jeudi 31 mars 2011

Masturbation auditive à saveur jazz - Mix du poisson d'avril

Pour les amateurs de musique jazzy, je viens de préparer spécialement pour vous une petite compilation pour accompagner cette journée du poisson d'avril.

Cette sélection musicale est vraiment appropriée pour colorer musicalement une soirée entre copains à déguster des bières portugaises (ou pour accompagner une soirée à boire du rouge avec une déesse nylonée).

Mais n'oubliez pas, la modération a bien meilleur goût !!


Bonne écoute,

J'attend vos commentaires.

Tristan,




mercredi 30 mars 2011

Lancement de l'album de Ima au club Soda et histoires peu profonde d'un infidèle


Ce soir j’ai eu la chance d’être invité par un copain de travail au lancement du nouvel album de Ima au Club Soda.

Je dois avouer que j’ai été surpris par la quantité de belles et séduisantes femmes qu’il y avait sur place.

Il y avait, à ma plus grande satisfaction, beaucoup de belles jambes nylonnées.

En plus de me masturber les oreilles au son des nouvelles pièces de la très sexy Ima, je me suis abondamment rincé l’oeil.

Une charmante dame a retenu mon attention. Collants mauves, des jambes d’enfer, une chevelure noire et un regard coquin qui m’ont instantanément allumé.

J’ai cependant été dans l’impossibilité de manoeuvrer à ma guise. Disons qu’il y avait plein de célébrités sur place, dont un mec beaucoup plus connu que moi et qui a flairé instantanément cette déesse...
Je ne faisais vraiment pas le poids je crois.

Mais qu’à cela s’en tienne, j’ai cependant eu la chance de faire la rencontre d’une séduisante photographe.

Travaillant à la pige, cette jeune universitaire tente de se faire un nom dans l’industrie et s’amuse à courir les événements de la sorte pour bâtir son porte-folio.

On a passé toute la soirée à bavarder musique, cinéma, photographie et ... vie de couple. J’ai même abandonné mon ami pour me consacrer à prolonger ces instants de bonheur avec cette future photographe.

Je lui ai mentionné que la musique occupait une place de choix dans ma vie et que j’aimerais assister à d’autres lancements de ce type.

La belle m’a promis de m’inviter prochainement dans ces soirées musicales.

Suis-je plus excité à l’idée de revoir cette universitaire ou plutôt excité de me retrouver à nouveau dans un lancement ??

Chose certaine, j’attend avec impatience son invitation.

------------------------------------------

Demain j’ai un petit 5 à 7 de prévu avec ma belle turinoise.

Je m’ennuie tellement d’elle c’est fou.

Domenica m’a marqué au fer rouge. Et pour une des rares fois, je suis sans mots...

Je n’arrive vraiment pas à expliquer et à décrire ce que je ressens pour elle. Trop intense probablement.

Elle me plait de plus en plus.

De quoi sera faite notre soirée de demain ??

Aucune idée pour l’instant. Mais le simple fait de me retrouver en sa présence me procure joie et bonheur.



mardi 29 mars 2011

Plongée sous-marine, la sexy Danica et un peu de n'importe quoi

Fidèle à mes habitudes, je manque de temps ces jours-ci.

J'ai l'impression d'être partout à la fois, mais en même temps je crois que je suis nul part aussi ...

Trop de trucs m'alimentent et cela me tient tellement éveillé.

Musique, tennis, fin de la saison de chasse aux prédateurs, travail, épouse, maîtresse, et j'en passe.

Mais j'aime avoir une vie remplie. Une vie excitante. Une vie riche en émotions.

Lorsque je serais à mon dernier souffle sur cette terre, je pourrais dire que j'ai tout fait ce que j'avais envie de faire .... ou presque !


----------------------------------------

Saviez-vous que mon ancienne collègue Danika va se marier à la fin de l'été !!

Eh oui, cette éternelle célibataire qui n'avait de yeux que pour les hommes mariés s'est résolue à se faire passer la bague au doigt.

Et bien, c'est vraiment officiel maintenant. J'ai reçus le faire-part pour assister à sa noce !

Ohhh que cela risque d'être intéressant. Je sens que je vais me bidonner.

Je dois avouer cependant que cette séduisante femme a réussi à se dénicher un bon mec.

J'espère qu'elle saura comment le rendre heureux, héhéhéhéhé. (Du bon sexe, de la bonne nourriture, et un énorme tiroir remplis de bas de nylon).

Sacré Danika,,,,,je ne pense pas que le mariage va beaucoup la changer. J'ai comme l'impression qu'elle deviendra assez rapidement une jolie et sexy femme infidèle. On l'espère secrètement.

D'ailleurs, elle m'a invité à aller prendre un verre après le boulot avec elle dans les prochains jours. Elle aurait plein de trucs à me confier. Hummm,, très hâte d'entendre ses déclarations.

Moi qui craignais toujours cette déesse de la botte de cuir au genou, je peux maintenant aller dans un petit 5 à 7 avec elle en toute confiance.

Danika n'est plus célibataire, mais surtout elle semble être en amour par-dessus la tête.

Tout à fait mon genre de femme. Sexy, mariée, coquine et qui porte avec plaisir le nylon.


-----------------------------------------------


Dans la vie il faut écouter ses passions et surtout il faut les vivre à fond.

On dirait que plus je vieillis et plus j'ai envie de vivre. Vivre à fond à ce qui me fait du bien, ce qui me rend heureux et ce qui me fait bouillonner.

Lorsque j'étais plus jeune, j'aimais particulièrement la plongée sous-marine.

J'avais suivis des cours au Cégep, et par la suite j'ai passé tous les tests et reçus mes accréditations.

J'ai fait un peu de plongée, ici et là, surtout en eau douce dans nos lacs. Mais étant plus jeune et n'ayant pas encore un super boulot, j'ai du mettre sur la glace cette passion.

Et là, cette semaine, ou plutôt, depuis quelques semaines, j'ai une envie folle de me remettre à la plongée sous-marine. J'en fais même des rêves la nuit.

J'ai été toucher et tâtonner tout mon matériel qui est entreposé au fond du garage. Comme si j'avais besoin de renouer avec un ancien amour.

C'est grave. Cela me hante.

Tellement, que j'essaye de convaincre ma femme d'aller passer deux semaines au paradis de la plongée sous-marine cet été.

Elle n'est pas trop chaude à l'idée de consacrer nos vacances familiales à cette activité, mais disons que je travaille très fort sur ce dossier.

Il ne me reste plus qu'à acheter les billets d'avion, et hop on part !!

Je sens que je vais avoir un travail énorme de séduction, voir de vente à faire à madame l'officielle au cours des prochains jours !!

Mais je sais que je vais y arriver !!!

Car la vente et la séduction, c'est ma force !!

Bonne soirée.

Tristan,


vendredi 25 mars 2011

Destination hôtelière pour couple illégitime - le plus bel endroit en ville ...

Dans ma carrière de sauteur de clôture il m’est arrivé de fréquenter «professionnellement» plusieurs motel afin d’honorer avec discrétion et intimité le volet sexuel de la dite relation extra-conjugale.

J’ai eu la chance, au cours des dernières années, de découvrir tout pleins d’endroit tantôt mythiques, souvent lubriques et quelque fois miteux.

Habituellement, les motels Chablis (St-Jacques et Cadillac) et Idéal (Laval, Montréal) offrent un rapport qualité-prix assez intéressant dans le domaine des siestes coquines.

Comme on dit dans le milieu, c’est une valeur sûre et on ne risque pas d’avoir de mauvaise surprise. Ce n’est évidemment pas le W ni le Ritz Carlton, mais au moins ces endroits sont propres et entretenus avec une certaine rigueur.

Cependant, cette semaine, je dois vous avouez en toute honnêteté que j’ai finalement trouvé LE motel le plus bas de gamme du circuit. Un endroit qui risque de passer à l’histoire, mais certainement pas pour le nombre d’étoiles qu’il compte à sa porte.

Je parle du très réputé Motel Métro de la rue Lajeunesse à Montréal.

Situé à quelques pas de marche de la station de métro Sauvé, cet établissement hôtelier est inclassable. Il trône au sommet de la hiérarchie des endroits les plus délabrés et kitsch de la grande région Métropolitaine.

Je vous jure, aussitôt que l’on arrive en voiture dans le stationnement de cet endroit de perdition, on se sent immédiatement transporté dans une autre dimension, voir dans une autre époque.

Murs défraichis, enseigne lumineuse en mauvais état, revêtement extérieur complètement délabré et débris éparpillés un peu partout sur le site sont les images qui vous accueillent lorsque vous accédez à la propriété.

Le plaisir continue lorsque l’on accède à la réception pour récupérer la clé en échange d’un énorme 32 $...

Même le mec responsable de l'accueil, quoique sympathique, s'agençait à merveille avec l’ampleur du décor.

Je me croyais dans un film de Alfred Hitchcock...

J’arrivais même à ressentir une étrange lourdeur macabre.

Mais l’étonnement a atteint son apogée lorsque nous sommes entré dans la chambre.

Une chambre qui a probablement été rénovée il y a environ 35 ans.

Même le téléviseur, une vieille Zenith avec radio intégré, nous rappelait à chaque instant que nous étions dans une autre dimension.

Les tapis, usés jusqu’à la corde, des tables rongées par les brûlures de cigarettes, une salle de bain décolorée, des murs jaunis, un ameublement datant de la deuxième guerre mondiale et une douce odeur de salon funéraire ne représentaient là que quelques éléments grotesques qui me faisaient constamment sourire.

Jamais j’avais cru possible mettre les pieds dans un tel endroit.

-----------------------------------------

Originalement, nous avions prévu, ma belle turinoise et moi, aller discuter des possibles élections fédérales dans une chambre du Motel Idéal. Exceptionnellement, cet établissement affichait complet.

Ce probable afflux important de couples clandestins vers le Motel Idéal en ce jeudi a fait en sorte que ma douce et moi avons dû converger vers le Motel Métro localisé un peu plus au sud sur Lajeunesse.

Ouffff.

Mais n’allez pas croire que je n’ai pas eu une belle soirée. Oh que non.

Ce fût une rencontre au paradis avec un ange sublime.

Car voyez vous, il suffit de me mettre dans la même pièce qu’une merveilleuse déesse aux jambes nylonnées de filodoro couleur cacao pour que par magie mes perceptions soient transformées.

Cette Domenica a eu un tel pouvoir sur mes sens, qu’en l’espace de quelques minutes, ce miteux endroit est devenu à mes yeux, un emplacement paradisiaque.

Et rien de mieux qu’une séance intensive de «Grand coup de je t’aime dans l’abdomen» pour faire oublier le théâtre lugubre dans lequel on prenait place.


Tristan,




jeudi 24 mars 2011

Des belles jambes en filodoro ont complètement chambardées mes plans !!

Il y a seulement les fous qui ne changent pas d’idée...

La journée était super bien partie. Une journée remplie de belles appréhensions, d’une certaine fébrilité et d’une excitation sans cesse grandissante.

Toutes ces émotions, qui sont étroitement liées au style de vie pas tellement noble que je préconise, ont été principalement initiées par cette soirée tant attendue avec la la belle Jacynthe.

Jusqu’à 15:45, tout s’annonçait comme prévu. C’est à dire aller retrouver cette femme, qui est la conjointe de mon presque meilleur ami, au très réputé motel Le Pignon Rouge qui a adresse sur rue dans l’extrémité est de l’ile de Montréal.

Cependant, un évènement hors de mon contrôle est venu perturber mes retrouvailles intimes avec cette charmante Jacynthe.

Et oui,,,j’ai reçus un email nylonneux de ma chère italienne Domenica.

Elle m’écrit :

«Tristan, mes obligations professionnelles à l’extérieur de la ville se sont terminées plus tôt que prévu et je suis sur mon chemin de retour vers la maison»

«Aurais-tu le goût que l’on passe un peu de temps ensemble dans un petit endroit coquin sur la rue Lajeunesse car j’ai un peu de temps devant moi ?»

Et en pièce jointe, elle avait bien entendu attaché une photo de ses magnifiques jambes voilées de nylon filodoro couleur cacao ...

En l’espace d’à peine une minute, toute la planification de la soirée que j’avais prévu avec Jacynthe s’est évaporée.

Avant même d’annuler Jacynthe, j’ai répondu à Domenica pour lui confirmer, avec plaisir, ma disponibilité pour une petite rencontre express.

J’avais évidemment beaucoup plus envie de me retrouver avec Domenica qu’avec Jacynthe.

Honte à moi, je le sais !!

Mais que voulez-vous, il semblerait que ma sexy turinoise a une emprise sévèrement plus élevée sur mon Joe Boxer que peut en avoir Jacynthe.

Et de toute façon, Jacynthe c’est comme un peu ma deuxième femme. Elle sera toujours là...

De plus, il y a quelque temps, j’avais fait le truc contraire... Annuler un rendez-vous coquin avec une autre femme pour aller plutôt rejoindre l’officiel de mon copain.

Alors, c’est comme si j’en devais une à Jacynthe, ou un truc de ce genre.

J’avoue aussi que les belles jambes nylonnées de Domenica ont influencées mon raisonnement logique d’homme infidèle.

Pas peu fier de me retrouver avec ma belle voisine en ce jeudi soir, il me fallait faire un petit appel téléphonique pour annoncer la bonne nouvelle (ou la mauvaise, c’est selon le cas) à Jacynthe.

Tout bon sauteur de clôture qui se respecte, devient avec le temps maître dans l’art de transformer la vérité pour aller rejoindre sa maitresse adorée.

Évidemment, ces habilités développées à mentir à son épouse au fil des années peuvent aussi nous être très utile dans d’autres circonstances.

Jacynthe n’y a vu que du feu. Elle était un peu déçus de mon faut bond tardif, mais elle m’a fait promettre que nous allons remettre cette soirée de baise à une date ultérieure.

Alors, ce soir, c’est avec une envie et un désir bâtis sur le dos de Jacynthe que j’ai fait l’amour à ma belle Domenica.

Sauf que, aussitôt que j’ai aperçus ma sexy voisine débarquer de sa voiture devant la chambre d'hôtel, toutes les images, les perversions et le désir que je pouvais entretenir pour Jacynthe se sont par magie envolés.

Quel homme indigne que je peux être.

Mais c’a, ni Jacynthe, ni Domenica le savent.

Bonne soirée,

Tristan,

mercredi 23 mars 2011

5 à 7 coquin avec Jacynthe demain au Pignon Rouge - Chatte épilée et sperme au programme.

La semaine en cours est disons assez tranquille au niveau de mes activités de sautage de clôtures.

J’ai plutôt mis l’accent sur des occupations autres que celles dites extra-conjugales. Je parle ici du tennis, d’exploration musicales jouissives et d’activités familiales hyper stimulantes.

Mais vous me connaissez, en presque parfait homme infidèle que je suis, je ne peux me tenir éloigné très longtemps de la scène adultère...

Je l’avoue, je suis drogué. Je suis addict à ces émotions intenses et particulières que sont ces rencontres coquines avec une femme autre que mon officielle.

J’ai besoin de cette tendresse, de cette peau à l’odeur différente, des ces caresses aux sensations décuplées et de ces érections soudaines provoquées à la vue de belles jambes nylonnées.

Alors, je vais tout faire pour organiser un petit 5 à 7 coquin demain soir.

Mais je crois que je vais, exceptionnellement changer mon fusil d’épaule.

Ma belle Domenica étant retenue à l’extérieur de la ville pour son travail, je crois que je vais accepter avec plaisir l’invitation d’aller explorer à nouveau les petites chambres du Motel Pignon Rouge dans l’est de la ville avec la seule et unique Jacynthe.

Je la sentais très fébrile et bouillonnante à l’autre bout du fil. Il y a si longtemps que je n’ai pas eu le plaisir d’enfoncer mon pieu au fond de ses entrailles. Malgré que ma mémoire de pervers n’a pas tendance à oublier ce genre de sensations, disons que de sentir à nouveau la chaleur de son entre-cuisse m’aidera à mettre à jour ma banque de films pornos dans mon imaginaire.

Je crois que je n’ai pas eu la chance de faire l’amour à Jacynthe depuis plusieurs mois. Il y a si longtemps que ma verge gonflée n’a pas eu le privilège de s’enfoncer délicatement au fond de sa chatte chaude et tellement épilée.

Mes dernières escapades sexuelles avec la belle Jacynthe remontent même à l’été dernier. Des concours de circonstances et des conflits d’horaires ont fait que les opportunités de me retrouver seul avec cette créature exotique dans un endroit de perdition n’ont pas été vraiment possible.

Et tous ces mois sans succomber à son charme... Wow ! C’est incroyable.

Elle qui fait partie intégrante de ma vie.

C’est probablement signe que ma belle Domenica occupe une place plus importante au fond de mon coeur que je ne peux le croire.

Mais peu importe les sentiments que je peux ressentir envers ma belle turinoise, j’ai hâte à demain. Hâte de me retrouver avec une belle femme pour un 5 à 7 hyper coquin et spermeux.

Bonne soirée,

mardi 22 mars 2011

Carton d'invitation

La vie de sauteur de clôture, malgré ce que je peux laisser souvent transparaître ici sur mon blogue, est souvent remplie de petit tracas et de quelques remises en question.

La vie d’homme infidèle n’est pas toujours parfaite, et elle comporte souvent des embûches qu’il faut souvent savoir surmonter, éviter et parfois même éliminer.

Et, si en plus d’être un homme qui s’adonne à des activités extra-conjugales, vous êtes l’auteur d’un blogue traitant d’infidélité, alors imaginez les préoccupations supplémentaires qui peuvent faire parti de votre quotidien.

Il y a des tas de gens sur cette planète. Des tolérants, des aventureux, des obsédés, des enrichissants, des stimulants, des pathétiques, des envahissants, des excitants, des fous et des passionnés.

Ce blogue m’a permis de faire connaissance avec tout pleins de monde.

Des belles rencontres, quelques fois manquées, mais toute plus stimulantes les unes des autres.

Cependant, il arrive parfois, que certaines personnes rencontrées au fil de mes aventures m’ont occasionnées un peu plus de tracas de ce que le client en demandait.

Habituellement, lorsque l’on ignore ce genre d’individus, avec le temps ils comprennent le message et finissent toujours par disparaître de votre existence.

Ainsi va la vie.

Mais, aussi, exceptionnellement, il y a de ces acharnés qui se font un devoir de ne jamais vouloir laisser tomber le morceau et s'obstinent à continuer leur quête.

Leur quête de qui ? De quoi ?

Seul les principaux intéressés pourraient y répondre.

Vous savez, Tristan Lavoie est un personnage. Un personnage imbu de lui-même, narcissique et qui aime raconter un tas de truc sur sa vie d’obsédé sexuel.

Ce pseudonyme, malgré qu’il soit inspiré de ma vie, de mes expériences et de mon vécu est avant tout qu’une carapace.

Tristan Lavoie me permet de mettre par écrit mes états d’âme et de me confier sur un style de vie que j’affectionne mais qui n’est pas encore socialement accepté.

Mais aussi Tristan Lavoie, n’est qu’un personnage virtuel qui n’existe que via une entité appelée le Web.

Alors, si des gens d’un peu partout se mettent à attaquer, insulter ou même à essayer de s’insérer dans la vie de Tristan Lavoie, cela ne me cause aucun problème.
J’assume qui je suis, ce que je fais et ce que je représente.

Allez-y, faites-vous plaisir et payez-vous la traite !! Tristan à le dos large et peut accepter tous les coups.

Mais là où j’ai un problème, là où je sors les griffes, c’est quand des individus essayent d’outrepasser le personnage et de vouloir s'immiscer dans ma vie sans que je ne les ai dûment invité à le faire.

Alors là, ce n’est vraiment pas une bonne idée. Pas du tout même.

J’ai mes points faibles : Ma famille, mon travail et mes passions. Qui osent s’y en approcher sans avoir reçus son carton d’invitation risque de me retrouver sur son chemin.

Bonne journée.

dimanche 20 mars 2011

Bon dimanche soir.

Quel magnifique week-end.

Le printemps qui est à nos portes, la sève qui coule dans les érables et Tristan qui se sent plus pervers que jamais...

Je me sens en feu.

----------------------------------

J'ai réalisé ce week-end que j'ai une épouse en or.

Cette Chantal est la plus coquine et la plus obsédée de toutes les filles que j'ai eu la chance de connaître dans l'intimité.

Elle est toujours prête. Toujours d'accord pour faire l'amour. Elle en a jamais assez et on dirait que plus les années passent et plus elle est assoiffée de sexe.

Des fois je ne réalise pas vraiment la chance que j'ai d'avoir une officielle aussi incroyable que celle qui partage mon quotidien depuis de si nombreuses années.

En plus d'être hyper belle, sexy, bandante et cochonne, ma femme a le mérite de ne jamais me tomber sur les nerfs.

Elle sait quand s'effacer, elle sait quand s'impliquer, elle sait quand se donner, elle sait quand recevoir, elle sait quand me questionner, elle sait quand mettre sont petit déshabillé, elle sait comment préparer des délicieuses crêpes le dimanche matin, elle sait quel CD mettre dans le lecteur, elle sait surtout quel CD ne jamais mettre dans le lecteur, elle sait tout.

Hummmmmm,,,,

Mais, malgré que mon épouse sont incroyable, qu'elle baise comme une déesse et qu'elle soit hyper belle, là, en ce moment, je dois vous avouer que ma belle turinoise me manque énormément.

C'est plus fort que moi.

J'ai cette Domenica dans la peau,,,,et là, et bien mon épiderme me démange...

J'ai une envie folle de m'enfoncer en elle, de cogner le fond de sa paroi vaginale.

Je désire sa peau comme jamais. Je veux entendre ses cris de jouissance au creux de mon oreille.

Je veux éjaculer de toute mes forces sur ses jambes nylonées.

Je suis en manque... et je vais m'arranger pour lui faire savoir. Lui faire savoir de la bonne manière bien entendu.

La semaine promet

Bon dimanche soir,,,

Tristan qui pète le feu !


samedi 19 mars 2011

Petit week-end familial et Monica Belluci

Je pense que le secret du bonheur dans la vie est l'équilibre.

Tout est une question d'équilibre.

Pour profiter pleinement de ma vie d'homme infidèle, il faut absolument que ma vie d'époux soit épanouissante, enrichissante et en parfaite harmonie avec mes aspirations.

Sans mon épouse, sa mon quotidien dans la résidence familiale, sans mes nuits à m'endormir et me réveiller près de mon officielle comment pourrais-je arriver à profiter pleinement de mes superbes activités de sautage de clôture ??

Je sais, cela parait vraiment contradictoire, mais selon moi, pour jouir pleinement de mes activités extra-conjugales, je me dois d'avoir une douce épouse à mes côtés et deux beaux garçons qui sont plus que heureux de me voir arriver à tous les soirs dans le cocon familial.

Pas d'officielle = pas de sautage de clôture riche en émotions !!

Que voulez-vous, c'est comme cela.

Et ce week-end, c'est direction Lanaudière pour une petite retraite au fond des bois avec Chantal et mes deux fous d'enfants.

Au programme : jeux de sociétés, découverte musicale, randonnée en forêt et autre plaisirs familiaux.

Je vous jure, sans eux je ne suis rien.

Sans eux, Tristan Lavoie disparaîtrait à tout jamais.

Sans eux, ma vie ne serait jamais aussi belle.

Et sans eux, je crois pas que je serais l'homme le plus heureux de la terre.

----------------------------------------

Trop drôle, et surtout trop intéressant...

Selon le site Hollywood PQ, il semblerait que ma belle actrice favorite Monica Bellucci accepterait que son mari, Vincent Cassel soit infidèle.

Voir l'article ici :


Hummm intéressant.

Si cette belle italienne (moi j'aime beaucoup les italiennes...) accepte les écarts de conduite de son mari, cela veut probablement dire que cette créature aux formes voluptueuses est quant à elle aussi une femme qui aime sauter la clôture...

Hummmmm

Cela me donne une idée.

Surtout que maintenant, je commence à avoir une peu d'expérience avec les femmes italiennes !

Bon week-end

jeudi 17 mars 2011

Nouvelle compilation musicale : Musique pour les baises torrides

Cette fois-ci ma compilation musicale est quelque peu différente.

Au lieu d'explorer des sentiers plus romantiques et poétiques, j'ai osé m'aventurer dans des directions un peu plus perverses.

Quelque fois R&B, quelque fois soul et aussi un peu trip-hopien, ce mix risque probablement d'être le compagnon idéal pour vos petites soirées de baise torride.

Bonne écoute.

Tristan,


mercredi 16 mars 2011

Une épouse officielle, une officielle clandestine et une merveilleuse maitresse adorée à laquelle je m'attache de plus en plus.

Ce soir j'ai envie de vous parler de Jacynthe.

Cette chère déesse aux lèvres pulpeuses, aux courbes presque parfaites, aux jolis seins bien ronds et aux moeurs assez légères...

Ma pudeur à son égard m'a probablement été dictée par la complexité, voir l'ambiguité presque maladive dans laquelle cette relation navigue.

De là donc mon presque silence à son sujet.

Cependant, cette fille fait partis de ma vie, au même titre que mon épouse et la charmante Domenica.

D'ailleurs, lors de notre soirée Jazz et portes-jarretelles, ma compagne de spectacle et moi-même avons discuté ouvertement de nos autres relations extra-conjugales que nous avons respectivement eu.

Évidemment, j'aurais pu lui donner l'adresse de ce blog pour qu'elle prenne connaissance de tous les détails croustillants de ma vie d'homme infidèle, mais bon, disons que cela n'est pas dans mes plans, ni à court, ni à moyen terme.

Et là, pour la première fois de ma vie, j'ai pu me confier à une personne extraordinaire et finalement expliquer le genre de relation particulière que j'ai avec Jacynthe.

Je me sens tellement en confiance avec ma sexy voisine. Jamais je ne me sens jugé. C'est une femme qui a extrêmement confiance en elle, mais surtout, elle a très confiance dans la merveilleuse relation que nous sommes en train de bâtir. Je la sens ouverte d'esprit et vraiment réceptive à mes paroles. La maîtresse parfaite quoi...

Domenica m'a demandé si j'avais une photo de Jacynthe dans mon Iphone.

À sa grande surprise, j'avais plein d'images de cette jolie femme qui étaient entremêlées avec celles de mon officielle, de mes enfants et de mon chien (ben non, j'ai pas de chien voyons donc !!).

Et en l'espace d'à peine quelques secondes, ma chère turinoise à immédiatement mit les mots dans ma bouche.

"Tristan, tu sais, Jacynthe, elle fait partie de ta vie au même titre que ton épouse..."

"Tu es dans une situation unique. Un mec qui a deux officielles et une maîtresse !!"

Ouffff....

Cela est venu me frapper en plein visage.

Mais cette chère Domenica a tellement raison.

Elle a su, en l'espace de quelques instants ce que Jacynthe représente à mes yeux.

C'est comme une deuxième épouse.

Et là, tout d'un coup, les morceaux se sont immédiatement mis en place pour assembler ce merveilleux puzzle !

J'ai compris pourquoi Jacynthe avait réagis avec une telle ampleur lorsqu'elle a appris que j'entretenais une relation extra-conjugale avec Maria il y a quelques années.

Sa crise de jalousie et sa peine ont été d'une telle magnitude. Cela était fou.
Sa réaction était de loin supérieure à celle de ma femme à l'époque.

J'ai compris aussi pourquoi j'ai fait 9 heures aller et 9 heures retour en avion en l'espace d'un long week-end pour elle, pour l'aider dans une situation particulière.

J'ai compris pourquoi nos ébats amoureux n'avaient plus la même passion et la même perversité qu'à nos débuts et que malgré tout on demeurait très attaché l'un à l'autre.

J'ai compris pourquoi elle a toujours été présente pour les grands moments de mon existence, et que moi aussi j'ai toujours été là pour elle.

J'ai compris un tas de trucs.

Des trucs que même moi je n'arrivais pas à comprendre, mais qu'une certaine italienne possédant les plus belles jambes de la terre à réussis à m'expliquer.

Je sais que vous ne pouvez pas complètement saisir.

Plusieurs détails doivent probablement vous échapper. Détails, que vous comprendrez, je ne publierais jamais pour des raisons plus que évidentes.

Alors oui,, !! J'ai trois femmes exceptionnelles dans ma vie.

Une épouse officielle, une officielle clandestine et une merveilleuse maitresse adorée à laquelle je m'attache de plus en plus.

La vie est belle,

Bonne soirée,

Tristan,

lundi 14 mars 2011

Récit de jazz, de portes-jaretelles et de petit motel miteux...

Je préfère de loin la qualité à la quantité, surtout à ce qui à trait au merveilleux monde des activités extra-conjugales.

Et je crois qu'avec ma belle princesse italienne, j'ai finalement trouvé l'équilibre parfait...

Que ce soit au niveau de nos rencontres, de nos correspondances, de nos relations intimes, de nos discussions, de nos activités et de notre implication mutuelle, j'ai toujours affaire à une abondance de qualité.

---------------------------------------------------

La soirée jazz et portes-jaretelles a débuté vers les 18h30 dans un petit restaurant du Complexe Desjardins ayant pignon sur la rue Ste-Catherine.

Fidèle à ses habitudes, ma belle turinoise s'est évidemment pointée à l'heure.

Tant qu'à moi,,,euhh,,,disons que j'avais plusieurs secondes de retard !!

Le restaurant n'étant pas très bondé, l'hôtesse nous a permis de choisir notre place dans la salle à manger.
En parfaite coquine qu'elle est, ma belle a évidemment choisis une table située en retrait et à l'abri des regards.

Après avoir placé nos commandes, mes mains se sont immédiatement égarées en direction de ses jambes. Tel de petits prédateurs à la recherche de leur proies, mes doigts se sont aisément faufilés vers ses genoux nylonnés.

Je crois que nos discussions étaient fortes intéressantes.
Je ne pourrais confirmer cependant, car lorsque mon corps et mon esprit sont en mode perversité extrême, disons que mon cerveau ne collabore plus très bien. Il y a comme un certain relâchement typiquement masculin.

Alors, dixit les belles discussions et l'écoute active ! Ses paroles entraient par une oreille, et évidemment ressortaient directement par l'autre.

Je me suis donc adonné à des séances intensives d'exploration de ses cuisses. Mes grosses mains un peu rugueuses, n'avaient qu'une idée : découvrir à tout prix cette mythique agrafe qui retient délicatement le bas.

Après de belles et bandantes secondes de découvertes, j'ai finalement pu toucher à cette petite brettelle qui retenait la bande soyeuse de nylon.

Mon enthousiasme et mon plaisir furent instantanés. Mon érection aussi.

Rien de plus agréable, que de caresser furtivement, en dessous de la table, les belles jambes d'une déesse de l'amour.

Si en plus, cette merveilleuse femme a pris la peine de porter un délicieux portes-jaretelles, alors là, c'est le bonheur total. C'est l'extase suprême.


------------------------------

Pendant la totalité du souper, je me suis généreusement "payé la traite".

J'avais continuellement une main qui rodait en dessous de la jupe de Domenica.
Les serveurs de l'établissement ont du se poser des questions...
Pas grave, car je me balançais totalement des gens qui nous entouraient.
Je n'avais qu'une idée en tête,,,,caresser les jambes et la chatte de ma belle italienne.

Et croyez-moi, il faisait très chaud dans cette entre-cuisse turinois.
-----------------------------

Malgré que je sois un fétichiste de la pire espèce, ce qui me fait bander le plus, ce n'est pas le nylon en tant que tel, non, ce qui m'excite, c'est l'attitude de la femme qui les portes.

C'est le geste et les intentions coquines qu'une femme a entre les deux oreilles lorsqu'elle sort cet artillerie lourde qui sont importants.

Et en plus, de savoir que cette même femme le fait que pour moi, que pour me faire plaisir et que pour me faire bander encore plus dur, alors là, c'est la débandante totale. Ou plutôt la bandaison suprême !!

Et laissez-moi vous dire que ce samedi soir, j'étais dans tout mes états...

---------------------------------

Après ce petit souper rapide, nous avons traversé la rue pour aller assister à ce très attendu spectacle jazz.

Étant un passionné de jazz depuis plusieurs années, je ne pouvais pas manquer cette prestation.

Surtout que c'était la première en sol montréalais pour cette superbe artiste.

Rien au monde n'aurait pus m'empêcher d'y être.

Pas même le petit message qu'une bloggeuse m'a laissé m'annonçant sa présence au même endroit ...

Et voir que j'étais pour paniquer à l'idée de la croiser sur place...

Comme je me doutais, elle ne s'est pas pointée, probablement trop retenue par son mari et ses enfants en ce samedi soir ...

----------------------------

Nous avions une place de choix dans la salle. À vrai dire, nous étions dans la première rangée.

La douce voix de l'interprète, mélangée aux sonorités suaves du saxophone n'ont fait que amplifier l'ambiance de séduction déjà présente entre ma douce et moi.

Démence et désir ardent étaient probablement les mots qui représentaient le mieux la situation. Un petit craquement d'allumette et je crois que le feu nous aurait consumé en moins de 3 secondes.

Nos jambes s'effleuraient délicatement. À l'occasion je déposais mes mains sur ses genoux. La sensation de son nylon m'allumait. Mais surtout, de la savoir en portes-jarettelles, assise-là, et avec moi, me faisait constamment bander.

J'ai passé la presque totalité de cette prestation jazz en érection.

Tellement que mon Joe Boxer a été involontairement humidifié par mon liquide pré-éjaculatoire trop abondant.

Une chanteuse jazz, du saxophone aux couleurs de l'unique Stan Getz, une princesse italienne à mes côtés et la possibilité d'aller me vider les couilles dans un petit motel miteux par la suite à de quoi rendre son Tristan Lavoie très heureux.

Plus que heureux,,,c'était l'extase divine.

----------------------------------------------------------------

Aussitôt les derniers applaudissements terminés, nous nous sommes dirigés vers le fameux motel six étoiles de l'autoroute 40 à St-Léonard. C'est à dire le seul et unique Howard Johnson Lido Montréal.

Cet endroit est tellement pittoresque. Parions que cet établissement tombera très bientôt sous la protection de Patrimoine Canada tellement son architecture et son look kitsch-urbain sont unique et en voie de disparition...

Pour pousser l'expérience au maximum, nous avons demandé la chambre extra régulière. (lire ici; la plus bas de gamme)

Quelle chambre ! Quel décor ! Quel ameublement !

Très dur de trouver endroit pareil en Amérique du Nord de nos jours.

Les plus vieux d'entre vous pourraient se remémorer leur belles escapades familiales à Old Orchard ou bien à Wilwood dans les années 80 en mettant les pieds à cet endroit.

Et tout cela pour un énorme 40 $.

Qui à dit que le luxe n'était pas abordable ?

---------------------------------

Farce à part,,,

Notre présence clandestine à cet endroit se voulait avant tout une sorte de test.

Un test pour vérifier si nos intentions, notre désir aveugle et notre attirance mutuelle allaient au-delà de cette caricature hôtelière.

Et bien oui !

On le savait, mais, rien de tel que d'essayer pour se satisfaire.

Je n'avais que de yeux pour Domenica, sa lingerie, sa plantureuse poitrine et sa chatte toute rasée.
Tout d'un coup, les murs jaunis, la décoration défraîchie et les lits défoncés par des millions de baises extra-conjugales se transformaient par magie en vrai suite princière.

Cette miteuse chambre, grâce aux pouvoirs surnaturels que Domenica, était maintenant notre petit royaume paradisiaque.

Ma perception des choses a été transformé automatiquement par sa seule présence...

Je ne voulais que m'enfoncer en elle.

Mon coeur ne battait que pour elle.

Jamais je n'avais ressentis quelque chose d'aussi puissant avec une autre que mon épouse.

Jamais je ne me suis sentis si bien qu'en sa présence ce soir-là.

Et moi qui pensait aller la baiser et me vider les couilles en ce samedi soir, et bien je me suis trompé. Je me suis trompé royalement.

Car, ce samedi, je lui ai fait l'amour.

Pas avec ma verge, non, je lui ai fait l'amour avec mon coeur, mon âme et toute mon affection.

Mon pénis en érection n'était que l'expression de ces sentiments puissants qui m'habitaient à cet instant.

Ce fût une soirée magique. La soirée, notre soirée.

Tristan,









dimanche 13 mars 2011

Poussières d'anges - TL Mix du 13 mars. Musique pour les infidèles.

Inspiré par ma précédente compilation, je vous propose en ce dimanche soir, une sélection particulière.

Toutes les pièces ont comme thème principal ANGE.

Alors, si vous avez envie de vous envoler vers les cieux, faites jouer en boucle cette compilation.


Les morceaux qui composent ce mix sont les suivants :

  • Angel - Jack Johnson
  • Mon Ange - Mlle Caro & Franck Garcia
  • Angel - Sarah McLachlan
  • Voilà les anges (Gamine) avec Coeur de Pirate - Nouvelle Vague
  • Another Angel - Lizz Wright
  • Angel - Ian Kelly
  • American Angel - George Michael
  • Angel (Kid Koala Remix) - Jack Johnson
  • Angels - Wax Poetic Feat. Norah Jones
  • Sorry Angel - Serge Gainsbourg
  • If God Will Send His Angels - U2
  • B-Tribe - Angelic Voices (Rebirth Remix) - Buddha Bar VI
  • Poussière D'ange - Ariane Moffatt


------------------------------------

Ce samedi soir j'ai eu une magnifique soirée Jazz et portes-jarettelles avec ma belle turinoise.

Ce fut extraordinaire.

Plus de détails très bientôt ...

Tristan,





vendredi 11 mars 2011

Musique pour les anges - TL Mix

Pour accompagner musicalement votre week-end, j'ai spécialement préparé une compilation où douceur, sensualité et envoutement seront au rendez-vous.

Je vous garantis que vous allez avoir une sacrée belle séance de masturbation auditive.

Cependant, il est conseillé d'être en agréable compagnie pour s'adonner à cette session de plaisir auditif.

J'espère que cette compilation vous inspirera et que vous aurez de délicieux moments de tendresse et d'érotisme.

Alors, sur ce, bon week-end.


  1. Voilà les anges (Gamine) avec Coeur de Pirate - Nouvelle Vague
  2. My Funny Valentine - Big Muff
  3. S.O.S (The Sound Of Silence) - Trinity FM
  4. Hold Me - Mlle Caro & Franck Garcia
  5. Dr. Jekyll - Ayoe Angelica
  6. Big Jet Plane - Angus & Julia Stone
  7. Behind The Wheel - DJ-Kicks !K7
  8. Undress Me Now - Morcheeba
  9. Breathe - Bliss Featuring Sophie Barker
  10. Mon Ange - Mlle Caro & Franck Garcia
  11. Gabriel - Lamb
  12. Friendly Yours - Smooth
  13. Kissing - Bliss
  14. Ain't No Sunshine - Jazzamor
  15. Wish U Were Here - Bliss

jeudi 10 mars 2011

Tristan Lavoie sex Mix Vol 1 (7 mars 2011)

À la demande générale, je viens de remettre en ligne le Tristan Lavoie Sex Mix Vol 1.

Si vous voulez le télécharger, faites vite car demain je prévois mettre en ligne 2 nouvelles compilations.

Une spécialement conçues pour les amateurs de musique lounge-jazzy et une autre à saveur érotique.

C'est à suivre,

D'ici là, masturbez-vous bien les oreilles avec le Tristan Lavoie Sex Mix Vol 1.

Et n'oubliez pas, je suis vraiment limité en espace, donc je ne peux pas avoir trop de compilations en ligne simultanément.

T

J'aime les femmes qui sont ultra femmes et les soirée jazz en portes-jaretelles

Rien de plus bandants, stimulant et déstabilisant qu'une femme qui sait être femme, qui est femme et qui se comporte en femme...

La beauté féminine est ce qui a de plus divin au monde.

Rien ne pourra jamais égaler les courbes voluptueuses, le décolleté plongeant, les belles jambes nylonnées, la superbe chevelure, la nuque dégagée, la bouche pulpeuse, les beaux orteils peints et la démarche féline d'une magnifique femme.

Il n'y a pas un paysage, un oeuvre d'art ou même un coucher de soleil qui pourra se vanter un jour d'avoir pu rivaliser avec la luxuriante splendeur féminine.

Et imaginez, si en plus, une des représentantes de cette race sublime, se propose de m'accompagner, en ce samedi soir, à un spectacle de jazz...


Alors là, avouez que c'est le bonheur total !!

----------------------------------------

J'ai même eu le culot de mentionner à ma belle turinoise que pour cette sortie spéciale, qu'elle devait absolument se vêtir de façon hyper féminine.

Évidemment, j'ai pris bien soin de lui dire de ne pas oublier le porte-jaretelles et les filodoro noirs ultra fin.

En parfaite maîtresse qu'elle est, elle m'a répondu que je risque de ne pas être déçus et que j'étais même pour baver de désir .... (je bave déjà !!)

Ouffff !!

L'idée de me présenter à une soirée, et un samedi soir en plus, avec à mes bras une méga belle et sexy italienne à de quoi me rendre vraiment fébrile et tellement joyeux. C'est fou.

J'appréhende tellement cette soirée.

Je l'imagine splendide, sublime, pétillante et toute en beauté.

J'imagine ses genoux et le début de ses cuisses...

J'imagine ma main se glisser futilement sur ses jambes.

J'imagine la douceur de ses nylons.

J'imagine son odeur se frayer délicatement un chemin vers mes narines.

J'imagine cette situation troublante où les sonorités jazzy s'entremêleront avec notre désir de plus en plus envahissant.

Ouffff....

Mais c'est pas tout ! Ma perversité légendaire me fait même jusqu'à imaginer ma belle voisine allez se magasiner sa nouvelle lingerie demain sur son heure de diner...

Je l'imagine déposer sur le comptoir-caisse de La Vie En Rose son nouveau porte-jaretelles noir, la culotte assortis et un délicieux soutien-gorge.

Je l'imagine chez elle, ce samedi, enfiler ses filodoro et s'habiller incognito, sans que son conjoint se doute de rien,,,

Je l'imagine se parfumer avec sa nouvelle Eau de Toilette Prada.

Je l'imagine retoucher son maquillage avant de quitter.

Je l'imagine.

Je l'imagine tellement qu'au moment où j'écris ces lignes, une énorme érection prend place dans mon Joe Boxer.

--------------------------------------

C'est probablement la première fois que je me permet de sortir de la sorte un samedi soir.

Disons que c'est vraiment pas, mais pas du tout, dans mes habitudes de m'adonner à des activités extra-conjugales le week-end.

Pour arriver à me libérer de la sorte et ainsi pouvoir profiter d'une belle soirée avec ma déesse italienne, il a fallu que j'use de stratagèmes très efficaces.

Vous comprendrez que je ne dévoilerais pas les détails de mon alibi en béton pour des raisons de sécurité nationale ... (ouais, ouais...), mais disons que cela est d'une crédibilité pratiquement infaillible.

Sur ce, je vous souhaite bonne nuit, moi je vais aller rêver aux nouveaux portes-jaretelles de ma douce Domenica !

Tristan,






mercredi 9 mars 2011

Mise à jour musicale

C'est fou le nombre de commentaires reçus par emails concernant les petites compilations musicales que j'ai mis en ligne.

Évidemment, le tout est vraiment au stage embryonnaire et je dois apporter quelques modifications.

J'ai remarqué aussi que je suis limité sur la capacité de stockage que je peu héberger sur le site SounCloud.

Évidemment, si je voulais offrir une plus grande quantité de musique, il me faudrait prendre un abonnement Premium ($$$).

Disons que pour l'instant, ce n'est pas dans mes priorités d'investir un peu d'argent dans cette fantaisie acoustique.

Donc pour le moment, cette limitation au niveau des minutes de stockage a comme effet secondaire de supprimer les TristanMix qui sont plus anciens.

Ce que je vous suggère, c'est de télécharger le plus rapidement possible ma compilation aussitôt qu'elle apparaîtra en ligne.

De plus, suite à un commentaire pertinent d'un lecteur, je vais limiter la durée maximale de chaque compilation afin que, si le coeur vous en dit, vous puissiez la graver sur un CD vierge.

Si vous avez d'autres idées et suggestions faites-moi en part.

Tout ce qui gravite autour de la musique me fascine...

Ma prochaine sélection musicale sera surtout à saveur loungy-jazz et spécialement conçus pour accompagner un petit souper romantique avec une superbe femme aux jambes nylonnées et au charme irrésistible.

C'est à suivre,

Bonne soirée, et surtout, bonne masturbation auditive.

Tristan,,




mardi 8 mars 2011

Les plaisirs d'avoir une maîtresse. (champagne et portes-jaretelles)

Souvent on associe, avec raison, les passionnantes activités de sautage de clôtures avec parties de jambes en l'air.

Ok, j'avoue que, sexualité et infidélité sont extrêmement reliés.

J'envisage mal entretenir une relation extra-conjugale où l'aspect baise torride ne serait pas présent...

Cependant, ce que j'aime par-dessus tout dans ce mode de vie adultère, c'est qu'il y a une infinité de sensations, pas nécessairement sexuelles, qui stimule continuellement mes sens.

Des trucs que mon épouse, malgré les bonnes intentions qu'elle peut avoir, n'arrive habituellement pas à me faire vivre.

Prenez aujourd'hui par exemple.

J'envoie un petit courriel anodin à ma belle italienne pour lui dire bonjour et pour lui mentionner que c'est une journée hyper occupée au boulot.

Et là, quelques minutes plus tard, je reçois une réponse de sa part.

Pas vraiment une réponse, mais plutôt une photo de ses magnifiques jambes voilées de Filodoro noir.

Domenica avait pris la peine de photographier, directement de son bureau, ses belles jambes avec son appareil IPhone.

Une cliché, qui à mes yeux, était sublime. Des belles jambes, une jupe subtilement relevée, et cette prise de vue tellement bandante. Wow !!

Pour mettre du soleil entre deux réunions, je vous jure, il n'y a rien de mieux !

Cette image a réussis à créer un début d'érection instantané dans mon Joe Boxer.

Et, un peu plus tard, en milieu de soirée, pendant ma petite séance d'entrainement au Nautilus Plus, je reçois une autre photo de ma belle sur mon portable.

Cette fois-ci, ma charmante voisine, a eu la gentillesse de partager en image sa petite séance de bain.

Je ne voyais que des petits monticules de mousse et des beaux orteils rouges qui dépassaient.
Tels des cerises bien assis sur un sundae, ses ongles peints se pointaient délicatement au travers cette onctueuse mousse blanche.

Pour l'amateur de belles pédicures que je suis, cette photo m'a allumé complètement.

Évidemment, cela m'a presque causé un cas d'érection embarrassante au gym.

Je sais, vous allez dire que c'est du n'importe quoi, et que cela n'a pas vraiment rien d'excitant.

Vous avez peut-être raison, sauf que, je trouve que ces petits instants de douces coquineries sont ce qui a de plus fantastique dans les relations extra-conjugales.

Pensez-vous vraiment que ma femme m'envoie des photos de ses longues et jolies jambes pendant ses heures de travail ?

Ai-je droit à des petits courriels de la sorte de la part de mon officielle ?

Prend-elle le temps d'enfiler spécialement ses plus beaux nylon pour aller au bureau et ensuite les photographier afin de me faire craquer ?

N'allez pas mal interpréter mes propos. Ma conjointe est fantastique.

C'est une personne très sexy et tellement bandante.

Mais malheureusement, les chances qu'elle se transforme en petite coquine champagne et porte-jaretelles sont pratiquement nulles.

Cependant, Domenica elle .... Hummmm ,,, Ohhhhh oui !

Elle est miss porte-jaretelles et Filodoro soyeux.

Elle est coquine.

Elle sait me surprendre.

Elle est déstabilisante.

Elle est tout cela et même plus.

C'est dans sa nature.

C'est dans la nature même d'une maîtresse de se comporter de la sorte.

Et probablement que ma sexy turinoise n'agit pas de cette façon dans sa vie de tous les jours avec son officiel.

Et probablement que si mon épouse avait elle aussi un amant, et bien, elle se la jouerait champagne et portes-jaretelles ...

Que voulez-vous, la vie est ainsi faite !

Et j'espère que demain, j'aurais encore droit aux belles jambes nylonées de Domenica.

Bonne soirée,

Tristan,





Un peu de plaisir auditif encore une fois ...

Avis à ceux qui apprécient les séances de masturbation auditive.

Je viens de préparer une nouvelle compilation musicale.

Cette fois-ci, les pièces sélectionnées ne l'ont pas été uniquement dans le but de vous accompagner lors de vos séances de baises torrides.

Je dirais plutôt que les morceaux présents sur cette sélection sont plutôt mes découvertes du mois de mars.

C'est la musique qui m'accompagne ces jours-ci dans mon quotidien, dans ma voiture, au gym et au bureau.

Bonne écoute, et surtout, faites-moi part de vos impressions.






Tristan,

lundi 7 mars 2011

En quittant la chambre 104 la semaine dernière

Vous savez, dans des relations hommes-femmes, il y a de ces instants qui vous marquent à tout jamais.

Et bien, la semaine dernière, après une séance de photo bien particulière et une baise riche en émotion (pour connaître les détails : Souvenirs nylonées d'une petite rencontre coquine), ma belle Domenica m'a serré très fort dans ses bras avant de quitter la bucolique suite 104 du Motel Idéal.

Cette étreinte me semblait tellement magique. Elle était remplie d'émotions et d'électricité.

Je ressentais une énergie énorme m'envahir le corps.

La façon dont Domenica me parlait avec ses gestes remplis de tendresse était sublime. À mes yeux, cela voulait tout dire. Je comprenais tout.

Ces quelques secondes où nos deux âmes ont communiqués intimement seront gravés à tout jamais au fond de ma mémoire.

Et là, ce soir, pour ajouter un étage additionnel d'émotions, je reçois un message de ma chère italienne.

Son courriel, écrit en italien, m'a donné des frissons.

Elle a une manière bien à elle de me toucher, de me faire vibrer et de me faire craquer. Souvent, il ne lui suffit que de quelques phrases.

Voici donc les mots que Domenica m'a envoyés ce soir et que je transcris ici en intégrité :

''Quando in un abbraccio senti tutto quello di cui hai bisogno significa che tra le braccia hai la persona giusta.''

(Quand, dans une étreinte, tu ressens tout ce dont tu as besoin, cela signifie que tu as dans les bras la bonne personne)




Musique pour baiser et pour regarder passer la vie tout simplement

Vous connaissez déjà tous mon goût pour la musique.

Vous savez aussi que je prend un malin plaisir à vouloir exposer mes coups de coeur musicaux.

Alors, question de partager ma passion avec vous, j'ai décidé de mettre en ligne quelques unes de mes compilations que j'aurais spécialement préparé pour les lecteurs de ce blogue.

Donc ce soir, vous avez droit à mon premier mix. Tristan Lavoie sex Mix Vol 1 d'une durée de 54 minutes.

En cliquant sur ce lien, vous serez automatiquement dirigé vers un site qui hébergera mes compilations ainsi que mes découvertes musicales du moment.

Libre à vous de l'écouter directement sur le site, ou de le télécharger.

Soyez indulgent, car c'est ma première compilation.

Les prochains mix seront mieux, c'est promis.

Et n'oubliez pas, le dénominateur commun de toutes ces pièces est : musique pour faire l'amour à sa maîtresse !!

Bonne écoute !








Masturbation auditive

Que diriez-vous d'une petite séance de masturbation auditive ce matin ?

Je vous propose Guillaume And The Coutu Dumonts avec la participation de Patrick Watson.

Cette pièce aux grooves contagieux va réussir à vous procurer un peu de plaisir en ce lundi enneigé !

Bonne écoute.

http://soundcloud.com/tristan-lavoie/guillaume-and-the-coutu




dimanche 6 mars 2011

R.I.P. Ma belle souffleuse Honda

Ce soir je suis triste.

Ma belle souffleuse Honda à transmission électrostatique ne fait plus partie de ma vie...

Vous savez, cette superbe machine rouge qui vient souvent à ma rescousse pour retarder mes éjaculations trop imminentes.

Souvent, en plein ébats amoureux avec ma belle maîtresse adorée, ou même avec mon épouse, le plaisir ressenti est si intense que je me dois d'avoir recours à des trucs pas très nobles pour retarder cette violente explosion de sperme chaud.

Alors, le truc que j'ai développé au cours des dernières années, était de m'imaginer en compagnie de ma souffleuse Honda et de faire jouer des images de cette merveilleuse bébitte à chenilles chassant l'épaisse couche de neige recouvrant mon entrée de garage.

Et je vous jure, à chacune des fois que ce film, pas du tout pornographique, se mettait à jouer dans ma tête, et bien, j'avais droit à quelques secondes de répit avant l'assaut final de mon régiment de semences chaudes vers les entrailles de ma magnifique déesse.

Et bien, ce jouet motorisé tellement pratique pour déneiger parfaitement mon "driveway" et pour retarder au maximum le point de non-retour de mon éjaculation s'est volatilisé par magie.

Je devrais plutôt dire qu'un bon samaritain est venu me l'emprunter à long terme. Probablement pour l'utiliser afin d'offrir bénévolement ses services de déneigeur à toutes les personnes âgées du quartier.

Sauf que ce type au grand coeur, qui a "osé" prendre ma belle Honda, a oublié de me laisser une petite note pour me mentionner quand il prévoyait me la retourner.

De plus, il semblait tellement pressé de me l'emprunter qu'il n'a pas cru bon attendre mon retour à la maison et il a défoncé la porte du cabanon.

Il est fort à parier que son empressement à aller aider d'autres concitoyens avec MA souffleuse était plus important que l'envie de m'attendre afin que je lui ouvre gentiment la porte de ma remise extérieure.

Cependant, après les affreuses chutes de neige que nous avons eu ce week-end, je trouvais cette personne bien courageuse de vouloir offrir ses services de la sorte à toute une communauté.

Je m'attendais à le voir apparaitre avec ma souffleuse. Mais en vain.

Grace à ce bon samaritain, j'ai pu m'adonner à une sérieuse séance d'activité physique au cours des derniers jours. Quel plaisir que de pouvoir utiliser sa pelle pour enlever cette neige mouillée et pesante pendant de longues heures.

Par contre, pendant ma baise dominicale (qui veut dire ma partie de jambes en l'air du dimanche avec mon épouse, et non pas une baise torride avec ma belle Domenica...) j'ai eu beaucoup de difficulté à imaginer ma bonne copine Honda pour retarder ma jouissance.

Je la sentais loin, très loin.

Et ma femme a senti rapidement, très rapidement mes spasmes éjaculatoire au fond d'elle.

Je sais que le type qui a emprunté ma souffleuse et remplis de bonne intention, cependant, j'ai comme le pressentiment qu'il va oublier de me la retourner une fois l'hiver terminé...


Pas grave, car je sais c'est qui !

Car voyez-vous, j'avais dissimulé au fond de mon cabanon ma caméra de chasseur que j'utilise habituellement sur mes sites d'empâtement pour photographier le gibier.

Et cette fois-ci, lorsque la porte de ma remise a été forcée, le gibier qui a fait déclencher silencieusement mon appareil n'était pas un coyote ... mais bien un ostie d'abrutit !!

Et ce charmant monsieur risque d'avoir de la visite très bientôt...

Bonne soirée,








jeudi 3 mars 2011

Souvenirs nylonées d'une petite rencontre coquine

Voici quelques images des merveilleuses jambes nylonées de ma belle Domenica.

Cette séance photo n'a pas été vraiment réussie.

À peine quelques clichés ont pu être pris.

La sensualité qui se dégageait de chacun des mouvements de ma belle italienne provoquait en moi un flux gigantesque de désir.

J'avais à peine quelques photos d'inscrites au compteur de ma Nikon, que déjà, ma verge manifestait violemment l'envie de se frotter contre ce nylon soyeux qui recouvrait les sublimes jambes de madame ma voisine.

En parfait photographe que ne je ne suis pas, j'ai déposé ma caméra, enlever mon jeans Parasuco et frotter tout doucement mon membre dur sur ce voile noir.

Déjà, quelques gouttes pré-éjaculatoire perlaient délicatement du bout de mon gland.

J'adore tellement laisser mon empreinte de la sorte sur certaine partie du corps de ma belle turinoise.

Tant qu'à elle, elle prenait un malin plaisir à bouger son corps avec un grâce féline.
De plus, elle en profitait également pour effleurer mon pénis avec ses douces mains.

Cet excès de sensualité, de perversité et de nylon ont bien entendu provoqué en moi une réaction perverse incontrôlable.

Je n'avais qu'une envie...

Asperger ses jambes de ma semence chaude.

Assise sur le rebord du lit, Domenica n'a eu qu'à caresser délicatement mes testicules tout en masturbant habilement ma verge pour que j'éjacule de toute mes forces sur ses cuisses...

Je revois encore avec bonheur les images de ces nombreuses gouttes blanchâtres imbiber subtilement son nylon noir ...

Rien de plus merveilleux sur la planète terre que d'avoir dans sa vie une femme qui peut me faire vivre les plus belles perversités !!!

Une épouse parfaite, deux garçons merveilleux, un travail stimulant, et comme bonus, une maîtresse coquine, intelligente et portes-jarretelles qui vient ajouter quelques savoureuses cerises sur le magnifique sundae qu'est ma vie.

Bonne journée,















mercredi 2 mars 2011

Rencontre avec mon avocat

Il y a quelques temps, disons quelques semaines, j'ai eu une rencontre avec mon avocat...

Vous savez, ce spécialiste du droit, qui m'avait grandement aidé à me libérer de la plantureuse et très diabolique Maria.

Sans trop m'éterniser dans les détails, disons que ce cher monsieur et membre du Barreau du Québec, a, moyennant de généreux honoraires, réussi à régler certains aspects extra-conjugaux qui devenaient de plus en plus menaçant pour ma santé et surtout pour l'intégrité physique de ma famille.

À l'époque, ses arguments m'ont judicieusement convaincu de ne pas régler moi-même mes problèmes brésiliens.

Avec le recul, je dois maintenant avouer que ce fût la meilleur chose que j'ai pu faire. Et probablement le meilleur investissement !!

Cela a été d'une efficacité incroyable.

Donc, dernièrement, j'ai eu besoin encore une fois, de renouer avec ce monsieur.

Mais soyez sans crainte, ce n'était pas pour lui demander à nouveau d'impliquer la police et le système judiciaire afin de m'aider à me débarrasser d'une ex-maîtresse devenue trop encombrante et castrante.

Non, je devais consulter les services d'un professionnel du droit pour me conseiller à propos d'une proposition d'affaire que j'ai eu en rapport avec ce blogue.

Une proposition très alléchante, stimulante et potentiellement très enrichissante...

Cependant, étant très frileux et craintif de nature, j'ai cru bon lui demander de relire les documents contractuels, de revoir l'offre sur la table et de finalement me guider dans ma décision finale.

Et qui d'autre que ce super avocat pour m'éclairer dans des dossiers reliés au merveilleux monde des activités extra-conjugales ?

Lui qui connaissait pratiquement tout de ma vie d'homme infidèle, de mes faiblesses et de ma situation professionnelle était évidemment le candidat idéal.

Vous savez, pas vraiment évident de se présenter dans un cabinet d'avocat et d'expliquer, sans rire et sans trop déconner, son style de vie.

Surtout quand les mots qui reviennent le plus souvent dans mon vocabulaire pour décrire la situation sont : maitresse, jambes nylonées, verge gonflée, Motel Chablis, poitrine plantureuse, et masturbation auditive ...

Mais, avec ce cher Maître, je n'ai pratiquement rien eu à expliquer.

Seulement à lui donner l'adresse de mon blogue afin qu'il puisse en prendre connaissance.

Cependant, j'ai réalisé rapidement que de lire le blogue de Tristan Lavoie lorsque le compteur des honoraires professionnels est en marche peut s'avérer être très onéreux ....grrr

Après avoir pris connaissance de quelques pages (oufff) et du contenu général de ce blogue, mon conseiller juridique était en mesure de me fournir ses recommandations.

Et, selon ses dires, il était préférable pour moi, pour ma liberté, pour la protection de ma famille et pour mon bonheur que je rejette cette proposition qui était plus que intéressante et surtout très profitable (j'aurais pratiquement pu prendre ma retraite avant d'avoir 40 ans... héhéhéhé).

Sur le coup, cela m'a complètement éteint. Je remettais même en doute ses précieux conseils.

Mais, avec le recul - je crois que ce fût la meilleure décision à prendre.

Plus les jours avancent, et plus j'en suis convaincus.

Et j'ai encore une fois réalisé que ce qui m'allumait dans la vie, ce qui me transporte et ce qui me permet d'être continuellement heureux n'est aucunement relié à l'argent et à la notoriété.

Et pour rien au monde j'oserai changer les ingrédients de mon bonheur.

Merci Monsieur mon avocat.

Vous savez, il y a quelques années, vous avez sauvé ma famille, mon mariage et ma vie.
Aujourd'hui, vous venez probablement de sauvez quelque chose d'autre : MOI !!

Si vous lisez à nouveau ces lignes (sans que vous me facturiez vos heures,,,) dites vous bien que votre impact dans ma vie a été considérable.

Je vous nomme officiellement l'avocat par excellence des sauteurs de clôtures de la grande région métropolitaine...

Et si un jour, vous voulez mettre une bannière publicitaire de votre cabinet sur mon blogue, cela va me faire énormément plaisir,,,mais soyez assuré que je vais vous facturer des honoraires professionnels considérables !!!

Sans rancune,


Tristan,



mardi 1 mars 2011

Le faire plutôt que de le dire et arnaque.

Parfois il n'est pas nécessaire de parler.

D'ailleurs, les plus belles rencontres de ma vie ont toujours été le résultat de belles histoires avec des personnes qui le faisaient plutôt qu'avec des personnes qui essayaient continuellement de me le dire ...

Et ce soir, elle n'avait pas besoin d'utiliser des mots pour me convaincre.

De toute façon, cela n'aurait rien ajouté.

Car l'essentiel, elle le vit, et me le fait vivre avec une assiduité contagieuse.

Et l'essentiel, je le vois, je le ressens et je le savoure.

Et dans mon existence, rares sont les femmes qui ont atteint ce niveau.

Il y a mon épouse Chantal,
Il y a Jacynthe,
Et maintenant, il y a Domenica,

Ces trois femmes ont réussis à me convaincre, sans même à avoir à me le dire une seule fois, de l'authenticité de leur sentiments.

Et dans notre monde, il n'y a rien rien de plus puissant comme signal qu'une âme qui transpire...

Mon grand-père Lavoie me l'avait confirmé quelques jours avant sont décès.

"Tristan, les seules femmes que tu rencontreras au paradis après ta mort seront celles avec qui tu auras eu une connexion qui va au-delà les sensations physiques..."



-------------------------------------------


Les rythmes langoureux et trip-hopiens de l'autrichien Parov Stelar (de son vrai nom Marcus Füreder) assaisonnaient mélodieusement l'ambiance de la chambre 104 lorsque mon ange turinois est arrivé.

Il n'a fallut que de quelques battements d'ailes subtils de sa part pour que je puisse remarquer ses effluves aux saveurs de Coco Demoiselle de Chanel.

Ce parfum m'a fait immédiatement craquer et bander. Ce Chanel est, à mon avis, un poème olfactif puissant, pour qui sait le porter avec grâce et assurance.

À mon plus grand bonheur, ses jambes étaient magnifiques, mais surtout elles étaient recouvertes de cette matière soyeuse à laquelle je ne peux habituellement pas résister.

Elle avait même pris la peine de refaire sa manucure. Ses ongles, parfaitement peints de rouge, me prouvaient encore une fois, que cette femme utilise tous les moyens mis à sa disposition pour me séduire. Un peu comme si elle avait le pouvoir de lire et de décoder mes pensées.

Je n'ai pu m'empêcher de la serrer dans mes bras afin de lui démontrer toute mon affection. Affection qui se manifestait par l'entremise de ma bosse énorme qui prenait place dans mon Joe Boxer.

Mon désir pour elle devenait de plus en plus palpable et vertigineux.

Cependant, en presque parfait amant que j'essaye occasionnellement d'être, je me suis éclipsé vers la douche question d'être, à mon tour, à mon meilleur pour elle.

Je sais, j'aurais du m'occuper de ce détail d'hygiène corporelle avant son arrivée, mais j'ai préféré, à mon plus grand bonheur, mettre en place le chapitre musical de la soirée.

Quel moment de perdition agréable que de prendre une douche dans une chambre de motel, alors qu'une créature de rêve vous attend à quelques mètres de là.

La sensation bizarre qui m'envahit à chacune des fois que je fais mousser le savon dans mon entrecuisse et sur ma poitrine à quelque chose de vraiment magique.

Est-ce dû à l'appréhension de pouvoir finalement faire l'amour à ma douce, après quelques jours, voir quelques semaines d'attente ? Ou c'est simplement le fait de me retrouver dans un endroit inhabituel dans le cadre d'une relation clandestine ?

Chose certaine, cette séance de nettoyage arrive toujours à m'exciter.

Une fois lavé de tous mes pêchés, j'ai accepté volontiers le verre de vin italien que ma sexy voisine m'a offert.

Après avoir ingurgité quelques gallons de ce jus de raisin de Toscane, nous nous sommes allongés sur le lit afin de discuter des plus récents potins de notre quartier.

Domenica et moi avons une façon bien particulière de potiner sur les gens de notre voisinage.

On le fait selon les coutumes ancestrales du Motel Idéal de la rue Lajeunesse...

C'est à dire, avec ses belles jambes nylonées bien enroulées autour de moi et ma verge bien gonflée au fond de ses entrailles !!

Domenica arrivait, malgré l'intensité de mes coups de je t'aime au fond de son abdomen, à me raconter les plus récents déboires enneigés de sa voisine.

Après de longues minutes de discussion de quartier, et un orgasme féminin fortement pimenté, je n'ai pu faire autrement que d'exploser de toute mes forces en elle.

Mes spasmes orgasmiques ont été anormalement longs en ce mardi soir. Est-ce le signe que ma belle italienne me plais de plus en plus ?

Je dirais que oui !

Cette soirée fût magistrale, bandante, nyloneuse, jouissante et touchante.

Domenica, cette femme dont j'ose à peine nommer "ma maîtresse", réussit de plus en plus à me déstabiliser, me marquer et me faire réaliser à quel point je m'attache à elle.

Son énergie, sa sensualité, sa façon de me faire l'amour et la beauté de sa personnalité arrivent à me convaincre de plus en plus ...

-----------------------------------------


Devinez qui part en dehors du pays pour les deux prochaines semaines ?

Le mari de Jacynthe.

Et devinez qui m'a téléphoné aujourd'hui pour me l'annoncer ?

Héhéhé.

Jacynthe en a aussi profité pour m'inviter à faire le DJ à une soirée qu'elle tente d'organiser chez elle la semaine prochaine.

Et selon ses dires, il risque d'avoir que le DJ et elle-même de présent à cette petite fête particulière.

Serais-je en train de me faire arnaquer et manipuler ?

C'est à suivre !

Tristan,



Archives du blog

Membres