lundi 6 juin 2011

Investissements immobiliers - La belle Marie-Pierre de Québec et le loft.

Laissez-moi vous dire que les dernières semaines ont été plus que remplies. Mon horaire du temps et mes activités autres que extra-conjugales occupent solidement toutes mes plages horaires.

Je n’ai pratiquement pas eu le temps de sauter joyeusement la clôture.
Pas surprenant car les horaires respectifs de Domenica et les miennes n’étaient vraiment pas au diapason au cours des derniers jours.

De plus, ce n’est pas cette semaine que j’aurais finalement le privilège de tremper mon pinceau gonflé de désir dans sa belle et délicieuse chatte turinoise.

Madame ma voisine est quelque part en voyage d’affaire dans la très palpitante région de Toronto.

Cependant, n’allez surtout pas croire que je n’ai plus aucune pensées impures et que je ne souhaite plus commettre l’adultère. Au contraire même. Tristan Lavoie sera toujours Tristan Lavoie... héhéhéhéhéhé.

Farce à part, ces dernières semaines ont été spécialement dominées par ma nouvelle carrière d’entraîneur de soccer.
En effet, cette nouvelle occupation accapare beaucoup plus de temps que je ne pouvais l’imaginer.
L’équipe des petits monstres de mon fils le plus jeune me draine énormément d’heures et d’énergie. Mais laissez-moi vous dire que, au final, la gratification et la satisfaction que je peux en retirer sont incroyables.

Mais je le confirme, carrière d’entraîneur et activités extra-conjugales ne font pas nécessairement bon ménage.

------------------------------------------------------------

Pour demeurer dans le domaine des activités qui bouffent mon temps, dernièrement j’ai fais l’acquisition d’un loft-appartement dans une tour à condos du centre-ville de Montréal.

Loin de moi l’idée d’occuper les lieux et de recevoir mes conquêtes dans cet endroit pittoresque. Mon épouse et moi, avons vu une opportunité en or et avons décidé d’investir dans ce secteur en plein essor du quartier des spectacles.

Sans trop faire de théorie du n’importe quoi sur les investissements, disons que les dernières années, nos placements immobiliers ont beaucoup plus rapportés que nos investissements dans des fonds communs ou autres valeurs mobilières de ce monde.

Pour aider, disons que j’ai quelques connaissances de base dans la gestion immobilière et surtout que mon épouse, a accès à quelques capitaux (merci à sa famille).

Nous nous sommes dis, pourquoi pas. «Why not peanut» !!

Notre but est de louer ce magnifique loft afin de rentabiliser nos investissements, et qui sait, un de ces jours, nos enfants pourront s’y installer lorsqu’ils seront à l’université.

Quel est le lien entre ce magnifique appartement et ma vie de sauteur de clôture ??

Le lien est assez simple à faire.

Nous avons finalement déniché notre locataire et il prend possession de ses nouveaux quartiers le 15 juin prochain.

D’ici là, étant donné que c’est un complexe neuf, je dois m’occuper de finaliser les travaux, décorer les lieux et nettoyer l’endroit.

Travaux que je devrais compléter d’ici quelques jours maximum.

Cela voudra dire que l’appartement, qui a une vue imprenable sur le festival de Jazz et les Francofolies de Montréal, sera donc libre pour quelques jours...

Et devinez qui m’avait fait part que un de ses fantasmes était de faire l’amour dans un magnifique loft au centre-ville de Montréal ?

La belle et surtout très jeune Marie-Pierre de Québec !

En effet, cette charmante déesse aux yeux trop bleus et à la poitrine plus que généreuse m’avait mentionné qu’elle entretenait le désir non avoué de se faire baiser dans un magnifique appartement ayant une vue imprenable sur la ville.

Et là, j’ai une opportunité en or qui se présente à moi... et à elle !

Une fenêtre qui s’ouvre sur quelques jours seulement !

Nous serions fou de ne pas en profiter.

Chose certaine, cette très charmante universitaire a déjà réservé son billet d’autobus pour venir à Montréal cette semaine...

Il ne me reste plus qu’à me prendre une demi-journée de congé, installer une petite chaine Hi-Fi dans ce loft et le meubler de quelques morceaux de base.

Vous n’avez pas idée à quel point je suis excité, nerveux et bandé à l’idée d’accueillir la belle Marie-Pierre dans cet endroit qui risque de devenir mythique.

C’est à suivre ...


3 commentaires:

Ludie a dit…

Si Marie-Pierle et toi désirez vous adjoindre les services d'une femme de chambre, je suis tout à fait disposée à tenir mon rôle dans votre bien-être...

chloé a dit…

Bonjour,

Je suis aussi une polyamoureuse, 29 ans, pleine de vie, qui s'assume entièrement dans ses besoins, ses envies et ses fantaisies !!!
Je ne juge pas donc pas du tout mes "compatriotes infidèles" héhé, et j'aime bien votre blog !

Néanmoins, je trouve littéralement gerbant de profiter d'un achat immobilier que votre femme a financé (du moins en partie) pour vaquer à ces petits moments érotiques sympas. C'est clair que sa famille apprécierait surement de voir à quoi sert l'héritage familial (deuxième degré ici lol).....
Je ne juge pas, je suis su même titre que vous une poly-infidèle indomptable. Mais jamais je ne me permetterait faire un genre d'acte pareil, d'emmener un amant chez moi, ou pire dans un appartement que mon homme aurait financé, je trouve cela carrément indécent et vraiment pas classe. Comme une deuxième tromperie en fait, beaucoup plus aigre celle-ci...
Mes sauteries, je les assume et je vais donc à l'hôtel ou chez l'homme de mes désirs.
Enfin, la fin justifie les moyens paraîtrait-t-il !

Sans rancune, bonne continuation

Chloé

Ludie a dit…

Mais non, lol, si Tristan le moment venu avec Mme l'Officielle se trouve dans cet appart et qu'un hyper bon souvenir lui vient, c'est qui qui va récolter les bienfaits de la petite montée en température?

Un jour j'ai reçu mon amant sur la table de soins de mon mari thérapeute,

ça me faisait toujours très plaisir d'y repenser en voyant cette fameuse table après...


Même encore maintenant, tiens ;-)

Archives du blog

Membres