dimanche 28 août 2011

Palomero Ribera del Duero 2001, journée grise et pluvieuse, Sophie et petite sieste

J'apprécie tellement les journées grises et pluvieuses.

Cela a un impact direct sur ma perversité et ma libido.

Et en ce dimanche humide, j'ai donc proposé à ma tendre épouse de s'étendre sous la couette question de faire une petite sieste.

En parfaite compagne de vie qu'elle est depuis presque deux décennies, mon officielle s'est empressée d'accepter mon offre !!

Surtout que depuis vendredi dernier, le mot sieste à pour elle, une tout autre signification.

Comme je l'avais mentionné dans un précédent billet, ma femme et moi avons passé quelques heures à discuter budget familial, rentrée scolaire et planification des repas entre les quatre murs du multi-étoilés Motel Idéal de Laval.

Cette rencontre entre conjoints légitimes fut très mémorable.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais le simple fait de me retrouver dans ce haut-lieu de la baise extra-conjugale m'excite énormément.

De savoir que j'ai déjà fréquenté ce motel à quelques reprises avec, entre autre, la sexy Jacynthe, au cours des dernières années, a eu incontestablement un effet sur la rigidité de ma verge.

Non farce à part, je recommande à tous les mecs fidèles de la terre, d'inviter au moins une fois dans votre vie, votre conjointe dans un établissement de ce type pour une petite sieste de quelques heures.

Trop excitant.

Et le plus déstabilisant là-dedans, c'est que, croyez-le ou non, le simple fait de me retrouver dans cet endroit lubrique avec mon épouse, j'avais l'impression tordue de faire quelque chose d'interdit et de mal...

C'est le monde à l'envers n'est-ce pas.

---------------------------------------------

Je dois dire aussi qu'avant ma petite escapade intra-conjugale, j'ai eu droit à une dose incroyable d'inspiration de la part de ma chère collègue Sophie.

Cette si délicieuse et plantureuse jeune carriériste qui m'éblouis continuellement.

Pour ce dernier vendredi du mois d'août, madame la très coquine Sophie avait opté pour cette blouse légère et diaphane rappelant la couleur de la crème au citron (couleur qui lui va à merveille) et une jupe ajustée s'étalant du nombril jusqu'aux genoux (et quand je dis ajustée, je veux dire vraiment ajustée...).
Pour rendre le tout encore plus craquant, mais surtout pour me faire souffrir un peu (et probablement pour la faire souffrir elle aussi un peu), elle affichait fièrement ses jambes plus que parfaites sur de très hauts escarpins gris chaud avec plateforme et talon de bois. Exquis.

Et question de me faire baver encore plus, le bout était ouvert et laissait entrevoir de délicieux orteils fraichement peints. Une ganse montant sur le dessus du pied et se nouant à la cheville venait compléter le tout. Cela lui faisait un pied sublime et un mollet parfaitement galbé.

En respectueux collègue que je suis et que j'ai l'intention de demeurer, j'ai discrètement admiré la scène à quelques reprises. Faisant fi de ne pas l'apercevoir, ou d'avoir mon esprit occupé ailleurs, je me permettais d'observer cette déesse de la beauté du coin de l'oeil.

Malgré qu'elle sait qui je suis maintenant, je suis certain que j'arrive à maintenir cette distance prude et professionnelle qui me caractérise normalement. À part quelques écarts pervers au fond de mon subconscient, soyez assuré que j'affiche que des intentions très nobles.

Cependant, si vous aviez la chance de croiser cette Sophie. Oufff.

Le genre de fille que l'on pourrait voir dans une production hollywoodienne. La femme racée, hyper jolie et avec une physionomie digne des plus séduisantes actrices.

Mais en plus de cette image presque parfaite qu'elle projette avec fracas, ma collègue possède ce petit quelque chose qui fait d'elle une dame évoluant dans une catégorie à part.

Elle a ce trait de caractère que j'appelle l'attitude ! Elle est habitée par cette force qui fait d'elle une femme encore plus craquante et encore plus déstabilisante.

Laissez-moi vous dire que, si elle ne bossait pas dans la même boite que moi et que si son bureau n'était pas sur le même étage que le mien, et bien, je tenterais ma chance.

Est-ce que j'aurais du succès avec madame la directrice du marketing ?

Suis-je son genre de mec ?

Est-ce que mes techniques de séduction d'homme marié fonctionneraient avec elle ??

Aucune idée ?

Probablement pas !

Et vous savez quoi, je ne veux même pas le savoir !! Je ne veux même pas y penser.

Héhéhéhé.


------------------------------------

Le plus trippant dans toute cette histoire avec Sophie, c'est que j'ai l'impression d'avoir fait la connaissance d'une complice et d'une alter ego incroyable. Il y a une sorte de lien invisible qui nous unit.

Nous faisons partis d'une confrérie bien particulière elle et moi. Trop cool.

Et ceux qui pensent encore que Sophie retournera sa veste ou essayera de divulguer quoi que ce soit, et bien vous vous trompez. Vous vous trompez sur toute la ligne.

Cette femme est digne des plus grandes espionnes et agent double de la terre.

Une professionnelle. Et ce dans tous les sens du mot.

Si vous saviez...


--------------------------------------------

Qui dit alter ego et probable consœur sauteuse de clôture, dit aussi femme extraordinaire avec qui je pourrais partager des trucs incroyables, confesser mes petits secrets les plus pervers et raconter toutes mes anecdotes d'infidèle heureux.

Et pour cette occasion, j'ai mis de côté une superbe bouteille de rouge espagnol que j'ai reçus en cadeau dans le cadre de mes fonctions.

Ce grand-cru est encore bien caché dans mon bureau car je le garde bien à l'abri du radar de mon officielle.

J'attendais une occasion spéciale, ou un moment bien particulier pour savourer ce délicieux nectar.

J'ai l'intention de déboucher ce vin avec la belle Sophie dans un petit resto sympa "apportez votre vin"

Je baptiserai cette rencontre "Le congrès annuel des sauteurs de clôture de ..."

Héhéhéhéhé.

Je profiterais de cette occasion pour lui soutirer quelques anecdotes coquines de femme infidèle.

Anecdotes que je pourrais éventuellement partager avec vous ici.

J'en profiterais aussi pour lui poser quelques questions indiscrètes,

- Comment a t'elle vraiment faite pour me démasquer ?
- Quelle image avait-t'elle de Tristan avant de savoir qui j'étais ?
- A t'elle commis l'adultère dernièrement ?
- Qui de notre département pourraient-être eux aussi des sauteurs de clôtures ?
- Et etc, etc.

Je sens que cela va être hyper intéressant et pissant.

D'ici là, je vais garder ma bouteille de Palomero Ribera del Duero 2001 bien caché et attendre sagement que ma chère collègue me propose un petit resto apportez-votre vin approprié à ce genre de "sommet"

C'est à suivre,

Tristan le collègue très sage qui risque de partager une belle bouteille de rouge avec une sexy collègue encore plus sage,,




2 commentaires:

Priscilla a dit…

hahaha Tu te tette un rendez-vous ?

Ludie a dit…

Me téterais bien une superbe bouteille de rouge espagnol mise de côté par un QuelQu'un qui m'inviterait même dans une chambre d'hôtel, moi...
Délicieuse chanceuse Sophie,
Reine des agentes secrètes,
Déesse de la PerfeQtion,
Queue je l'aime, Qu'elle me plaît!
Tristan, tu es très gâté.

Membres