mercredi 31 août 2011

Anecdote de rentrée scolaire,

Cette semaine avait lieu la rentrée scolaire de mes deux garçons.

Pour nous les parents, les débuts d'année scolaire sont toujours un petit évènement en soi.

Laissez-moi vous dire qu'il y avait beaucoup de fébrilité dans la résidence familiale lorsque ce matin fatidique est finalement arrivé.

Cette année, mon plus jeune faisait le saut en 1ère année du primaire.

Il était tellement excité, heureux et anxieux. Un moment important de sa vie.
Surtout qu'il s'apprête a fréquenter une nouvelle école.

En bon papa que je m'efforce d'être, j'ai pris une journée de congé au boulot afin d'accompagner mes fils à leur école et ainsi passer cette journée si spéciale avec eux.

Ils sont tellement fiers que leur sauteur de clôture de père les accompagne pour cette première.

Et moi, j'en retire un sentiment de bien être incroyable.

Surtout, qu'en cette journée spéciale, je peux me permettre d'admirer toutes ces mamans qui accompagnent leurs enfants.

Évidemment, il y en a des jolies, des moches, des grosses, des sexy, des plus âgées, des jeunes et surtout, des,,,,, infidèles.

J'adore trop porter des jugements rapides sur l'identification de potentielles sauteuses de clôture. Et habituellement j'ai l'oeil. Un oeil pervers !!!

J'étais là, dans la cour d'école, à parcourir du regard, toutes ces femmes. Mon cerveau travaillait continuellement afin de reconnaître celles qui oseraient, (ou qui ont déjà osé) commettre l'adultère.

Bon, j'ai toujours une tendance naturelle à exagérer les faits et amplifier la réalité, mais j'ai facilement reconnu quelques séduisantes mamans infidèles...(quoi ?? un gars à le droit de rêver et de fantasmer !)

Mais le plus drôle la-dedans, c'est que un peu plus tard, il m'est arrivé un petit "incident" très intéressant.

Vous savez, Tristan Lavoie est toujours à l'affût et prêt à saisir une occasion.

Donc, nous, parents des jeunes de 1ère année, étions invités à accompagner nos jeunes dans leur classe pour la première heure afin de faciliter leur intégration.

L'enseignante en a profité pour faire son petit discours d'introduction et a annoncé ses couleurs pour l'année scolaire à venir.

Après cette première heure de bla-bla interminable, elle a demandé aux parents de quitter et de revenir chercher leur enfants à 11h00.

Et là, la jolie maman du petit monstre assit à côté de mon petit monstre me lance candidement :

"À 11h00 ?? Hummm cela ne me laisse pratiquement pas le temps de retourner chez moi et revenir..."

En parfait opportuniste que je deviens de plus en plus, j'ai immédiatement bondi sur cette occasion en or.

"C'est vrai que cela ne nous laisse pas beaucoup de temps pour aller à la maison."
"Je pense que je vais en profiter pour aller déjeuner chez Cora pas trop loin d'ici"

Et là, la séduisante maman de répliquer :

"C'est vrai que c'est une bonne idée. Je suis nouvelle dans le quartier et je ne connais pas trop le coin."
"Où est ce Cora exactement ??"

C'est clair qu'elle venait de m'ouvrir une immense porte dont je ne pouvais m'empêcher d'enjamber !!

"Venez avec moi, je vous y invite !!"

Vous auriez du voir son sourire et ses magnifiques yeux marrons s'illuminer.

Nous avons donc quitté ensemble la classe de nos enfants en direction du restaurant.

Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à casser la croûte avec une charmante dame autre que mon épouse en cette journée de rentrée scolaire.

Ce fût un déjeuner des plus agréable.

Cependant, après quelques minutes de discussion, j'ai réalisé que cette potentielle maîtresse était une femme nouvellement célibataire. Une charmante maman mono-parentale quoi !

Bang !!

Étant donné son statut matrimonial, j'ai instinctivement et très subtilement changé mon approche.

Malgré que cette femme soit très séduisante et affiche un côté coquin très prometteur, il est hors de question que je tente ma chance de quelque façon que ce soit.

Je lui ai fait comprendre entre les lignes que j'étais un époux modèle, très fidèle à sa femme et dédié à sa famille. Je crois qu'elle n'y a vu que du feu.

Néanmoins, nous avons eu du très bon temps ensemble et j'ai fais la connaissance d'une charmante personne.

Et en plus, j'ai réussis à rendre cette journée de début des classes encore plus intéressante que je l'avais imaginé  à mon réveil.

Et qui sait, dans un avenir plus lointain, cette sexy maman sera peut-être en couple...


lundi 29 août 2011

Suggestion musicale pour les sauteurs de clôture - Bonne écoute !

Voici une petite découverte musicale qui n'est pas nécessairement recommandée pour accompagner vos séances de baises intenses, mais qui sera plus que approprié pour votre préparation d'avant match !!

Rien de plus stimulant et inspirant que de se masturber les oreilles avec une musique entrainante et envoutante.

J'aime bien me faire jouer, avant une rencontre coquine, une compilation particulière pré-activité extra-conjugale !!

Cela est encore plus de circonstance lorsque je suis pris dans nos légendaires bouchons de circulation montréalais et que je dois me rendre dans un motel à sieste.

La musique me rend zen, me stimule et active mes vaisseaux sanguins. J'arrive donc à destination le coeur léger et les couilles plus que prêtent à pomper leur liquide orgasmique.

J'ai toujours une trame sonore qui me suit partout où je vais.

Donc pour vous ce soir, un morceau qui fait partis ces jours-ci de ma compilation d'avant-match.

Il s'agit d'une version remixé de "Break On Throught" du mythique groupe The Doors.

Cette revisite a été fait par DJ Disse et figure dans de nombreux albums à saveur Lounge de style Buddha Bar et autre.

Bonne écoute !



dimanche 28 août 2011

Palomero Ribera del Duero 2001, journée grise et pluvieuse, Sophie et petite sieste

J'apprécie tellement les journées grises et pluvieuses.

Cela a un impact direct sur ma perversité et ma libido.

Et en ce dimanche humide, j'ai donc proposé à ma tendre épouse de s'étendre sous la couette question de faire une petite sieste.

En parfaite compagne de vie qu'elle est depuis presque deux décennies, mon officielle s'est empressée d'accepter mon offre !!

Surtout que depuis vendredi dernier, le mot sieste à pour elle, une tout autre signification.

Comme je l'avais mentionné dans un précédent billet, ma femme et moi avons passé quelques heures à discuter budget familial, rentrée scolaire et planification des repas entre les quatre murs du multi-étoilés Motel Idéal de Laval.

Cette rencontre entre conjoints légitimes fut très mémorable.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais le simple fait de me retrouver dans ce haut-lieu de la baise extra-conjugale m'excite énormément.

De savoir que j'ai déjà fréquenté ce motel à quelques reprises avec, entre autre, la sexy Jacynthe, au cours des dernières années, a eu incontestablement un effet sur la rigidité de ma verge.

Non farce à part, je recommande à tous les mecs fidèles de la terre, d'inviter au moins une fois dans votre vie, votre conjointe dans un établissement de ce type pour une petite sieste de quelques heures.

Trop excitant.

Et le plus déstabilisant là-dedans, c'est que, croyez-le ou non, le simple fait de me retrouver dans cet endroit lubrique avec mon épouse, j'avais l'impression tordue de faire quelque chose d'interdit et de mal...

C'est le monde à l'envers n'est-ce pas.

---------------------------------------------

Je dois dire aussi qu'avant ma petite escapade intra-conjugale, j'ai eu droit à une dose incroyable d'inspiration de la part de ma chère collègue Sophie.

Cette si délicieuse et plantureuse jeune carriériste qui m'éblouis continuellement.

Pour ce dernier vendredi du mois d'août, madame la très coquine Sophie avait opté pour cette blouse légère et diaphane rappelant la couleur de la crème au citron (couleur qui lui va à merveille) et une jupe ajustée s'étalant du nombril jusqu'aux genoux (et quand je dis ajustée, je veux dire vraiment ajustée...).
Pour rendre le tout encore plus craquant, mais surtout pour me faire souffrir un peu (et probablement pour la faire souffrir elle aussi un peu), elle affichait fièrement ses jambes plus que parfaites sur de très hauts escarpins gris chaud avec plateforme et talon de bois. Exquis.

Et question de me faire baver encore plus, le bout était ouvert et laissait entrevoir de délicieux orteils fraichement peints. Une ganse montant sur le dessus du pied et se nouant à la cheville venait compléter le tout. Cela lui faisait un pied sublime et un mollet parfaitement galbé.

En respectueux collègue que je suis et que j'ai l'intention de demeurer, j'ai discrètement admiré la scène à quelques reprises. Faisant fi de ne pas l'apercevoir, ou d'avoir mon esprit occupé ailleurs, je me permettais d'observer cette déesse de la beauté du coin de l'oeil.

Malgré qu'elle sait qui je suis maintenant, je suis certain que j'arrive à maintenir cette distance prude et professionnelle qui me caractérise normalement. À part quelques écarts pervers au fond de mon subconscient, soyez assuré que j'affiche que des intentions très nobles.

Cependant, si vous aviez la chance de croiser cette Sophie. Oufff.

Le genre de fille que l'on pourrait voir dans une production hollywoodienne. La femme racée, hyper jolie et avec une physionomie digne des plus séduisantes actrices.

Mais en plus de cette image presque parfaite qu'elle projette avec fracas, ma collègue possède ce petit quelque chose qui fait d'elle une dame évoluant dans une catégorie à part.

Elle a ce trait de caractère que j'appelle l'attitude ! Elle est habitée par cette force qui fait d'elle une femme encore plus craquante et encore plus déstabilisante.

Laissez-moi vous dire que, si elle ne bossait pas dans la même boite que moi et que si son bureau n'était pas sur le même étage que le mien, et bien, je tenterais ma chance.

Est-ce que j'aurais du succès avec madame la directrice du marketing ?

Suis-je son genre de mec ?

Est-ce que mes techniques de séduction d'homme marié fonctionneraient avec elle ??

Aucune idée ?

Probablement pas !

Et vous savez quoi, je ne veux même pas le savoir !! Je ne veux même pas y penser.

Héhéhéhé.


------------------------------------

Le plus trippant dans toute cette histoire avec Sophie, c'est que j'ai l'impression d'avoir fait la connaissance d'une complice et d'une alter ego incroyable. Il y a une sorte de lien invisible qui nous unit.

Nous faisons partis d'une confrérie bien particulière elle et moi. Trop cool.

Et ceux qui pensent encore que Sophie retournera sa veste ou essayera de divulguer quoi que ce soit, et bien vous vous trompez. Vous vous trompez sur toute la ligne.

Cette femme est digne des plus grandes espionnes et agent double de la terre.

Une professionnelle. Et ce dans tous les sens du mot.

Si vous saviez...


--------------------------------------------

Qui dit alter ego et probable consœur sauteuse de clôture, dit aussi femme extraordinaire avec qui je pourrais partager des trucs incroyables, confesser mes petits secrets les plus pervers et raconter toutes mes anecdotes d'infidèle heureux.

Et pour cette occasion, j'ai mis de côté une superbe bouteille de rouge espagnol que j'ai reçus en cadeau dans le cadre de mes fonctions.

Ce grand-cru est encore bien caché dans mon bureau car je le garde bien à l'abri du radar de mon officielle.

J'attendais une occasion spéciale, ou un moment bien particulier pour savourer ce délicieux nectar.

J'ai l'intention de déboucher ce vin avec la belle Sophie dans un petit resto sympa "apportez votre vin"

Je baptiserai cette rencontre "Le congrès annuel des sauteurs de clôture de ..."

Héhéhéhéhé.

Je profiterais de cette occasion pour lui soutirer quelques anecdotes coquines de femme infidèle.

Anecdotes que je pourrais éventuellement partager avec vous ici.

J'en profiterais aussi pour lui poser quelques questions indiscrètes,

- Comment a t'elle vraiment faite pour me démasquer ?
- Quelle image avait-t'elle de Tristan avant de savoir qui j'étais ?
- A t'elle commis l'adultère dernièrement ?
- Qui de notre département pourraient-être eux aussi des sauteurs de clôtures ?
- Et etc, etc.

Je sens que cela va être hyper intéressant et pissant.

D'ici là, je vais garder ma bouteille de Palomero Ribera del Duero 2001 bien caché et attendre sagement que ma chère collègue me propose un petit resto apportez-votre vin approprié à ce genre de "sommet"

C'est à suivre,

Tristan le collègue très sage qui risque de partager une belle bouteille de rouge avec une sexy collègue encore plus sage,,




jeudi 25 août 2011

On va s'aimer encore ...

Vincent Vallières a probablement écrit une des plus belles chansons d'amour de la dernière décennie.

Difficile de ne pas se laisser emporter par les émotions à l'écoute de ce futur classique et au visionnement de ce petit film d'animation.

Bonne écoute,


mercredi 24 août 2011

Petite escapade intra-conjugale

Il y a quelque temps, j'avais réservé un petit traitement royal "Spécial Tristan" à mon épouse.
Vous savez, le même genre de soins particuliers que je m'applique à offrir à ces autres femmes qui ne font officiellement pas parti de ma vie, mais qui partagent occasionnellement mon lit (ou plutôt le lit d'un motel).

Ce jour là, j'avais fait l'amour à ma belle Chantal avec la même détermination, vigueur, perversité et enthousiaste que je pouvais le faire à une magnifique maîtresse aux portes-jaretelles.

Et laissez-moi vous dire que ce fût mémorable. Autant pour elle que pour moi.

Tellement, que j'ai envie de remettre c'a !!

Mais cette fois-ci, je l'invite au Motel.

Et cette petite escapade intra-conjugale aura probablement lieu ce vendredi.

J'ai déjà organisé mon horaire de travail afin de quitter le bureau en début d'après-midi. Mon épouse à fait de même.

Cependant, elle ne sait pas encore que nous irons au Motel.

Je lui ai plutôt offert une petite séance de shopping. C'est le point faible des femmes.

Vous n'avez qu'à leur dire que vous êtes prêt à sacrifier une après-midi de boulot pour les accompagner volontairement dans un centre commercial de leur choix, pour qu'elles se laissent emporter par un excès de joie incontrôlable.

Et dans le cas de ma tendre épouse, cette frénésie reliée au shopping occasionne habituellement un surplus d'humidité dans sa petite culotte.

Il ne me restera plus qu'à la "trainer", (après être évidemment aller dépenser quelques centaines de dollars dans des fringues qu'elle ne portera qu'une seule fois), vers un motel spécialisé dans la sieste.

C'est à suivre ....





lundi 22 août 2011

Chronique du n'importe quoi et de portes-jaretelles


C'est fou à quel point mon dernier billet de blogue intitulé "Dénouement plus que intéressant dans une tour à bureau du centre-ville de Montréal" a suscité commentaires et réactions de toutes part.

Ma boite de courriel a été inondée de plusieurs messages tous plus amusants les uns des autres.

Certains m'ont offert des conseils, d'autres n'ont tout simplement pas cru à mes aventures (ou mésaventures, c'est selon le cas) tandis que quelques lecteurs m'ont tout simplement suggéré de profiter de la situation.

Je ne pensais jamais que ma charmante collègue Sophie provoquerait autant de réactions.

Trop cool.

C'est à suivre,,,,

---------------------------------------

Comme vous vous en doutez bien, ma petite accalmie extra-conjugale me donne l'opportunité d'ouvrir mes yeux vers de nouveaux horizons pour ainsi me permettre de découvrir éventuellement de nouvelles saveurs ...

Mais vous savez, malgré les apparences trop souvent trompeuses que je laisse émaner ici, je ne suis pas à la recherche d'une maîtresse. Loin de là.

Ma vie conjugale me satisfait pleinement. J'ai une épouse en or, que j'adore plus que tout au monde, et qui, comble du bonheur, possède une libido à faire fondre les plus gros glaciers du Pôle Nord.

Ces jours-ci, disons que madame mon officielle est justement très satisfaite de mes performances, mais surtout elle est très heureuse de la fréquence de nos parties de jambes en l'air.
Que voulez-vous, ma petite pompe à plaisir interne continue de fonctionner à plein régime... et mon envie d'un magnifique corps féminin est plus élevé que jamais.

Et qui profite de ce déséquilibre de testostérone ??? Euhhhh, moi !!! héhéhéhé !! Et ma douce moitié bien entendu.

Tellement que ma chère Chantal m'a même passé la remarque :

"Tristan, que se passe t'il avec toi ces temps-ci ??"

"Tu es toujours en feu,,,et tu veux continuellement me faire l'amour,,,"

Évidemment, je lui ai répondu la vérité :

"Ma chérie, que veux-tu,,,,ma maîtresse adorée est tombée enceinte et s'apprête à accoucher d'un jour à l'autre, tandis que ma jeune universitaire de Québec qui me fait tant d'effet,, demeure trop loin pour que je puisse la voir sur une base régulière ..."

"C'est donc pour ces raisons que mes couilles sont pleines de désir pour toi et que je me défoule en te faisant l'amour comme jamais !!!"


----------------------------------------

Pour continuer dans le département des femmes enceintes,,, ce week-end, lors d'une petite séance d'introspection personnelle, je repassais les films de mes aventures torrides afin de valider si j'avais déjà fait l'amour à une femme enceinte autre que mon épouse.

Ma première réaction fût négative. Jamais au grand jamais j'avais eu la chance de tremper mon pinceau dans les entrailles d'une future maman autre que mon officielle.

Mais après quelques verres de rouge espagnol, un flash m'a traversé l'esprit !

Et oui,,,, j'ai eu le plaisir et le privilège de copuler abondamment avec la chère Jacynthe pendant qu'elle portait son deuxième enfant en elle.

Un peu comme mon épouse lors de ses grossesses, Jacynthe a eu un choc hormonal intense qui a complètement déstabilisé sa libido,,,, à la hausse.

Mais contrairement à mon officielle, baiser Jacynthe pendant sa grossesse ne m'allumait pas tant que c'a.

Évidemment, les 2-3 premiers mois furent très intéressants et jouissant.

Ceci était le résultat de sa poitrine anormalement gonflée, de ses tétons injustement sensibles et de ses courbes pas encore trop déformées par la venue de la cigogne.

Cependant, lors d'un rendez-vous coquin au multi-étoilés Motel Idéal du boulevard Labelle à Laval, la plus en plus ronde Jacynthe portait un pantalon noir de maternité avec un panneau élastique à l'avant...

Disons que j'étais bien loin des portes-jaretelles et nylon noir qui me font bander instantanément.

Nous avons plutôt passé notre petit 5 @ 7 à bavarder de tout et de rien plutôt que de commettre l'adultère à grand coup de "je t'aime dans l'abdomen".

J'ai réalisé ce jour là, que seule mon épouse arrivait à stimuler mon Joe Boxer lorsqu'elle était enceinte jusqu'aux oreilles.

J'ai aussi réalisé ce jour là, que seul un amour inconditionnel pouvait arriver à me provoquer des érections soudaines et violentes dans de telles conditions.

Et cet amour inconditionnel, je ne l'éprouve que pour une seule personne... MA femme.


------------------------------------------------------------------





"Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde."

- Jack Layton, 1950-2011









jeudi 18 août 2011

Dénouement plus que intéressant dans une tour à bureau du centre-ville de Montréal

Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas.

Moi qui croyais avoir droit à quelques jours, voir quelques semaines d'accalmie, voilà que des petits bouleversements plus que intéressants sont venus chambarder ma vie tranquille de sauteur de clôture.

Comme je le mentionnais dernièrement, je passe beaucoup plus de temps ces jours-ci à jouer au tennis plutôt que de jouer avec mon pénis...

Je vous avais parlé à quelques reprises de ma plus que plantureuse nouvelle collègue de travail Sophie.

Vous savez, cette jeune carriériste aux yeux trop verts, à la poitrine trop parfaite et aux jambes trop exquises !

Je vous ai aussi mentionné que Sophie est une fille dotée d'une intelligence supérieure à la moyenne et possédant un sens de la répartie à assommer instantanément tout sauteur de clôture qui se respecte.

C'est une jeune femme qui gravite, selon moi, dans une classe à part.

Et moi, en super homme infaillible que je pensais être,,,, je me suis permis de disserter ouvertement à propos de cette déesse aux escarpins vertigineux.

Que voulez-vous, elle avait attiré mon attention, mais surtout, j'avais cru reconnaître en elle une femme hyper coquine, mais surtout reconnaitre une femme possédant le même style de vie pas trop conventionnel que le mien.

En plus d'avoir l'odorat développé pour apprécier les parfums féminins, j'ai le pif pour identifier les passionnés de cette discipline presque olympique qu'est le sautage de clôture.

Évidemment, comme vous le savez déjà, étant donné que cette femme fait partis de mon environnement de travail immédiat, ma perversité légendaire se résumait qu'à me faire jouer de simples films érotiques, avec elle comme actrice principale, dans mon imaginaire plus que fertile. (De très beaux films soit dit en passant.)

Souvent je dit qu'une femme est intelligente. Et c'est vrai.

Mais cette fois-ci, avec cette chère Sophie, et bien,,,, j'ai eu droit à une championne mondiale !!

Et pas à peu près !!

Championne mondiale de l'intelligence absolue, et championne interplanétaire de la perspicacité féminine.

Devinez quoi ??

Elle m'a démasqué !

Oui, oui !

Elle a fait le lien entre Tristan le bloggeur qui se pense hyper anonyme et Tristan son collègue de travail.

Bang !!

Les femmes qui évoluent dans le merveilleux monde de la pub et du marketing ont la fâcheuse habitude d'être à l'affut des tendances, de suivre plusieurs blogues simultanément et d'être très avant-gardistes.

Et bien ma collègue est encore plus que cela !

Et, j'ai appris à mes dépends, que http://tristanheureux.blogspot.com/ faisait partis de la liste des 239 824 blogues qu'elle suit assidument !

Et moi, j'avais disons, trop insisté sur certains détails trop reconnaissables lors de mes écrits narcissiques !!

Oupppps.....

Et j'ai aussi appris hier soir, que quelqu'un de très intelligent, qui me connait dans mon quotidien, peut arriver à faire le lien entre Tristan l'homme virtuel,,,,et Tristan l'homme réel.

Oufffff

Assez déstabilisant tout cela.

Et c'est la première fois qu'un truc du genre m'arrive.

Moi qui aime les situations embarrassantes et déstabilisantes, laissez-moi vous dire que je suis presque au paradis.

Comme un enfant dans un immense Toy "R" Us, ou pire encore, comme une sublime femme dans un immense magasin de chaussures !!

--------------------------------------------------------

Et là on fait quoi avec tout cela ?? Je fais quoi ??

Rien justement.

Cette Sophie est encore plus exceptionnelle est incroyable que je pouvais l'imaginer dans mes rêves les plus fou. Et je ne fais surtout pas allusion à ses attributs physiques et encore moins à ses qualités oratoires que je soupçonne légendaire.

Est-ce que cela m'inquiète ? Est-ce que cela pourrait compromettre des trucs, tant au niveau personnel que professionnel ??

Aucunement.

Sans vraiment entrer dans les détails, disons que je peux avoir une confiance aveugle en ma plantureuse collègue. Une confiance infinie. C'est une certitude que j'ai, c'est tout. Une certitude vraiment béton même.

N'est-ce pas fantastique ?

Mais le plus sublime dans toute cette histoire, c'est que depuis hier soir, en plus d'avoir découvert une collègue extraordinaire, j'ai maintenant rencontré une alter ego en or !

Nous avons tellement de trucs en commun. C'est fou.

Nos styles de vie, notre travail, nos passions, nos affinités, notre vision de la vie et j'en passe.

Vous ai-je dit que c'était déstabilisant ??


--------------------------------------------------

Lorsque je l'ai croisé à la machine à café ce matin, et par la suite dans le lobby de l'ascenseur, tout était normal.

Aucune insinuations, aucun sous-entendus, aucun signes externe.

Deux vrais professionnels !

Jamais cette révélation va venir interférer dans notre travail et dans nos échanges professionnels.

J'ai la certitude qu'en parfait pro du sautage de clôture que nous semblons être, nous allons agir en conséquence et ainsi promouvoir mutuellement cette clandestinité maladive que nous chérissons tant.

Je n'ai qu'une envie secrète avec cette Sophie.

J'ai une envie folle de réussir à la convaincre de collaborer occasionnellement sur mon blogue.

J'aimerais qu'elle prenne, de temps à autre, sa merveilleuse plume, et qu'elle disserte, à son tour, sur le merveilleux monde de l'infidélité.

Cela apporterait une toute nouvelle dimension,,,et une dynamique des plus stimulante.

C'est à suivre,,,,


Tristan le démasqué,,,







mardi 16 août 2011

Petite accalmie involontaire de sautage de clôture.

Probablement que vous trouvez que ma vie d’homme infidèle est plutôt monotone ces temps-ci.

Vous avez tout à fait raison !!

J’aimerais bien m’inventer une superbe vie trépidante et passionnante de sauteur de clôture, mais ce ne serait que du bluff.

Je crois que c’est la première fois depuis les 5 dernières années où je vis une période d’accalmie extra-conjugale.

Ma belle italienne est enceinte jusqu’aux oreilles et s’apprête à donner naissance à son bébé d’ici quelques semaines. J’ai déjà fait mon deuil.

En parfait manipulateur que je suis devenu avec les années, je vais malgré tout garder contact avec elle. On ne sait jamais ce qui pourra arriver dans le futur.

Cependant, je ne me fais pas trop d’illusions. Sa grossesse, mais surtout, sa nouvelle réalité familiale viennent de bouleverser complètement la dynamique ultra bandante qui nous transportait.
Je n’ai plus du tout ma place dans ce nouveau contexte. Je l’accepte parfaitement et je suis très serein avec tout cela ! Surtout qu’elle semble très heureuse.

Du côté de ma très séduisante et plus que plantureuse étudiante Marie-Pierre de Québec, et bien disons que la distance qui nous sépare, rafraichit quelque peu nos ardeurs.

De plus, le début de sa session universitaire approche à grand pas. Cela risque de compliquer encore plus les possibilités de rencontres coquines.

Coordonner nos horaires respectifs risque de devenir un sport extrême.

Cependant, je ne met pas une croix sur cette histoire particulière. Au contraire même. À défaut d’entretenir une relation adultère assidue, je favoriserais une histoire trépidante, imprévisible et intense.
La qualité plutôt que la quantité.

Malgré tout, je demeure réaliste. Se taper 240 km pour aller et la même distance pour le retour risque de me refroidir. J’espère secrètement que Marie-Pierre décide de venir faire sa maîtrise à Montréal...

Il reste madame ma très sexy collègue Sophie. Cette mystérieuse et tellement craquante jeune carriériste qui me bouleverse de plus en plus...

Il faut dire que cette nouvelle directrice du Marketing à de quoi me plaire.

Femme inaccessible, toujours habillée de façon hyper provocante, une poitrine de rêve, des jambes d’une douceur exquise et surtout une attitude à faire craquer tout sauteur de clôture expérimenté.

De plus, elle affiche une telle confiance en elle que cela me déstabilise continuellement.

Je vous jure, je résiste du mieux que je peux, mais disons que je risque de craquer à tout moment.

Je me suis promis de ne jamais tenter une aventure extra-conjugale au bureau, mais j’ai l’impression que cette Sophie pourrait être l’exception qui confirme la règle.

Il y a des jours où j’ai envie de contre-attaquer,,,,et d’autres jours où je préfère m’adonner à une séance de plaisir solitaire tout en l’imaginant.

Mais s’il fallait que cette sublime femme fasse un pas ou deux en ma direction, je suis presque certain, et ce à mon grand désarroi, que je ne pourrais pas y résister.

Prions le ciel qu’elle ne manifeste aucun intérêt pour moi et que notre relation demeure platonique et purement professionnelle...


------------------------------------------

Cette période de presque célibat extra-conjugal me permet de consacrer plus de temps à mes autres passions. Je joue au tennis comme jamais. Trop même.
Je me suis même remis à la lecture. Moi qui adore la géographie, l’histoire et la politique internationale, je peux me permettre quelques explorations littéraire dans des nouveaux bouquins. C’est fascinant.

Et en plus, devinez quoi ? Ma saison d’entraineur de soccer tire à sa fin !! Et oui,,,, un petit dernier week-end et hop c’est terminé.

Ce fût une expérience très enrichissante mais trop demandante. Et surtout une expérience pas du tout compatible avec mon style de vie.

C’est clair que l’année prochaine je passe mon tour. Je m'y referais plus prendre.

----------------------------------------

Je dois avouer cependant que cette petite disette de sautage de clôture involontaire risque de me stimuler plus que jamais.

Cette soif d’aventure et ce mode de vie palpitant me coulent dans le sang. C’est en moi.
Pleins de scénarios pervers, tous plus bandants les uns des autres, envahissent continuellement mon esprit.

L’automne s’annonce chaud !

C’est à suivre.

Tristan,,





jeudi 11 août 2011

Quelques nouvelles d'un homme infidèle et mise à jour à propos de Domenica

Cela doit faire plusieurs semaines, voir quelques mois, que je ne vous ai pas parlé de ma très sexy italienne Domenica.

Dans la vie, il arrive parfois des évènements qui font qu'il est préférable de laisser retomber la poussière avant de prendre position.

Avec ma belle voisine italienne, il est arrivé un truc particulier.

Quelque chose dont, en tant que sauteur de clôture notoire que j'essaye de devenir, je n'avais jamais expérimenté.

Ma belle turinoise est enceinte... !!!

Et oui, cette chère déesse de l'amour et des fellations attend un enfant très bientôt.

Bien évidemment, ce n'est pas moi le père. C'est plus que certain.

En plus des condoms, je suis un mec vasectomisé et infertile à 100 % !!

Nul doute que c'est son mari italien qui est le géniteur.

Je n'avais pas osé en parler ici sur mon blogue.

Et vous me connaissez, j'ai habituellement tendance à être assez exhibitionniste concernant mes escapades extra-conjugales.

Mais quand il s'agit de trucs plus intimes, de sentiments plus profonds et d'histoires plus personnelles, et bien, je perds mes repères et j'affiche une pudeur presque maladive.

Cela a été le cas avec madame ma voisine concernant sa grossesse. Désolé,,, je ne savais pas trop comment aborder le sujet. Ni même s'il fallait que j'en parle.

Lors de nos dernières escapades au prestigieux Motel Idéal de la rue Lajeunesse, Domenica trouvait toujours une belle excuse pour repousser du revers de la main les verres de vin que je lui offrais. J'aurais du m'en douter...

De plus, j'avais remarqué que sa poitrine, déjà très généreuse, semblait gonfler à vue d'oeil !!

Disons que sur ce coup là, je n'ai pas été Monsieur perspicacité !!

Alors voilà ....

Et maintenant ??

Que fait un homme infidèle et heureux qui apprend que sa douce maîtresse est enceinte ?

Assez particulier comme situation, n'est-ce pas ??

Mais c'est les risques du métier.

Lorsque votre déesse est mariée, dans la jeune trentaine et possède des valeurs familiales judéo-chrétiennes, il est plus que normal que ce genre d'évènement vienne bouleverser la dite relation clandestine.

Je ne l'avais pas vu venir celle-là cependant...

Nous avons donc préféré laisser nos ardeurs se refroidir afin que Domenica puisse vivre dans l'intimité ce moment de vie unique.

Par la suite on verra.

Je lui souhaite le plus grand des bonheurs, un enfant en santé et toute la joie quelle mérite.

Tristan,



mardi 9 août 2011

De retour à la vie ...

Les vacances sont maintenant terminées.

C'est avec un mélange de nostalgie et de bonheur que je reviens de ces deux semaines passées en compagnie de ma famille quelque part sur la côte Est Américaine.

Ce fût évidemment des vacances de rêves remplies de soleil, de bonne bouffe et de bon sexe conjugal.

Mon épouse, a la fâcheuse (ou la très heureuse, c'est selon le cas) habitude d'avoir la libido en feu lorsque nous sommes à plusieurs heures d'avion de la résidence familiale.

Déjà que madame mon officielle n'a pas besoin de se faire prier pour s'adonner aux plaisirs de la chair en temps normal, disons que lorsqu'elle est en vacances, c'est de catégorie nucléaire.

Est-ce l'abus de vin ? Le soleil ? Le contexte ?

Chose certaine, elle en demandait, encore et encore...

Laissez-moi vous dire que toutes les occasions étaient un prétexte pour faire l'amour.
Tous ses orifices ont été sollicités.
Toutes les positions ont été essayées.
Et toutes les parties de son corps ont reçus mes offrandes orgasmiques bien chaudes.

Tellement intense, que j'avais presque hâte que cette pause estivale se termine afin de donner un peu de répit à mes pauvres testicules qui se transformaient, bien malgré eux, en petits raisins secs.

Je sais,, je sais, je me plains la bouche pleine !!

Non, farce à part, ce fût des vacances de rêves.


--------------------------------------

Qui dit fin des vacances, dit retour au travail.

Ma première journée au boulot fût très intense. Trop même.

J'ai l'impression qu'à chacune des fois où je dois m'absenter, il arrive toujours des minis catastrophes et quelques fins du monde.

Je n'ai même pas eu le temps aujourd'hui de saluer et d'admirer ma nouvelle et très plantureuse collègue Sophie.

Cette chère Sophie, qui je l'avoue, a quelque fois pris la place de mon épouse (de façon imaginaire bien entendu), lorsque je m'adonnais au devoir conjugal...

(J'adore fermer mes yeux et transposer des femmes autre que mon officielle lorsque je suis en plein ébat amoureux).

Donc, cette première journée au bureau m'a instantanément remis dans mon contexte professionnel. Et dans mon contexte extra-conjugal aussi !!!

J'avais très hâte de remettre les pieds à Montréal afin de reprendre contact avec ces femmes qui m'allument et me font vibrer.

Et laissez-moi que l'automne s'annonce chaud, très chaud.

Bonne soirée,

Tristan, le bronzé

samedi 6 août 2011

Les sports aquatiques

J'ai toujours affectionné les sports aquatiques...

Et disons que ces deux semaines de vacances m'ont permis d'explorer à souhait les fonds marins.


Tristan, l'homme-grenouille







mardi 2 août 2011

Dur, dur la vie de vacancier

J'ai troqué ma vie d'homme infidèle pour celle de vacancier à temps plein.

Laissez-moi vous dire que je savoure pleinement.

La température est plus que parfaite, la mer est sublime et le vin californien nous coûte presque rien au pays de l'oncle Sam.
D'ailleurs mon épouse semble en bénéficier pleinement (du vin bien entendu...) Et évidemment, en parfait profiteur que je suis, j'abuse pleinement,,,,de mon épouse...

À part quelques petites séances de plaisir solitaire mettant en vedette la très plantureuse nouvelle collègue de travail Sophie et la superbe universitaire Marie-Pierre, disons que mes activités de sauteur de clôture sont au ralentis.

De plus, avec cette promiscuité familiale plus que présente, il m'est très difficile de pouvoir écrire de sulfureux emails et encore moins de mettre à jour mon blogue sur une base régulière. Ce n'est que partie remise.

À +

Tristan le vacancier professionnel,,


Membres