mardi 2 août 2011

Dur, dur la vie de vacancier

J'ai troqué ma vie d'homme infidèle pour celle de vacancier à temps plein.

Laissez-moi vous dire que je savoure pleinement.

La température est plus que parfaite, la mer est sublime et le vin californien nous coûte presque rien au pays de l'oncle Sam.
D'ailleurs mon épouse semble en bénéficier pleinement (du vin bien entendu...) Et évidemment, en parfait profiteur que je suis, j'abuse pleinement,,,,de mon épouse...

À part quelques petites séances de plaisir solitaire mettant en vedette la très plantureuse nouvelle collègue de travail Sophie et la superbe universitaire Marie-Pierre, disons que mes activités de sauteur de clôture sont au ralentis.

De plus, avec cette promiscuité familiale plus que présente, il m'est très difficile de pouvoir écrire de sulfureux emails et encore moins de mettre à jour mon blogue sur une base régulière. Ce n'est que partie remise.

À +

Tristan le vacancier professionnel,,


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Un passage récent au motel Idéal m'a permis de voir l'endroit désert..... L'été n'est définitivement pas le moment idéal pour les sauteurs de clôtures.

Membres