lundi 22 août 2011

Chronique du n'importe quoi et de portes-jaretelles


C'est fou à quel point mon dernier billet de blogue intitulé "Dénouement plus que intéressant dans une tour à bureau du centre-ville de Montréal" a suscité commentaires et réactions de toutes part.

Ma boite de courriel a été inondée de plusieurs messages tous plus amusants les uns des autres.

Certains m'ont offert des conseils, d'autres n'ont tout simplement pas cru à mes aventures (ou mésaventures, c'est selon le cas) tandis que quelques lecteurs m'ont tout simplement suggéré de profiter de la situation.

Je ne pensais jamais que ma charmante collègue Sophie provoquerait autant de réactions.

Trop cool.

C'est à suivre,,,,

---------------------------------------

Comme vous vous en doutez bien, ma petite accalmie extra-conjugale me donne l'opportunité d'ouvrir mes yeux vers de nouveaux horizons pour ainsi me permettre de découvrir éventuellement de nouvelles saveurs ...

Mais vous savez, malgré les apparences trop souvent trompeuses que je laisse émaner ici, je ne suis pas à la recherche d'une maîtresse. Loin de là.

Ma vie conjugale me satisfait pleinement. J'ai une épouse en or, que j'adore plus que tout au monde, et qui, comble du bonheur, possède une libido à faire fondre les plus gros glaciers du Pôle Nord.

Ces jours-ci, disons que madame mon officielle est justement très satisfaite de mes performances, mais surtout elle est très heureuse de la fréquence de nos parties de jambes en l'air.
Que voulez-vous, ma petite pompe à plaisir interne continue de fonctionner à plein régime... et mon envie d'un magnifique corps féminin est plus élevé que jamais.

Et qui profite de ce déséquilibre de testostérone ??? Euhhhh, moi !!! héhéhéhé !! Et ma douce moitié bien entendu.

Tellement que ma chère Chantal m'a même passé la remarque :

"Tristan, que se passe t'il avec toi ces temps-ci ??"

"Tu es toujours en feu,,,et tu veux continuellement me faire l'amour,,,"

Évidemment, je lui ai répondu la vérité :

"Ma chérie, que veux-tu,,,,ma maîtresse adorée est tombée enceinte et s'apprête à accoucher d'un jour à l'autre, tandis que ma jeune universitaire de Québec qui me fait tant d'effet,, demeure trop loin pour que je puisse la voir sur une base régulière ..."

"C'est donc pour ces raisons que mes couilles sont pleines de désir pour toi et que je me défoule en te faisant l'amour comme jamais !!!"


----------------------------------------

Pour continuer dans le département des femmes enceintes,,, ce week-end, lors d'une petite séance d'introspection personnelle, je repassais les films de mes aventures torrides afin de valider si j'avais déjà fait l'amour à une femme enceinte autre que mon épouse.

Ma première réaction fût négative. Jamais au grand jamais j'avais eu la chance de tremper mon pinceau dans les entrailles d'une future maman autre que mon officielle.

Mais après quelques verres de rouge espagnol, un flash m'a traversé l'esprit !

Et oui,,,, j'ai eu le plaisir et le privilège de copuler abondamment avec la chère Jacynthe pendant qu'elle portait son deuxième enfant en elle.

Un peu comme mon épouse lors de ses grossesses, Jacynthe a eu un choc hormonal intense qui a complètement déstabilisé sa libido,,,, à la hausse.

Mais contrairement à mon officielle, baiser Jacynthe pendant sa grossesse ne m'allumait pas tant que c'a.

Évidemment, les 2-3 premiers mois furent très intéressants et jouissant.

Ceci était le résultat de sa poitrine anormalement gonflée, de ses tétons injustement sensibles et de ses courbes pas encore trop déformées par la venue de la cigogne.

Cependant, lors d'un rendez-vous coquin au multi-étoilés Motel Idéal du boulevard Labelle à Laval, la plus en plus ronde Jacynthe portait un pantalon noir de maternité avec un panneau élastique à l'avant...

Disons que j'étais bien loin des portes-jaretelles et nylon noir qui me font bander instantanément.

Nous avons plutôt passé notre petit 5 @ 7 à bavarder de tout et de rien plutôt que de commettre l'adultère à grand coup de "je t'aime dans l'abdomen".

J'ai réalisé ce jour là, que seule mon épouse arrivait à stimuler mon Joe Boxer lorsqu'elle était enceinte jusqu'aux oreilles.

J'ai aussi réalisé ce jour là, que seul un amour inconditionnel pouvait arriver à me provoquer des érections soudaines et violentes dans de telles conditions.

Et cet amour inconditionnel, je ne l'éprouve que pour une seule personne... MA femme.


------------------------------------------------------------------





"Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde."

- Jack Layton, 1950-2011









Aucun commentaire:

Membres