mardi 15 février 2011

Les aléas de la Saint-Valentin et les étudiantes russes de Marc Dorcel !

La Saint-Valentin est la pire des fêtes pour compromettre nos activités extra-conjugales.

Tous les yeux, les oreilles et les sixièmes sens des conjointes cocus sont toutes aiguillés en direction des moindres signes compromettants que nous pouvons laisser transparaître.

Nous, sauteurs de clôtures de la planète terre, devons à tout prix éviter d'organiser quelques rencontres coquines que ce soit pendant cette période de la fête du chocolat bon marché.

Nos épouses sont beaucoup plus alertes et à l'affût de tout signes anormaux pendant ces quelques journées pivotantes autour du 14 février.

Alors pourquoi offrir une occasion en or à notre officielle de nous démasquer en prenant le risque de planifier une petite rencontre coquine ou un diner en tête à tête avec notre maitresse ?

Beaucoup trop risqué !

Et il y a tellement d'autres opportunités de démontrer à notre deuxième bien-aimée que nous éprouvons de l'amour pour elle dans une année.

Il faut vraiment éviter cette fatidique journée.

Pour moi c'est sacré. Mon niveau de diligence pour cette date de février augmente de façon considérable. C'est l'alerte maximale. C'est tolérance zéro !

Je vous jure, toutes ces années de sautage de clôtures intensifs m'ont apporté un peu d'expérience, mais surtout m'ont appris à éviter certain pièges.

Mon épouse est fantastique. Une femme presque parfaite. Jamais trop encombrante, très indépendante et surtout, elle ne me pose pas trop de questions.

Sauf la journée de la Saint-Valentin bien entendu.

Habituellement, jamais elle me donne signe de vie sur son heure de diner la semaine. (probablement qu'elle est trop occupée elle aussi avec son amant !!!!)

Mais hier, elle a trouvé tout pleins de prétextes pour me téléphoner.

Évidemment, hier midi, j'étais au club de tennis, et non pas au Motel avec ma belle italienne adorée.

Je faisais exprès pour qu'elle puisse entendre le bruit de fond provenant des courts. Cette symphonie de balles qui rebondissaient et de chaussures qui crissaient sur le sol semblaient si réconfortante à ses oreilles...

Elle était rassurée.

Même chose en fin de soirée...

Étant donné la merveilleuse petite tempête de neige que nous avons eu au courant de la journée d'hier, les conditions routières, mais surtout la circulation sur les ponts de la rive-sud étaient exécrables.

Au lieu de passer plus de deux heures dans des bouchons de circulation, j'ai préféré retourner au club de tennis.

Encore une fois, ma femme semblait très soupçonneuse et inquiète. 100 fois plus qu'à l'habitude.

Mais après son premier appel fait et sa prise de connaissance de l'ambiance des terrains en sourdine, ma belle Chantal fut réconfortée et apaisée.

Elle a dû me contacter 3-4 fois pendant les deux heures passées au club. Mais à chacune des fois, j'ai assuré et offert une prestation digne des meilleurs époux.

Je sentais sa joie et son réconfort dans sa voix.

Par la suite, j'ai eu droit à une merveilleuse soirée en compagnie de mes trois amours.

Vin rouge italien, lasagne et musique de Kid Loco en toile de fond étaient au programme chez les Lavoie en cette journée officielle de Cupidon.

Une fois les enfants au lit, et question de faire un petit spécial, j'ai proposé un truc hyper romantique à mon officielle.

Quoi, il m'arrive d'être un époux amoureux, tendre, attentionné, et généreux des fois ... Je ne suis pas qu'un pervers de la pire espèce, imbu de lui-même, narcissique et égocentrique.

Ma femme et moi avons donc visionné des films pornos de Marc Dorcel.

Je m'étais procuré la série des 12 DVD de "Russian Institute".

Ces films racontent l'histoire (sic) de jeunes étudiantes aux moeurs légères fréquentant un réputé collège quelque part en Russie.

Ce que j'aime de cette série de films, c'est que les charmantes étudiantes en question portent toujours un petit uniforme sexy d'écolière.

Et au "Russian Institute", le "dress code" est assez strict. En toute temps les délicieuses demoiselles doivent porter des bas de nylon noir ....

Ce fût une belle soirée...

Cependant, nous nous sommes pas rendus jusqu'au DVD no 12,,, après quelques minutes de visionnement du premier épisode, mon épouse s'est par magie, transformée en jeune étudiante russe ....

Tristan,


4 commentaires:

Laigle7 a dit…

Hihi. Comme par magie!!!

Anonyme a dit…

"un truc hyper romantque..."
C'est comme si je doutais!
Il me semble qu'avec sa femme on a pas le même romantique chez-vous que chez-nous!

A. a dit…

Mme Lavoie est plus coquine que je ne l'aurais pensé finalement... ;)

Rachël a dit…

Bonsoir, je viens de passer un agréable moment en lisant vous mots

Au plaisir
Rachël

Archives du blog

Membres