mardi 21 juin 2011

Petite virée surprise à Québec

Que voulez-vous, lorsqu'une fille nous fait de l'effet, il faut s'assumer, se laisser emporter par les émotions et exploiter au maximum cette spontanéité explosive qui nous envahit.

Facile à dire, mais pas toujours évident à faire.

Surtout lorsque nous sommes un homme marié, avec un horaire assez chargé et des activités familiales planifiées mur à mur.

Ma dernière rencontre torride avec cette plus que charmante étudiante de Québec m'avait laissé un goût plus que agréable dans la bouche (et je ne parle pas que du goût de sa savoureuse chatte épilée).

Suite à cette séance de baise-découverte au 9e étage de ce loft, ma jeune universitaire et moi avons échangé, dans les jours suivants, quelques sulfureuses correspondances et avons même eu la chance de bavarder au téléphone.

Disons que cette toute nouvelle relation a vraiment rien de platonique. C'est plutôt dans le domaine du très stimulant.

Hier soir, après ma séance d'entrainement au Nautilus Plus, j'ai eu la chance d'avoir la plantureuse Marie-Pierre au téléphone.

Nous avons discuté de tout et de rien, de son travail, de ses passions, de sa vie, de sa famille, de ses études et de ses projets futurs.

Sa voix me transportait. Son intonation me séduisait. Ses propos m'allumaient. Sa vie me passionnait au plus au point. Et ses projets futurs me rendaient plus que heureux.

Tout c'a pour dire que cette plus que intéressante discussion m'a complètement bouleversée.

J'ai tellement été chambardé que j'ai eu énormément de difficulté à trouver sommeil.

Je n'avais qu'une image en tête. La belle Marie-Pierre.

Ce matin, en me réveillant, je sentais son fantôme rôder près de moi.

Une idée me trottait en tête...

Pourquoi n'irais-je pas lui faire une petite visite surprise à son lieu de travail. Marie-Pierre m'avait mentionné son horaire de la journée.

Mais j'hésitais encore.

Je trouvais cela pas très convenable que de me taper plus de quatre heures de route pour aller saluer une superbe femme.

Mais, l'effet que cette jeune déesse de vingt ans a sur moi est très puissant.

Alors, ce matin, dans un élan mal contrôlé, j'ai décidé d'annuler mes rendez-vous de la journée et de mettre le cap sur la magnifique ville de Québec.

Après tout, ce n'est pas deux heures de route aller et deux heures pour le retour qui étaient pour m'anéantir.
Disons qu'avec les interminables bouchons sur les ponts de la rive-sud de Montréal que nous vivons ces jours-ci, un petit tour en voiture vers notre capitale nationale n'a rien de vraiment extravagant.
À la limite c'est même relaxant.

Rien ne pouvait donc m'empêcher de surprendre Marie-Pierre en ce merveilleux mardi ensoleillé de juin.

J'ai inséré le dernier CD de Ian Kelly dans mon lecteur et pris la direction de Québec.

Une certaine fébrilité et une incontrôlable nervosité m'envahissaient.

Le trajet s'est fait d'un trait, sans anicroches et avec un bonheur certain d'installé en permanence dans mon âme.

Sur le chemin, j'ai pris la peine de placer un appel téléphonique au Best Western de la rue de La Couronne afin de réserver une chambre.
Je savais que la boutique où Marie-Pierre travaille n'était pas tellement loin de cet établissement.

Évidemment, ce genre d'hôtel ne loue pas ses chambres pour les siestes....

Avant de me présenter au boulot de ma belle, j'ai pris les clés de ma chambre, me suis douché et inspecté ces lieux de perditions !

Arrivé devant le commerce de ma sexy étudiante, mon coeur s'est vraiment mis à battre très fort. C'était insoutenable tellement mes palpitations cardiaques étaient intenses.

Pourquoi cette femme me met dans cet état ?? C'est à ne rien y comprendre.

Lorsque j'ai ouvert la porte, Marie-Pierre était affairé avec un client.

J'ai fais semblant de rien et déambulé inconsciemment dans les allées du commerce.

E tout d'un coup, en relavant nonchalamment sa tête, elle m'a aperçu !!!

Wow !!! Vous auriez du voir son regard océan s'illuminé et son immense sourire déborder de son visage.

L'énergie qu'elle dégageait à cet instant était incroyable.

Elle était tellement resplendissante ! Encore plus belle que la dernière fois.

Lorsqu'elle eu terminée avec son client, elle s'est approchée.

"Tristan, que fais-tu ici ? Tu es fou !!"

"J'avais simplement envie de te voir, rien de plus..."

"J'espère que tu ne repars pas maintenant, je termine mon quart de travail dans environ 30 minutes et j'espère que tu pourras m'accorder un peu de temps..."

"Certainement ma belle !!"

Je lui ai mentionné que j'avais pris l'initiative de réserver une chambre d'hôtel non loin d'ici et que si elle en avait le goût, nous pourrions s'y retrouver pour discuter de tout et de rien...

Elle a trouvée mon idée géniale....(héhéhéhéhé)

La suite dans mon prochain billet....


5 commentaires:

A. a dit…

Dis donc je trouve que tu fais beaucoup d'effort pour une maitresse (par rapport à la route !) c'est qu'elle doit vraiment etre magique !
Et sinon à ta seace de sport pas de Domenica en vue ??

Anonyme a dit…

Comme dans les films haha.. C'est vraiment choux tout ça.. Tristan Tristan Tristan.. Tu es incroyable!

La_Cristina a dit…

Ohhh elle te fait réellement de l'effet celle-là!

Disons que mon Bello m'en fait autant, sinon plus!

La_Cristina

Bello a dit…

Mon cher Tristan, tu sais pertinemment bien que tu joues avec le feu... les experts ne se laissent pas prendre à ce genre de jeu. C'est comme le vendeur de drogue qui ne doit pas en consommer. Il te faut vite revenir en contrôle pour profiter au maximum des plaisirs de la vie dans un contexte sécure et le plus longtemps possible...

quant à ma belle Cristina, je crois que le travail t'occupe trop actuellement ;-)

Bello a dit…

Tristan, il faut être prudent et demeurer en contrôle en tout temps. C'est le propre des experts de maintenir le contrôle de nos émotions... Cela dit je me laisserais probablement emporter par une petite jeunesse, mais juste un peu. juste le temps de me rappeler c'est quoi avoir 20 ans. Wow, ça fait longtemps. Pas que je retournerais à cet âge. Un âge ingrat souvent.

Quant à la belle Cristina, si elle ne travaillait pas autant, peut être pourrions nous profiter plus souvent de se voir...

Archives du blog

Membres