dimanche 5 décembre 2010

Je ne crois pas au hasard - Mais je crois aux anges ...

Elle était là avant moi. J'ai toujours la fâcheuse habitude d'arriver en retard à mes rendez-vous. Pas par manque de motivation, mais plutôt par une mauvaise organisation de mes plages horaires.

Mais je dois avouer candidement que j'aime bien arriver le deuxième. Je ne sais pas trop pourquoi. J'ai tout plein de défauts comme cela !

On s'était donné rendez-vous en ce samedi soir de décembre au Whiskey Café à Montréal.

Et oui, un samedi soir !

Et c'est assez inhabituel pour un homme comme moi vous vous dites, n'est-ce pas ?

Sans trop entrer dans les détails, disons que j'avais un superbe alibi pour sortir de la maison.

Lorsque je suis entré dans l'établissement, mes lunettes de Hipster se sont immédiatement embuées. Évidemment, je les ai remontées sur ma tête afin de mieux voir. Mais, disons que sans mes verres, mon champ de vision est assez limité.

Malgré ma difficulté à repérer les gens dans l'endroit, je l'ai immédiatement aperçus. Elle était là.

Resplendissante, rayonnante et dégageant un magnétisme incroyable.

Je me suis sentis attiré vers elle tel un aimant.

Nous avons pris place au bar. Mes yeux ne pouvaient s'empêcher d'admirer ses magnifiques jambes et de comtempler ce merveilleux visage d'ange.

Mais, ce qui m'a frappé le plus chez cette chère Sabine, ce n'est pas tant sa beauté incroyable, mais surtout sa personnalité très charismatique.

Elle est d'une intelligence hors-norme. C'est une femme très cultivée et passionnée par des tas de trucs.

Elle a cette soif d'apprendre, de découvrir la vie et de s'enrichir continuellement. Et en plus, elle semble avoir un vécu assez remplis.

Mais ce qui m'a marqué le plus, c'est la facilité avec laquelle nous avons discuté de tout et de rien.
Malgré que nous venons de deux mondes assez différents, nous avons plusieurs points en communs.

Notre façon de voir la vie et de vivre passionnément chaque instant semblent nous attirer l'un vers l'autre.
Elle a de très belles qualités de coeur qui ne font que la rendre encore plus intéressante à mes yeux.
Sabine a un don pour l'écoute. Elle sait s'intéresser à tout, se montre emphatique et sait habilement donner son point de vue,,, point de vue qui semble toujours être pertinent.

Cependant, je dois avouer, que tout au long de cette agréable conversation, mon regard était très attiré par ses magnifiques jambes. Elles sont sublimes. Et, à mon plus grand bonheur, elle avait osé porter des magnifiques nylon noir.

De façon de moins en moins discrètes, Sabine me dévoilait ses belles jambes. Elle pensait surement que je ne remarquais rien. Hummm. C'est mal me conaître. J'ai tout remarqué. Tout enregistré.

Et même, à certaines occasions, elle a remonté sa jupe un peu plus haut, afin que je remarque la jolie bande de dentelle de ses bas auto-fixant. J'étais au paradis. J'étais au paradis avec un ange. Que demander de plus.

Je vous jure, la conversation était si intéressante et l'énergie entre nous deux si intense, que j'avais l'impression de me sentir seul dans la place. Nous étions dans notre bulle. Une bulle remplie de sensualité et de sous-entendus très stimulants.

Son langage non-verbal me parlait. Il me disait qu'elle se sentait bien en ma compagnie.
Elle me le disait, mais de façon très subtile et avec des gestes très puissants. Elle me touchait le bras avec une telle délicatesse et une telle sensualité que j'en avais des érections.

Ces instants passés en sa compagnie étaient bourrés d'érotisme. Qui a dit qu'il fallait se dénuder et baiser pour expérimenter les plus beaux moments sensuels et sexuels qui existent sur terre ?

À un moment donné c'était plus fort que moi, je me suis approché d'elle, de son visage. J'ai relevé sa belle chevelure et j'ai déposé mes lèvres derrière son oreille. Vous savez cet endroit si doux, si érogène et si délicieux qui se trouve à mi-chemin entre l'oreille et la nuque…ouffff !

Je trouve cette zone de l'anatomie féminine tellement excitante.

Si à un premier rendez-vous, je ne peux m'empêcher d'aller y déposer ma bouche, c'est signe que la fille me plait énormément.

La soirée à évidemment passée à toute allure, autre signe que je suis en agréable compagnie.

Nous avons décidé de marcher un peu à l'extérieur. Question de prendre l'air. Elle portait un magnifique manteau Canada Goose blanc. Son capuchon en fourrure de coyote a alimenté quelques conversations très intéressantes …

Je l'ai accompagné jusqu'à sa voiture. Je n'ai pu faire autrement que d'espérer qu'elle m'invite à grimper à bord. Évidemment, quelques instants plus tard, j'étais assis à côté d'elle.

J'avais une telle envie d'elle. Pas une envie uniquement sexuelle. Non, une envie d'elle, de sa personne, de son âme.

Mais en même temps, j'avais l'intention non-avouée de refouler au plus profond de moi toutes ces pulsions plus physique afin de les savourer pleinement, un par un, à un autre moment donné.

Je sais, j'ai pris un risque énorme. Et si c'était la seule rencontre que j'aurais avec Sabine ? Et si mon envie de la voir disparaissait ? … Si … et si ...

Rien de tel que de désirer à la folie une femme et de ne pas pouvoir s'exécuter immédiatement. Surtout quand la bosse dans mon Joe Boxer me disait autrement. J'adore cette sensation.

Donc aussitôt assis dans la voiture, mes mains baladeuses n'ont pus s'empêcher d'effleurer tout doucement ses jambes voilées de nylon… Elles étaient si douces, si délicieuses, si bandantes.

J'ai approché délicatement ma bouche près de ses lèvres, j'ai effleuré sa joue, avec la mienne, mes lèvres se sont délicatement posées au coin de sa bouche.

Par la suite, la mémoire me joue des tours tellement je me suis sentis emporté par ce courant électrique.

Chose certaine, ce délicieux baiser m'a procuré une érection du tonnerre. J'étais dans un état d'excitation immense. Mais, en même temps, je me retenais de toute  mes forces… Je voulais tellement laisser ma poitrine, mon ventre, ma tête et mes couilles se remplir de désir pour elle.

Après ce baiser, qui a paru ne durer que deux secondes tellement il était bon, je lui ai mentionné que j'avais vraiment apprécié ma soirée et que j'espérais éventuellement la revoir.

Son sourire disait tout. Son regard la trahissait. Elle semblait avoir apprécié.

Rarement j'ai connu des femmes au langage non-verbal aussi puissant. Elle avait cette facilité de s'exprimer sans utiliser les mots. Tel un poème, son langage était d'une beauté et d'une fluidité sublime. C'est ce qui m'a séduit le plus en elle. Cette manière qu'elle a de m'hypnotiser avec ses poèmes corporel.

Vous savez quoi ? Oui j'ai envie d'elle, de lui faire l'amour, de sentir son corps et de goûter la douceur de sa peau.
Mais avant tout, ce que j'ai surtout envie, c'est de la faire entrer dans mon univers et de la faire découvrir mon monde. Mais aussi, j'ai surtout envie de découvrir son monde, goûter à ses passions, et m'enrichir à même son univers. J'ai le goût de voyager. Vais-je avoir droit à un billet ? Un billet vers le pays des anges ?

Bonne soirée,

Tristan,



12 commentaires:

LaRousse a dit…

Très beau ce post. Je suis jalouse ... jalouse de vivre un moment intense et chargé de désir comme tu viens de vivre.

J'espère que Mariposa n'ose plus lire ton blog car elle aura le coeur meurtri c'est sûr :(

Sabine a dit…

hey hey! Interessante rencontre! J'adore lire mon nom dans des belles histoires!

Anonyme a dit…

Serait ce indiscret de demander comment vous vous etes rencontré ? Boulot ? Blog ? Ect. ect. ....

Anonyme a dit…

Dire que sa aurais pu être moi cet belle rencontre si je m'abandonnerais a me laisser aller.....


Tu doutes surement de qui je suis?! Sinon j'aurai surement des doutes au niveau de ton honneteté ( pour faire changement) :)
Tu sembles bien , je suis heureuse pour toi ....

xxxxxx

Anonyme a dit…

Tu n'en rajouterais pas un peu 3 tonnes juste pour mettre les boules a Mariposa??

Priscilla a dit…

Oufffffffff , je sens la ''bitcherie''légère entre deux blogs..

J'ai quasiment hâte de voir la suite !!!

Ludie a dit…

Vois-tu LaRousse j'espère Mariposa capable, au contraire, se sentir consolée de ce que son Tristan n'ait pas perdu le goût de la chasse aux papillons. Dans laquelle il semble exceller!
Il doit être bien charmant Tristan pour attirer des rencontres aussi en accord avec ce qu'il aime. Il a le don pour les attirer!
Mariposa, la grâce et l' équilibre, est du coup affranchie de tout sentiment de culpabilité d'avoir trouvé le réconfort dans les bras du tendre Guillaume.
Sabine, remarquable d'empathie, la légèreté et la précision de ses gestes: un simple effleurement et il décolle, notre Tristan!
Toutes deux sourire et jambes.

Qui sait? Peut-être les anges attirent peut-être les anges?

Bonjour Tristan, 1er message sur ton blog, découvert récemment et je ne t'ai pas encore dit merci pour tes récits si vivants. Ces textes sublimes liant dans une harmonie parfaite sensualité, détail, tenue en haleine permanente.
Tu nous fais vivre ton érotisme en prise directe, sans jamais nous lasser.
Nous restons suspendu-e-s à tes mots, à défaut de tes lèvres, que j'imagine si désirables...
Merci! Ce soir Saint Nicolas est passé pour moi.
Ludie

Anonyme a dit…

Vois-tu LaRousse j'espère Mariposa capable, au contraire, se sentir consolée de ce que son Tristan n'ait pas perdu le goût de la chasse aux papillons. Dans laquelle il semble exceller!
Il doit être bien charmant Tristan pour attirer des rencontres aussi en accord avec ce qu'il aime. Il a le don pour les attirer!
Mariposa, la grâce et l' équilibre, est du coup affranchie de tout sentiment de culpabilité d'avoir trouvé le réconfort dans les bras du tendre Guillaume.
Sabine, remarquable d'empathie, la légèreté et la précision de ses gestes: un simple effleurement et il décolle, notre Tristan!
Toutes deux sourire et jambes.

Qui sait? Peut-être les anges attirent peut-être les anges?

Bonjour Tristan, 1er message sur ton blog, découvert récemment et je ne t'ai pas encore dit merci pour tes récits si vivants. Ces textes sublimes liant dans une harmonie parfaite sensualité, détail, tenue en haleine permanente.
Tu nous fais vivre ton érotisme en prise directe, sans jamais nous lasser.
Nous restons suspendu-e-s à tes mots, à défaut de tes lèvres, que j'imagine si désirables...
Merci! Ce soir Saint Nicolas est passé pour moi.
Ludie

Priscilla a dit…

ENCORRREEE! Un autre billet svo.. c'est long attendre la suiiite ! :D

Que se passe-t-il avec Domenica ?
As-tu des nouvelles de Danika ?

la stagiaire ???

Ha.. tu nous fais languir Tristan!!

Anonyme a dit…

Et moi je voudrais surtout savoir ce qu'il en ai de Jacynthe N. qui a (il me semble bien) subitement remplacé Mariposa dans la rubrique "Femme acteullement présente dans ma vie"...
Bisou,
Lilou.

Priscilla a dit…

^^ Jacynthe N. a toujours été la ''Anonyme'' il l'a même vu pendant qu'il était avec Mariposa!! Elle l'a remplace pas ...

Anonyme a dit…

Ah oui ? Tu en sûre ? Hé bien je me trompe sans doute alors... il me semblait pourtant que Jacynthe N. était dans la catégorie "Les femmes qui ont été dans ma vie ou qui ont essayé de l'être ..." avant.
Tristant, éclaircis notre lanterne ! :)
Enfin, chose certaine c'est que l'on risque fort d'y voir s'ajouter bientôt le prénom de "Sabine" ;-) ...
Lilou.

Archives du blog

Membres