lundi 31 janvier 2011

Séance d'entrainement, Jenna Haze, nylons filodoro et vin rouge italien

Rien de tel qu'une petite séance de gym au Nautilus Plus près de chez moi pour faire ressortir les vieux pêchés de mon corps.

Mais surtout, rien de mieux que d'avoir l'opportunité de rencontrer sa belle italienne de maîtresse entre deux séries de développé couché !

Je prend vraiment un malin plaisir à aller suer à grosses goutes sur ces appareils de torture moderne. Pas pour l'effet bénéfique que cela a sur mon corps, mais plutôt sur l'effet mental que la vision de Domenica a sur moi.

Je suggère à tous les mecs de la terre, qui désirent se motiver pour faire de l'activité physique, de se trouver une charmante et sexy maîtresse qui, par le pur des hasards, fera concorder ses séances d'entrainements en même temps que les vôtres ...

Je vous jure, vous ne verrez plus jamais vos périodes d'exercices physique avec le même oeil.

---------------------------------


Ce mercredi, Domenica et moi avons prévu s'organiser un petit 5 à 7 coquin dans un motel ludique de la grande région métropolitaine.

Cela doit faire plus de deux semaines que nous n'avons pas eu la chance de passer un peu de temps ensemble à refaire le monde au tour d'une belle bouteille de vin italien et à savourer un fromage bleu Papillon Noir.

Ma tête, mon âme, mes couilles et mon coeur ont très, très, très envie de revoir ma belle et sexy voisine. Je suis en manque et surtout, elle me manque.

Surtout que pendant ma séance d'entrainement de début soirée, elle a pris la peine de me mentionner qu'elle portera un nouvel petit ensemble et des magnifiques filodoro noir...

Suite à ce mot magique de sa part (filodoro), il n'en fallait pas plus pour qu'un afflux de sang se dirige instantanément vers ma verge pour essayer d'y engorger mes vaisseaux sanguins et provoquer en moi une érection très embarrassante.

Pas très évident d'avoir un début de bosse dans un petit short en plein milieu d'un plateau de musculation.

Mais j'ai géré parfaitement. Je me suis immédiatement mis à penser à ma belle souffleuse Honda avec transmission électrostatique. Et par magie, mon début d'érection a disparu.

Cependant, il était trop tard. Domenica a réussi à planter un désir énorme au fond de mon cerveau.

Depuis mon retour du Nautilus Plus ce soir, j'ai des images perverses, nylonées et bandantes qui ne cessent de germer dans ma tête.

C'est une vrai de vrai cette femme... Comme je les aime.

Elle sait quoi faire pour m'allumer tout doucement. Elle sait quoi faire pour que j'ai de plus en plus envie d'elle.

Elle a compris que la séduction et les préliminaires doivent débuter de longs instants, voir des jours avant une rencontre au paradis.

Cependant, ce qu'elle ne sait pas, c'est que ce soir, je vais imaginer ma très désirable italienne dans sa belle lingerie et ses beaux nylons filodoro et je vais me masturber.

Hummm.

Je vais faire jouer dans ma tête un film porno dont l'actrice principale sera une belle pétasse, blonde, sexy, qui habite ma rue, qui a les plus belles jambes du monde et qui a appris les techniques de fellations directement de sa mentor Jenna Haze.

Et vous savez quoi, je suis certain que si je raconte le déroulement de ma séance masturbatoire par email demain à Domenica, les chances qu'elle essaye de reproduire ce court-métrage ultra pervers lors de notre rencontre sont très élevées.

N'est-elle pas la maitresse parfaite ?

En tout cas à mes yeux, elle l'est. Et c'est ce qui a de plus important.

Vais-je oser lui raconter le scénario pervers que je vais imaginer pour ma séance de masturbation de fin de soirée ?

Si j'ai le courage de lui mentionner mes fantasmes par écrit, il y a de forte chance que j'asperge tout doucement son visage d'ange avec ma semence chaude ce mercredi...

C'est à suivre.

----------------------------

Ma bouteille de parfum Ambre Fétiche d'Annick Goutal est presque terminée. C'est le parfum favoris de Domenica. Je vais donc utiliser mes derniers pouchs ce mercredi afin de la faire faiblir des jambes.

D'ailleurs, j'ai prévu aller faire un détour par chez Ogilvy ce vendredi afin de m'en procurer une nouvelle bouteille.

Je vous jure ce parfum a un effet aphrodisiaque sur les dames.

Il suffit de mettre 3 applications le matin, soit une sur la poitrine, une sur la nuque et une sur le bas du ventre pour que cet univers olfactif fasse son oeuvre tout au cours de la journée.
C'est un parfum qui évolue et qui se transforme selon l'humeur de celui qui le porte.

Merci à ma sexy conseillère en parfum J. que me l'avait recommandé à l'époque. Ah, si elle savait...
J'ai choisi ce Annick Goutal parce que celle qui me l'avait conseillé avait de très belles jambes nylonnées et une paire de lèvres ultra pulpeuse.

Preuve que de se laisser influencer par une belle femme peut avoir du bon !

Bonne soirée.




vendredi 28 janvier 2011

Je me sens pervers - Ti voglio il mio angelo

Les espacements temporels entre les rencontres coquines que j'ai avec ma belle maîtresse ne font que augmenter mon désir et ma perversité envers elle.

J'ai les couilles bien remplies d'envie et de plaisir pour cette chère Domenica.

Je dois dire que ma superbe relation extra-conjugale que j'entretiens avec cette déesse de l'amour était, jusqu'à ce jour, plutôt orienté vers la tendresse et la sensualité.

Mais on dirait que le fait de ne pas l'avoir vu depuis quelques temps, et de recevoir plusieurs emails coquins de sa part, a ajouté une nouvelle dimension à cette belle histoire italienne.

Aujourd'hui, officiellement, je me confesse,, j'ai une bouffée de perversité extrême qui vient de m'envahir. C'est comme une cerise qui venait de s'ajouter sur un magnifique sundae.

Je n'ai qu'une envie. Éjaculer. Éjaculer en elle, sur elle, dans sa bouche, sur sa plantureuse poitrine, sur ses jambes nylonnées...

J'ai envie de l'embrasser passionnément, lui caresser les jambes pendant qu'avec ses belles mains manucurées elle me masturbe habilement la verge.

Je n'ai qu'un désir, qu'elle me fasse jouir !

J'ai envie d'elle plus que jamais.

J'ai envie d'elle comme jamais je n'ai eu envie d'une femme de toute ma vie.


il mio angelo,
ti voglio,
o voglia di te,
fammi l'amore,
abbracciami,
sto bene con te,
mi hai toccato il cuore,
hai insaporito la mia vita,
sei un regalo del cielo,

T

xxx

jeudi 27 janvier 2011

Jeudi tranquille, Amy et une relation qui bat de l'aile !

Qui a dit que la vie de sauteur de clôture devait toujours comporter des situations rocambolesques et continuellement perverses ?

Un homme infidèle et heureux de l'être a aussi le droit d'avoir une vie un peu plus tranquille et rangée à l'occasion...

Vous savez étant un être habité de passions et une personne qui s'émerveille devant pleins de trucs, il arrive que mes envies soient un peu éparpillées. C'est un peu le cas ces jours-ci. Et pas à peu près.

Je me sens habité par une flamme incroyable. Même mon épouse a de la difficulté à me suivre.

Elle, qui habituellement arrive malgré tout à maintenir la cadence, disons que dernièrement elle ne sait plus où donner de la tête.

Mais soyez sans crainte, loin de moi l'envie de revoir mon style de vie et de rentrer au bercail des hommes fidèles de la planète (en existent-ils ??)

Non, j'ai toujours l'intention de parcourir ce merveilleux monde des activités extra-conjugales et d'exploiter à fond mon imaginaire pervers !!

--------------------------------------------

Je veux faire une petite mise au point concernant ma relation particulière que j'entretiens avec ma belle Domenica.

Ma relation avec ma sexy voisine bat de l'aile ...

Oui,, elle bat beaucoup des ailes,,, des milliers, voir des millions d'ailes qui battent très fort au fond de mon estomac et de mon coeur...

Ces battements d'ailes provoquent une incroyable symphonie de bonheur qui me parcours le corps et l'âme à chaque seconde de la journée et de la nuit !

--------------------------------------------


Cette chère Domenica m'inspire comme c'est pas possible. Je sens une force tranquille et apaisante m'envahir la poitrine et l'estomac à chacune des fois où je pense à elle.

Et cette bouffée d'émotions se transforme rapidement en un courant électrique qui rejoins mon Joe Boxer.

J'ai hâte de la revoir.

Nous étions supposé se faire un petit 5 à 7 ce soir dans une belle petite suite d'un motel ludique, mais des obligations familiales de dernières minutes sont venus changer les plans.

J'ai dû annuler ma belle à la dernière seconde.

Mais avec son flegme habituel et sa belle délicatesse, cette femme aux plus belle jambes nylonnées de la planète terre a compris parfaitement mon empêchement et a immédiatement proposé que l'on remettre cela la semaine prochaine.

Cette femme là est un ange. Un ange spécialement descendu du ciel rien que pour moi.

Cette femme là c'est mon ange.


--------------------------------------------

Quelques mises à jours dans le département des femmes célibataires, mais qui sont maintenant en couple....


La plantureuse et non moins ancienne collègue Danika a officiellement quitté le monde du célibat. Et oui. Enfin !

Elle a finalement trouvé chaussure à son pied. Pauvre mec (non, non, je taquine)

Lors de ma dernière communication que j'ai eu avec elle, je lui lance : "Danika, maintenant que tu es en couple, je vais pouvoir commencer à te flirter sans avoir peur aux conséquences."

Et elle de répondre : "Quoi ?, Agrrhhh.... arrête !"

Et ensuite elle rajoute : "Tu sais Tristan, j'ai l'intention d'être une femme fidèle..."

Ouais, ouais,,,elles disent toute cela !


Et aussi, il y a une autre charmante femme, au corps de mannequin, à la personnalité attachante et au sourire dévastateur qui vient elle aussi de quitter le célibat... Devinez qui ?

La chère cousine Amy.

Wow !

Quel bonheur d'avoir eu de ses nouvelles cette semaine.

Je dois avouer que pour des raisons assez évidente, je ne pensais pas que cette perle d'eau douce était pour me redonner signe de vie.

Et tout un signe de vie à part cela !

Elle me propose un petit rendez-vous coquin pour la semaine prochaine !

Vous savez bien trop que ce n'est pas vrai. Pas vrai du tout même, héhéhéhéhé.
Un gars à le droit de rêver n'est-ce pas ?

Non, farce à part, malgré la beauté légendaire de cette déesse des plages et ma faiblesse non dissimulée à l'égard de ses magnifiques petites orteils peintes (je sais, orteil est un nom masculin, mais pour Amy, j'aime mieux fantasmer sur des orteils féminins...) jamais je n'oserais franchir la ligne et essayer de la séduire.

Cette fille là fait partis de la catégorie des femmes spéciales à mes yeux. Je ne sais pas trop pourquoi, mais c'est comme cela. Et d'avoir eu de ses nouvelles cette semaine est venu me confirmer le tout.

Et en plus, en parlant de mes yeux,,,ces jours-ci, voir ces mois-ci, je n'ai que de yeux que pour ma belle Domenica. Que voulez-vous, cette féline italienne m'a complètement séduit et rendu gaga.

Mais je dois avouer, que lorsque que Amy m'envoie des petits courriels pour me dire qu'elle s'adonne à une séance de masturbation auditive avec ma musique, cela me fait énormément plaisir et chaud au coeur.

Il y a d'ailleurs de forte chance que nous soyons en contact au cours des prochaines semaines. Contact d'ordre professionnel seulement. Nous risquons éventuellement de faire des affaires ensemble. Cool n'est-ce pas ?

C'est à suivre

Tristan,

mardi 25 janvier 2011

Penthouse, voyage avec Domenica et chasse aux canidés

Le week-end dernier, mon fils le plus vieux et moi avons bravé un froid sibérien et sommes allés à la chasse aux loups dans les montagnes de la Réserve Faunique Rouge-Matawin (à mi-chemin entre Mont-Tremblant et Mont-Laurier)

Chaussés de nos raquettes à neige, de ma carabine Tikka calibre ,223 sur l’épaule et de quelques cartouches dans les poches, mon garçon et moi étions prêt à arpenter les forêts et les collines de cette région des Hautes-Laurentides à la recherche de pistes et d’indications de la présence de prédateurs.

Après presque une heure à marcher dans la neige, nous avons finalement aperçu nos premières traces fraiches. Il n’y avait aucun doute qu’il s’agissait d’empreintes de canidés.

Nous nous sommes donc lancés à leur poursuite. Mais, comme à toutes nos sorties de chasse aux loups, nous n’avons pas tellement eu de succès…

Cependant, ce fût un moment inoubliable, passé au beau milieu de la nature, par une température de -25 C, avec un soleil radieux. Ces quelques heures avec mon fils n’ont pas de prix. Même si nous ne parlons presque pas, je sens une connexion, mais surtout un moment père-fils incroyable. Des instants de qualité que mon garçon va se souvenir toute sa vie.

Et qui a dit qu’il fallait récolter pour avoir du succès ?

En tout cas, aux yeux de mon fils, notre chasse a été une réussite.


Je reçois pleins de courriels de gens qui me posent des tas de question sur Domenica.

Évidemment, par respect pour elle et pour son entourage, je n’ose pas trop divulguer de détails à son sujet.

De plus, cette chère et sexy voisine ne connait pas l’existence de mon blogue (hummm qu’arriverait-il si elle venait à le découvrir ??)

Donc, que pourrais-je dire de plus à son sujet que je n’ai jamais dit et qui ne la dévoilerait pas trop ?

Elle est blonde aux yeux pâles. Fréquent pour les italiennes qui viennent du nord du pays. Elle possède un corps de déesse et une des plus belles paires de jambes de l’Amérique du Nord.
Sans entrer dans les détails, Domenica est une passionnée des sports aquatiques. Disons qu’elle a pratiqué son sport à un niveau compétitif très élevé dans sa jeunesse.
Sport qu’elle affectionne encore particulièrement, mais plus par plaisir que pour obtenir des résultats.

Ses talents oratoires (lire ici fellation) sont dignes des meilleures performeuses de ce monde. Sa façon de faire, son intensité, sa technique et surtout la passion qu’elle y met provoquent instantanément en moi une envie soudaine d’exploser ! J’ai beaucoup de difficulté à résister à ces excès de plaisir buccaux.

Vous n’avez pas idée du nombre de fois que je me suis adonné à des séances de plaisir solitaire en imaginant sa délicieuse bouche me donner du plaisir.

Si j’avais déposé 2 $ à chacune des fois où je me suis masturbé en pensant à Domenica, je crois que je pourrais finalement me procurer mon nouvel amplificateur Classé Audio que je désire depuis tant d’années.

Tout comme moi, elle travaille dans un domaine qui la passionne et qui la fait voyager souvent. Voyager … Oui … !!!

Et devinez quoi ? Nous sommes en train de se planifier un petit voyage d’affaires elle et moi.

Étant donné qu’elle est indépendante financièrement parlant, je n’aurais pas à justifier le prix d’un billet d’avion supplémentaire et des dépenses pour des repas plus onéreux au resto.

Je ne dirais pas la destination ici, mais on risque d’aller tester, elle et moi, le confort de quelques hôtels des États-Unis très prochainement.

Mon employeur doit m’envoyer dans cette ville pour un projet spécial. Ma belle Domenica va tant qu’à elle s’organiser pour être dans cette même ville, aux mêmes dates que moi …

Je réfléchis même à prolonger mon séjour de quelques jours. Je dois simplement trouver un stratagème afin de coordonner le tout sans éveiller les soupçons de mon épouse.

C’est à suivre.


En parlant d’argent, ce week-end dernier j’ai lu un article intéressant dans le magazine Penthouse (quoi, c’est pour les articles que je le lis, et non pas pour les photos !) concernant le point faible des hommes infidèles.

La majorité des mecs qui ont des maîtresses ne font pas assez attention à l’aspect budgétaire de cette facette clandestine de leur vie.

En résumé, ce que l’auteur racontait, c’est qu’il est facile d’engloutir des tonnes de $$ dans une relation extra-conjugale sans trop sans rendre compte.

Et souvent, la première personne à s’en apercevoir c’est votre épouse.
L’auteur de cet article donnait des astuces intéressantes afin de contourner les radars vigilants de son officielle.

Entre autre, il parlait d’ouvrir un compte de banque offshore, de créer une compagnie fictive, et etc, etc, (je vous jure, il y a des vrais sauteurs de clôtures professionnels !!)

Apparemment il y aurait, surtout aux USA, des épouses très bien conseillées, prêtent à tout, et qui arrivent, avec l’aide de détectives privés, à démasquer leur infidèle de maris. Tout cela à cause de traces de transactions financières laissées un peu partout.

Je dois dire que dans mon autre vie d’homme infidèle j’ai dépensé sans vraiment faire attention. Et cela à laissé des traces j’en suis certain.

Je me considère chanceux que ma femme ai arrêté de s’inquiéter à ce sujet. Disons que j’ai modifié mes habitudes au niveau de mon budget et de la gestion financière de mes activités extra-conjugale (Mais surtout merci à cette incroyable Domenica d’être autonome financièrement).

Si vous voulez plus de détails concernant les astuces financières et les précautions d’usage qu’un homme infidèle devrait prendre, consulter l’édition de février de Penthouse.

Si vous voulez télécharger des publications et des magazines, je vous conseille ce site. Plusieurs des revues les plus populaires y sont accessibles. Vous pouvez obtenir le format pdf gratuitement.

www.worldmags.net

dimanche 23 janvier 2011

Un peu de Tristan en ce dimanche

Petite semaine au département des activités extra-conjugales.

Ma belle italienne était sur le carreau. Une vilaine grippe d'homme, agrémentée de quelques complications l'ont tenue à l'écart du "jeu".

Disons qu'elle a passé beaucoup de temps au lit, mais pas pour les bonnes raisons.

Étant donné que mes relations adultères sont presque toutes toujours exclusives, j'ai profité de cette semaine de "relâche" pour consacrer une peu plus de temps à mes autres maîtresses, c'est à dire le tennis et la musique.

Je me suis régalé. J'ai pratiqué mon sport favoris à tous les jours. Trop cool. Trop bon. Je sens ma coordination, mon endurance et mes coups revenir.

Même chose au niveau de la musique... Plusieurs séances de masturbations auditives ont eu lieu dans le sous-sol des Lavoie. Des dizaines de belles découvertes musicales que j'ai pu faire.

J'ai aussi assisté à un excellent spectacle la semaine dernière.

Mais, malgré toutes ces belles activités auquel j'ai pu m'adonner, il n'en demeure pas moins que ma belle Domenica m'a terriblement manqué.

Plus les journées de la semaine passaient, et plus je commençais à m'ennuyer d'elle.

Cela m'a fait réaliser à quel point je peux tenir très fort à elle. À quel point elle occupe une place de choix dans ma vie et à quel point je me suis attaché, bien malgré moi, à cette femme merveilleuse.

Je croise très fort les doigts afin que ma sexy voisine retrouve sa santé légendaire et que nous puissions avoir l'occasion de passer un peu de temps ensemble.


-----------------------------------

J'ai encore fait quelques achats compulsifs pour améliorer mes séances d'écoute musicale.

Vous savez, je suis un amateur de CDs. J'ai plusieurs centaines d'albums qui garnissent les tablettes de ma bibliothèque.

Cependant, le CD est en constante perte de popularité. Et ce à mon plus grand désespoir.

De plus en plus, les gens emmagasinent leur musique, en format compressé (MP3) sur leur ordinateur.

Par contre, ces formats de piètre qualité (MP3, AAC et etc) n'offrent pas une qualité de restitution sonore adéquate et n'arrivent pas à satisfaire mes oreilles d'audiophile.

Donc, au cours des dernières semaines, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai fait des recherches.

Il y a moyen d'utiliser de la musique en format numérique et d'obtenir un rendu sonore de haute-fidélité.

Pour ce faire, il suffit de se procurer un convertisseur numérique-analogique (DAC) de bonne qualité (Cambridge Audio, Arcam ou Moon Audio pour environ 500 $), de télécharger sa musique en format FLAC ou Apple Lossless, de brancher son Mac vers le convertisseur numérique-analogique avec un câble optique et de raccorder son DAC à son ampli avec une liaison RCA.

C'est incroyable la différence au niveau sonore que nous pouvons obtenir avec cette façon de faire.

Je sens que les prochaines semaines seront riches en plaisir auditif ...



Tristan,

mercredi 19 janvier 2011

Découverte musicale : Pacifika / Supermagique, avec la sublime voix de la sexy chanteuse péruvienne Sylvana Kane

Pacifika est un groupe de musique urbain/musique du monde/downtempo basé à Vancouver.

Ce trio aux multiples influences vient de sortir un excellent album - Supermagique. C'est leur deuxième CD.

Transporté par la voix de la très jolie chanteuse péruvienne, Sylvana Kane, par les sons du guitariste Adam Popowitz et du bassiste Toby Peters, ce trio réussira surement à agrémenter vos soirées de débauches lascives avec votre maîtresse adorée.

Ma belle Domenica est tombée sous le charme de ce groupe mercredi dernier lors de notre soirée bas de nylon et vin rouge italien au Château Bromont.

Je la soupçonne même d'écouter en boucle cette musique dans sa vie de tous les jours !

Sur leur dernier CD, Supermagique, on retrouve principalement des chansons en espagnol, en anglais et aussi une en français.

Avis aux intéressés, le trio sera en spectacle demain soir à l'Astral sur la rue Ste-Catherine.

L'ambiance risque d'être chaude et ultra sensuelle ...

Voici donc un avant goût de leur musique.

Je ne sais pas pour vous, mais dans mon cas, ces chansons, et surtout ces vidéos, me font terriblement d'effet. Je pense vraiment que j'ai un faible pour les jolies péruviennes moi ... ... ...

Bonne séance de masturbation auditive.
























mardi 18 janvier 2011

Des nouvelles de Tristan, Bromont, Jenna Haze et rasage de testicules !

Plusieurs d’entre vous m’ont envoyés des courriels me demandant le pourquoi de mon si grand silence au cours des derniers jours.

J’aimerais bien vous raconter une histoire rocambolesque inusitée, un récit trépidant ou bien un dénouement conjugal tragique concernant mon absence du blogue. Mais ce n’est rien de tout cela.

Mes dernières journées ont été très, très occupées. Je me suis remis au tennis comme jamais. Je dois jouer ces jours-ci de 4 à 5 fois par semaine. J’aime trop cela.

Et, étant donné que mes gars sont un peu plus vieux, et qu’ils requièrent moins ma présence les week-ends, j’ai l’intention de me remettre à jouer sur le circuit des tournois.

Disons que j’ai l’intention de passer beaucoup d’heures sur les courts.

D’ailleurs, je le ressens déjà dans mes quadriceps et dans mes ischio-jambiers …

En plus de mon sport favori qui accapare une bonne partie de mes temps libre, j’ai aussi consacré beaucoup d’heures à une autre de mes passions : La musique.

J’ai fais des découvertes incroyables, voir étonnantes, dont j’ai très hâte de partager avec vous prochainement.

De la musique pour accompagner vos soupers romantiques ou pour stimuler vos soirées de baises extra-conjugales. D’ailleurs j’ai déjà mis à « l’essai » quelques nouvelles playlist de ma confection, et je dois dire qu’ils passent le test haut la main.

-----------------------------------------------

Soins personnels et rasage des testicules.

J’ai reçus des dizaines et des dizaines de courriels de mecs qui voulaient obtenir mes adresses pour les soins particuliers de rasage des couilles. Ils veulent tous avoir LE nom de la petite esthéticienne parfaite, sexy, qui manipule merveilleusement bien les rasoirs autant que les verges et qui ne se fait pas prier pour appliquer une petite crème lubrifiante après les soins…

Et bien non !

Je ne divulguerais pas ma perle. Je n’ai pas envie que des gens aussi pervers que moi, sinon plus, courent à la porte de mon esthéticienne favorite pour recevoir des soins sensuels.

J’aime la savoir disponible pour mes traitements. C’est mon petit côté égoïste qui ressort à nouveau.

Désolé.

Cependant, je peux vous donner quelques indices. Je vous suggère de consulter www.kijiji.ca ou www.annonces123.com dans les rubriques massage ou soins personnels, et de faire quelques recherches.
Je vous garantis que vous allez probablement trouver votre spécialiste de l’épilation intime masculine.

Bonne chance.

--------------------------------------------------------

Encore une fois, grâce à mon blogue, des gens m’ont approché pour me proposer des trucs hyper excitants et stimulants.

Jamais je n’aurais pu penser que les récits de mes aventures extra-conjugales me donneraient des opportunités incroyables.

Évidemment je ne peux pas en parler sur ce site, mais ce que je peux vous dire pour l’instant c’est que j’ai remis toutes ces propositions entre les mains de mon avocat afin qu’il révise le tout.

La seule ombre au tableau; il va falloir que je trouve un moyen d’expliquer à mon officielle comment j’ai eu cette proposition, sans faire évidemment allusion à mon blogue.

C’est à suivre.

-------------------------------

Petite escapade au Château Bromont mercredi dernier.

La semaine dernière, ma belle Domenica m’a invité à aller la rejoindre pour une soirée romantique dans sa magnifique chambre d’un prestigieux hôtel des Cantons-de-l’Est.

Comme je le mentionnais dans un billet précédent, ma sexy voisine devait assister à un séminaire de son ordre professionnel. (et ce n’est pas l’ordre des esthéticiennes et des professionnelles en rasage de couilles du Québec..)

Ces réunions entre universitaires sont des opportunités en or pour nous, gens infidèles.

J’étais tellement excité à l’idée d’aller la retrouver. Pendant la journée entière, je n’arrêtais pas de penser frénétiquement à cette soirée. Me cœur palpitait continuellement.

J’avais pris la peine d’apporter un excellent vin rouge italien. Un Barolo. Quoi ?, Il fallait bien que j’arrive avec un jus de raisin à la hauteur des émotions que Miss D. me procure jour après jour.

Surtout qu’elle sait apprécier le bon vin. Pour elle, pas question de se saouler… Non, avec elle, c’est plutôt le terme savourer qui faut employer.

Exceptionnellement, j’ai quitté le bureau plus tôt afin de passer plus de temps avec ma délicieuse italienne.

Lorsque j’ai cogné à sa porte, quel ne fût pas ma surprise de la voir apparaître avec sa petite jupe marine, ses nylons noirs et son chemisier blanc. Elle était resplendissante,,,et tellement bandante.

Depuis que j’ai osé mentionner à Domenica que j’avais un petit faible pour les jambes nylonées, on dirait, et ce à mon plus grand plaisir, qu’elle fait toujours exprès pour toujours voiler ses sublimes jambes de nylons.

Wow !

Comme je le dis souvent, il doit avoir un être suprême qui veille sur moi là-haut pour mettre sur mon chemin une femme de cette beauté et de cette classe.

Une fois entré dans la chambre et après mon étonnement devant tant de beauté, mon regard n’a pas pu s’empêcher de contempler cette merveilleuse chambre que Domenica avait choisie. Honnêtement, je croyais avoir gagné à la loto.

Et pour ajouter à mon bonheur, cette chère voisine sexy avait pris la peine de faire monter un merveilleux repas à la chambre. Il ne manquait plus que d’ouvrir mon vin du Piémont pour enfin débuter une soirée au paradis avec un ange descendu tout spécialement du ciel pour moi.

Évidemment, je n’ai pas pus m’empêcher de faire jouer un peu de musique. J’avais préparé une compilation spécialement pour cette soirée.

Pendant le souper nous avons parlé de son travail, de sa famille, de sa vie, de son immense tiroir de bas de nylon et de son nouvel ordinateur qu’elle vient de s’acheter.

Madame était jalouse de mon MacBook Pro, elle s’est donc fait plaisir et offert un merveilleux cadeau ! Je vais le remplir de musique, soyez-en assuré. J’ai déjà commencé d’ailleurs !!

Ce qui me fait tripper chez Domenica, c’est que c’est une femme saine d’esprit, qui a une vie équilibrée et qui sait ce qu’elle veut.

De plus, elle ne semble pas avoir de « squelettes » dans son placard. Sa relation de couple officielle va super bien, elle a un super bon boulot, aucune dépendance à l’alcool ou aux drogues et elle aime la vie. Tout à fait le genre de fille qu’il me faut.

Une fois le souper terminé, nous avons passé dans au département des lits …

Cela à pris que quelques secondes avant que mes deux mains baladeuses se retrouvent sur ses jambes voilées de nylon. J’ai caressé à volonté ce tissu soyeux. Il n’en fallait pas plus pour que j’affiche une érection du tonnerre…

Domenica possède une des qualités les plus importantes au monde. Elle est gourmande.
Gourmande de verges !!

Elle adore faire des fellations.

De toutes les filles que j’ai eu la chance de croiser dans ma vie, cette déesse italienne est celle qui a démontré, et de loin, le plus grand appétit vis-à-vis mon membre tendu. C’est irréel. C’est fou. Mais c’est tellement plaisant.

Après de longues minutes à me faire astiquer sensuellement la verge, j’ai eu une envie folle de m’introduire au plus profond de ses entrailles.
Évidemment, je n’ai pas enlevé ses bas de nylon noir auto-fixant. C’est tellement plus bandant de faire l’amour à Domenica lorsqu’elle garde ses nylons.

Nous avons baisé dans toutes les positions inimaginables.

Et pour être franc avec vous, je ne me souviens plus trop des détails pervers lorsque je la pénétrais.

Je me sentais tellement transporté dans un univers de plaisir, de bonheur et de sensualité lorsque je lui faisais l’amour, que mon cerveau a oublié de fonctionner. C’est fou. C’est génial. C’est subliminal.

Après plusieurs grands coups de « je t’aime » au fond de son abdomen, ma chère voisine a eu un orgasme puissant. J’aime trop la façon dont elle jouit. Ses gémissements intenses et ses petits cris ne font que m’exciter encore plus.

Par la suite Domenica a gentiment pris ma verge dans sa bouche et m’a offert une fellation imitant drôlement bien la technique de la réputée et acclamée actrice porno Jenna Haze.

Quel bonheur.

Une technique particulière ne laissant aucun répit à mon plaisir et ne me donnant aucune possibilité de retarder mon explosion.

Après quelques manipulations expertes de sa bouche et de ses deux mains, j’ai éjaculé avec force au fond de sa gorge.
En parfaite maitresse en devenir qu’elle est, Domenica a bien avalé toute ma semence jusqu’à la dernière goutte…
Juste à l’écrire et je bande.

Ma soirée fut mémorable. Mais surtout ma soirée a filé à la vitesse de l’éclair. Signe que je suis bien en sa compagnie.

Ce que je retiens le plus de ces quelques heures passées avec cet ange ce n’est pas cette super baise torride que j’ai eu.
Non, ce qui m’a marqué le plus c’est elle. La femme qu’elle est et ce qu’elle me procure au fond des trippes.

Je m’attache. De plus en plus.

Je tiens à elle. De plus en plus.

Je craque. De plus en plus.

Je la veux dans ma vie. De plus en plus.

Et je veux vivre une histoire incroyable avec elle. De plus en plus.

Tristan.

mardi 11 janvier 2011

Le retour de ma première maîtresse, Château Bromont et n'importe quoi !

Ma première maîtresse, Michelle, est de retour dans le paysage depuis quelques semaines.

Je l'avais croisé au club de tennis il y a quelque temps.

À l'époque de notre relation adultère elle avait 37-38 ans.

Maintenant, elle doit être dans la mi cinquantaine je dirais.

C'est malgré tout une superbe et très sexy femme. Je trouve les femmes matures très attirantes et sexy. Je trouve aussi les filles plus jeunes très attirantes et sexy...

À l'époque, nous avions eu des relations sexuelles très perverses, torrides et enflammées.

J'étais dans la jeune vingtaine, au début de ma relation avec ma belle Chantal, fraîchement diplômé et ouvert à toutes sorte de nouvelles expérimentations sensuelles.

Si je me souviens bien, notre relation s'est probablement étalée sur une période de deux ans.

Un beau matin, je me suis réveillé, et hop, mes papillons étaient disparus. Cela m'arrive à l'occasion.

Sans trop entrer dans les détails, je dois dire que la rupture n'a pas été très facile. Surtout pour elle. Nous travaillions pour la même firme. Elle s'était terriblement attachée.

Cependant, j'ai eu une opportunité en or; une offre par une entreprise concurrente.

J'ai immédiatement saisis l'occasion pour changer de décor et m'éloigner définitivement de cette charmante directrice des ressources humaines.

Avec le recul, je crois que c'était vraiment la meilleure chose à faire.

Michelle a été la seule collègue de travail avec qui j'ai eu une relation extra-conjugale. Elle était l'exception qui confirme la règle.

Cependant, plus jamais je n'oserais séduire de la sorte une femme qui passe ses journées entières dans le même bureau que moi. Trop risqué.

C'est comme les femmes célibataires.
C'est aussi trop risqué. Trop de problèmes potentiels et surtout, trop d'implications émotionnelles de leur part. Avec le temps, et ce, malgré leur bonne volonté, cela devient impossible à gérer. (je sais de quoi je parle...)

Donc cette chère Michelle, au corps presque parfait pour une femme de son âge, et aux yeux félins, vient tout juste de réapparaître dans ma vie.

En plus de m'avoir croiser au club de tennis dernièrement, elle a réussis à mettre la main sur mon adresse courriel de mon boulot. Une de ses collègues, qui jadis travaillait avec moi, lui a fournis l'information.

Nous avons donc échangé quelques courriels.

Évidemment, cela n'a pas pris trop de temps pour qu'elle entre dans le vif du sujet.

Elle m'a avoué qu'elle aimerait beaucoup me rencontrer, aller souper, et éventuellement espérer avoir des rapprochements intimes comme dans le bon vieux temps.

Michelle m'a même avoué qu'elle n'a jamais eu d'autres relations extra-conjugales depuis notre "rupture"... (ouais, ouais)

Peu importe, elle semble plus que intéressée de mettre à son agenda de 2011 quelques aventures clandestines avec un autre homme que son mari.

Sauf que,,, sauf que ce qu'elle ne sait pas, c'est que je ne suis jamais capable de revenir en arrière.

Je ne suis pas monsieur nostalgie du tout.

Malgré les histoires torrides que j'ai pu vivre avec des belles femmes, toutes plus exceptionnelles les unes des autres, lorsque une histoire est terminée, et bien, dans mon cas, c'est terminé pour l'éternité. Point final.

J'ai la mauvaise, ou plutôt, la bonne habitude, de ne jamais tenter des rapprochements intimes avec des anciennes flammes.

Lorsque mon intérêt disparaît, il disparaît à tout jamais. Je n'y peux rien. C'est moi, c'est ma vie, c'est mes couilles.

Je tire un trait. Je passe à autre chose. Je vais en avant.

Et en plus, je suis habité par une flamme intense depuis plusieurs semaines, voir quelques mois. J'ai un feu immense qui brûle en moi et qui aspire toute ma passion : Ce feu c'est la belle Domenica !

Donc, cette chère Michelle, en plus de faire partis de l'histoire ancienne, elle a le malheur de se buter à un mec qui est passionné par une femme extraordinaire...

Cependant, oui, oui,,,il y a un petit cependant. Au cours de nos derniers échanges de courriels, cette chère Michelle a eu la gentillesse de m'envoyer des photos de ses enfants.

Je les croyais encore à l'école secondaire. (que le temps passe vite)

Mais, non,,,ses filles sont maintenant des diplômées universitaire...et elles sont terriblement craquantes. Surtout celle qui à maintenant 24 ans ! Wow !

Et dans mon dernier email envoyé à Michelle, je lui ai mentionné que j'aimerais bien la revoir,,,ainsi que sa fille .... Oupssss.

Depuis, je n'ai pas eu de nouvelles de sa part.

-----------------------------------------------

Demain soir c'est ma petite escapade au Château Bromont.

Quelques mots pour vous dire à quel point j'ai trop hâte.

C'est ce qui fait la beauté des relations extra-conjugales. Le sentiment de bien-être qui nous habite juste à l'idée de passer du bon temps avec une personne extraordinaire.

Cette Domenica est vraiment exceptionnelle. Je ne le dirais jamais assez.

Je ne trouverais probablement jamais les mots pour expliquer parfaitement comment je me sens lorsque je suis en sa présence.

Même lorsque je suis avec elle, moi qui réussis toujours à exprimer mes émotions et mes sensations, je n'arrive tout simplement pas à verbaliser ce que je ressens. Serais-ce le signe d'une trop grande intensité du feu qui brûle en moi ? Surement. Certainement.

Chose certaine, même si les mots me manquent en sa présence, je sais qu'elle comprend. Elle est dotée d'une intelligence émotionnelle hors du commun. Et c'est sans parler de sa perspicacité.

Et elle aussi arrive difficilement à s'exprimer. Mais je crois que j'arrive à décoder les messages qu'elle m'envoie. Des fois, il suffit que de quelques mots de sa part. Quelques mots qui ont une signification énorme.

J'aime cette ambiguité et cette douce subtilité,,, cela me transporte, me fait vibrer et me fait bander comme jamais.

-----------------------------------------------------------


J'aime tellement cette photo ...

Bonne soirée.







lundi 10 janvier 2011

Alibi du mercredi soir, rasage de couilles et musique pour soirée endiablée

Ce mercredi soir j'ai une grosse partie de tennis (ou de pénis diriez-vous...)

Farce à part, ma passion pour le tennis m'aide énormément dans la logistique et dans l'organisation de mes alibis.

Étant donné que je suis supposé aller rejoindre ma belle Domenica au Château Bromont ce mercredi soir, je me dois de trouver des excuses crédibles pour justifier mon arrivée plus tardive à la maison.

J'ai déjà préparé le terrain avec madame l'officielle.

Je vais être le joueur subtitut dans la ligue du mercredi au club de tennis. (Afin de remplacer un de mes partenaire qui s'est blessé...hihihihi)

Tout ce qui a de plus crédible...

Évidemment, comme je n'aime pas trop mentir (sic), je vais malgré tout m'adonner à mon sport favoris, la même journée, mais sur l'heure du midi. Comme cela, si ma belle épouse Chantal me demande comment a été mon match, je pourrais lui répondre avec conviction et honnêteté.

Je vais même avoir mes vêtements de tennis trempés de ma partie de l'heure du lunch lorsque je vais entrer à la maison en fin de soirée...(trempés et quelque peu odorants)

Ma femme aura même la chance de vider elle-même mon sac de sport et de mettre mes shorts, mes chaussettes odorantes et mon polo à la lessive.

Non, je blague.

Jamais mon officielle n'oserait toucher à mon sac de tennis. Elle a trop peur d'entrer en contact avec des vêtements extra-terrestres vivants ! héhéhéhé.

Vous savez, nous les hommes, avons une relation particulière avec nos sacs.

Je me souviens de l'époque où je jouais au hockey. La fameuse poche de hockey. Tous les mecs dans le vestiaire avaient une anecdote odorante et d'horreur à propos de leur sac.

Ce que j'aime de l'alibi du tennis en milieu de semaine, c'est que je peux entrer avec une petite haleine d'alcool sans vraiment éveiller les soupçons de mon épouse.

Habituellement, nous les grands sportifs de fin de soirée, on aime toujours prendre une petite cervoise bien fraîche après la partie !

Sauf que dans mon cas, ce sera plutôt un petit verre de vin rouge italien pris en compagnie d'une très jolie et sexy femme.

J'ai déjà trop hâte à mon match de tennis !!

---------------------------------------------

Je crois que j'ai finalement trouvé un endroit pour aller me faire raser les testicules.

Étant pris dans la circulation ce soir, j'ai eu le temps de naviguer sur les petites annonces web via mon Iphone.

J'en ai aussi profité pour faire quelques appels téléphonique afin de poser mes questions stupides de banlieusard à la recherche d'une esthéticienne professionnelle, sexy, avec des mains douces et qui accepterait de me raser les bijoux de famille tout en ayant une conversation agréable.

Premier constat, les annonces débordent de gentilles hôtesses prêtes à sortir rasoir et mousse pour rendre la peau de nos couilles aussi douce que les fesses d'un bébé.

Deuxième constat, les prix varient entre 20 $ et 40 $ pour un rasage.

Troisième constat, ne jamais poser au téléphone de questions directes à propos d'une éventuelle petite branlette huileuse à la fin des soins. Les dames mettent immédiatement fin à la conversation si on ose aborder le sujet.

Cependant, après quelques appels, j'ai développé ma technique.

Moi : "Bonsoir madame, j'aimerais avoir des renseignements concernant les services de rasage des parties intimes que vous offrez"

L'esthéticienne : "J'offre un rasage de vos testicules, avec bien entendu un rasoir neuf, pour 30 $"

Moi : "C'est ma première fois que je vais aller me faire raser de la sorte, est-ce douloureux ?"

L'esthéticienne : "Mon cher monsieur, c'est tout sauf douloureux..."

Moi : "Oui mais madame, j'aime mieux vous avertir, si on manipule mes parties génitales de la sorte, j'ai des chances d'afficher une énorme érection, et de me sentir mal à l'aise"

L'esthéticienne : "C'est tout à fait normal d'avoir une érection, d'ailleurs le genre de rasage que je vais vous offrir est remplis de sensualité et de mouvements très délicats. De plus, pour des raisons pratiques, il est beaucoup plus facile pour moi de manipuler un pénis et de passer un rasoir autour de vos testicules lorsque vous êtes en érection ..."

Moi : " Mais ces excès de manipulations et ces érections risquent d'occasionner d'autres types de problème madame. Des problèmes d'ordre plus,,,heu, disons intime..."

L'esthéticienne : "Monsieur, soyez sans crainte,,,, si je vois que vous êtes dans un état d'excitation trop avancé, je prendrai les moyens qu'il faut pour m'assurer de votre bien-être... évidemment, il y aura un petit supplément pour ce service supplémentaire."


Ouffff....

J'ai bien aimé cette petite discussion de quelques minutes.

De plus, sur l'annonce classée, il y avait la photo de l'esthéticienne en question.

Je vous jure, si c'est vraiment la femme qui est sur la photo,,,,je pense que je vais prendre un abonnement hebdomadaire à ce salon de soin.

Quoi, mon épouse et Domenica aime bien caresser mes testicules lorsqu'elles sont bien douces.

Et moi, je trouve, lorsque mes couilles sont fraîchement rasées, que les sensations sont quintuplées et que ma verge parait plus grosse !!

-----------------------------------------

Petite suggestion musicale en ce lundi soir.

L'album idéal pour une soirée de baise sensuelle, romantique et intense ...

DJ Cam Presents Fillet Of Soul by Tassel & Naturel






















dimanche 9 janvier 2011

N'importe quoi du dimanche, Jacynthe, Domenica et Château Bromont !

Petite séance de gym en ce dimanche matin au Nautilus Plus et qui je ne vois pas arriver pendant que je transpirais à grosse goutte sur l'appareil elliptique ?

Et bien oui. Ma chère et sexy voisine Domenica.

Mon coeur s'est mis à battre beaucoup plus rapidement. Cette augmentation soudaine de mon rythme cardiaque n'est vraiment pas survenu suite à des efforts accrus de ma part sur l'équipement d'entrainement. Oh que non !!

Je n'ai pas interrompu mon entrainement pour autant. Cependant, je lui ai affiché mon plus beau sourire.

Elle est passée tout près de moi pour me saluer. Quelques mecs dans la place ont jetés des regards vers cette beauté en se demandant probablement pourquoi elle venait vers moi de la sorte ... héhéhéhé. (Messieurs, c'est parce c'est ma voisine voyons-donc !)

Lorsque j'ai eu terminé ma séance, je suis allé la retrouver pour discuter un peu avec elle.

Domenica m'a mentionné qu'elle sera au Château Bromont cette semaine pour un colloque en rapport avec son ordre professionnel.

Et avec très peu de subtilité, elle m'a avoué qu'elle apprécierait énormément que je passe la voir à sa chambre d'hôtel ce mercredi soir...

Je lui ai répondu instantanément que cela tombait super bien car j'avais prévus être à Bromont dans la soirée de mercredi pour aller m'acheter un café au Tim Horton's de la place ... héhéhéhé.

D'ici là, je dois me trouver une petite excuse pour justifier mon absence de la maison en milieu de semaine. Je crois bien que je vais prendre l'alibi du tennis cette fois-ci...


-----------------------------------


Vendredi soir dernier mon épouse, mes gars et moi sommes allés souper chez la belle Jacynthe et son conjoint.

On s'est bien amusés. Nous avons pris des tonnes de photos et j'en ai profité pour valider si Jacynthe avait toujours envie de moi.

Ma relation particulière avec Jacynthe navigue dans des eaux vraiment ambiguës.

On dirait que cette histoire avec cette femme aux traits exotiques n'a jamais vraiment débutée, et ne se terminera probablement jamais ...

Oui, souvent, il arrive que nous passions plusieurs mois sans se permettre des rapprochements intimes, mais en même temps, j'ai réalisé que ce lien particulier qui nous unis sera toujours présent.

Même si je n'ai pas toujours sexuellement envie d'elle, il reste néanmoins que c'est une très belle fille, avec un corps sublime.

Et de la savoir dans mon entourage, mais surtout de la savoir presque toujours prête à se dévêtir devant moi pour une bonne cause, et bien, cela me fait un petit velours.

Que voulez-vous, c'est plus fort que moi ... héhéhéhéhé


Bon dimanche,

T

samedi 8 janvier 2011

Histoire d'encens

J'aime bien les histoires quelque peu troublantes.

Mais surtout, j'apprécie énormément les histoires de parfums.

Étant donné que ma bouteille d'Ambre Fétiche d'Annick Goutal est presque terminée (bouteille que j'avais achetée spécialement en l'honneur de la très séduisante mademoiselle J.), je me suis précipité cette semaine au comptoir parfum du Olgivy du centre-ville de Montréal.

C'est un des seuls endroit dans la région métropolitaine où ils tiennent la ligne Annick Goutal.

En me pointant au kiosque, une charmante et très sexy associée des ventes est venue immédiatement à ma rencontre. Vous savez, ce genre de femme possédant une force tranquille interne et une beauté d'une pureté inouïe.

Quel charme. Quel sourire. Mais surtout quel professionnalisme !

J'ai quelques connaissances en parfumerie masculine que j'ai acquise aux cours des mes dernières années de sauteur de clôtures, mais surtout acquise suite à la lecture de plusieurs livres et plusieurs explorations sur le sujet.

Et habituellement, les représentantes dans les grandes surfaces connaissent à peine les produits qu'elles vendent.

Mais cette chère A., du comptoir Annick Goutal, avait vraiment fait ses devoirs et maitrisait parfaitement l'art d'expliquer les nuances entre les différentes effluves. Elle possédait une expertise olfactive hors du commun.

Rien de plus plaisant, pour moi en tout cas, que de se faire parler des différents univers sensoriels des parfums d'Annick Goutal par une très séduisante fille.

Son calme, son approche, son magnifique sourire, sa confiance en elle et son regard pétillant avaient tous pour me déstabiliser et me séduire.

Et en plus, elle me parlait des différentes compositions des parfums de façon tellement poétique. Vraiment le genre de femme qui pourrait me faire plier les genoux. J'aurais pu passer la journée à l'écouter de la sorte.

Je n'ai pas osé lui demander cependant si elle était mariée ! Cela ferait d'elle une femme très intéressante à mes yeux.

Quoi que ces jours-ci, ma tête, mon coeur et mon Joe Boxer n'ont pas vraiment envie de tenter leur chance à séduire une nouvelle femme, aussi jolie et intéressante soit-elle.

Disons que je suis dans une période de ma vie où je suis vraiment comblé par une personne extraordinaire.

Cette chère Domenica commence sérieusement à s'installer au fond de moi.

Avec beaucoup de subtilité et de retenue, elle s'infiltre tout doucement dans mon coeur. Et elle semble vraiment savoir comment s'y prendre.

Je crois que de toutes les femmes avec qui j'ai eu des relations extra-conjugales dans ma vie, ma belle italienne est la seule qui aurait pu être ma conjointe, ma "blonde" ou mon "officielle".

Trop plein de trucs et d'indices me font croire à cette compatibilité exceptionnelle.

Que ce soit son style de vie, son travail, ses valeurs familiales, sa vision du bonheur, sa réussite professionnelle et ses ambitions, Domenica me ressemble à tout point de vue. Et ce, à mon plus grand bonheur.

Donc, pour revenir à la charmante associée des ventes du Ogilvy, je dois vous avouez qu'elle a réussi à me convaincre d'opter pour le délicieux parfum Encens Flamboyant.

Toute une découverte. Et quelle odeur sublime. Si jamais vous avez la chance de passer devant un comptoir Annick Goutal, allez humer ce jus.

J'ai acheté cette eau de toilette avec qu'une seule envie. Plaire à ma belle italienne et la faire craquer comme jamais.

J'espère que cela va lui plaire.

Connaissant ses préférences olfactives, je crois bien qu'elle appréciera !

D'ailleurs j'ai bien l'intention de lui faire découvrir très bientôt.

On prévois même une petite rencontre au paradis ce lundi soir au Chablis...

Je vous en donnerais des nouvelles.

Bonne soirée,











vendredi 7 janvier 2011

Lexus, vitres buées et baise à l'italienne sur la musique de Thievery Corporation

J'aime beaucoup les véhicules utilitaires sport Lexus. Surtout depuis que Domenica m'a invité à grimper à bord pour me faire découvrir un de ses plus récents achat musical.

Comme je le mentionnais dans mon billet précédent, après presque deux heures passées à discuter de tout et de rien, mais surtout après avoir navigué dans des eaux troublantes et hautement érotique, nous avons décidé de finir notre 5 à 7 bien assis sur des banquettes en cuir et accompagné de la musique de Thievery Corporation.

La qualité du son de sa radio Mark Levinson me masturbait merveilleusement bien les oreilles.

Cependant, je dois avouer que je n’avais pas seulement envie d’une masturbation auditive …

Elle a mis en marche son automobile et nous nous sommes éloignés du Presse-Café pour trouver un endroit plus calme dans l’immense stationnement du Marché Central.

Une fois à l’abri des regards, Domenica a mis à l’arrêt le système de ventilation du pare-brise afin de favoriser la formation de buée dans les vitres de la voiture. Une très bonne astuce, qui a permis, en quelques instants, de rendre l’habitacle de sa Lexus encore plus intime.

Je n’avais qu’une idée en tête. Poser mes mains sur ses magnifiques nylons couleur chocolat.

À l’instant où je me suis mis à caresser ses jambes, un flux énorme de sang s’est dirigé rapidement dans ma verge pour l’engorger et la faire gonfler instantanément.

Mon érection fût soudaine.

Je n’ai pas eu le choix d’avouer à ma belle italienne que j’avais un énorme faible pour les jambes nylonées.

Au son de mes paroles, elle a soulevé un peu plus haut sa jupe afin de me dévoiler encore plus ses merveilleuses jambes. Elle semblait contente de ma petite confession. Un sourire coquin se dessinait sur son visage.

Je me suis régalé et j'ai profité pleinement de chaque centimètre carré de nylon soyeux qu’elle m’offrait. Je sentais mon pénis gonfler de plus en plus. Il manquait d’air, avait envie de respirer et surtout de se libérer de mon Joe Boxer trop contraignant.

Les mains baladeuses de ma sexy voisine ont semblées avoir deviné les intentions de ma verge.

De façon très sensuelle, ses belles mains manucurées (avec des ongles rouges) ont délicatement déboutonnées mon jeans.

Mon excitation était de plus en plus évidente. Elle a approché ses délicieuses lèvres des miennes. Nos langues se sont touchées, mélangées et savourées pendant de longs instants.

Pendant ce temps, je caressais généreusement ses jambes et remontais de plus en plus vers sa chatte recouverte de nylon.

Je sentais une chaleur volcanique rayonner de son entrecuisse.

Quant à elle, ses mains touchaient sensuellement ma verge. Quel bonheur pour mon pénis d’être enfin libéré de la sorte. Domenica a une façon tellement particulière et habile de caresser ma verge. C’est juste trop bandant, et trop excitant.

Pendant de longues minutes, tel des adolescents dans des élans de découvertes corporelles et sexuelles, nous nous sommes embrassés, caressés, aguichés et allumés. Le désir ne faisait que monter de manière exponentielle.

Les fenêtres de son VUS étaient à cet instant toutes embuées. Si des passants venaient à passer près de son Lexus, les chances de se faire remarquer étaient presque nulles.

Domenica a par la suite décidé d’embarquer sur moi. Elle m’a donc enfourché sur le siège du passager, et d’un doigté habile, elle a actionné les contrôles de la banquette afin que l’on se retrouve dans une position horizontale.

J’ai laissé glisser mes mains le long de ses jambes, enlevé ses nylons, et, en l’espace de quelques secondes, j’ai enfouis ma verge gonflée au fond de sa chatte.

Elle était d’une chaleur et d’une humidité indescriptible. Un feu ardent brûlait au fond de ses entrailles. Disons que cela n’a pas été tellement difficile de m’infiltrer dans les profondeurs de son nid d’amour.

Elle est tellement confortable.

Par la suite, j’en ai profité pour dégrafer son chemisier afin d’avoir accès à sa généreuse poitrine.

Ses mamelons d’un brun foncés étaient dressés tels des phares qui éclairent les navires sur les océans.

Des régiments de frissons envahissaient sa délicate peau. Je n’ai donc pas pu m’empêcher de mordiller vigoureusement le bout de ses seins.
Mes mains alternaient entre ses jolis seins dessinés au compas par le créateur de l’univers et entre ses sublimes jambes.

Mon bassin essayait de bouger dans toutes les directions afin de bien la pénétrer.

Ces instants de rapprochements intimes étaient tout simplement exquis et divins.

Plus je la pénétrais et plus le souffle saccadé de Domenica s’intensifiait. Je la sentais près de l’orgasme.
Cette excitante symphonie de gémissements à l'italienne a propulsé l'intensité de mon excitation vers des sommets inimaginable.
Je sentais mon explosion imminente. Je n’en pouvais simplement plus.

Je ne souhaitais qu’éjaculer de toutes mes forces…

Je n’ai pas pu résister très longtemps.
Après le cri ultime, signe de son orgasme, mon corps s’est mis à trembler…et j’ai jouis avec force.

Je sentais ma verge expulser tout mon sperme chaud encore et encore.

C’était fou,
C’était animal,
C’était sensuel,

Juste à écrire ses mots et je suis en érection…

Je n’ai qu’une envie; recommencer à nouveau,

Bonne soirée,

Tristan,


mercredi 5 janvier 2011

Un homme infidèle et heureux à bien le droit de fantasmer, non ?




Presse café, bas de nylon couleur chocolat et ...


Dans la vie il faut toujours favoriser la qualité plutôt que la quantité ...

Et je ne fait pas que parler de bas de nylon, de chocolat, de café, de vin rouge et de chaines hi-fi !



Ce soir, ayant des palpitations trop intenses au fond de mon estomac et, animé d'une envie non-refoulée de revoir avec empressement ma belle italienne, j'ai donc gentiment demandé à Domenica, si elle acceptait de passer un peu de temps avec moi.

Nous avons donc décidé à la dernière minute d'aller partager un sandwich et une tasse d'expresso au Presse-Café du Marché Central de Montréal.

Sa réponse fut instantanée et remplie de soleil. Quoi espérer de plus.

Fidèle à mes bonnes vielles habitudes, je suis arrivé après elle. J'ai la mauvaise manie de toujours me pointer en retard à mes rendez-vous coquins.

J'aime trop entrer dans un endroit et de savoir qu'une merveilleuse et sexy femme m'y attend. Cela m'allume complètement.

Elle était donc là, assise, avec son plus beau sourire et son regard si séduisant.

Mais surtout, elle m'offrait un spectacle grandiose.
Elle me dévoilait subtilement ses magnifiques jambes nylonées.
Elle portait chemisier blanc, jupe brune, bas de nylon couleur chocolat et bottes en cuir au genou. Le parfait petit look BCBG que j'affectionne particulièrement.

Et à mes yeux, cette chère Miss D. frôlait même la perfection. Un vénérable 9.5 sur 10, selon l'échelle presque scientifique d'appréciation des femmes mis au point par moi-même...

J'ai donc pris place sur la banquette, à ses côtés plutôt qu'en face.

J'aime déstabiliser les gens et faire les choses de façon aléatoire.
Mais j'ai surtout opté pour cette position afin d'être bien certain d'avoir une prise de vue incroyable sur ses magnifiques jambes !

Je devais avoir le visage et les oreilles très rouge tellement j'étais excité et heureux d'être en sa présence.

Nous avons commandé des Expresso et des sandwiches.

Ma belle a même pris le soin de payer l'addition. Wow ! Qu'elle classe, mais surtout quelle générosité de sa part.

Disons que je ne suis pas habitué à ce genre de traitement.

Domenica est une femme très indépendante, généreuse et qui a les moyens de ses ambitions. J'apprécie énormément ce trait particulier de sa personnalité. Et c'est tellement rafraîchissant.

Il y avait beaucoup d'électricité dans l'air. L'ambiance était torride, sensuelle et remplis de merveilleux moments de séduction.

Souvent, nous n'avions aucun besoin de parler. L'énergie qui circulait entre nos regards en disait beaucoup plus que des milliers de mots. C'est dire à quel point cet atmosphère intense nous électrifiait.

À l'occasion, je laissais tomber par mégarde ma main et j'effleurais subtilement ses genoux.

La douceur soyeuse de ses nylons sur ma main m'excitait à l'infini.

J'avais des érections soudaines et très inconfortables. Je sentais même les premières gouttes pré-éjaculatoire sonner à la porte.

Plus les minutes passaient et moins mes caresses furtives semblaient discrètes.

J'étais tellement excité. J'avais tellement envie d'elle.
Tellement que ma bosse dans mon Joe Boxer prenait de plus en plus le contrôle de mon cerveau.

Nous nous sentions seul au monde. Nous étions tellement absorbé dans cet univers érotique et troublant que nous arrivions à faire abstraction de tout.

J'aime trop ces instants magiques et ces portions d'éternité au paradis. C'est ma drogue. C'est mon carburant. C'est mon oxygène.

Aussitôt la dernière gorgée de café avalée, j'ai proposé à Domenica de la raccompagner à sa voiture.

Je n'avais qu'une idée en tête. Une idée très perverse.

J'espérais secrètement qu'elle m'invite à monter à bord de son véhicule afin que je puisse l'embrasser tendrement et surtout pour que je puisse caresser généreusement les plus belles jambes nylonées d'Amérique de Nord.

Aussitôt arrivé à proximité de son VUS Lexus, Domenica me demanda si je voulais bien monter à bord quelques instants (il y a vraiment un bon dieu pour les sauteurs de clôtures de mon espèce...).
Elle prétextait vouloir me faire écouter un CD qu'elle venait de s'acheter. (très bon argument dans mon cas)

J'ai affiché mon plus beau sourire pour lui indiquer que j'étais probablement l'homme le plus heureux de la terre à cet instant !

Nous avons donc grimper avec empressement à bord de son véhicule,,,

À suivre ,,,

Tristan,



xxx






mardi 4 janvier 2011

Le retour au travail = Reprendre mes activités favorites

Les vacances sont maintenant en arrière de moi.

Remplis d'énergie et de fougue, je suis prêt à me lancer tête première vers cette nouvelle année qui débute.

J'aime m'arrêter de la sorte et profiter de la vie en famille.

Mais avant tout, le truc que j'adore le plus au monde, c'est cette vie palpitante, trépidante et excitante qu'est mon quotidien...

Nous les sauteurs de clôtures sommes toujours heureux de revenir au travail après plusieurs journées de congés...

Et en plus, j'ai plein de choses à vous raconter.

C'est à suivre.

Tristan,

samedi 1 janvier 2011

Bonne année grand nez, toi pareillement grande dent !!

Bonne année 2011 chers amis.

Je vous souhaite du bonheur, des papillons, des merveilleuses expériences extra-conjugales et des découvertes sensorielles qui vous feront voyager dans des nouveaux univers tous plus palpitant les uns que les autres.

De plus, faites que 2011 soit l'année ou vous profiterez pleinement de chaque instant passionnément.


Quant à moi, j'ose me souhaiter :

De poursuivre mes activités de sauteur de clôtures sans éveiller les soupçons dans mon entourage,

D'avoir la chance de caresser des centaines de fois des belles jambes voilées de nylon,

De vivre des expériences encore plus stimulantes et perverses que celles vécues en 2010,

D'apercevoir plus souvent les bas de nylon auto-fixant de quelques collègues féminines, mais surtout ceux de ma très déstabilisante J.

De passer du temps de qualité avec des gens enrichissants et stimulants,

D'apprendre plein de nouveaux trucs, de repousser mes limites intellectuelles, d'approfondir mes connaissances musicales et de découvrir de nouvelles saveurs,

D'être supris, éblouis et déstabilisé par les merveilleuses femmes de mon entourage,

De continuer a me réveiller avec des érections matinales,

De marquer de belle façon la vie de ma charmante et séduisante voisine Domenica,

D'aller rejoindre au Chablis ma belle italienne, et de m'apercevoir qu'elle est accompagnée d'une magnifique femme, qu'elles sont toutes les deux voilées de filodoro noir et qu'elles ne souhaitent que de me rendre heureux...

De finalement rencontrer Monica Belluci,

D'embaucher une nouvelle stagiaire très séduisante et ouverte d'esprit,

D'apprendre quelques mots italien,

De recevoir a nouveau la visite de la cousine Amy à mon bureau et d'avoir le courage de l'embrasser dans l'ascenceur,

De prendre plus souvent des vacances,

De mettre la main sur au moins 200 nouveaux CDs,

De craquer et de tomber sous le charme de Domenica encore et encore,

De réussir a convaincre cette chère Domenica a devenir officiellement ma belle maitresse adorée ...

Et surtout de continuer a vivre passionnément ma vie et d'être heureux comme jamais je ne l'ai été,


2010 a été une merveilleuse année, mais je suis persuadé que 2011 en sera une exceptionnelle !!



Tristan,

Archives du blog

Membres