jeudi 9 décembre 2010

Pour un infidèle ...

J'aimerais profiter de cette tribune qu'est mon blogue pour faire quelques mises au point concernant ma trépidante vie de sauteur de clôtures et concernant les quelques rebondissements des derniers jours...

Mais je ne le ferais pas.

Je suis rendu ailleurs. Je regarde en avant. Et j'ai trop cette soif de vivre au fond de mon abdomen.

J'assume pleinement qui je suis. J'assume pleinement ce que j'ai fait. Et j'assume pleinement ce que je ferai.

J'aime ma vie et pour rien au monde je ne la changerais.

Bonne soirée,

Tristan qui est infidèle et heureux.


---------------------------------------------------


Pour un infidèle - Coeur de Pirate




The Great Escape  Patrick Watson


9 commentaires:

Francois a dit…

Et tu as raison! ON s'en fou des autres. L'important est de vivre SA vie comme on l'entend. Et d'en mourir heureux!

Anonyme a dit…

À travers tes courtes lignes, on peut facilement imaginer le genre de commentaires. N'importe quoi! Il faut se rappeler que ces aventures sont intenses et éphémères. C'est d'ailleurs ce qui les rends aussi magiques et orgasmiques! lol

À bientôt,

Anonyme a dit…

Coucou Tristan,
Bien sûr que tu dois continuer à vivre ta vie à fond et comme bon te semble ! C'est juste qu'après un an de lecture assidu, j'imagine que beaucoup (et j'e fait parti) soufre pour Mariosa; normal, on s'était beaucoup attaché à vous et à votre couple !
Mais évidemment, rien ne nous ferez plus plaisir de vous voir chacun retrouver LA personne qui vous comblera de nouveau ! ;-)
Bisou,
Lilou.

SORIN pas moins Amoureux a dit…

Bravo Tristan, il aurait été decevant que tu repondes. Va de l'avant, les plaines attendent tes foulées enthousiastes. N'oublies pas ton grand pere chasseur. Au rythme ou tu descends les papillons, c'est sûr, seule ta femme te suivra dans l'audelà. Alors saute les barrieres mais chéris la, car elle seule ignore l'ampleur de de ta forfaiture et pourra te sauver des flammes. Et tu le sais.

SORIN pas moins Amoureux a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Tu as raison et tu n'as pas à te justifier. En te lisant, tes intentions ont toujours été claires. C'est de l'adultère, du piquant, des papillons que tu désires et non une 2e relation de couple...
Sois heureux :)

Anonyme a dit…

Zut!!!! j'aimerais bien en savoir plus moi !!

A. a dit…

Et cette voisine alors ???
Allez fonce, ok c'est certainement plus risqué mais tellement plus excitant ... La pauvre j'ai l'impression qu'à chaque fois que tu la croise tu lui laisse penser qu'il y a une chance et finalement tu ne l'appel jamais ....
Elle a eu un sacré cran quand meme pour glisser sa carte, elle merite bien un coup de fil non ? ;)

Anonyme a dit…

Dis,un prédateur,qu'est-ce que c'est sinon quelqu'un qui se réjouit de penser à un RV à l'avance?
Ils ne sont pas tous terribles.Ne veulent pas tous seulement dévorer leur proie.Sûr qu'il y en a de très bien apprivoisés.Il suffit de les nourrir de temps en temps,un peu d'attention,une parole,un chocolat...
dans la vie,il y a aussi les gentils pêcheurs.Ils prennent plaisir à observer, attendre attraper le temps d'une caresse furtive...La jolie truite saumonée à chair rose,délicate tant à la vue qu'au palais,celle qui fond sur la langue...Vive,elle se débattra dans ses mains, l'excitant.Ce gentil pêcheur aime + ses proies vivantes pour leur reflets,leur regard pétillant.La sensation qu'elles lui procurent quand il les tient dans ses filets,toujours avec assez d'eau autour.Il la retient un moment pour le plaisir de la regarder s'ébattre.Ressentir le soulagement d'évoluer toujours en milieu humide mais avec la peur d'être retenue,entravée.Prisionnière.
Tu imagines le regard de la proie quand elle croise le regard du prédateur,qu'elle le supplie?
"Rends-moi à la source où j'évoluais heureuse!Ou bien adopte-moi!Mais traite-moi avec égard.Si tu veux je te nourrirai;j'en serais honorée.Mais,ne me gaspille pas!"
Je pensais ça en te lisant.
Ici ou là existe une délicieuse saumonnette qui, si elle pouvait s'exprimer,ne désirerait que le bien de celui qui s'est donné du mal, pour avoir le plaisir d'en serrer une dans ses bras.Car il aura donné un sens à leur vie?Ce jour là,elle aura éprouvé les plus grandes sensations,et après les instants de désarroi a retrouvé la joie de la liberté.
Reconnaissante,ayant appris une leçons la prudence.
On dit même que si le pêcheur retrouve son Ondine,il est encore +fier de la posséder à nouveau. Pour un autre instant furtif.Oui, enfin,s'il la reconnaît.
L'animale aura moins peur,pouvant d'instinct ressentir le plaisir de celui qui recroise son chemin, sa destinée.Qu'il n'y a pas un danger.
Une femme apprivoisée ferait celà?
Ludi

Archives du blog

Membres