vendredi 25 mars 2011

Destination hôtelière pour couple illégitime - le plus bel endroit en ville ...

Dans ma carrière de sauteur de clôture il m’est arrivé de fréquenter «professionnellement» plusieurs motel afin d’honorer avec discrétion et intimité le volet sexuel de la dite relation extra-conjugale.

J’ai eu la chance, au cours des dernières années, de découvrir tout pleins d’endroit tantôt mythiques, souvent lubriques et quelque fois miteux.

Habituellement, les motels Chablis (St-Jacques et Cadillac) et Idéal (Laval, Montréal) offrent un rapport qualité-prix assez intéressant dans le domaine des siestes coquines.

Comme on dit dans le milieu, c’est une valeur sûre et on ne risque pas d’avoir de mauvaise surprise. Ce n’est évidemment pas le W ni le Ritz Carlton, mais au moins ces endroits sont propres et entretenus avec une certaine rigueur.

Cependant, cette semaine, je dois vous avouez en toute honnêteté que j’ai finalement trouvé LE motel le plus bas de gamme du circuit. Un endroit qui risque de passer à l’histoire, mais certainement pas pour le nombre d’étoiles qu’il compte à sa porte.

Je parle du très réputé Motel Métro de la rue Lajeunesse à Montréal.

Situé à quelques pas de marche de la station de métro Sauvé, cet établissement hôtelier est inclassable. Il trône au sommet de la hiérarchie des endroits les plus délabrés et kitsch de la grande région Métropolitaine.

Je vous jure, aussitôt que l’on arrive en voiture dans le stationnement de cet endroit de perdition, on se sent immédiatement transporté dans une autre dimension, voir dans une autre époque.

Murs défraichis, enseigne lumineuse en mauvais état, revêtement extérieur complètement délabré et débris éparpillés un peu partout sur le site sont les images qui vous accueillent lorsque vous accédez à la propriété.

Le plaisir continue lorsque l’on accède à la réception pour récupérer la clé en échange d’un énorme 32 $...

Même le mec responsable de l'accueil, quoique sympathique, s'agençait à merveille avec l’ampleur du décor.

Je me croyais dans un film de Alfred Hitchcock...

J’arrivais même à ressentir une étrange lourdeur macabre.

Mais l’étonnement a atteint son apogée lorsque nous sommes entré dans la chambre.

Une chambre qui a probablement été rénovée il y a environ 35 ans.

Même le téléviseur, une vieille Zenith avec radio intégré, nous rappelait à chaque instant que nous étions dans une autre dimension.

Les tapis, usés jusqu’à la corde, des tables rongées par les brûlures de cigarettes, une salle de bain décolorée, des murs jaunis, un ameublement datant de la deuxième guerre mondiale et une douce odeur de salon funéraire ne représentaient là que quelques éléments grotesques qui me faisaient constamment sourire.

Jamais j’avais cru possible mettre les pieds dans un tel endroit.

-----------------------------------------

Originalement, nous avions prévu, ma belle turinoise et moi, aller discuter des possibles élections fédérales dans une chambre du Motel Idéal. Exceptionnellement, cet établissement affichait complet.

Ce probable afflux important de couples clandestins vers le Motel Idéal en ce jeudi a fait en sorte que ma douce et moi avons dû converger vers le Motel Métro localisé un peu plus au sud sur Lajeunesse.

Ouffff.

Mais n’allez pas croire que je n’ai pas eu une belle soirée. Oh que non.

Ce fût une rencontre au paradis avec un ange sublime.

Car voyez vous, il suffit de me mettre dans la même pièce qu’une merveilleuse déesse aux jambes nylonnées de filodoro couleur cacao pour que par magie mes perceptions soient transformées.

Cette Domenica a eu un tel pouvoir sur mes sens, qu’en l’espace de quelques minutes, ce miteux endroit est devenu à mes yeux, un emplacement paradisiaque.

Et rien de mieux qu’une séance intensive de «Grand coup de je t’aime dans l’abdomen» pour faire oublier le théâtre lugubre dans lequel on prenait place.


Tristan,




2 commentaires:

Bello a dit…

Je croirais lire la description des lieux de chic motel Pierre sur Marcel-Laurin. Même décor kitsch. Ais-je dit décor!? On pourrait parler d'absence de décor. La date des rénovations?! Probablement aucune depuis la construction. Sauf la chambre 124, la top pour un extra de 10$. Mais réservé aux habitués. Pour s'y rendre il faut passer derrière le restaurant qui a l'air tout aussi délabré. Et quant à la salle de bain, aussi bien ne pas en parler...

Faudra bien que j'essaie les endroits que tu mentionnes. Dans mes plans prochainement.

Anonyme a dit…

Tu as fait tellement de pub au motel idéal qu'ils affichent maintenant complet!

Tu devrais être membre VIP! Et ils devraient te faire un rabais quand tu y vas. N'as-tu pas pensé à la commandite?

Martine

Archives du blog

Membres