines.

Coordonner nos horaires respectifs risque de devenir un sport extrême.

Cependant, je ne met pas une croix sur cette histoire particulière. Au contraire même. À défaut d’entretenir une relation adultère assidue, je favoriserais une histoire trépidante, imprévisible et intense.
La qualité plutôt que la quantité.

Malgré tout, je demeure réaliste. Se taper 240 km pour aller et la même distance pour le retour risque de me refroidir. J’espère secrètement que Marie-Pierre décide de venir faire sa maîtrise à Montréal...

Il reste madame ma très sexy collègue Sophie. Cette mystérieuse et tellement craquante jeune carriériste qui me bouleverse de plus en plus...

Il faut dire que cette nouvelle directrice du Marketing à de quoi me plaire.

Femme inaccessible, toujours habillée de façon hyper provocante, une poitrine de rêve, des jambes d’une douceur exquise et surtout une attitude à faire craquer tout sauteur de clôture expérimenté.

De plus, elle affiche une telle confiance en elle que cela me déstabilise continuellement.

Je vous jure, je résiste du mieux que je peux, mais disons que je risque de craquer à tout moment.

Je me suis promis de ne jamais tenter une aventure extra-conjugale au bureau, mais j’ai l’impression que cette Sophie pourrait être l’exception qui confirme la règle.

Il y a des jours où j’ai envie de contre-attaquer,,,,et d’autres jours où je préfère m’adonner à une séance de plaisir solitaire tout en l’imaginant.

Mais s’il fallait que cette sublime femme fasse un pas ou deux en ma direction, je suis presque certain, et ce à mon grand désarroi, que je ne pourrais pas y résister.

Prions le ciel qu’elle ne manifeste aucun intérêt pour moi et que notre relation demeure platonique et purement professionnelle...


------------------------------------------

Cette période de presque célibat extra-conjugal me permet de consacrer plus de temps à mes autres passions. Je joue au tennis comme jamais. Trop même.
Je me suis même remis à la lecture. Moi qui adore la géographie, l’histoire et la politique internationale, je peux me permettre quelques explorations littéraire dans des nouveaux bouquins. C’est fascinant.

Et en plus, devinez quoi ? Ma saison d’entraineur de soccer tire à sa fin !! Et oui,,,, un petit dernier week-end et hop c’est terminé.

Ce fût une expérience très enrichissante mais trop demandante. Et surtout une expérience pas du tout compatible avec mon style de vie.

C’est clair que l’année prochaine je passe mon tour. Je m'y referais plus prendre.

----------------------------------------

Je dois avouer cependant que cette petite disette de sautage de clôture involontaire risque de me stimuler plus que jamais.

Cette soif d’aventure et ce mode de vie palpitant me coulent dans le sang. C’est en moi.
Pleins de scénarios pervers, tous plus bandants les uns des autres, envahissent continuellement mon esprit.

L’automne s’annonce chaud !

C’est à suivre.

Tristan,,





5 commentaires:

Bello a dit…

Ça doit faire drôle d'avoir une multitude d'opportunités et tout à coup se retrouver devant le néant! C'est comme si une tornade était passée dans ton champ d'amante!

Tu as le choix de faire un fermier de toi même et commencer à semer des graines et de faire un chasseur et mettre des pièges. Que seras-tu donc pour cette belle Sophie, un fermier ou un chasseur?

A. a dit…

Joliiiiiii Tristan.. Moi je te vois venir à 10km ... Tu me la fait pas à moi !!!
Tu fais mine ici : oh, c'est un peu calme, j'ai plus de temps ect ect..
Et ainsi toutes les lectrices de Montreal vont se dire mais vas y fonce.. Il est "libre" et hop Mr aura le choix entre des dizaines que dis je des centaines de jeunes femmes plus tentantes les unes que les autres !!
Chapeau mon petit Tristan..
Et biens sur mesdames, à vos claviers... ;)
Bonne lecture Tristan, je veux continuer de vibrer à travers tes ecris moi !!!

Anonyme a dit…

Tristan, ce n'est que partie remise pour Domenica, malgré son bonheur avec sa famille, tu crois sincèrement qu'elle a mis une croix sur votre relation si rapidement?

Je parie que dans le fond de ses trippes elle te garde une place très particulière, que cette femme a des sentiments pour toi, après tout ce temps!

Tu dois terriblement lui manquer même si elle s'est offerte le cadeau de donner la vie. Même si elle ne te le dis pas, nous les femmes sommes parfois trop orgueilleuses pour dire les choses.

Soit heureux et n'ait pas peur de dire les choses, parfois juste une phrase peut changer une perspective.

La_Cristina, fidèle lectrice même durant les vacances

revedesucre a dit…

Moi aussi, je t'ai vu venir. Trop facile de ne pas le voir... Coquin Tristan!! C'est comme ca que je t'aime.

Ludie a dit…

Comme dit La-Cristina...(Bisous Tina!! )
Pour Domenica la bella ragazza...

Depuis toujours je rêvais d'avoir un enfant.
A un moment, je fréquentais deux hommes. L'un était mon amant depuis quelques temps. Magnifique, mais ne voulait et n'a jamais eu d'enfant.
L'autre, plus "père de famille", traditionnel et pas drôle. Mais c'est lui que j'ai marié.
Je me disais que je pourrais toujours avoir des amants après: facile!
Puis j'ai eu mon bébé et pendant presqu'un an j'avais plus revu ni eu de nouvelles de mon Bel amant d'avant.
Et on se fait de nouveaux amis. Dans une autre ville.
La copine me dit:
"Paraît que tu connais JG? C'est un très bon copain à nous!"
- J'ai entendu son nom. J'ai rien compris.
Je me suis trouvée dans un état que j'ai jamais ressenti autrement.
j'ai eu que la force de répondre mécaniquement "oui, je connais JG" (qui habite encore une autre ville. Fallait le faire!) et je me suis mise à pleurer, pleurer! Rien ne pouvait plus m'arrêter.

C'en était fini de l'épouse fidèle. Le manque. L'obsession. Quelques mois après on se revoyait dès qu'on pouvait.. On s'est retrouvés à une fête chez ces amis. Il arrivait au volant du rutilant coupé sport rouge de l'aussi pimpante femme à qui elle appartenait. C'est moi qui leur ai ouvert la porte du garage.
Regards magnétiques, j'ai entendu "tu la connais?" sur le ton du pas croyable, ineptie.
Et c'est reparti de plus belle...
Adieu madame ptit couple propret, bye bye mari taciturne.
Bonjour la vie où on se sent vivant parce qu'on retrouve son bel amant :-)
Il m'a fallu des années et des années pour réussir à me l'enlever de la tête.

Tu vois Tristan. T'es pas à l'abri...Je dirais.

Membres