mercredi 15 décembre 2010

Rendez-vous chez ma sexologue. La suite. Partie 3 de 3 et ... Sabine

Une fois mon Joe Boxer enlevé et mes organes génitaux bien à la vue de ma thérapeute, nous avons débuté nos discussions.

Je dois dire que de me retrouver presque nu de la sorte, couché sur le dos, tout près d'une belle femme aux jambes nylonées a quelque chose de très plaisant.

Alors, Madame C. a commencé à me dire des trucs concernant le nylon, elle m'a posé des questions et m'a fait imaginer quelques scénarios. Elle savait très bien me guider vers des situations assez perverses et déstabilisantes.

À plusieurs reprises, sans m'en rendre compte, j'ai offert une énorme érection à ma thérapeute.

Avec son petit regard qui semblait coquin, elle ne bronchait pas et prenait quelques notes.

À un moment donné, elle s'est approchée vraiment très près de moi et à délicatement soulever sa jupe pour m'offrir une vue incroyable sur ses délicieuses jambes nylonées.

Le simple bruit du tissu de sa jupe froissant le nylon a immédiatement provoqué en moi une onde d'excitation.

Elle m'a aussi demandé de regarder ses mouvements et de les laisser m'envahir.

J'étais vraiment, mais vraiment très excité.

Elle a remonté tout doucement sa jupe un peu plus haut afin de dévoiler quelques centimètres carrés de nylon supplémentaires.

Elle croisait et décroisait ses jambes afin d'inonder mes oreilles de ce bruit délicat de frottement. C'était une vrai symphonie sensuelle pour mon ouïe.

Mon gland était si gonflé et bleuté ! C'était fou. Je sentais ma peau s'étirer et s'étirer tellement mon érection devenait violente.

Et cette chère sexologue continuait de façon très professionnelle à prendre des notes et à contrôler la situation. Elle était déconcertante. Elle était aussi très bandante.

Et là, elle me dit :

"Monsieur Lavoie, je vous demanderais, pour des fins d'analyse, de bien vouloir déposer votre main sur ma jambe et caresser ce nylon…"

Ouffff

Je me suis mis à la caresser délicatement.
J'étais dans un état d'excitation incroyable. Mon coeur battait très fort, mes joues devenaient rouges, mon gland ressemblait à un énorme champignon, et je me suis même mis à laisser perler quelques gouttes pré-éjaculatoires tellement mon excitation était insoutenable.

Madame C. me dit donc :
"Vous savez Monsieur Lavoie, lorsque nous vous êtes dans cet état d'excitation extrême, il est beaucoup plus facile pour moi d'aller au fond de votre âme perverse et saisir tout ce qui est enfoui au plus profond de vous"

Et là, pendant de longues et très longues minutes, ma belle thérapeute m'a posée des dizaines de questions concernant ma vie sexuelle, concernant mes fantasmes et concernants mes pulsions.

Mes mains continuaient leur va-et-viens sur ses belles jambes.

J'étais dans une zone d'excitation qui frôlait le point de non-retour.

Mes gouttes perlaient de plus en plus, j'en étais même embarassé.

Et, avec sa belle confiance et son petit air d'universitaire, elle prenait probablement plaisir à me faire "souffrir" de la sorte !

Je croyais bien qu'elle m'offrirait de me soulager à la toute fin de la rencontre.
Mais son professionnalisme et son code de déontologie lui interdisaient probablement tout attouchements et caresses sensuelles de sa part.

Je donc quitté son cabinet avec une énorme bosse dans le Joe Boxer, de merveilleuses images en tête et un désir fou de revoir cette chère sexologue.

Je ne pense pas qu'elle va réussir à régler mon problème. Je crois plutôt qu'elle est en train de l'amplifier !

J'ai déjà hâte au prochain rendez-vous.

--------------------------------------------

Sur un autre ordre d'idée,

Laissez-moi vous parler un peu de cette chère Sabine qui commence de plus en plus à occuper mes pensées et à inspirer grandement mes séances masturbatoire de fin de soirée.

Sabine est étudiante au Doctorat en sexologie à l'université McGill à Montréal.

Pas surprenant donc que j'ai été attiré par son côté cérébral plutôt que par son apparence physique. Elle a cette force d'écoute et ce pouvoir d'empathie que très peux d'humains sur la terre possèdent.

Cependant, n'allez pas croire que Sabine est une fille au physique ordinaire. Oh que non. C'est une très, très, très belle femme. Et elle est vraiment séduisante.

Le genre de fille qui fait tourner les têtes lors de son passage. Elle a une grâce, une présence et un charme fou.

Et ses jambes …. Ouffff
Et son regard brûlant … Oufff
Et sa nuque … Oufff
Et sa belle chevelure …. Oufff

Et savez-vous quoi ? Sabine a un petit tatouage très mignon. Habituellement, je ne suis pas le genre de mec à craquer pour ce type de dessin sur l'épiderme, mais dans son cas, il semblerait que ce soit l'exception qui confirme la règle.

J'aime la philosophie de vie de cette fille. Sa façon d'être et la manière dont elle si prend pour me faire craquer. Elle ne le sait pas, mais disons qu'elle semble avoir saisit parfaitement et rapidement le genre de mec que je suis.

Elle n'a pas d'attentes. Et elle sait aussi que j'en ai pas.

Elle ne me prend pas pour acquis. Elle sait qu'elle doit continuellement me stimuler, me provoquer et me séduire si elle veut arriver à me faire craquer et à me faire flancher.

Je me dois, moi aussi, de tout mettre en oeuvre pour la séduire et la faire plonger.

Sabine n'est pas le genre de fille à se laisser impressionner facilement. C'est une femme qui aime les mecs authentiques et sincères. Avec elle, très peu de place pour les petits jeux de séductions de bas niveau. Il faut y aller avec son coeur et son âme. Il faut être vrai.

Et par-dessus tout, Sabine a une vie très remplie et passionnante. Tout pour m'allumer quoi.

Mais ce qu'elle ne sais pas encore, c'est que malgré tout cela,,,malgré son charme presque irrésistible, son corps de mannequin, sa vie trépidante et son intelligence, la chère Sabine n'a pas encore réussis à me faire plonger…

J'ai déjà hâte à ma prochaine rencontre avec elle.

Rencontre qui risque d'avoir lieu très, très bientôt.

Bonne fin de journée.

Tristan,

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Pas très professionnelle cette sexologue.
Je crois que tu nous raconte tes fantasmes cher Tristan!


Cette Sabine ne peut pas te prendre déjà pour acquis car vous venez a peine de vous rencontrer.

Tristan, serais-tu en train de fabuler ???

Anonyme a dit…

Es-tu en train de nous dire que la sexologue et Sabine sont la même personne ??!!

Sabine a dit…

moi j'attends de savoir la suite avec la voisine!

Na a dit…

J'aimerais gâcher le party en ajoutant qu'il n'existe pas de doctorat en sexologie au Québec, encore moins à McGill!

Fantasme très intéressant, cependant! C'est toujours un plaisir de te lire! :)

Anonyme a dit…

-LOL Na!!!

Je crois que de toute facon, quelqu'un qui a travailler aussi fort pour se rendre aussi loin ne risquerait pas de tout perdre pour un homme qui fantasme sur le nylon!

Claire a dit…

À lire ce que tu attends de cette Sabine et surtout de cette relation où personne ne prend rien pour aquis et n'attend rien, on dirait que tu nous fais une énumération de ce que tu reproches à ta relations avec Mariposa!
Fais attention aux fautes d'orthogrphe aussi... c'est plate à lire!

SORIN pas moins Amoureux a dit…

La Sabine des post est-elle la Sabine des commentaires? Sabine comments, tu peux nous éclairer? Cela m’intéresse de connaitre le degré de perversité de la bête.

Axellie a dit…

@ Claire : tu devrais te relire avant de publier des commentaires qui suggèrent de ne pas faire de fautes d'orthogrAphe (les fautes de frappe aussi c'est plate à lire)... acquis et non aquis... ta relation pas au pluriel... enfin bref tu comprends :P

Priscilla a dit…

@ Axellie : C'est tellement drôle.. j'avais remarqué et ca m'a bien fais rire également :) '' Un cordonnier mal chaussé'' ! hihihi

Archives du blog

Membres