jeudi 30 juin 2011

Pleins de trucs pas rapport avec ma vie d'homme infidèle ...

C’est prouvé, notre milieu de travail est un endroit de prédilection favorisant les rencontres extra-conjugales.

Nous passons beaucoup plus de temps avec nos collègues de travail que parmi les siens à la maison.

Cette proximité professionnelle peut rapprocher certains individus. Souvent ces rapprochements sont purement platonique, mais à l’occasion, il arrive que le tout se termine par une petite séance de grands coups de «je t’aime» dans l’abdomen !!

Les premiers indices significatifs qui indiquent que vous et votre collègue vous vous dirigez incontestablement vers des rapprochements intimes sont les suivants :

- Partage de secrets,
- Discussion sur des trucs intimes, sentimentaux et affectifs,
- Sourires complices, regards séducteurs et effleurements subtils,
- Diner coquins entre les deux protagonistes,

Habituellement, ce genre de comportement ne trompent pas. Vous êtes sur la bonne voie. La voie de la perdition, des portes-jarretelles et de la débauche joyeuse.

-------------------------------------------

Malgré qu’à mon lieu de travail je sois entouré de très jolie jeunes femmes, toutes plus aguichantes les unes que les autres, disons que j’essaye autant que possible de me tenir loin de potentielles relations adultères.

Et je vous jure, ce n’est pas les occasions qui manquent. Filles célibataires ou belles jeunes femmes en couple, plusieurs collègues féminines démontrent, et pas toujours avec subtilité, leur intérêts vers l’homme marié que je suis.

C’est certain que ces marques d’attention sont très flatteuses pour un mec hyper narcissique comme moi.

C’est clair aussi que je dois souvent raisonner et ramener à l’ordre la partie de ma cervelle qui est située dans mes testicules.

Mais vous savez, s’adonner à des activités de sautage de clôture demande souvent une certaine discipline si on veut perdurer dans le domaine.

De plus, dans le type de poste que j’occupe, le fait de me laisser entrainer dans une fougueuse et passionnante relation extra-conjugale avec une collègue me causerait, à moyen et long terme, des problèmes d’ordre professionnel.

Vous savez, entretenir une relation adultère sur les lieux de son gagne-pain peut être très stimulant et excitant. En plus, cela nous procure une source de motivation supplémentaire pour se lever le matin et aller bosser.

Cependant, tôt ou tard, les choses se corsent, la relation s’envenime et un des deux amants souhaitent mettre fin à l’union clandestine.
Tout d’un coup, toutes les raisons qui nous motivaient à aller travailler se transforment en alibis pour ne plus y aller.

Comme c’est souvent le cas dans une relation de ce type, la personne qui se fait larguer, tente, par tous les moyens qu’elle a à sa disposition d’empoisonner la vie de l’autre, de se venger et de lui faire savoir tous le mal qu’il ou elle lui a fait subir.
Quelques fois, cette soif de vengeance peut prendre des proportions inimaginable.

Alors imaginez si cela arrive dans votre lieu de travail ! Et en plus, imaginez que vous occupez un poste de direction dans l’entreprise !

Je vous jure, des tonnes et des tonnes de tracas, de problèmes et de maux de tête.

Tout cela pour se vider les couilles avec une charmante collègue !!

------------------------------------------

Malgré tous les inconvénients que représente une relation extra-conjugale au bureau, il faut admettre que cet endroit représente une énorme pépinière à femmes.

C’est fou.

Je ne sais pas si ce n’est rien que moi, mais on dirait que dernièrement, toutes ces sexy employées féminines semblent être attirées par les hommes mariés.

De plus, dernièrement, rien que dans mon département, nous avons embauché quatre nouvelles coordonatrices. Sur ces quatre femmes, trois sont séduisantes et deux sont hyper bandantes.

Une d’elle est ma nouvelle adjointe, Alexia.

Une superbe italienne (Une autre....!!!!) de 24 ans.

Étant trop occupé avec d’autres projets et devant me déplacer souvent à l’extérieur du bureau, je n’ai presque pas été impliqué dans le processus d’embauche. C’est le département des ressources humaines qui s’est chargé du recrutement.

Mais lorsque je l’ai rencontré pour la première fois avant de finaliser son dossier, j’ai eu un effet de stupeur incroyable !!

Je croyais rêver !

Une très jolie, séduisante et douce femme aux yeux verts.

Tout à fait mon style d’adjointe.

Et dire que nous allons devoir travailler étroitement tous les deux ensemble.

Ohhh que la vie est dure.

-----------------------------------------------------

Sous un autre ordre d’idée, je prévois une autre petite escapade à Québec dans les prochains jours.

Cette chère Marie-Pierre m’envoûte de plus en plus. Je ne pensais jamais tomber sous le charme aussi rapidement.

J’ai envie que cette journée passée en sa compagnie sois remplie de soleil, de tendresse, de séduction, de découvertes et d’une petite touche de romantisme.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais cette jeune universitaire me donne des ailes et me fait vivre tous pleins de belles émotions.

Et, exceptionnellement, ce n’est pas ma queue ni mon côté pervers qui me motivent à faire deux heures de route pour aller la retrouver. Non, c’est quelque chose de beaucoup plus intense, profond et cérébral.

Rares sont les femmes qui arrivent à me toucher de la sorte. Et elle, disons qu’elle réussit à merveille.

Elle est vraie. Elle est intelligente. Elle est perspicace. Elle est cultivée. Elle écoute. Elle sait vraiment comment me plaire.

Et ceux qui pensent que je suis attiré par cette déesse à cause de son jeune âge et de sa beauté plus que parfaite, vous vous trompez.

---------------------------------------------------------------------

C’est la saison de la pêche.
Je suis un chasseur, mais pas un pêcheur.
Et encore moins un poisson.

Dernièrement, une certaine personne malveillante essaye de me faire passer pour un poisson et de me faire mordre à des hameçons.

Cette personne, sous deux différents pseudonymes, Angela Lopez et Andrea Souad me lance des appâts afin que je morde.

Le tout a débuté il y a environ deux semaines avec la très latina Angela Lopez via Facebook. Une supposée Mexicaine, au corps de rêve, ancienne danseuse et tout le tralala.
Les quelques messages initiaux laissés ici et là sur mon Facebook de Tristan Lavoie n’ont pas réussis à me faire soupçonner quoi que ce soit.

Mes doutes ont débutés lorsque cette Angela a commencé à m’écrire en espagnol.

Disons que les fautes qu’elle faisait et les termes qu’elle employait n’avait rien à voir avec le langage des sulfureuses femmes d’Amérique Latine. (Disons que j’ai eu peu d’expérience dans le domaine...)

Mais là où le tout s’est confirmé, c’est lorsque cette prétendue latina m’a écrit sous l’influence de l’alcool. J’ai immédiatement décelé le style d’écriture qui se cachait derrière le personnage, et cela est venu confirmer ce que je pensais.

J’ai évidemment rayé et bloqué cette madame Lopez de ma liste d’ami Facebook.

Quelques jours plus tard, un autre personnage refais surface.

Avec pratiquement les mêmes intentions...

Cette fois-ci, c’est une jeune femme de 21 ans, une vierge (!!) du nom de Andrea Souad.

De plus, cette Andrea a même lancé son propre blogue (http://andreasouad.blogspot.com/) question de pouvoir s’afficher avec un peu plus de crédibilité et ainsi pouvoir me faire mieux mordre à l’hameçon.

J’ai même eu droit à un commentaire sur mon blogue de sa part que je n’ai pas encore publié mais dont voici le contenu :

J'adore ce post :-) Les filles dans la vingtaine font toujours fantasmer les hommes ... (surtout, ceux qui s'approchent de la quarantaine ) L'inverse marche aussi? … Beaucoup sont les filles en début de vingtaine, qui fantasment de coucher avec un homme plus âgé, plus expérimenté? Je pense que oui! Marie-Pierre et moi, ne sommes pas l’exception ! :o) Bonne soirée à tous ! :-)

Quels sont les intentions de cette personne qui se cache derrière ces pseudonymes ?

La jalousie ?

Montrer à la face du monde que je suis un pervers de la pire espèce et que je m’intéresse à toutes les femmes séduisantes âgées dans la vingtaine ?

Reprendre contact avec moi afin de correspondre ?

Me faire chanter ?

Peu importe les raisons, cette personne-là a un sérieux problème existentiel et semble avoir une vie vraiment désolante.

De plus, j’aimerais dire à cet individu de lâcher prise, de passer à autre chose et d’arrêter de me prendre pour un poisson.

Les femmes qui sont présentement dans ma vie me comblent parfaitement et me rendent plus que heureux.


Bonne fête du Canada à tous,

Tristan,



7 commentaires:

Bello a dit…

La célébrité fini toujours par attirer toutes sortes de coucous...

C'est tellement facile de se cacher derrières des profils bidons et se faire passer pour quelqu'un d'autre sur internet. Voilà pourquoi il faut toujours être très prudent dans ce qu'on avance, ou qu'on dit.

Concernant les collègues de travail, je te comprends parfaitement. Je n'ai pas ta chance d'avoir des merveilleuses créatures à cotoyer à tous les jours. Et j'ai passé des entrevues récemment et ce n'est pas près de changer.. Cela dit je crois en fait que c'est plus une bénédiction. Mes journées seraient beaucoup trop difficiles, et la tentation certainement trop grande. "Don't ever fuck the payroll" dit le dicton. Et je veux m'en tenir à cela... une seule incartade à cette règle dans le passé c'est assez.

Ludie a dit…

Coucou les Garçons :-)
C'est un "coucou", je ne suis pas un coucou...
J'aime bien tout ce que vous dites aujourd'hui.
Tristan, j'aime pas quand on t'embête!
Si je pouvais lui souffler dans les plumes à cette A.S.!
Angèla? Andréa? Anféckoi Aprèssa?

J'espère que c'est pas quelqu'un que j'aime qui se cache derrière tout ça.

Bon, enfin, voilà. je voulais juste dire, les garçons:
Vous savez, sincèrement, j'en ai eu quelques-unes des histoires d'amour et de fesses sur mes différents lieux de travail.
Et sur plusieurs années. Et je ne désespère pas que ça m'arrive encore.
Je n'ai jamais fait d'histoires à personne et on ne m'a pas embêtée non plus après.
C'est peut-être que vous devriez revoir votre gestion de la séparation?
Ou je ne sais quoi.
Mais, aller au travail et savoir qu'on va retrouver Claude au réfectoire, Hadri sous le bureau, Patrice aux archives, Yves pour partager la route et faire une halte sur un parking, JJ à la machine à café...
Le Président au restau...Le Dirlo dans son bureau...Alain dans les vestiaires,
J'en passe...
Vous pourriez prendre peur!

C'étaient juste de très bonnes et les seules bonnes raisons que je trouvais d'aller travailler le matin.

J'ai un joli Loup dans le coeur en ce moment.
Je vais prendre un congé et ouvrir un parc hyper géant pour qu'il puisse vivre heureux et gambader tout son soul, en liberté.
Ce sera mon LudiParc,
j'ouvre bientôt.

Bonne nuit les aventuriers.
Mes baisers,
mes sourires complices.

xxxLudiexxx
Mon affection pas redoutable.

La_Cristina a dit…

Salut à tous, je pense aussi comme Ludie. On commence à voir un peu plus clair derrière cette sale histoire et on espère que ce n'est pas...

Une lecture de ce pseudo blog s'impose pour confirmer mes doutes.

Je ne demande bien aussi quel est l'objectif de l'individu. Il faut vraiment avoir beaucoup de temps libres/ une flexibilité au travail hors pair pour réussir à passer autant de temps à mettre tout cela en place! J'ai à peine le temps de lire ce blog et d'y laisser des commentaires!

Ne te laisse pas intimider Tristan.

Ta lectrice fidèle La_Cristina

Sabine a dit…

Pauvre fille, elle en a du temps a perdre! Get a life, comme on dit ici!

Anonyme a dit…

Ça ressemble beaucoup au style de Mariposa... non seulement elles font toutes les deux beaucoup (trop) de fautes d'orthographe, mais en plus elles semblent être des «amies». La rancune referait-elle surface?

Enfin bref, bonne journée à toi quand même.
A.

Priscilla a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Priscilla a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

Archives du blog

Membres