mercredi 22 septembre 2010

Bas de nylon au centre-ville, sentiments, révélation d'un joueur de tennis et Depeche Mode remix

Cette semaine, j’ai encore eu la chance de constater par moi-même, le retour des jambes nylonnées dans notre belle grande ville de Montréal.

Hier donc, sur mon heure de diner, j’ai été à la foire alimentaire du Centre Eaton pour casser la croûte.

Je peux vous dire, que pendant les 40-45 minutes où j’étais assis à savourer mes grillades japonaises, j’ai eu la chance d’admirer plusieurs belles paires de jambes voilées de nylon.

Ohhhh que je me suis régalé.

Plein de belles images que j’ai pu graver au fond de mon imaginaire, et qui me serviront probablement pour mes prochains films porno. héhéhéhéhé !!

Rien de plus magnifique qu’une jolie femme, avec un petit tailleur, des bas de nylon noir et des escarpins. Si en plus, au lieu de ses chaussures à talons hauts, elle porte des bottes aux genoux, alors là je craque instantanément… Hummm.

J’avoue humblement que je prends un malin plaisir à jouer au voyeur pendant mes pauses-repas.

Soyez assuré cependant que je m’adonne à ce passe-temps avec respect et discrétion. Toujours !

 ---------------------------------------------------------------------------

Vous savez, en tant qu’homme, il est très difficile de m’exprimer facilement au sujet de mes émotions. Je ne vous apprend rien de nouveau.

Habituellement, il m’est beaucoup plus facile d’écrire tout plein de détails croustillants concernant une séance de baise torride avec ma belle Mariposa plutôt que d’expliquer les bouleversements émotionnels que je peux vivre à l’intérieur de mon cœur.

Nous sommes ainsi faites les hommes.

Il est tellement plus facile de se dénuder le corps que de mettre à nu son cœur.

C’est pour cela que dernièrement, je me suis abstenu de parler de mes émotions.

Oui, je vivais des bouleversements émotionnels à l’intérieur de moi et oui cela n’a pas toujours été évident.

Mais aujourd’hui, je peux vous dire que les choses sont en train de se replacer. Et je peux aussi vous garantir que très bientôt, je vais pouvoir me remettre à raconter pleins de belles histoires perverses et pétillantes à propos de ma belle maîtresse adorée...

Cependant, pour l’instant, je n’arrive toujours pas à trouver les mots justes et exacts pour expliquer tout ce qui s'est passé au fond de mes trippes.

 ------------------------------------------------------------------------------

Hier soir pendant ma séance de masturbation auditive avec le cd « The K&D Sessions » de Kruder and Dorfmeister, j’ai eu une réflexion assez spéciale.

Une réflexion toute particulière et tordue sur une hypothèse assez peu probable, mais quand même possible.

Qu’arriverait-il si ma maîtresse devenait célibataire ? Ou encore pire, si en plus de devenir célibataire, elle se trouvait un nouveau conjoint…

Je n’ai jamais vraiment pensé à cela. Mais disons, que récemment, j’ai eu une discussion à ce sujet avec un partenaire de tennis.

Il s’est confié à moi en disant qu’il fréquentait une femme célibataire depuis un certain temps.

Que cette femme savait très bien qu’il était un homme marié, et  elle acceptait cette dynamique sans trop de problème.

Cependant, elle lui a annoncé dernièrement, qu’elle venait de rencontrer un mec et qu’elle était de plus en plus en amour avec ce type.

Je dois vous dire que mon cher partenaire de tennis, n’était pas très heureux du  nouveau style de vie de sa maîtresse.

Je n’ai pas trop osé élaborer sur le sujet, mais en tant que sauteur de clôture, et bloggueur sur l’infidélité à mes heures, cette « problématique » a retenu mon attention.

Que faire si votre maîtresse devenait célibataire ? Et si en plus elle se trouvait un nouveau conjoint ?

Pas grand-chose, à part seulement de souhaiter très fort qu’elle soit à nouveau infidèle ? Oh que oui. (Je me dis : infidèle un jour, infidèle toujours !)

Le seul problème, c’est que lorsque nous avons un nouvel amour dans notre vie, malgré le fait que nous soyons des infidèles chroniques, nous essayons toujours d’avoir des bonnes intentions.
Et surtout, de ne pas succomber immédiatement à la tentation de sauter la clôture…

Et en plus, pouvez-vous imaginez votre maîtresse, avoir un amant, avant même d’avoir un conjoint ?

Hummm, assez non-conventionnel comme situation n’est-ce pas ?

Anormal, mais surement possible je dirais.

Et vous qu’en pensez-vous ??



-----------------------------------------------------


L'excellent remix de la chanson Useless de Depeche Mode par le duo autrichien Kruder & Dorfmeister (les gens de ma génération connaissent tous Depeche Mode, hihihihihi).

Vraiment trop bon.

Bonne écoute.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Tristant,
voici un commentaire sur le centre Eaton.

La derniere fois que j'ai mange au Centre Eaton c'est la fois ou j'ai vue des coquerelles au Thai Express. Ce qui est encore plus rigolo c'est que la caissiere refusait de me rembourser apres que je me sois plaint !

Bon degustation lol :)

P.

PP a dit…

Je pense que ton scénario est réellement possible ( A savoir elle a 1 amant avant d'avoir 1 conjoint). Reste à savoir si l'amant restera longtemps en place ?
- Supportera-t-il la situation ?
- Voudra-t-elle le garder ?

Apsara a dit…

Je pense que les risques que l'amant se fasse flusher sont énormes. Tant qu'à être célibataire, elle peut se contenter de son amant mais si elle trouve quelqu'un d'autre ... et que son amant ne peut lui offrir plus? ( au niveau vie à 2, sorties, social ) ça devient vite une équation inégale.

Finalement, il faut assumer ses choix si on est infidèle.

Tristan Lavoie a dit…

Exactement, il faut absolument assumer ses choix en tant qu'homme infidèle.

Pas toujours évident, mais c'est la vie !!

T

Anonyme a dit…

Le plus élégant et le plus délicieux est de gracieusement céder la place le temps que la nouvelle flamme s'épanouisse, puis que la belle vous revienne, plus chaude de ses nouvelles expériences.

Angora

Bello a dit…

j'ai vécu cette situation d'avoir une maitresse célibataire. La disponibilité de la maitresse qu'offre cette situation est sublime. Mais viens aussi éventuellement avec soit la pression de quitter sa conjointe; soit l'apparition désolante d'une compétiteur, et d'une compétition inégale. Ce dernier est plus disponible que nous. Surtout durant la St-Valentin et les divers congés de la vie.

en bout de ligne on fini toujours par perdre la compétition. Alors on en profite tant qu'on peut mais on doit toujours planifier le plan 'B'

Archives du blog

Membres