lundi 11 avril 2011

Escapade au studio de massage avec ma belle maîtresse - partie 2

Voici donc la suite de notre petite escapade au salon de massage (voir la première partie ici )


Lorsque notre hôtesse Erika a cogné à la porte, ma belle italienne et moi étions déjà très excités. Domenica ayant déjà eu son orgasme, et moi affichant une énorme érection, nous étions donc plus que prêt à accueillir cette sexy thérapeute.

Toc, Toc, Toc … ce petit bruit habituellement très banal, avait en ce premier vendredi d’avril, une toute autre signification.

Un Toc, Toc, Toc remplit de fébrilité et de suspense pervers.

Lorsque la porte s’est ouverte, nos regards se sont immédiatement projetés vers cette déesse du massage.

Nous avions affaire à une jeune femme incroyablement sublime, avec de très belles et très longues jambes et possédant un visage d’ange. Sa démarche incroyablement féline est venue amplifier cette sensation d'étonnement que nous avons eu.

Ma belle Domenica ne s’était vraiment pas trompée dans le choix de notre sirène.

La belle Erika s’est approchée du bain tourbillon pour nous expliquer un peu le déroulement de la séance ainsi que les différents tarifs applicables. En parfaite maîtresse qu’elle est, Domenica a évidement exigé le traitement +++ !

C'est-à-dire des soins corporels V.I.P. pour nos corps meurtris et endoloris…

Notre hôtesse, avec délicatesse et sensualité, a enlevé sa robe de chambre pour nous dévoiler un corps parfait, légèrement bronzé et tellement bandant.

Imaginez, j’avais la main de Domenica qui caressait ma verge en dessous de l’eau pendant que cette créature de rêve nous offrait son corps incroyable voilé d'une parfaite lingerie.

J’étais complètement déstabilisé, excité et en érection …

En super innocent que je suis, j’ai lancé à la thérapeute : « Ok, je suis prêt à aller sur la table de massage pour recevoir mes traitements,,, »

Et elle de nous répondre : « Pas de stress les amis, nous ne sommes pas pressés,,,je vais tout d’abord aller vous retrouver dans le bain tourbillon pour vous aider à décompresser, et par la suite on passera au volet thérapeutique ! »

Instantanément, mon cœur s’est mis à battre encore plus fort et ma verge s’est mise à gonfler de façon exponentielle.

Erika a laissé tombé sa jolie petite culotte et a dégrafé son soutien gorge.

Ouffff.

Quel corps !! En moins de deux secondes, notre masso-thérapeute était nue et parmi nous au milieu de toutes ces bulles.

C’est encore trop difficile à décrire toutes les sensations et les émotions que j'ai pu ressentir au moment où ces deux femmes en tenue d’Ève étaient là, avec moi, pour moi.

Tous les hommes de la terre devraient vivre ces instants de pure magie au moins une fois dans leur vie.

Trop intense. Trop bon. Trop mémorable.

On sentait notre hôtesse beaucoup plus à l’aise que nous pouvions l'être.

En l’espace de quelques secondes, notre sirène des bains tourbillons frottaient déjà sa délicieuse poitrine dans le visage de ma belle maîtresse adorée.

Sa position parfaite faisait en sorte que ses magnifiques fesses ressortaient par magie de l’eau et apparaissaient à quelques centimètres de mon nez.

Un postérieur parfait, là, devant moi, rien que pour moi.

Je n’ai pas pu m’empêcher de poser mes mains sur cette descendante de la Venus callipyge. La douceur de sa peau, la texture de ses formes et ses petits mouvements coquins ne faisaient que m’allumer de plus en plus.

Malgré qu’Erika fût très occupée à donner du plaisir à ma douce, elle a pris le temps de me regarder avec un petit regard complice.

Après quelques instants de pur bonheur à admirer ces deux femmes se donner du plaisir et à se flatter mutuellement leur douce peau, il était plus que temps que mes deux créatures de rêves viennent prendre soin de moi…

Bien assis dans le bain tourbillon, j’avais à ma gauche madame ma maîtresse et à ma droite une charmante thérapeute.

Pendant que j’embrassais passionnément Domenica, notre charmante massothérapeute caressait habilement ma verge. Elle avait les mains tellement douces... et tellement bien manucurées !!

J’affichais une érection du tonnerre. Ma peau voulait déchirer tellement chaque parcelle de mon prépuce voulait prendre de l'expansion !!

Mon excitation est devenue hors contrôle lorsque ma sexy italienne est venue ajouter sa main à celle d’Erika.

On me caressait sensuellement le pénis et les testicules. Je me croyais dans un rêve.

Ensuite, tour à tour, mes deux sirènes sont venues m’offrir leur plantureuse poitrine. Ma bouche passait aléatoirement d’un sein à l’autre, s’attardant tantôt sur un mamelon, et tantôt sur l’autre. Je les délectais telles des boules bien rondes de crème glacée à la vanille. Des boules de vanille avec une petite pépite de chocolat bien dure et bien foncée à leur extrémité ...

À plusieurs reprises j’ai du leur mentionner de diminuer l’intensité de leur actions.

J’ai beau prétendre avoir un certain contrôle sur la gestion de mon plaisir, il n’en demeure pas moins que d’avoir deux femmes, aux corps de rêve, nues dans un bain tourbillon, à vous caresser les testicules et la verge,,, et bien, disons que cela déstabilise rapidement le système éjaculatoire d’un homme.

Nous sommes donc demeurés dans ce bain à remous environ 30 minutes.

Je vous jure que nous perdons toutes notions du temps lorsque nous sommes dans un climat de perdition et de sensualité de la sorte.

Ces trente minutes m’ont paru injustement trop courtes.

Après s’être assurée que nous étions parfaitement détendus et propices à poursuivre nos traitements, notre masso-thérapeute nous a donc proposé de passer aux choses sérieuses et de passer à la table de massage…


La suite dans le prochain billet.


-----------------------------------

Il y a quelques temps je vous parlais d’une charmante collègue, Julie.

Et bien, je dois vous dire que aujourd’hui, cette chère consoeur à réussi à me faire bander bien dur.

Son look BCBG est d’une cruauté déstabilisante.

Tout à fait mon style !!

Jupe noire bien ajustée, chemisier jaune transparent et laissant entrevoir son soutien-gorge, bas de nylon noir (que je soupçonne auto-fixant), et petits bottillons de cuir. Ses jambes sont presque aussi parfaites que celles de Domenica. Et voilée de nylon noir.... hummmm

Sérieusement, cette Julie devient de plus en plus irrésistible et craquante.

Vais-je résister ?

Vais-je réussir à attirer son attention ?

C’est à suivre.

5 commentaires:

Priscilla a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Tristan Lavoie a dit…

Chère Priscilla ,,,,

Est-ce que tu étais vêtue d'un chemisier jaune quelque peu transparent, une jupe noire bien ajustée et de nylons noir aujourd'hui ??

Tu es trop comique !!

T

Priscilla a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Bello a dit…

Je me disais des fois comment il se fait que tu vois toujours de jolies femmes. Mon bureau n'étant pas au centre-ville, cela m'arrive que très rarement. Mais aujourd'hui j'ai eu le plaisir de m'y promener un peu. Et hummmmm, il y a vraiment des avantages au centre-ville....

Tristan Lavoie a dit…

Ohhh chère Priscilla,,, travaillons nous au meme endroit ???
Est ce que TA Julie portais vraiment une blouse jaune transparente, jupe noire ajustée et nylon noir ??

Si c'est le cas, ouffffff

Je suis trop curieux !

Je veux en savoir plus ...

Donne moi la premiere lettre du nom de famille de cette beauté !!


D

Archives du blog

Membres