mardi 31 mai 2011

Si j’avais les ailes d’un ange, je partirais pour Québec (... rejoindre Marie-Pierre...)


Encore une fois, cette plate-forme incroyable qu’est mon blogue, a mis sur mon chemin une charmante jeune femme de la ville de Québec.

À ce stage, nos échanges ne sont que virtuels, mais laissez-moi vous dire que ces savoureux courriels envoyés au cours des dernières semaines me procurent d’agréables frissons et d'innombrables chatouillements dans le Joe Boxer.

Cette chère Marie-Pierre, âgée dans la début vingtaine a vraiment tout pour me plaire. Des magnifiques yeux bleus, une poitrine plus que plantureuse, une chevelure ébène, des magnifiques longues jambes et une personnalité vraiment craquante.

C’est vraiment une très belle fille. Et je ne parle pas seulement de l’aspect physique !

Et en plus, la petite coquine a même osé me faire parvenir quelques photos de ses jambes nylonées.... héhéhéhéhé.
Clichés que j’ai justement utilisés hier soir pour ma séance masturbatoire du lundi !!

Ce qui est le plus grisant, c’est l’énorme différence d’âge qui nous sépare. Wow !!

Avouez que c’est hyper excitant et bandant, de savoir qu’une jeune déesse, qui a plus que 15 ans de différence avec moi, s’intéresse à mon style de vie et veule faire ma connaissance.

La dernière fois que j’ai eu des rapprochements intimes avec une fille dans la début vingtaine, c’était avec mon épouse Chantal, il y a plus de 17 ans...

Marie-Pierre, est étudiante à l’Université Laval, travaille à temps partiel dans un sex-shop de la capitale nationale et a évidemment un copain dans sa vie.

Cependant, cette femme au joli minois et au regard bleu océan n’a jamais osé tromper son conjoint actuel.
Toutefois, elle m’a avoué candidement que la possibilité d’avoir une relation extra-conjugale l’excitait au plus haut point.

Sautera-t’elle la clôture ? Se laissera-t’elle tenter par l’attrait d’une fougueuse relation adultère ??

Hummmm,,, je lui souhaite de tout mon coeur !!

Tout d’un coup, je m’imagine trop facilement découvrir la douce peau de cette sexy brunette de 20 ans, caresser ses seins ultras fermes, savourer de ma langue sa jeune chatte épilée, embrasser ses lèvres pulpeuses et introduire tout doucement ma verge gonflée au fond de son nid d’amour.

J’ai une envie soudaine de la prendre en levrette, par derrière, très profondément.
Je pourrais admirer ses magnifiques fesses pendant que mes coups de bassin pousseraient très fort ma queue tout dure dans son orifice humide et serré à la fois.

Ce va et vient intensif ferait monter en moi l’excitation. Je pourrais même me surprendre à lui claquer les fesses et à agripper sa belle chevelure.

Question de profiter de ses voluptueux seins, je me pencherais sur elle pour aller saisir avec mes deux grosses mains rugueuses ses mamelons durcis par le plaisir.

Je continuerais encore et encore ces mouvements de bassin jusqu’à ressentir mon plaisir imminent.
Et là, juste avant de relâcher tout mon liquide orgasmique, je demanderais à cette séduisante universitaire de se retourner afin que je puisse asperger généreusement sa magnifique poitrine de ma semence chaude ... Ouffff.

Je n’avais pas un petit voyage d’affaires de prévu à Québec prochainement moi ??

Tristan,







lundi 30 mai 2011

Rencontre avec la lectrice Martine et paroles de mon planificateur financier.

Tel que prévu, avait lieu vendredi soir dernier, un petit 5 à 7 avec la très séduisante lectrice Martine.

Étant une résidente de la rive-nord de Montréal, j’avais préféré faciliter la vie de cette charmante comptable et lui donner rendez-vous au Trois Brasseurs de Laval.

Cet établissement licencié est vraiment approprié pour les petites rencontres extra-conjugales sans tracas. La bière, brassée sur place, ainsi que les hors-d’oeuvre, sont délicieux et sans prétentions. L’ambiance est cool, on s’y sent bien. Et le plus important, on ne s’y ruine pas !

Martine a fait son apparition dans ce resto-bar vêtu de son plus beau sourire, d’une jupe beige, d’un petit chemisier blanc et de magnifiques escarpins noir. Le parfait petit look BCBG des femmes d’affaires que j’affectionne tant !

Évidemment, je n’ai pu m’empêcher d’admirer ses ongles d’orteils peints couleur framboise ainsi que ses magnifiques mains qui de toute évidence brillaient dans la même teinte. Cela sentait la pédicure et la manucure fraîchement faite...Hummm

Même si ce n’était pas le cas, je me suis permis de croire qu’elle s’était arrêtée par son esthéticienne spécialement pour notre petite rencontre. J’aime trop fantasmer à l’idée qu’une femme se fasse belle et irrésistible rien que pour moi. Cela m’excite et me procure d’agréable sensations dans le Joe Boxer.

Une fois bien installés sur nos tabourets respectifs, j’en ai profité pleinement pour admirer ses magnifiques jambes bronzées, ses orteils fraîchement peints et son décolleté plus que plongeant. J’ai toujours la mauvaise habitude de me rincer généreusement l’oeil lorsque j’ai la chance d’être en compagnie d’une très belle femme. Et en ce vendredi soir, je n’ai pas fait exception à la règle.

Nous nous sommes commandés deux grosses pintes de houblon bien fraîches. Je dois dire que la bière à cet endroit est vraiment bonne. Était-ce parce que j’étais en agréable compagnie ? Hummmm bonne question.

Nous avons discuté de choses vraiment sérieuses et profondes... Sexualité, motel, bas de nylon, porte-jarretelles, pneus d’hiver, voitures sport, course à pied, voyages en Amérique du sud et bisexualité.

Cela ne m’a pas tellement pris de temps à réaliser que cette chère Martine et moi avons plusieurs points en communs. Je buvais ses paroles autant que j’avalais à grande gorgée ma bière ambrée.

À ma grande surprise, je me suis dévoilé beaucoup plus que j’ai l’habitude de faire dans ce genre de rencontre pré-motel. Je crois que cela était du à l’ambiance, à sa grande capacité d’écoute ainsi qu’à l’ingurgitation trop rapide de cette trop savoureuse cervoise...

Je ne sais plus trop de quoi nous discutions, mais à un moment donné, cette chère comptable m’a subtilement laissé entendre qu’elle ne dirait pas non à aller terminer la soirée au Motel Idéal situé non loin de là sur le boulevard Labelle à Laval.

Ouffff !!

Cependant, j’ai fais semblant de ne pas trop décoder ce petit message subliminal qu’elle m’a envoyé au travers les branches. Héhéhéhéhé.

Mais c’est mal connaître Martine, car elle est revenue à la charge de plus belle avec, cette fois-ci, beaucoup moins de subtilité... Difficile pour moi donc de me défiler.

Re-Ouffff.

J’avais là une superbe femme, à la poitrine hyper généreuse, aux jambes bronzées, aux ongles couleur framboise et à la libido en feu. Laissez-moi vous dire que ce scénario commençait à provoquer en moi des chatouillements assez intenses et de l’activité au fond de mon Joe Boxer.

Je sentais quelque chose de particulier dans son regard. Du désir, de l’envie, de la nervosité et de l’appréhension.
Cette femme était sur le bord d’aller tromper son conjoint ... Ce n’était pas n’importe quoi.

Cependant, j’ai du trouver une façon galante et classe de repousser ses avances car en ce vendredi soir, le temps jouait contre moi.
Disons que les vendredi ne sont pas les soirées idéales pour m’adonner à des activités de sautage de clôture. Et malgré les envies de Martine, cela n’y changeait rien.

Évidemment, j’ai senti en elle une certaine déception, mais en parfaite future femme infidèle qu’elle semble vouloir devenir, Martine a agi avec classe et doigté.

Nous avons donc quitté les Trois Brasseurs chacun de notre côté avec une énorme envie sexuelle de refoulée au fond de nos trippes.

Cela ne fait qu’ajouter au plaisir.

Vous me connaissez, j’aime la séduction et j’adore trop prendre le temps de désirer follement une femme.

Désir, désir et désir !!

J’espère seulement que la belle Martine ne sera pas trop refroidie ?
Vous savez, jouer avec les limites d’une femme de la sorte peut soit l’éteindre complètement ou soit l’allumer !

Mais c’est des risques que j’assume pleinement.

Et comme me disait mon planificateur financier la semaine dernière : «Il faut arrêter de voir à court terme, il faut regarder le rendement de ses placements sur une plus longue période...»

Est-ce que cela s’appliquerait aussi dans le merveilleux monde des activités extra-conjugales ?

Bonne journée.



vendredi 27 mai 2011

Quelques bonnes adresses de restos et de terrasses pour les infidèles de Montréal.

Avec l’arrivée de l’été, j’ai décidé de partager avec vous quelques bonnes adresses de restos et de terrasses de la grande région montréalaise.

Tous ces endroits sont vraiment appropriés pour y inviter votre future maîtresse ou une plantureuse stagiaire que vous aimeriez éventuellement baiser.

En tant que sauteurs de clôture et séducteurs en devenir, vous devez toujours avoir une destination «5 à 7» sous la main pour impressionner votre douce.

J’ai testé personnellement toutes ces destinations cocktails, et je vous garantie qu’ils sont certifiés «Tristan Lavoie»...

Il ne vous reste plus qu’à y inviter la maîtresse de vos rêves et de vous habiller de votre plus beau sourire.

Alors, voici donc mes recommandations :


Pour débuter, je vous suggère des endroits qui offrent des accords parfaits entre plaisirs de la table, breuvages alcoolisés et découvertes musicales. Étant un passionné de musique, je dois dire que j’ai un faible pour les endroits où la masturbation auditive est au rendez-vous.

Maison du Jazz (House of Jazz) :
Cet endroit n’a plus besoin de publicité. Connu par tous les amateurs de jazz, c’est un classique.
2060, rue Aylmer, Montréal, 514 842-8656,
www.maisondujazz.ca

Upstairs, Jazz, Bar & Grill:
Endroit typique et mythique. On se croirait dans un film tellement l’ambiance est surréaliste. J’adore y aller pour savourer des plats tout en me faisant masturber les oreilles par des artistes de la scène jazz montréalaise et canadienne. À découvrir sans hésitations.
1254, rue Mackay, Montréal, 514 931-6808,
www.upstairsjazz.com

Dièse Onze:
Belle petite boite de jazz située sur la rue St-Denis. Autre endroit typique et approprié. Si votre douce apprécie quelque peu la note bleue, vous allez marquer des points en l’invitant prendre une pause santé à cet endroit.
4115-A, rue Saint-Denis, Montréal, 514 223-3543,
www.dieseonze.com

Côté Soleil:
Pour découvrir des musiques du monde et savourez un menu méditerranéen, c’est l’endroit tout indiqué.
3979, rue Saint-Denis, Montréal, 514-282-8037,
www.bistrocotesoleil.com

Kalalu:
Saveurs et musiques des caraïbes au programme. Programmation variée et sélection musicale éclectique.
4331, rue Saint-Denis, Montréal, 514 849-7787, www.kalalu.ca


Qui dit saison estivale, dit aussi terrasses. Montréal regorge de magnifiques terrasses toutes plus intéressantes les unes des autres.

Alors, voici une petite sélection d’endroit pour prendre un verre avec style et surtout pour impressionner votre belle :

Brasserie T! :
Au coeur du quartier des spectacles. Très hip. Très in. Très occupé. Mais tellement agréable.
1425, rue Jeanne-Mance, Montréal
514 282-0808; www.brasserie-t.com

F Bar :
Gastronomie portugaises et tapas. Vous me connaissez, j’ai un faible pour la bouffe portugaise. Un homme bien nourri est un homme heureux. Un homme heureux est un homme en pleine possession de ses moyens ...
1485, rue Jeanne-Mance, Montréal
514 289-4558; www.fbar.ca

Terrasse Nelligan :
Quelle vue... Le fleuve Saint-Laurent est à nos pieds et les toits du Vieux-Montréal scintillent sous le soleil d'été. Cependant, certain soir, l’endroit risque d’être très peuplé, spécialement les jeudis.
Hôtel Nelligan, 106, rue Saint-Paul Ouest, Montréal
514 788-4021; www.terrassenelligan.com

Terrasse Magnétic :
Vraiment un endroit Jet-Set. Apportez votre maillots de bain et surtout vos lunettes soleil afin de pouvoir admirer les belles déesses en bikini.
Hôtel de la Montagne, 1430, rue de la Montagne, Montréal
514 288-5656

Terrasse St-Ambroise :
J’adore cet endroit un peu en retrait du centre-ville. Savoureuse bière en fût sur le bord du canal Lachine à St-Henri. Essayez la St-Ambroise, c’est ma bière favorite.
Brasserie McAuslan, 5080, rue Saint-Ambroise, Montréal
514 939-3060, poste 0, www.mcauslan.com

Bistro des moulins :
Cité historia, musée d'histoire du Sault-au-Récollet. Située dans le nord de la ville, près de l’ile de La Visitation dans le quartier Ahuntsic. Cet endroit discret est tout indiqué pour les rendez-vous entre infidèles. Par la suite, je vous suggère d’aller prendre une grande marche dans le parc. Parfait pour tenter des petits rapprochements...
10897, rue du Pont, Montréal
514 850-0322, www.citehistoria.weebly.com

Amusez-vous, et surtout, vivez pleinement chaque instant de votre existence.

Tristan le chroniqueur restos en devenir,

Pour vous rincer l'oeil,,,

En ce vendredi pluvieux de mai, je vous suggère d'allez faire une petite visite sur ce blogue.

Vous y trouverez des centaines et des centaines de belles jambes, la majorité nylonnées.

Rien de plus stimulant et excitant que de débuter la journée en visionnant ces merveilleux clichés.

Et surtout, laissez-moi savoir laquelle de ces photos vous a allumé le plus.

Bonne journée,

Tristan le voyeur,


--------------------------------------------------------

Le tout est confirmé pour ce soir avec la séduisante Martine.

Petit 5 à 7 dans un endroit où les breuvages alcoolisés et tapas sont à l'honneur.

Je suis prêt.

Couilles fraîchement rasées, nouvelle chemise Tommy Hilfiger, nouvelles chaussures, jeans Parasuco et quelques gouttes d'Ambre Sultan de Serge Lutens appliqués aux endroits stratégiques.

Et je pense même d'aller jouer au petit match de tennis ce midi question de me dégourdir les jambes.

C'est à suivre ...



jeudi 26 mai 2011

Il y a vraiment un Dieu pour les sauteurs de clôtures !! Et ce Dieu existe, je peux le prouver !

Lors d’une récente rencontre perverse dans un haut lieu de l’hôtellerie montréalaise, j’avais tellement été déstabilisé par le comportement hyper coquin de ma belle maîtresse adorée, que j’en ai oublié mon sac en cuir contenant mon Mac Book Pro ainsi que mon porte-feuille !

Oui, oui !

En effet, lors de cette petite sieste aux saveurs orgasmiques (http://tristanheureux.blogspot.com/2011/05/petite-sieste-coquine-avec-une.html), le magnifique porte-jarretelles et les nylons soyeux de Domenica ont eu raison de ma cervelle de macho insouciant.

C’est pas tant la superbe lingerie et les nylons ultra diaphanes qui m’ont fait perdre la tête que tant l’attitude désinvolte et hyper sexuelle de ma belle turinoise... Juste à y repenser et je bande instantanément !!

Lorsque Domenica enfile ses plus beaux atouts, j’ai l’impression qu’elle se transforme en femme irrésistible et hyper provocante. Elle transpire abondamment le sexe et déploie une énergie perverse ultra contagieuse.

Mais vous savez, nous les hommes, avons une lourde tendance à se laisser emporter par ces excès d’insinuations lubriques. Et je ne fais pas exception. À vrai dire, je dois même être le champion mondial.

Donc, cette abondance de stimuli sensoriels que madame ma chère voisine m’a proposé tout au long de notre 5 à 7 a complètement drainé le peu de matière grise qui me restait dans le cerveau.

De plus, lorsque j’ai relâché puissamment mes électrons spermeux en fin de programme, le peu de mémoire qu’il me restait au fond de ma tête s’est probablement écoulé discrètement avec mon liquide sismique blanc...

Tout cela a fait en sorte que après avoir abusé du corps de ma douce, après lui avoir dit plusieurs fois qu’elle était la plus belle femme du monde et après avoir pris rapidement une douche post coïtal, je me suis éclipsé tel un bandit en direction du domicile familial.

Je roulais sur la rue Lajeunesse dans le quartier Ahuntsic, lorsque ma belle italienne m’a téléphoné.

Je m’attendais évidemment à des paroles du genre : «Tristan, tu es le meilleur baiseur du monde, je suis accroc à ta queue, tu fais l’amour tel un dieu et jamais ne pourrais me passer de toi...», mais j’ai plutôt eu droit à ceci : «Tristan, devine quoi ?,,» «J’avais oublié ma veste dans la chambre du motel, j’ai du rebrousser chemin pour aller la rechercher et devine ce que j’y ai trouvé ?»

Et moi de répondre : «Ha ha, tu y a trouvé un peu d’argent,,,,pas grave garde-le...»

Et sa réponse, m’a presque fait perdre contrôle de ma voiture tant je ne m’y attendais pas !

«Non Tristan, lorsque je suis entré dans la chambre, j’y ai retrouvé ta mallette en cuir contenant ton ordinateur et tes effets personnel»

Oh my god !!

Pas croyable. Ou avais-je la tête ? (Ah oui, c’est vrai, j’avais la tête dans mon Joe Boxer.)

J’ai immédiatement rebroussé chemin et suis allé retrouver la séduisante Domenica près du multi-étoilés Motel Idéal.

Par chance que ma sexy voisine a eu la brillante idée d’oublier sa veste dans la chambre d’hôtel.
Car voyez-vous, cela aurait pris un petit bout de temps avant que je réalise que je n’avais pas en ma possession mon Mac et mes autres trucs.

Imaginez un instant les conséquences...

Les responsables de l’établissement hôtelier auraient probablement entré en communication avec moi. Sauf que les informations contenus dans mon sac et mon porte-feuille ramènent directement au domicile familial des Lavoie...

«Bonjour madame, ici Monsieur je loue des chambres à l’heure du prestigieux Motel Idéal de Montréal. Nous venons de retrouver dans une de nos chambres un sac en cuir brun avec un Mac Book Pro et un porte-feuille. Le tout semble appartenir à un certain Tristan Lavoie...»

C’est clair que j’aurais passé un très, très, très mauvais quart d’heure !

Je vous le confirme, il y a vraiment un Dieu pour les sauteurs de clôture.

Bonne soirée,

Tristan,

mercredi 25 mai 2011

Plaisirs narcissiques, Domenica, Martine, Audrey, Felicia, ongles peints et jambes bronzées !!

Je dois me rendre à l’évidence, la saison des belles jambes nylonées tire à sa fin dans la grande région métropolitaine.

Snif, snif.

En effet, j’ai constaté, lors de ma petite marche de santé du midi dans les rues du centre-ville de Montréal, que les séduisantes femmes, style BCBG, délaissent en force le port du nylon diaphane.

Mais, le retour du beau temps et de cette très désirée chaleur apportent aussi son énorme lot de points positifs.

Qui dit chaleur, dit jupes de plus en plus courtes, poitrines débordantes, magnifiques ongles peints et sublimes jambes bronzées.

Des heures de plaisir visuel et des centaines d’érections soudaines.

Vive l’été, même si ce n’est pas ma saison favorite !!

------------------------------------------

Malgré qu’il sera de plus en plus difficile de se rincer l’oeil en terme de jambes nylonnées, tout bon Tristan qui se respecte à toujours un plan de rechange.

Dans mon cas, ce diabolique plan se prénomme Domenica.

Héhéhéhé.

Voyez-vous, cette sublime italienne aux jambes plus que parfaites m’a confirmé, que malgré la pénurie de jambes voilées de nylon, j’aurais quand même droit à ma dose hebdomadaire de ce tissus orgasmique.

Vous l’ai-je déjà dit que c’était la maîtresse parfaite ?


-------------------------------------------

Question de demeurer dans le département des charmantes demoiselles, ce vendredi j’ai un petit 5 à 7 de prévu avec la plus que séduisante lectrice Martine.

Nous avons finalement réussis à coordonner nos horaires respectifs afin de passer un peu de temps à discuter d’investissements immobiliers autour d’un petit verre de rouge espagnol.

J’ai tellement hâte.

Je dois dire que c’est plutôt rare que je me laisse tenter de la sorte par quelqu’un connu via l’entremise de mon blogue. Mais disons que cette chère professionnelle des chiffres et des états financiers a réussis à piquer ma curiosité.

Son charme fou, son allure générale, mais surtout la matière grise qu’elle a au fond de son cerveau ont eu raison de ma réticence légendaire.

Qui a dit que l’on ne pouvait pas faire des rencontres agréables via cette plate-forme ??

(Et aussi, je vais pouvoir lui demander conseil concernant la gestion de mes dépenses d’homme infidèle)

--------------------------------------

En parlant de rencontres agréables, il y a plusieurs mois j’avais fait la rencontre d’une autre lectrice, Audrey, pour ne pas la nommer.

Un peu comme je le mentionnais dans un billet publié en octobre 2009 (http://tristanheureux.blogspot.com/2009/10/des-femmes-infideles.html), mon blogue avait à l’époque grandement influencé certaines femmes infidèles à se lancer dans l’écriture.

Évidemment, ces chères sauteuses de clôture s'étaient fortement inspirées de mes écrits pour élaborer leur plate-forme et ainsi pouvoir se bâtir une certaine crédibilité. (Par contre, pour l’originalité, on repassera...)

Donc, cette chère Audrey, qui je crois avait été elle aussi influencée par mes écrits à l’époque, avait décidé de plonger dans cette aventure littéraire il y a quelque temps.

Cependant, contrairement à d’autres bloggueurs-bloggueuses, celle qui se présente sous le pseudonyme de Felicia, a décidé d’emprunter son propre chemin et ainsi éviter de tomber dans la facilité...

Audrey avait quelque peu délaissé l’écriture jusqu’à tout récemment.

Et qu’est-ce qui lui a donné goût de s’y remettre ?

Probablement un diner, dans un resto péruvien, et ce, en agréable compagnie !!

Farce à part, cette charmante Audrey, qui gravite dans le passionnant monde de l'hôtellerie (les vrais grands hôtels,,,pas le Chablis et le Motel Idéal,,,,), a vécu de belles expériences culinaires et surtout, a vécu de belles histoires coquines.

Allez donc faire un petit tour sur son blogue :


Et en passant, la photo de la superbe déesse en bas de nylon sur la page d'accueil de son blogue, c’est vraiment elle. Je le confirme ! (hummmm)

Bonne soirée,

Tristan le narcissique,


mardi 24 mai 2011

Activités extra-conjugales pendant le long week-end de trois jours

Me revoilà de retour après un magnifique long congé.

J’ai passé ce week-end de trois jours dans un chalet, quelque part dans les Laurentides avec nulle autre que la très charmante Jacynthe.

Bien entendu, nous n’étions pas seuls, elle et moi. Nos conjoints respectifs et nos petits monstres d’enfants étaient évidemment de la fête.

Malgré qu’il m’arrive régulièrement de profiter de la présence de la belle Jacynthe pour me tremper joyeusement le pinceau en elle, je dois dire qu’en cette fin de semaine de trois jours, j’ai été des plus tranquille au département des relations extra-conjugales.

Pas que les occasions n’étaient pas au rendez-vous. Non, disons que le week-end dernier, je n’avais de yeux, et de pénis que pour ma tendre épouse.

Et oui, cela m’arrive. Cela m’arrive souvent même (malgré les apparences) !!

Habituellement en feu, ma chère Chantal ressemblait davantage à un volcan.

Je n’ai donc pas eu le choix de l’honorer à plusieurs reprises, et ce dans toutes les positions inimaginables.

Mon officielle adore la sexualité sous toutes ses formes, et disons que ce week-end, elle ne s’est pas faite prier.

Est-ce que madame mon épouse voulait me tenir les couilles bien vide question que je n’aille pas me les vider sur la plantureuse poitrine de Jacynthe ?

Chose certaine, aujourd’hui, mes bijoux de familles ressembles à deux petits raisins secs tellement ma chère Chantal s’est occupée de bien les vidanger.

Pas étonnant qu’aucun rapprochement intime n’a eu lieu avec Jacynthe !!

Vous voyez,,, je ne suis pas toujours un infidèle chronique...


vendredi 20 mai 2011

Petit chef d'oeuvre cinématographique

Avis aux intéressé(e)s.

Mon compte Facebook est maintenant ouvert.

Si vous avez le goût d'interagir avec moi via Facebook, ne vous gênez surtout pas.



--------------------

J'ai finalement reçus en fin de soirée hier le délicieux vidéo nyloneux de ma belle turinoise.

Un chef d'oeuvre cinématographique.

Et laissez-moi vous dire que aussitôt que mon épouse a trouvé sommeil, je me suis réfugié dans le sous-sol familial pour visionner ce court-métrage.

Mon érection fut soudaine.

Vous auriez du voir les magnifiques jambes de Domenica s'entrecroiser sensuellement ... Ouffff.

Je n'en pouvais plus et j'ai du m'adonner à une séance de masturbation.

Je n'ai aucunement retenu mon éjaculation.

J'ai laissé tout mon plaisir se faire expulser par des spasmes de plaisir intenses que me procuraient ces images ultra perverses.

Pour ajouter à l'intensité de mon excitation, j'ai même eu droit au sublime son du froissement du nylon. Une vraie symphonie pour mes oreilles... (et mes couilles !)

J'adore trop quand ma belle maîtresse adorée me fait plaisir de la sorte.

C'est d'un bonheur immense.

Je le confirme,,, je suis addict.

Pas seulement addict à ses jambes nylonées et ses petits vidéos coquins, non, je suis addict à elle, point final !!

Bonne fin de soirée.

jeudi 19 mai 2011

Soirée avec Martine, soirée ensoleillée et vidéo pervers en nylon de sa belle turinoise.

Moi qui croyais que ce jeudi soir serait pluvieux. Non, pour mal faire, le soleil a décidé de malgré tout faire son apparition.

Pas que je n’aime pas les débuts de soirée ensoleillée, mais disons que ce soir, j’aurais grandement apprécié que dame nature fasse des siennes afin d’annuler la séance d’entrainement des jeunes monstre de l’équipe des verts au soccer.

Dans la planification de mes horaires d’homme infidèle, j’avais complètement oublié cette pratique qui avait lieu ce soir.

Ma tête, mon corps et mon esprit s’étaient conditionné à aller retrouver cette charmante Martine dans un petit resto à tapas portugais de la rue St-Laurent.

Mais en milieu d’après-midi, mon épouse m’a gentiment rafraichis la mémoire !!

Oupsss...

«À moins de fortes averses, l’entrainement aura lieu ce soir tel que prévu au même parc que la dernière fois...»

J’avais complètement oublié.

Pendant toute l’après-midi, je regardais par la fenêtre de mon bureau les mouvements des nuages. Malheureusement, ces immenses cumulo-nimbus semblaient vouloir se dissiper. Tellement, que vers 16h00, j’ai du abaisser les toiles des fenêtres. Le soleil devenait trop intense.

Mon projet de passer du bon temps avec la séduisante Martine venait de tomber à l’eau.

Et ne comptez pas sur moi pour faire faux bond à cette équipe de jeunes joueurs presque professionnels. Je peux décommander mon épouse à la dernière minute pour aller passer d’agréables minutes en compagnie d’une lectrice, mais jamais je n’oserais poser un rancart à mes fils...

Un gars infidèle à quand même le droit d’avoir certains principes !!!

Et je suis persuadé que cette chère comptable à la personnalité hyper attachante comprendra cette situation.

Bonne soirée


--------------------------------------------------

Étant donné que j’avais prévu un petit 5 à 7 ce soir, j’avais comme les hormones dans le tapis. Il arrive que mon cerveau, par je ne sais trop qu’elle réaction chimique, se mette à sécréter de la testostérone en quantité industrielle.

Alors, pour palier à cet excès de libido, j’ai demandé, via email, à ma belle turinoise, de me préparer un petit vidéo pervers pour ma séance de masturbation de fin de soirée.

Je lui ai fait part de mon souhait de recevoir, un petit film d’elle, en nylon noir hyper diaphane et voilant complètement tout, du bout de ses orteils peintes jusqu’à sa taille...

Je lui ai aussi mentionné d’en profiter pour se caresser la chatte et se frotter sensuellement les jambes afin que le bruit du froissement du nylon viennent jouer une symphonie jouissive au creux de mes oreilles.

Elle m’a répondu qu’elle ferait tout en son possible pour réponde à ma demande !!

Wow !!

Vous ai-je déjà dit que Domenica était la maîtresse parfaite ?

En tout cas, à mes yeux, elle l’est.

Trop hâte de recevoir ce vidéo,

Bonne soirée,

Tristan,



mercredi 18 mai 2011

Histoire de nostalgie, de Julio Iglesias et de photos du Brésil !


«Je n'aime pas la nostalgie
C'est une maîtresse inassouvie
Aux yeux trop bleus»

* Paroles de Michel Rivard dans la chanson La lune d'automne

--------------------

Mon épouse étant sortis ce soir avec mon fils le plus vieux, je me retrouvais donc seul, à la résidence familiale, avec mon autre garçon.

Une fois mon monstre de cinq ans au lit, j’ai profité de cette accalmie familiale pour enfin vider ma voiture de tous ses secrets.

En effet, le semaine prochaine, je dois remettre les clés de mon véhicule étant donné que la période de location vient à échéance.

Cela veut donc dire que dans quelques dodos, je vais finalement prendre possession de mon nouveau bolide.

J’ai trop hâte.

J’ai évidemment choisis mon prochain véhicule en fonction de la chaîne stéréo.
J’a porté une attention beaucoup plus particulière aux caractéristiques audio de la voiture, plutôt qu’aux caractéristiques techniques standards.

Je n’ai aucune idée du type de moteur et du niveau de consommation au 100 Km, mais je sais trop bien que ce sera une chaine Harman/Kardon qui masturbera mes oreilles lors de mes déplacements...

Donc, avant de remettre mon automobile existante, je devais m’assurer d’en faire le ménage et de la vider de tout son contenu.

Évidemment, tout parfait sauteur de clôture qui se respecte, possède une petite cachette secrète dédiée à ses activités favorites.

Dans mon cas, cette mini-caverne d’Ali-Baba se retrouve dans le coffre arrière, dans la section spécialement aménagée pour la roue de secours.

J’y cache condoms, argent comptant, trousse de premiers soins, parfums et autres trucs pas rapport reliés au monde palpitant de l’adultère.

Au fil des années, j'y ai accumulés pleins de choses.

Ce soir j’ai fait des découvertes intéressantes. Je suis en autre tombé sur un CD contenant une multitude de photos de la diabolique Maria.

Moi qui pensais avoir détruit toutes les pièces à conviction en rapport avec cette relation, j’ai été plus que surpris de découvrir cela.

Imaginez si mon épouse avait mis la main la-dessus !

J’aurais eu droit à un voyage aller seulement vers le cimetière de ma ville !!!

J’ai donc, pour une dernière fois ce soir, visionné les clichés de la plantureuse Maria. Je dois avouer qu’elle était vraiment canon et sulfureuse. Pas surprenant que j’aille été séduit par cette femme aux aspirations pas tellement nobles.

De plus, avec ces photos, j’avais rangé un album de Julio Iglesias que la belle brésilienne et moi écoutions à l’époque lors de nos après-midi de baise torride à son appartement.

Il y avait tellement longtemps que je n’avais pas écouté la musique aphrodisiaque, ou hyper kitsch (c’est cela le cas), de ce crooner hispanique.

Je n’ai pas trouvé que des photos et de la musique dans ma petite cachette. J’ai aussi découvert une cravate grise Parasuco, une chemise noire ainsi qu’un T-Shirt H&M rayé.

J’avais complètement oublié au fond du coffre ces trucs vestimentaires qui m’avaient été offerts à l’époque par une autre maîtresse. Ils étaient tellement bien dissimulés que j’en avais même négligé leur existence. Honte à moi car je ne les ai jamais porté.

Ce soir, c’est jour de vidange dans mon quartier et au fond du gros bac noir des Lavoie, se trouve un CD en milles morceaux, une cravate dans son emballage d’origine, une chemise noire encore toute neuve et un chandail à manches courtes.

J’ai cependant gardé le disque de ce cher Julio car cela me brisait trop le coeur de mettre aux rebuts de la musique.

Et devinez c’est ce qui joue dans le lecteur en ce moment à la maison ??

Bonne soirée







Vent de fraîcheur au bureau

Je vous jure, rien de plus excitant et rafraichissant que de recevoir de belles et bandantes photos des jambes nylonées de sa belle maîtresse adorée en plein après-midi.

Ce sublime et soyeux voile de tissus nyloneux noir a eu un effet instantané sur mon Joe Boxer.

Je sais que je me répète souvent, mais cette déesse italienne, aux jambes parfaites, réussit toujours à me faire baver sérieusement avec ce type de clichés.

J'ai eu une envie soudaine d'aller prendre un bain tourbillon avec ma sexy turinoise. Cette excitation soudaine de fin de journée a eu raison de mon jugement. Encore une fois.

Domenica possède ce pouvoir magique sur moi.

Elle ne le sait pas encore, mais il lui suffit d'utiliser ses charmes les plus destructeurs, et bang, je flanche à tout coup.

Vous n'avez pas idée tout le chemin que je serais prêt à parcourir pour aller caresser ses magnifiques jambes ce soir.

Mais ma belle avait d'autres plans... Snif, snif.

Ce n'est pas juste !!

Elle m'allume solidement, m'excite, provoque en moi un bouleversement érectile, et pafff,,,,elle se défile.

Je vais devoir jeter mon dévolu sur ma tendre épouse ce soir tout en imaginant les magnifiques filodoro de ma sexy voisine.

Elle va me le payer la petite coquine.


-----------------------------------------

Je ne sais pas si la très séduisante Martine possède quelques paires de filodoro dans son tiroir, mais ce que je sais, c'est qu'elle a accepté mon invitation pour un petit 5 à 7 demain soir.

Moi qui la croyait hyper farouche, cette belle lectrice a répondu promptement à ma demande.

Il ne me reste plus qu'à travailler sur la conception d'un super alibis pour ce jeudi soir.


Bonne soirée,

Tristan,

mardi 17 mai 2011

N'importe quoi d'un mardi printanier.

En ce mardi soir, voici quelques petites mises à jour provenant d’un homme infidèle et vraiment très heureux de l’être.

Commençons avec le département du n’importe quoi.

Ce soir j’ai officiellement débuté ma carrière d’entraineur dans le merveilleux monde du soccer. Mais surtout, j’ai réalisé avec stupeur dans quelle galère je venais de m’embarquer... Ouffff.

Moi qui pensais jouer au professeur et au tacticien avec tous ces futurs joueurs de l’Impact, j’ai plutôt passé la presque totalité de cette soirée footballeuse à attacher des lacets. Et oui !!

Les petits monstres de l’équipe des Verts ne semblaient pas posséder toutes les habilités requises pour faire des boucles à leur chaussures à crampons. Par conséquent, à chaque instant, il y en avait un qui me regardait tendrement en me suppliant d’attacher ses chaussures.

J’étais vraiment loin de ce que je pouvais m’imaginer.

Mais, comme dans toutes les aventures pas du tout glamour de ce monde, il y a toujours un côté positif aux histoires.

Dans mon cas, ces avantages risquent de se conjuguer au féminin.

J’ai saisis assez rapidement, que de s’occuper bénévolement du développement sportifs d’enfants, risque de m’offrir de belles opportunités de rencontre extra-conjugales...

Quelques séduisantes mamans prenaient place sur les lignes de côté et n’avaient de yeux que pour l’entraineur (pas du tout vrai, elles en avaient que pour leur petits monstres aux lacets détachés !!!)

C’est à suivre.

-----------------------------------------

Je réalise de plus en plus que ce blogue est une plate-forme idéale pour rencontrer de charmantes femmes aux aspirations adultère.

Quelques fois, parmi les courriels et nombreux messages que je reçois, il y en a quelques-un qui piquent ma curiosité.

Il y a quelques jours, ce fût la très séduisante Martine. Et dernièrement, une certaine Nadia à réussi à me faire sourciller.

Aujourd’hui, j’ai même eu droit à des courriels coquins et à des photos de cette chère Drummondvilloise.

Nadia, qui est un peu plus vieille que moi, semble fantasmer à l’idée de rencontrer un jour ce cher Tristan Lavoie.

C’est une très jolie femme, début quarantaine, possédant un visage d’ange et affichant fièrement une très jolie poitrine.

En effet, sur sa photo, la première chose qui m’a sauté aux yeux est la forme presque parfaite de ses deux magnifiques nichons.

Mis en évidence par un chandail moulant, les seins de Nadia semblaient avoir été dessiné au compas par le créateur tellement ils étaient d’une rondeur sublime.

En pervers de la pire espèce que je suis, j’ai aussitôt eu un amalgame d’images coquines en tête.

C’était plus fort que moi. J’ai instantanément eu envie de caresser sa poitrine.

Et là, tout d’un coup, un afflux de sang s’est ensuite dirigé vers ma verge pour la faire gonfler sans crier garde.

Une simple photo, et hop, j’ai eu une érection...

Mais surtout, jamais dans ma carrière de sauteur de clôture je n’ai eu la chance de connaître intimement une femme dans la quarantaine.

C’est à suivre.

---------------------------------------

Pour demeurer dans le département des séduisantes lectrices, il y a de forte chance que ce jeudi, j’aille retrouver Martine la comptable dans un petit resto sympa du quartier Villeray.

Je pense que j’ai réussis à convaincre cette très mignonne bachelière à venir partager un verre de vin rouge avec moi.

Il ne me reste plus qu’à me libérer.

Ouffff je sens que l’été va être chaud.

----------------------------------------------------

Toujours dans le département des lectrices, je me demande si je pouvais réussir à convaincre une d’entre elle à entrer en contact avec Domenica.

Comme vous le savez déjà, ma belle turinoise est une délicieuse bi-sexuelle... (Le rêve de tout homme quoi !!)

Et moi, avec mon grand coeur, et ma générosité bientôt légendaire, je m’étais proposé de lui dénicher une charmante petite perle.

Reste à savoir maintenant si Martine ou Nadia apprécient à l’occasion la volupté d’un magnifique corps féminin.

Si c’est le cas,,,il ne me restera plus qu’à élaborer de toute pièce une histoire crédible pour que Domenica n’y voit que du feux. (Je ne veux surtout pas qu’elle découvre l’existence de ce blogue.)

Je sais, encore une fois, c’est du n’importe quoi de classe mondiale, mais un gars à bien le droit de fantasmer.

C’est à suivre.

lundi 16 mai 2011

Petite vidange de liquide orgasmique après une séance d'entrainement,

Ce que j’aime de mes séances d’entrainement au Nautilus Plus de mon quartier, ce n’est pas tant l’effet bénéfique que l’exercice peut avoir sur mon corps que tant la possibilité de rencontrer une certaine voisine d’origine italienne qui s’adonne à des séances d’entrainement intensives.

Donc ce soir, question de raffermir ma petite bedaine de bière en devenir, j’ai décidé de faire un petit arrêt santé à mon centre de conditionnement physique favoris.
Et, habituellement, les lundi, j’ai la chance de me faire accueillir par la très séduisante et aspirante mannequin Véronique.

Cette préposé à l’accueil de ma succursale Nautilus Plus a probablement le regard le plus bleuté de la galaxie et une paire de fesse à faire baver d’envie tous les dieux grecs de l’Antiquité.

Malgré le charme irrésistible de cette chère employée, je n’avais qu’une obsession : trouver du regard ma belle maitresse adorée sur un des appareils d’entrainement.
Après quelques balayages visuels efficaces, j’ai pu finalement apercevoir ma belle Domenica sur le tapis roulant. Madame ma voisine gambadait allègrement, tel une gazelle, sur cet appareil de torture des temps modernes.

Vous auriez du voir son joli petit cul bien rond dans son legging noir ajusté.

Ouffffffff !!!

Mais ce qui retenait surtout mon attention, c’était bien entendu ses deux délicieux nichons bien ronds et bien moulés par un t-shirt blanc trop ajusté.

Re-oufffff !!!

À chacune des foulées qui propulsait Domenica, ses seins rebondissaient avec volupté. Rien de plus excitant et bandant que d’admirer une poitrine se balancer de la sorte. Il y a quelque chose de vraiment sensuel et bandant dans cette danse mammaire.

Cet excès de stimuli visuel m’a convaincu d’aller proposer un truc pervers à cette très séduisante femme.

Encore une fois, ce soir, j’avais envie que ma belle turinoise me caresse la verge et me fasse jouir entre ses doigts.

Aussitôt ma proposition lancée, Domenica m’a demandé d’aller la rejoindre dans sa voiture à 19h10 tapant.

Disons qu’après cette confirmation, je n’avais plus trop l’esprit à l’entrainement.

Je n’avais qu’une idée en tête : Me retrouver dans le véhicule de ma sexy voisine.

J’ai pris une petite douche rapide tout en essayant de penser à mon ancienne souffleuse ... Disons que je n’avais pas envie d’afficher une érection aux autres mecs présents dans le vestiaire.

Une fois bien lavé, j’ai évidemment vaporisé mon torse et mon entre-jambes de quelques gouttes d’Ambre Sultan de Serge Lutens. Ce parfum a habituellement des vertus aphrodisiaques sur le cerveau et la chatte de ma belle.

Par la suite, je me suis dirigé vers la section arrière du stationnement où une certaine turinoise m’y attendait.

Avec la belle petite pluie romantique qui tombait sur ma banlieue ce soir, nous n’avions pas trop à craindre le regard de potentiels passants.

Mon eau de toilette n’a pas failli à la tâche en cette soirée humide de mai. À peine quelques instants après avoir fait mon entrée dans l’habitacle de ma douce maîtresse, de belles mains manucurées sont venues se déposer sur mon Buffalo Jeans.

Ma belle italienne semblait pressée, mais en même temps, elle semblait déterminée à me procurer frissons et plaisir.

J’ai déboutonné mon jeans, abaissé mon Joe Boxer et offert une verge bien durcie à mon athlète olympienne en devenir. Domenica n’avait qu’une idée en tête... me faire cracher ma semence le plus rapidement possible.

Pour y arriver, elle s’est concentrée immédiatement sur la partie sensible de mon gland.

Elle avait une manière bien particulière de passer son pouce et ses doigts à l’extrémité de mon capuchon après chacun de ses mouvements de va-et-vient.
Sa dextérité manuelle, mélangée à ses sublimes caresses au niveau de mes testicules ont provoqués en moi une sensation pré-orgasmique intense.

J’aimais trop la façon dont Domenica ma masturbait. Moi qui la savait déjà une championne mondiale de la fellation, j’ai découvert en elle une experte de la branlette de voiture. Un nouveau titre mondiale à son palmarès est d’ailleurs à prévoir dans les prochains jours.

Elle sentait mon orgasme très proche et s’amusait à me faire languir. Elle contrôlait tout. Tellement que, elle prenait une certaine satisfaction à me voir torde de plaisir. Je n’en pouvais plus et elle le savait.

Ces manipulations sensuelles, qui étaient accompagnées par un regard pervers, ont finalement eu raison de moi.

J’ai explosé avec force et soulagement tout partout sur ses magnifiques mains. Ma semence chaude et visqueuse dégoutait parfaitement sur ses doigts effilés. Ce jus génital qui arrosait ses phalanges semblait procurer une certaine gratification à ma maitresse.

J’ai eu l’impression d’éjaculer pendant de longues et longues minutes tellement l’intensité était au rendez-vous.

Domenica possède une technique incroyable.

J’aime trop quand elle s’occupe de ma verge de la sorte.

Mais surtout, j’adore trop quand elle me vide les couilles après une séance d’entrainement pas du tout intensive.

Ce soir, encore une fois, je suis rentré au domicile familial avec un énorme sourire et avec quelques millilitres de sperme en moins dans mes testicules.

Qui a dit que la vie d’homme infidèle n’était pas plaisante ??

Martine qui m'inspire, Domenica la fellationneuse et Subaru Impreza

Cette chère Martine m’inspire de plus en plus.

Malgré que je sente une certaine réticence de sa part et un caractère moyennement farouche, il y a quelque chose en elle qui m’attire tel un aimant.

Même après avoir dégusté un verre de vin rouge avec elle et partagé du temps de qualité en sa présence, je n’arrive toujours pas à déceler si il se cache en elle le moindre soupçon de femme infidèle.

Elle est mystérieuse, réservée et intrigante.

Vraiment le genre de femme et de personnalité qui m’attire.

Et en plus, cette séduisante comptable est en couple.

Je n’ai rien contre les célibataires, mais j’essaye autant que possible de me tenir éloigné d’elles.

Vous savez, malgré leurs bonnes intentions, ces filles au coeur libre finissent toujours pas s’accrocher, deviennent affectivement dépendantes et espèrent secrètement que vous allez vous investir davantage avec elles. Que voulez-vous, c’est plus fort qu’elles.

Malgré ce que je prêche, il m’est déjà arrivé, à quelques reprises, d’entretenir des relations extra-conjugales avec des amantes célibataires. Et ce fût toujours la même chose ...

Donc, avec cette Martine, pas d’inquiétude à ce niveau.

Mais, va t’elle sauter la clôture ???

--------------------------------------

Cependant, un truc qui n’est pas équitable dans le jeu de séduction sublime qui semble se dessiner entre Martine et moi, c’est que cette chère fidèle (pour l’instant du moins,,,) connait plein de facettes de ma personnalité.
Disons qu’avec cette plate-forme qu’est mon blogue, je dévoile plusieurs aspects de ma vie.
Mais en parfait bloggueur que je suis, je prend un malin plaisir à modifier avantageusement la réalité (surtout concernant la taille de mon pénis et mon habilité à faire jouir les femmes). Il me reste donc encore quelques cartes dans mon jeu !

Quant à moi, je ne connais pratiquement rien de cette déesse des états financiers. Malgré tout, j’essaye, du mieux que je peu, de découvrir chaque petite parcelle de de vie qu’elle ose subtilement laisser échapper.

J’aime cette approche. J’aime les jeux de séductions. J’aime les femmes qui ne flanchent pas facilement. J’aime savoir que j’ai autant de chance de partager une chambre de motel avec elle que de me cogner le nez sur un refus glacial.


-----------------------------------------------

Le plus extraordinaire dans ce petit flirt qui semble naitre, c’est que ma belle Domenica ne se doute de rien. Pas que j’ai vraiment envie de lui cacher quoi que ce soit, mais en même temps, j’ai pas nécessairement le goût de tout lui dévoiler.

Ma belle turinoise n’a aucune idée de l’existence de ce blogue, donc à ses yeux, je suis probablement l’amant parfait.

Ce que ma très sensuelle italienne aux jambes parfaites ne se doute pas, c’est que son cher Tristan a beaucoup de difficulté à avoir plusieurs femmes dans sa vie.

Je peux facilement gérer mon épouse, ma belle Jacynthe et Domenica, mais je ne pourrais jamais ajouter à cette magnifique brochette une autre femme. Il y a des limites ce qu’un homme peut accomplir. Mais surtout, il y a des limites à ce qu’un coeur d’homme peut aimer.

Mais, si jamais une nouvelle flamme arrivait à me bousculer, alors je n’aurais d’autres choix que d’écarter une de ces femmes de ma vie.

Et malgré que cela peut sembler irrespectueux, je sais toujours d’avance qui occupe le siège éjectable.

Que voulez-vous, c’est ma vie et je la gère à ma façon.

-----------------------------------

N’allez surtout pas croire que je veux écarter Domenica de mon existence. Au contraire même. Cette fille là est incroyable. La maîtresse parfaite à mes yeux.

Tous les hommes de la terre souhaitent un jour rencontrer une belle italienne comme Domenica.

Une fille d’une belle simplicité, pas compliquée, généreuse, mariée et hyper cochonne.

Avec elle, tout est facile. Elle est vraiment mon alter ego ou presque.

Mais la plus grande qualité de Domenica, c’est sa facilité inouïe qu’elle a à me décoder et à me comprendre. Autant au niveau personnel, professionnel que familial.

Et en plus, elle est la meilleure fellationneuse d’Amérique du Nord.

Quoi demander de plus ??


------------------------------------------------------------

J’ai fait une folie ce week-end. Un coup de coeur assez spontané qui a pris par surprise mon épouse. Disons qu’elle ne l’a pas trouvé très drôle.

J’ai acheté une nouvelle voiture à mon père. Ou plutôt loué, pour une période de 39 mois, une belle petite Subaru Impreza.

Voyez-vous, la vieille automobile de mon géniteur a rendu l’âme la semaine dernière.

Étant un jeune retraité, mon père n’a plus les moyens de s’offrir un véhicule qui se respecte. Ma mère possède toujours sa camionnette, mais mon paternel devait se contenter de la deuxième voiture familiale pour ses déplacements occasionnels.

Maintenant, il va pouvoir se pavaner avec sa nouvelle Subaru.

Ma conjointe Chantal ne l’a trouve pas drôle cependant... Je viens de m’engager à verser près de 400 $ par mois pour les trois prochaines années.

Mais au moins, mon père est tellement heureux. Ce sera ma façon à moi de le remercier pour tout ce qu’il a pu faire pour moi dans ma jeunesse.



vendredi 13 mai 2011

La chasse aux femmes mariées.

Plusieurs lecteurs masculins me demandent régulièrement de quelle façon je m’y prend pour rencontrer des femmes mariées et potentiellement intéressées à s’engager dans une relation extra-conjugale.

Mes nombreuses années à sauter la clôture m’ont permis de faire quelques constatations et comprendre le mécanisme adultère de la gente féminine.

Mais surtout, ces années de débauches hors mariage m’ont fait prendre connaissance de certaines réalités.

Des femmes en couple et très motivées à partir à l’aventure il en existe théoriquement partout.

Cependant, lorsque nous, hommes pervers et très décidés à commettre l’adultère, sommes en rut, il nous faut trouver la perle rare, et ce, le plus rapidement possible.

Alors quels sont mes terrains de chasse favoris ?

Disons que ce n’est pas tout le monde qui a la chance de trouver la maîtresse idéale dans son voisinage par une belle soirée d’Halloween !!!

Non farce à part, en plus de mon quartier, je dirais que de tenir un blogue sur l’infidélité n’est pas mauvais non plus !!

Au départ, lorsque j’ai commencé cette aventure narcissique, je ne croyais pas du tout avoir la chance d’être en contact avec des femmes incroyables.
Je m’attendais plutôt à recevoir des tonnes de briques et quelques chaudières de fumier !!
À ma grande surprise, ce ne fût pas le cas.

Un autre endroit de prédilection pour étendre efficacement ses pièges est sans contredit notre milieu de travail. Je dirais que la majorité de nos premières infidélités surviennent dans un environnement professionnel.

Le fait de partager plusieurs heures avec des collègues et de mener à bon port des projets captivants favorisent habituellement les rapprochements.

Comme vous le savez, dans mon cas, j’évite autant que possible d’aller piger dans ce bassin remplies de belles petites truites. Ma paranoïa légendaire et mon désir de gravir les échelons hiérarchiques me convainquent encore de ne pas tremper mon pinceau au boulot.

Combien de temps vais-je résister à l’appel des sirènes ?
Seul Dieu le sait.

Une belle pépinière à femmes mariées est sans contredit le magasin Ikea en pleine heure du jour. Ce repère de «Desperate Housewives» regorge de plantureuses épouses prêtes à rencontrer un potentiel amant dans la sections des ustensiles et des verres à vin.

Ce qui est magique, c’est que ces futures infidèles, ne s’attendent pas du tout à se faire flirter à cet endroit. Et qui dit femme déstabilisée, dit une femme beaucoup plus facile à hameçonner !! Essayez le Ikea, vous allez être surpris des résultats...

Aussi, comme endroit intéressant pour les belles rencontres, je vous suggère de fréquenter les petits cafés et restos de quartier de la grande région métropolitaine.

Rien de plus exotique et envoutant que de tomber sur la perle rare dans un restaurant portugais, italien, péruvien ou indien par un mardi midi.

D’ailleurs j’avais rencontré ma diabolique Maria dans ce contexte particulier. Habituellement, dans ce type d’établissement, l’approche est facile et pas trop périlleuse. Recherchez les petits restos très étroits où les contacts sont plus faciles.

Pour terminer, il y a aussi les sites de rencontres sur internet (pas encore essayé), les supermarchés, la section Jazz de Archambault, les vols en avion Montréal-Boston et le Marché Jean-Talon.

Comme vous voyez, ce n’est pas les emplacements de choix qui manque. Il suffit d’oser, d’engager la conversation et de sortir son plus beau sourire. Par la suite, le charme et la magie opère.

Bonne chance

Tristan le chasseur,

mercredi 11 mai 2011

Petite sieste coquine avec une délicieuse turinoise.

Bon c'est confirmé. Pour ceux qui ne le savait pas encore, les portes-jaretelles et les bas de nylon me rendent fou et pervers.

Je ne peux tout simplement pas y résister. C'est plus fort que moi.

Et, comme je le mentionnais à ma belle maitresse adorée ce soir, ce n'est pas tant les morceaux de tissus qui me font de l'effet, c'est plutôt l'attitude de la femme qui ose les porter qui me bouleverse.

Donc, tel que je l'avais mentionné un peu plus tôt cet après-midi, ma douce turinoise et moi, avons décidé d'aller faire une petite sieste coquine au plus que vénérable Motel Idéal.

C'est fou à quel point je pouvais la désirer.

La circulation était tellement dense encore une fois sur la route ce soir. J'avais l'impression que tous les mecs pervers de la ville savaient que Domenica était bien installée dans ce motel lubrique de la rue Lajeunesse. Tout le trafic semblait converger en sa direction.

Mais, malgré cette exécrable circulation, je dois dire que j'étais plus que motivé à me rendre à notre lieu de rendez-vous.
De plus, pour m'aider à patienter un peu sur la route, j'ai inséré l'excellent nouvel album de Paul Simon.
J'en ai même profité aussi pour téléphoner ma bien aimée et trop cochonne Jacynthe.... (Chutttt, ne le dites pas à Domenica)

Ma belle italienne m'attendait dans une chambre au deuxième étage de cet établissement pas du tout reconnu pour le confort de ses lits.

Quand j'ai ouvert la porte, de délicieuses effluves de son eau de toilette Prada sont venues titiller mes narines.

Mon regard s'est immédiatement jeté sur ses jambes nylonées. Ouffff

Disons que ce soir je n'avais pas trop envie de discuter des dernières élections fédérales et de mon prochain retour d'impôt.

Je n'avais qu'une idée en tête. Une idée noble : Enfouir ma verge gonflée au fond de sa chatte.

Aussitôt que je me suis collé sur elle, mes mains se sont posées sur sa jupe question d'aller vérifier si je pouvais deviner les petites bosses de son porte-jaretelles.

Évidemment, je pouvais sentir que madame affichait fièrement son porte-jaretelles, et ce, à mon plus grand plaisir.

J'ai bien empoigné ses fesses et l'ai attiré vers moi. Une fois nos deux corps bien fusionnés, je me suis mis à l'embrasser sensuellement au niveau de sa nuque.

En l'espace de quelques secondes, mon Joe Boxer s'est rempli d'une verge gonflée de désir.

Je n'avais pas envie de la déshabiller immédiatement. Je voulais profiter au maximum de cette sensation unique que son corps encore vêtu m'offrait.

Mes mains n'avaient qu'un souhait. Parcourir le nylon soyeux de ses jambes pour découvrir à l'extrémité de ses cuisses l'agrafe de ses portes-jaretelle.

J'ai profité pleinement de ces plaisirs coupables. Encore et encore.

Mon érection devenait insoutenable. Je bandais tellement que mon cerveau se vidait de son sang afin d'aller fièrement engorger les canaux de ma verge.

J'ai par la suite enlevé son chemisier et dégrafé sa jupe. Je n'avais cependant aucune intention de la libérer de son aphrodisiaque lingerie.

J'ai effleuré délicatement sa chatte déjà toute mouillée et je l'ai plaqué sur le lit.

Je la couvrait de baiser tous plus passionnels les uns que les autres, pendant que ma main déplaçait délicatement sa petite culotte vers la gauche.

Sans même lui demander son avis, j'ai introduis sans plus attendre mon pénis en elle. Sa chatte était tellement humide et chaude que ma verge n'a eu aucune difficulté à se faufiler au fond de ses entrailles.
Je sentais même le frottement de son string sur la base de ma queue. Cela ne venait qu'ajouter à mon plaisir déjà trop intense.

Durant de longues minutes j'ai affectueusement labouré sa chatte. Je me sentais tellement bien.

Pendant que nos deux corps s'enlaçaient dans un tango horizontal, mes mains ne cessaient de savourer pleinement chaque centimètre carré de nylon que j'avais à ma disposition.

J'aime trop avoir ses jambes bien déposées sur mes épaules pendant que je lui fait l'amour. Je trouve cela hyper cochon et bandant.

Nous nous sommes adonnés à ces activités extra-conjugales pendant une courte période de temps avant que madame ma voisine décide d'aller visiter le septième ciel. Son orgasme fût soudain, intense et peu discret.

À peine quelques minutes après ses cris de jouissances stridents, j'ai du, moi aussi, relâcher cet excédent de pression et jouir de tout mes forces.

Jamais pendant cette période de rapprochements intimes j'ai voulu enlever quelques morceaux de lingerie que ce soit.
Je n'avais qu'une idée en tête, baiser ma belle Domenica dans cet ensemble trop bandant qu'elle avait osé porter moi toute la journée.

Et c'est ce que j'ai fait ce soir.

Et j'ai déjà hâte à notre prochaine fois !!!


------------------------

La nouvelle députée NPD de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, est à mes yeux, une femme vraiment mignonne et sexy.

Depuis quelques jours, la charmante politicienne est de plus en plus présente dans les médias.

Ce soir aux nouvelles, j'ai eu la chance de la voir apparaître dans son petit ensemble noir, pantalon et veston style tailleur, et je dois vous dire que je l'ai trouvé vraiment craquante.

Cela apporte une nouvelle couleur et une belle fraîcheur dans ce monde politique un peu trop aseptisé à mon goût.

Malgré ce que plusieurs grands penseurs de notre province peuvent en dire, je crois que ces nouveaux députés du NPD sauront tirer leur épingle du jeu et merveilleusement bien représenter les concitoyens de leur circonscription respectives.

En tout cas, moi je suis convaincu que cette chère Ruth Ellen Brosseau va prendre son travail au sérieux et qu'elle va surprendre les plus sceptiques. En tout cas, il faut respecter le choix des électeurs et laisser la chance au coureur.

Espérons qu'elle osera à l'occasion sortir ses plus beaux nylons noirs et ainsi nous faire baver un peu.

Bonne soirée,

Tristan le politicologue.




L'aguichante Domenica en ce mercredi et Tristan l'entraineur de soccer !!

La semaine dernière j’ai mentionné à ma belle italienne que j’aimerais bien qu’elle se rende au travail en portes-jarretelles et bas nylon question d’être hyper sexy et désirable.

J’avoue que j'adore trop donner des petites directives coquines de la sorte.

Je lui ai dit que le fait de la savoir dans une tenue hyper provocante et aguichante provoquerait en moi une excitation insoutenable.

De plus, je suis certain pour elle aussi, que de porter cette délicieuse lingerie pour aller au boulot, éveillera en elle une certaine réaction perverse.

Je suis presque certain que très peu de gens de son entourage professionnel remarqueront ce léger écart vestimentaire.

Elle seule le saura.
Elle seule se sentira légèrement salope.
Elle seule ressentira des petits picotements au niveau de la chatte. (En tout cas, je le souhaite.)

Donc, ce matin, en parfaite maîtresse que Domenica semble devenir de plus en plus, elle m’a fait parvenir la première d’une série de photos de ses jambes nylonées, de la bande de ses bas et de l’agrafe de son plus que bandant porte-jarretelles.

Des clichés bien entendu pris dans l’environnement de son travail. Salle de bain, bureau et etc.

Donc, depuis 8h00 ce matin, jusqu’à tout récemment, cette déesse de l’amour m’a généreusement bombardé de délicieuses images aux vertus érectiles.

Cependant, je ne sais pas si c’est la vue des ces magnifiques jambes ou le fait que ma belle ai osée se présenter de la sorte à son boulot qui m’allume le plus.

Mais chose certaine, je suis dans un état d’excitation extrême.

Tellement que je lui ai proposé de se donner rendez-vous en fin de journée à notre lieu de rencontre habituel, soit le multi-étoilé Motel Idéal de la rue Lajeunesse à Montréal.

Ces excès de sensualité et de provocation de sa part ont eu raison de mon Joe Boxer.

Pour une deuxième soirée de suite, je vais devoir entrer un peu plus tard à la résidence familiale.

J’ai tellement envie de ma sexy voisine. C’est insoutenable.

À chacune des fois où des photos faisaient leur entrées dans ma boîte de courriel, je n’avais qu’un désir, soit aller me vider les couilles à la salle de bain.

Pour l’instant je résiste encore. Je résiste car je sais que dans quelques heures je vais pouvoir probablement asperger ses belles cuisses nylonées de ma chaude semence printanière.

C’est à suivre.

-----------------------------------

Je viens d’accepter un poste d’entraineur chef d’une équipe de soccer.

En effet, mon garçon le plus jeune commence sa carrière de footballeur professionnel cette année.
Cependant, l’association de soccer de ma ville n’a pas réussis à trouver d’entraineur pour guider ces jeunes moussaillons vers la gloire.

Je me suis donc sacrifié pour cette jeunesse sportive !!

Déjà que je manque de temps, je viens de rajouter cette nouvelle tâche à mon quotidien tellement rocambolesque.

Donc, quelque fois par semaine, je vais arpenter les terrains avec mon gros sac remplis de ballons et donner mes directives à une bande de futur Ronaldinho.

J’ai trop hâte. Je suis fébrile et excité à la fois.

Mais surtout, je ne connais pratiquement rien au soccer !!

On va s’amuser. On va avoir un été de fou !!

Tristan l’entraineur,

mardi 10 mai 2011

Rencontre avec la séduisante Martine

Ce soir j'ai fait quelque chose de particulier.

Jamais j'ose agir sous le signe de l'impulsivité et aller rencontrer une lectrice comme je l'ai fait en ce mardi.

Mais soyez assuré, je n'avais aucune aspirations perverses ni aucune mauvaises intentions. Loin de là même.

Souvent, il arrive que mon cerveau prenne contrôle sur mon Joe Boxer. C'est ce qui s'est passé ce soir.

Probablement que la curiosité du moment et les quelques emails échangés ont eu raison de moi et m'ont poussé vers cette rencontre.

Peu importe, j'avais envie de rencontrer cette Martine, de passer du temps de qualité et de savourer un verre de vin rouge en agréable compagnie.

Nous nous sommes donc donné rendez-vous à La Casa Del Popolo.

J'aime trop cet endroit mythique et sans prétentions ayant pignon sur rue dans le quartier Mile-End.

Leur sélection musicale est vraiment particulière et éclectique. Les sandwichs sont savoureux et ils servent d'excellents vins au verre.

De plus, je trouve que l'ambiance est relax et que c'est toujours très approprié pour donner rendez-vous à de charmantes femmes.

Lorsque je suis arrivé, Martine était déjà sur place.

Vous me connaissez, j'ai toujours la fâcheuse habitude d'arriver en retard à mes rancards professionnels !

Mais cette fois-ci, j'y étais pour rien. C'est la faute à la circulation trop intense en cette belle journée printanière.

Martine m'avait prévenu qu'elle arriverait directement de son boulot, qu'elle risquait de ne pas être à son meilleur et qu'elle porterait un petit tailleur couleur charbon avec un chemisier blanc.

Je n'avais cependant aucune idée à quoi elle pouvait bien ressembler. Elle non plus n'avait d'ailleurs aucun indices quant à ma description et à mon look.

Disons que lorsque je suis entré dans ce petit resto de la rue St-Laurent, je n'ai pas eu trop de difficulté à reconnaître cette lectrice assidue de mon blogue. Elle était la seule affichant fièrement un petit look BCBG.

À mon très grand étonnement, j'avais donné rendez-vous à une superbe jeune femme.

J'ai été surpris. Très agréablement surpris.

Martine est une très jolie fille âgée de 29 ans, 5'7" environ, chevelure châtaine, yeux gris ciel, avec une peau parfaite et un charme dévastateur.

Je me suis présenté à elle avec aplomb et enthousiasme. Vous auriez du voir son sourire lorsqu'elle a pu finalement mettre un visage sur un nom. Héhéhéhéhé.

Cette chère lectrice, diplômée des HEC, travaille comme comptable pour une très grosse firme de vérification du centre-ville de Montréal.

D'ailleurs, son tailleur charcoal, ses nylons couleur crème et ses cheveux en chignons m'ont instantanément réconciliés avec les préjugés que je pouvais entretenir à propos des austères femmes qui gravitent habituellement dans le merveilleux monde des firmes comptables.

Elle était vraiment séduisante. Très même !

Mais ce qui a principalement retenu mon attention, c'est sa vivacité d'esprit et sa grande culture générale. Pas surprenant étant donné le parcours académique qu'elle a eu et les nombreux voyages qu'elle a effectué.

Nous avons donc commandé nos verres de vin rouge ainsi que de savoureux sandwichs au fromage de chèvre.

Une certaine complicité et une belle camaraderie s'est immédiatement développé entre nous.

Nous avons parlé de nos boulots, de mon blogue et de nos passions respectives.

Évidemment, nous avons bifurqué à plusieurs occasions vers des sujets plus chaud tel l'infidélité, la sexualité et nos fantasmes respectifs.

J'ai même eu le courage de lui glisser dans une phrase que je trouvais ses jambes nylonées très belles et que j'aimerais bien les caresser. Oufff.

Elle a dit : "pourquoi pas"

J'aimerais vous dire que j'ai profité de sa générosité et que j'ai sauté sur l'occasion, mais disons que je n'ai pas osé.

Malgré que Martine soit hyper sexy, jolie et bandante, je me voyais mal plonger tel un pervers en sa direction.

Bien avant les belles jambes nylonées et les décolletés vertigineux, ce qui me fait le plus d'effet, c'est les jeux de séduction et le flirt cérébral.

J'ai donc passé mon tour et gardé mes mains rugueuses très près de moi. Cela n'a pas été toujours facile je dois avouer.

Cette chère Martine a une superbe qualité. Elle a un conjoint dans sa vie !

Elle semble aussi avoir plein d'autres qualités, mais vu le manque de temps que nous avions à notre disposition, j'ai dû abréger mes séances d'explorations.

Pour une autre fois probablement.

Nous nous sommes quittés tous les deux avec la promesse de remettre cela.

C'est à suivre.

Ah oui, et elle sentait aussi très bon. Miss Dior Chérie.

Tristan,

Petite rencontre avec Martine !!

J'aime ma vie trépidante d'homme infidèle et de bloggueur.

Récemment, grâce à l'entremise de ce blogue, j'ai eu le privilège de faire connaissance avec une certaine lectrice, Martine.

À ce jour, je ne connais pratiquement rien à propos de cette nouvelle intervenante qui s’est manifestée dans la section commentaires de ce site.

Cependant, la pertinence de ses propos, sa façon de s'exprimer et la qualité de son français ont sérieusement piqué ma curiosité.

En parfait opportuniste que je suis, j'ai sauté sur l'occasion, et j'ai proposé à Martine si elle accepterait de venir partager une bouteille de vin rouge avec moi en fin de journée aujourd'hui.

Sa réponse fût presque instantanée et tellement positive !

Je ne sais absolument rien à propos de cette lectrice. Et là, dans quelques heures, je vais prendre un verre avec elle !

Que fait-elle dans la vie ?

Où demeure-t'elle ?

Quel âge a t'elle ?

Est-elle une jolie femme ?

Et etc, etc,,,

Assez particulier comme première rencontre, n'est-ce pas.

Mais surtout beaucoup trop spontané dans mon cas. J'avoue que ce n'est pas dans mes habitudes.

Des fois dans la vie, il faut oser.
Vivre à 100 milles à l’heure.

Cela tombe super bien, car j'avais prévu aller assister au lancement du dernier album de Pascale Picard qui se tiendra ce soir.

Au lieu de me présenter au lancement tel que prévu, je vais me prélasser sur une terrasse avec une lectrice (je ne sais pas encore si elle est charmante ou pas ??).

Mais question de donner du poids à mon alibi, je vais faire un petit arrêt chez Archambault question de me procurer l'album de Pascale Picard. Ceci dans le but avoué de faire croire à mon épouse que je me suis procuré ce CD au lancement de l'artiste !!

J'ai trop hâte de voir à quoi ressemble cette chère Martine.

C'est à suivre.

Tristan,

lundi 9 mai 2011

Les photos ultra bandantes de Elisabetta Fantone

Certains d'entre vous doivent probablement se souvenir de cette fille : Elisabetta Fantone.

À l'époque, elle avait été une concurrente dans l'émission de télé-réalité Loft Story sur TQS.

Cette femme, une séduisante et très jolie italienne, pose pour le magazine masculin Sharp.






Hummmm,,,

Une belle italienne, en portes-jaretelles et nylons,,,,cela me donne des idées !!

(Domenica, Domenica, que fais-tu demain soir après le boulot ???)

Tristan,


Les femmes intelligentes me font bander et recommandation musicale du mois

Mon dernier billet a suscité plein de réactions et de commentaires tous plus intéressants les uns que les autres. (voir billet ici)

J'aime trop quand des gens articulés, intéressants et pertinents viennent poser par écrit leur point de vue sur cette plate-forme.

Malgré que j'ai toujours été un mec pervers et attiré par les belles paires de jambes nylonées, il n'en demeure pas moins que ma plus grande faiblesse, a toujours été les femmes cérébrales, intelligentes et cultivées.

Évidemment, si en plus de posséder pleins de belles qualités intellectuelles, cette même fille possède un corps de déesse, alors, je suis au paradis.

Je vous jure, passer une soirée à discuter de trucs intéressants, découvrir le monde au travers le regard d'une femme brillante et se faire raconter plein d'histoires trépidantes a vraiment quelque chose de hyper stimulant et de très bandant.

Hummmm,,,,,enfouir sa verge gonflée au fond de la chatte d'une séduisante diplômée universitaire a vraiment de quoi rendre son Tristan plus que heureux !!!

Vive les femmes articulées, instruites, intelligentes et cultivées. Et habituellement, ces déesses du cerveau sont toujours les meilleurs baises en ville.

---------------------------------------------

Voici ma petite recommandation musicale du mois.

Il s'agit de Valectra.

Cette jeune femme est vraiment douée. Ses inspirations musicales proviennent de St-Germain, Gotan Project, Morcheeba et cie.

Son album c'est Following The Sound.

Cette musique aux accents Trip-Hop et aux grooves entraînants saura accompagner à merveille vos soirées entre amis, vos soupers bien arrosés ou vos ballades en voitures.

Je vous jure, c'est vraiment bon et c'est produit par une fille de chez nous.

Si vous voulez découvrir sa musique, allez sur son site web et téléchargez gratuitement tout son album.
Il suffit de vous inscrire et vous aurez droit aux pièces MP3 de Following The Sound.

Site internet de l'artiste : http://www.valectra.ca/

Bonne écoute !

Tristan,




dimanche 8 mai 2011

Bas auto-fixant de la fête des mères, mariage de Danika et mon statut d'homme marié.

J'aime trop recevoir une photo de ma belle maitresse adorée en cette fête des mères.

Une photo prise par son mari, dans un restaurant italien quelque part à Montréal.

Sur ce cliché, ma belle turinoise, tire légèrement sur sa jupe pour dévoiler ses belles jambes nylonées, mais surtout pour afficher la bande de ses bas auto-fixants filodoro.

Lorsque j'ai pris connaissance de cette magnifique image en fin d'après-midi aujourd'hui, j'ai instantanément eu une érection du tonnerre. (Et des centaines d'idées perverses m'ont aussi traversé l'esprit)

Ouffff.

Mais le plus comique là-dedans, c'est que son conjoint, lorsqu'il a fait cette photo, croyait que Domenica lui offrait cette prise de vue sexy rien que pour lui.

Il ne se doutait pas un instant, que, quelque part, il y aurait un autre homme, qui aurait le plaisir de se rincer l'oeil avec cette photo.

Héhéhéhéhé.

J'aime trop ma vie d'homme infidèle.


------------------------------------------


J'ai décidé de ne pas aller au mariage de mon ancienne collègue Danika.

Malgré que je sois un pervers de la pire espèce et un mec qui ne respecte pas trop les valeurs que la société nous impose, j'ai l'impression de ne pas avoir ma place à cet évènement.

Ma relation particulière avec Danika, malgré que je n'ai jamais eu la chance de lui faire l'amour, a toujours nagé dans une sorte d'ambiguïté pas tellement saine.

Je me vois mal me présenter à cette cérémonie accompagné de mon épouse.

Je sais, vous dites que cela n'a aucun rapport, mais dans mon cas oui.

Et dites-vous bien que je suis très heureux que Danika convole en juste noce. Plus que heureux.

Cela veut maintenant dire que je vais pouvoir enfin tenter ma chance avec cette plantureuse ex-collègue.

Parce que voyez-vous, je trouve les femmes mariées tellement séduisantes et attirantes...

-----------------------------------

Pour demeurer dans le sujet du mariage, que diriez-vous si votre humble serviteur se séparait de son épouse ?

Est-ce que mon blogue aurait toujours sa raison d'être ?

Devrais-je faire semblant de toujours entretenir une relation amoureuse avec ma conjointe afin d'assurer la crédibilité de ce site ?

Pourrais-je continuer d'écrire des billets sur ma vie d'homme marié tout en camouflant ma vraie situation de couple ?

Ou devrais-je être honnête avec moi même et avec ceux qui lisent mon blogue et dévoiler mon nouveau statut matrimonial ?

Qu'en pensez-vous ?

Probablement qu'en devenant célibataire, je perdrai une certaine fraîcheur et verrai mon lectorat fondre comme neige au soleil.

Mais vous savez, nous les infidèles de ce monde, nous sommes des pros pour monter de toutes pièces des histoires tordues et ficeler des récits crédibles aux gens de notre entourage.

Alors, je pense que j'arriverai à vous berner et vous n'y verriez que du feu si ma vie de couple devait changer radicalement...

Cependant, n'allez surtout pas croire que je suis sur le point de me séparer d'avec ma belle Chantal, au contraire. C'est l'amour fou et enflammé ces jours-ci.

Mais vous savez, un gars marié, infidèle et heureux de l'être n'est jamais 100 % à l'abri d'une catastrophe familiale. Il suffit d'un petit détail anodin et hop, le tout s'écroule.

Je touche du bois.

Mais ce soir, je ne toucherais pas que du bois.

Je vais aussi m'astiquer la verge en regardant la photo des jambes nylonnées de ma belle Domenica.


Bonne soirée,

Tristan,

samedi 7 mai 2011

C'est la fête des mères

Un petit bonjour rapide à tous les mamans en ce week-end si spécial.

En tant que sauteur de clôture, j'ai eu le privilège d'enfouir ma verge bien gonflée dans plusieurs chattes de mamans au cours des dernières années.

Alors, je profite de cette tribune pour souhaiter joyeuse fête des mères à toutes ces mamans qui font partie de ma vie :

Mon épouse,
Jacynthe,
Domenica,
Et bien entendu, ma mère.

Bon week-end.

Et surtout, profitez de chaque instant que la vie vous procure.

Tristan,

vendredi 6 mai 2011

Bonjour directement de Boston

Bon matin chers amis et curieux pervers,

Je vous écrit directement de ma chambre d'hôtel de Boston.

Mon petit voyage se déroule à merveille jusqu'à présent.

J'ai même eu la chance de faire connaissance avec une charmante femme d'origine russe dans l'avion.

J'avais remarqué les jambes nylonées et la chevelure rouge de cette déesse russe dans l'aire d'attente à l'aéroport Trudeau de Montréal juste avant l'embarquement.

Quelle ne fût pas ma surprise de constater qu'elle était pour occuper le siège à ma gauche dans ce vol d'Air Canada. Wow. Quelle coïncidence et quel cadeau du ciel pour un pervers comme moi.

De très belles et longues jambes voilées de nylon, le tout recouvert d'une jupe noire. Un petit look sage, mais tellement bandant.

Évidemment, nous avons bavardé un peu. Un peu beaucoup je dirais.

Elle allait retrouver son mari à Boston (apparemment, un prospère développeur immobilier de la région). Cette séduisante fille vit à Montréal pour s'occuper de sa mère, mais fait souvent l'aller-retour pour aller rejoindre son conjoint.

J'aime cette situation : Femme mariée au look BCBG, très disponible, jambes sublimes et charme irrésistible.

Simplement dommage que le vol Montréal-Boston n'ai duré qu'une heure. Disons que j'aurais vraiment apprécié un vol vers la Californie.

-----------------------------------

C'est confirmé, c'est vraiment à Montréal que nous avons la plus belle concentration de femme au mètre carré.

Nous, montréalais, sommes vraiment chanceux d'avoir un bassin si gigantesque de créatures de rêves.

--------------------------------

Je vais profiter de ces quelques journées en sol américain pour aller acheter de la belle petite lingerie de Victoria Secrets pour mon épouse.

Madame mon officielle exige à chacun que mes déplacements au pays de l'Oncle Sam que je fasse un petit arrêt dans ce royaume du string et du portes-jarrettelles. Et moi je suis parfaitement d'accord avec cela.

J'ai en tête de lui procurer des petits ensembles assortis dans les teintes de vert pâle. J'ai vu dans la vitrine du Victoria Secrets de très belles choses dans cette palette de couleur.

Hummmm, portes-jaretelles vert, culotte, soutien-gorge et nylon soyeux risquent d'être des cadeaux plus que appropriés pour la fête des mères.

J'espère seulement de ne pas me faire fouiller au douanes en arrivant à Montréal.

Tristan,




mercredi 4 mai 2011

Ashley Madison, voyage à Boston et Sunny Leone.

Connaissez-vous le site Ashley Madison ?

Ce site est spécialisé pour les gens infidèles qui désirent faire des rencontres afin de s'adonner à des aventures extra-conjugales.

Je viens tout juste de faire la découverte de cette plate-forme interactive pour les passionnés du sautage de clôture.

Wow !

J'ai envie de m'y inscrire !! héhéhéhé

Je pourrais vous faire part de mes trouvailles.

Et vous ?
Êtes-vous inscrit ?
Est-ce que cela pique votre curiosité ?

C'est à suivre.

D'ici là, allez voir la publicité qui devait être diffusée pendant le Super Bowl mais qui a été interdite.




----------------------------------


Je quitte pour un petit voyage d'affaire de quelques jours à Boston.

En parfait infidèle que je suis, j'ai essayé de convaincre ma belle Domenica pour se joindre à moi, mais il lui a été impossible de se libérer à la dernière minute.

Pas évident d'annoncer à son conjoint que l'on doit quitter pour une destination américaine avec à peine quelques jours de préavis.
En tout cas, ma belle turinoise n'avait pas d'alibis assez convaincants pour s'éclipser de la sorte.

Mais j'avoue que quelques jours, dans un luxueux hôtel bostonien, avec une déesse italienne, cela aurait été une escapade extraordinaire et ultra bandante.

Ce n'est que partie remise.

J'ai bien hâte de voir si je vais croiser de belles américaines aux jambes nylonées lors de ce petit voyage d'affaire.

Peu importe, les hôtesses de l'air d'Air Canada portent fièrement le nylon noir. Je vais me régaler un peu...

-------------

Ce soir, j'ai envie de vous présenter ma nouvelle maîtresse virtuelle.

Il s'agit de Sunny Leone.

Je crois que c'est une actrice porno bien établie dans le milieu et qui s'amuse à faire bander des milliers d'hommes, dont moi, avec ses sublimes jambes nylonées.

Je me propose de l'inviter avec moi à Boston.
Je vais même me permettre quelques séances masturbatoires en son honneur (et d'éjaculer avec force sur ces nylons noirs soyeux !!).

Quelques sessions de plaisir solitaire seront donc au programme !













-----------------------------------




Archives du blog

Membres