samedi 8 janvier 2011

Histoire d'encens

J'aime bien les histoires quelque peu troublantes.

Mais surtout, j'apprécie énormément les histoires de parfums.

Étant donné que ma bouteille d'Ambre Fétiche d'Annick Goutal est presque terminée (bouteille que j'avais achetée spécialement en l'honneur de la très séduisante mademoiselle J.), je me suis précipité cette semaine au comptoir parfum du Olgivy du centre-ville de Montréal.

C'est un des seuls endroit dans la région métropolitaine où ils tiennent la ligne Annick Goutal.

En me pointant au kiosque, une charmante et très sexy associée des ventes est venue immédiatement à ma rencontre. Vous savez, ce genre de femme possédant une force tranquille interne et une beauté d'une pureté inouïe.

Quel charme. Quel sourire. Mais surtout quel professionnalisme !

J'ai quelques connaissances en parfumerie masculine que j'ai acquise aux cours des mes dernières années de sauteur de clôtures, mais surtout acquise suite à la lecture de plusieurs livres et plusieurs explorations sur le sujet.

Et habituellement, les représentantes dans les grandes surfaces connaissent à peine les produits qu'elles vendent.

Mais cette chère A., du comptoir Annick Goutal, avait vraiment fait ses devoirs et maitrisait parfaitement l'art d'expliquer les nuances entre les différentes effluves. Elle possédait une expertise olfactive hors du commun.

Rien de plus plaisant, pour moi en tout cas, que de se faire parler des différents univers sensoriels des parfums d'Annick Goutal par une très séduisante fille.

Son calme, son approche, son magnifique sourire, sa confiance en elle et son regard pétillant avaient tous pour me déstabiliser et me séduire.

Et en plus, elle me parlait des différentes compositions des parfums de façon tellement poétique. Vraiment le genre de femme qui pourrait me faire plier les genoux. J'aurais pu passer la journée à l'écouter de la sorte.

Je n'ai pas osé lui demander cependant si elle était mariée ! Cela ferait d'elle une femme très intéressante à mes yeux.

Quoi que ces jours-ci, ma tête, mon coeur et mon Joe Boxer n'ont pas vraiment envie de tenter leur chance à séduire une nouvelle femme, aussi jolie et intéressante soit-elle.

Disons que je suis dans une période de ma vie où je suis vraiment comblé par une personne extraordinaire.

Cette chère Domenica commence sérieusement à s'installer au fond de moi.

Avec beaucoup de subtilité et de retenue, elle s'infiltre tout doucement dans mon coeur. Et elle semble vraiment savoir comment s'y prendre.

Je crois que de toutes les femmes avec qui j'ai eu des relations extra-conjugales dans ma vie, ma belle italienne est la seule qui aurait pu être ma conjointe, ma "blonde" ou mon "officielle".

Trop plein de trucs et d'indices me font croire à cette compatibilité exceptionnelle.

Que ce soit son style de vie, son travail, ses valeurs familiales, sa vision du bonheur, sa réussite professionnelle et ses ambitions, Domenica me ressemble à tout point de vue. Et ce, à mon plus grand bonheur.

Donc, pour revenir à la charmante associée des ventes du Ogilvy, je dois vous avouez qu'elle a réussi à me convaincre d'opter pour le délicieux parfum Encens Flamboyant.

Toute une découverte. Et quelle odeur sublime. Si jamais vous avez la chance de passer devant un comptoir Annick Goutal, allez humer ce jus.

J'ai acheté cette eau de toilette avec qu'une seule envie. Plaire à ma belle italienne et la faire craquer comme jamais.

J'espère que cela va lui plaire.

Connaissant ses préférences olfactives, je crois bien qu'elle appréciera !

D'ailleurs j'ai bien l'intention de lui faire découvrir très bientôt.

On prévois même une petite rencontre au paradis ce lundi soir au Chablis...

Je vous en donnerais des nouvelles.

Bonne soirée,











3 commentaires:

Bello a dit…

Petite question à un expert en parfum, crois-tu que l'odeur de certains parfums peut influencer la perception d'une femme vis à vis l'homme qui le porte ou est-ce plus dans l'intimité que cela peut aider?

de mon coté de porte A-Men Pure Malt de Thierry Muggler

Anonyme a dit…

Fais gaffe de ne pas tomber sur Mariposa lundi soir à l'hotel, puisqu'elle s'est elle-même vantée qu'elle s'y trouvera surement elle aussi avec son amant! Quoi que cela ferais toute une histoire à lire! MDR!

Sabine a dit…

Ou bien vous faites un trip a 4!!!

Archives du blog

Membres