mercredi 18 mai 2011

Histoire de nostalgie, de Julio Iglesias et de photos du Brésil !


«Je n'aime pas la nostalgie
C'est une maîtresse inassouvie
Aux yeux trop bleus»

* Paroles de Michel Rivard dans la chanson La lune d'automne

--------------------

Mon épouse étant sortis ce soir avec mon fils le plus vieux, je me retrouvais donc seul, à la résidence familiale, avec mon autre garçon.

Une fois mon monstre de cinq ans au lit, j’ai profité de cette accalmie familiale pour enfin vider ma voiture de tous ses secrets.

En effet, le semaine prochaine, je dois remettre les clés de mon véhicule étant donné que la période de location vient à échéance.

Cela veut donc dire que dans quelques dodos, je vais finalement prendre possession de mon nouveau bolide.

J’ai trop hâte.

J’ai évidemment choisis mon prochain véhicule en fonction de la chaîne stéréo.
J’a porté une attention beaucoup plus particulière aux caractéristiques audio de la voiture, plutôt qu’aux caractéristiques techniques standards.

Je n’ai aucune idée du type de moteur et du niveau de consommation au 100 Km, mais je sais trop bien que ce sera une chaine Harman/Kardon qui masturbera mes oreilles lors de mes déplacements...

Donc, avant de remettre mon automobile existante, je devais m’assurer d’en faire le ménage et de la vider de tout son contenu.

Évidemment, tout parfait sauteur de clôture qui se respecte, possède une petite cachette secrète dédiée à ses activités favorites.

Dans mon cas, cette mini-caverne d’Ali-Baba se retrouve dans le coffre arrière, dans la section spécialement aménagée pour la roue de secours.

J’y cache condoms, argent comptant, trousse de premiers soins, parfums et autres trucs pas rapport reliés au monde palpitant de l’adultère.

Au fil des années, j'y ai accumulés pleins de choses.

Ce soir j’ai fait des découvertes intéressantes. Je suis en autre tombé sur un CD contenant une multitude de photos de la diabolique Maria.

Moi qui pensais avoir détruit toutes les pièces à conviction en rapport avec cette relation, j’ai été plus que surpris de découvrir cela.

Imaginez si mon épouse avait mis la main la-dessus !

J’aurais eu droit à un voyage aller seulement vers le cimetière de ma ville !!!

J’ai donc, pour une dernière fois ce soir, visionné les clichés de la plantureuse Maria. Je dois avouer qu’elle était vraiment canon et sulfureuse. Pas surprenant que j’aille été séduit par cette femme aux aspirations pas tellement nobles.

De plus, avec ces photos, j’avais rangé un album de Julio Iglesias que la belle brésilienne et moi écoutions à l’époque lors de nos après-midi de baise torride à son appartement.

Il y avait tellement longtemps que je n’avais pas écouté la musique aphrodisiaque, ou hyper kitsch (c’est cela le cas), de ce crooner hispanique.

Je n’ai pas trouvé que des photos et de la musique dans ma petite cachette. J’ai aussi découvert une cravate grise Parasuco, une chemise noire ainsi qu’un T-Shirt H&M rayé.

J’avais complètement oublié au fond du coffre ces trucs vestimentaires qui m’avaient été offerts à l’époque par une autre maîtresse. Ils étaient tellement bien dissimulés que j’en avais même négligé leur existence. Honte à moi car je ne les ai jamais porté.

Ce soir, c’est jour de vidange dans mon quartier et au fond du gros bac noir des Lavoie, se trouve un CD en milles morceaux, une cravate dans son emballage d’origine, une chemise noire encore toute neuve et un chandail à manches courtes.

J’ai cependant gardé le disque de ce cher Julio car cela me brisait trop le coeur de mettre aux rebuts de la musique.

Et devinez c’est ce qui joue dans le lecteur en ce moment à la maison ??

Bonne soirée







2 commentaires:

Bello a dit…

Les cadeaux vestimentaires de nos maitresses, quelle complexité pour ramener cela à la maison! Ça m'est aussi arrivé à quelques reprises. Je m'en suis sortie assez bien à chaque fois. En fait j'en profite pour passer au centre d'achats prendre 2-3 choses et j'y ajoute les autres reçues en cadeau. Pour le moment ça toujours bien passé.

Par contre l'idée de la cachette dans la section du pneu de secours me laisse perplexe. j'imagine que l'idée est de jamais laisser notre conjointe partir avec notre véhicule. En cas de crevaison, on serait sérieusement dans le trouble...

A. a dit…

En cas de crevaison il n'y aura pas que le pneu à mon avis mais les yeux qui suivront !!! ^^

Archives du blog

Membres