jeudi 10 février 2011

Un sort

Un sort, je crois qu'elle m'a jeté un sort.

Une sorte de courant électro-italien m'a parcouru le bas du ventre en début de soirée.

Il n'a suffit que d'un seul baiser humide.

Il nous a suffit que de quelques échanges de fluides buccaux sur le parquet du magasin Ogilvy de la rue Ste-Catherine à Montréal.

Par la suite, un afflux massif d'énergie sexuelle a emprunté tous les canaux sanguins de mon corps.

Cette soudaine manifestation sensorielle a provoqué une érection instantanée dans mon Joe Boxer.

Elle est partie direction sud, j'ai marché direction nord.

Nous nous sommes éloignés...mais en s'étant fait la promesse de nous revoir, très bientôt, dans un endroit plus approprié.

Depuis ces instants magiques, mais tellement trop court, je n'ai qu'une image en tête...

ELLE !

Cette merveilleuse italienne aux lèvres pulpeuses, au regard d'ébène, à la voix sensuelle et à l'énergie dévastatrice.

Moi qui avais envie d'elle, maintenant je me sens comme un volcan prêt à exploser.

Je la veux,

Je la désire,

J'ai cet empressement soudain d'enfiler ma verge gonflée au fond de ses entrailles.

J'ai presque le goût de sortir dehors, de faire 200-300 pas sur ma rue, d'espérer qu'elle soit seule à la maison et d'entrer comme un cambrioleur pour aller me soulager, pour aller la défoncer, pour aller éjaculer de toute mes forces sur son visage d'ange.

Une fougue incroyable me brûle le ventre...


Tristan,


4 commentaires:

Ludie a dit…

Hi hi, et si tu savais voler alors...Tu entrerais par la fenêtre de la cuisine pendant que son monsieur écoute les infos locales dans le canapé du salon.
Tu l'honorerais comme elle en a envie penchée en avant sur la table à côté du plat à gratin qui ne demandait plus qu'un peu de garniture avant de passer au four...Tu l'attraperais par les cheveux pour la cambrer un peu plus vers tes baisers dans son cou.
Tu jouirais dans ses entrailles. C'est là qu'elle sent le mieux les spasmes de ta belle queue apéritive, et tu repartirais de quelques coups d'ailes la laissant les jambes chancelantes servir en bonne épouse, le meilleur des repas préparé avec amour...
Hhmmmh, j'aurais comme un petit creux moi. Pas vous?

Anonyme a dit…

Contente que je ne suis pas la seule de trouver parfois ces moments d'attente. Ces moments sans voir mon amant, imaginer une future rencontre qui saura d'une intensité torride comme à chaque fois. Ce désir d'avoir un moment plus long. On en veut tjs plus car c'est tjs aussi bon. À que je te comprends cher Tristan!
Bonne st-valentin mon cher!
Une fille de l'Outaouais

Anonyme a dit…

Quanto è bello aspettare e sperare, ma il pui bello è di sognare al prossimo incontro pieno di passione…
Cristina

Anonyme a dit…

En parlant de St-Valentin, que faites-vous avec votre amant/maîtresse?
Je pose la question pcq si nous aimons notre conjoint, jouez-vous quand même sur l'émotion de l'Amour... avec les petits coeurs à la St-Valentin?
B

Archives du blog

Membres