jeudi 30 septembre 2010

Recommandations musicale pour un jeudi pluvieux de septembre

En ce jeudi soir pluvieux de septembre, voici quelques recommandations musicales.

Au cours des dernières semaines, j'ai fait l'achat d'une quinzaine de nouveaux albums.
Je dois donc vous dire que j'ai eu plusieurs longues et merveilleuses séances de masturbation auditives...

Pour vous, ce soir, je partage avec vous mes plus récents coups de coeur.

Bonne écoute,





Vincent Vallières, On va s'aimer encore.

Cette chanson vient me chercher particulièrement. Malgré que je sois un parfait infidèle et sauteur de clôture chronique, il n'en demeure pas moins que je sois aussi, avant tout, un homme amoureux de sa chère épouse.






Angus & Julia Stone, Big Jet Plane





Parov Stelar, The Mojo Radio Gang






Thievery Corporation, The Lebanese Blonde





Melody Gardot, Baby I'm A Fool






Patrick Watson, Beijing (Patrick Watson est un de mes artistes favoris)

mardi 28 septembre 2010

Ma verge gonflée sur les jambes nylonnées de Danika, week-end de sauteur de clôture et rêves coquins

La vie nous réserve toujours des belles surprises.

Hier encore, ma chère collègue Danika a encore faite des siennes.

Elle arrive dans mon bureau et me lance :
« Tristan, que dirais-tu de venir avec moi à mon condo ce mid ? »
« Cela serait une belle occasion pour moi de te montrer la nouvelle décoration de ma chambre …  »
Et elle me lance : « Et en plus, je me suis habillée à ton goût aujourd’hui… »

Effectivement, elle est arrivée avec sa belle jupe noire, son chemisier blanc, ses bas de nylon noir (que j’espère étaient auto-fixants) et ses bottes noir au genou.

Et honnêtement, j’ai failli craquer.

J’avais vraiment envie d’aller voir les nouveaux agencements de couleur dans sa chambre … (mais oui, j’aime la décoration intérieure à l’occasion !)

J’ai de drôles de sentiments ambigües avec cette fille je crois.

Autant des fois, elle peut me tomber royalement sur les nerfs, autant des fois j’ai envie de passer ma verge gonflée sur ses belles jambes nylonnées.

J’ai simplement le goût de passer mon gland hyper dur, sur ce nylon soyeux et, pourquoi pas, laisser tomber discrètement, quelques gouttes pré-éjaculatoires sur ses jambes …

Hummmm …

------------------------------------------------------------------------------------------

C’est ma dernière semaine à mon boulot actuel. Lundi prochain, je débute dans mon nouvel emploi. J’ai tellement hâte.

Ce week-end, j’en ai donc profité pour aller remettre à neuf ma garde-robe, question de me conformer  au "dress-code" de l’entreprise.

Pas qu’il y ai des directives particulières concernant la façon de se vêtir, mais il est toujours bon de respecter les règles non-écrites d’une entreprise, surtout en question d’habillement.

Et en plus, si je veux faire bonne impression auprès du personnel féminin, surtout auprès de la très sexy stagiaire Annick, je me dois de vêtir mes plus beaux habits !!

--------------------------------------------------------------------------------------------

Sans trop entrer dans les détails, disons que j’essaye de me planifier un petit week-end coquin avec ma belle Mariposa.

Nous avons tous les deux, la possibilité d’avoir une bonne excuse crédible afin de se libérer cette fin de semaine. C’est plutôt rare que nous arrivons, elle et moi, à se libérer facilement, pour un week-end entier.

Et en plus, avec mon changement d’emploi, les occasions de m’adonner à des activités coquines avec ma belle seront plutôt rares.

J’aimerais bien en profiter, et l’inviter à aller passer une nuit dan un bel hôtel à l’extérieur de la ville. Soit Québec, Magog ou Ottawa.

La destination m’importe peu à vrai dire.

Par pur bonheur, mon épouse vient de décider d’aller passer le week-end avec mes deux gars chez sa sœur.

Il lui arrive, une fois par année, de passer quelques jours, seule, avec sa sœur.

Et c’est toujours à ce moment-ci de l’année. (car mon beau-frère part à la chasse)

Quelle belle nouvelle. Cependant, je me dois de contrôler mon enthousiasme.

Et moi, en parfait sauteur de clôture que je suis, je vais profiter avantageusement de cette situation.

C’est à suivre.

 ------------------------------------------------------------------------

Ces jours-ci, j’ai une imagination très fertile. C’est fou.

Je fais des rêves hyper coquins et pervers.

Est-ce le fait que cela doit faire pratiquement 3 semaines que je n’ai pas eu de relation extra-conjugale ? Probablement.

Mais chose certaine, mes rêves sont de plus en plus cochons, et mes érections matinales, de plus en plus présente. (c’est selon moi un signe de santé)

Dans mon prochain billet, je vous raconterai toutes ces histoires érotiques qui remplissent de plus en plus mes nuits.

vendredi 24 septembre 2010

Petite escapade de sauteur de clôture en plein-air. Mes suggestions du jour.

Avec l’arrivée de l’automne, voici quelques recommandations d’endroit approprié pour un petit rendez-vous romantique avec votre maîtresse.

Rien de mieux que l’odeur humide de la terre, mélangée aux effluves des feuilles mortes et le tout porté par un fond d’air frisquet pour favoriser les premiers baisers d’une relation extra-conjugale.

Au lieu de donner rendez-vous à votre future maîtresse dans un petit bar, pourquoi ne pas oser, et l’inviter à partager une belle bouteille de vin rouge dans un parc.

Une belle table à pic-nic, une nappe, deux verres de vin, une baguette de pain, un fromage bleu (papillon noir, mon favoris) et un petit rouge espagnol. Il n'en faut pas plus pour être heureux...

Surtout qu’à ce temps-ci de l’année, les parcs ne sont pas tellement achalandés.

Même si c’est un peu plus frais à l’extérieur, une bonne veste, et hop le tour est joué.

Je vous garantis, vous allez marquer des points avec votre douce. C’est vraiment une combinaison gagnante : vin-odeur d’automne, paysage bucolique et air frais.

Voici donc quelques-uns de mes endroits favoris :

L’incontournable lac des castors sur le Mont-Royal.
Nous sommes en plein cœur de la ville de Montréal et on se sent tellement dépaysé. Il y a plein de tables à pic-nic.
À certains endroits, le point de vue sur le lac, les arbres et le paysage est incroyable. Cependant, évitez de nourrir les oiseaux… À moins que vous ne souhaitez devenir le centre d’attention d’une centaine de mouettes affamées …

Le très peu connu Parc de l’Île de la Visitation, situé à Ahuntsic, dans le nord de la ville.
C'est un endroit merveilleux est très peux fréquenté à l’automne. Vous aurez presque l’impression d’avoir réservé l’endroit que pour votre maîtresse et vous.
En tout cas, si vous voulez impressionner votre future flamme, dites-lui que vous avez pris arrangement avec le gardien du parc afin de vous assurez d’être seul avec elle … hihihihihi.
Encore une fois, vous allez marquer des points.

Situé dans l’ouest de l’île de Montréal, il y a le parc du Cap St-Jacques.
À cet endroit là aussi, malgré le fait que vous êtes dans la grande région métropolitaine, vous avez toujours l’impression d’être ailleurs, dans une autre ville ou même dans une autre province.
Il y a même une belle petite plage.
Alors, je vous suggère d’arriver avec une grande couverture, votre panier d’osier et vos victuailles et de vous installer là, directement sur le sable. Je vous garantis, les yeux de votre douce vont s’illuminés.

Et pour terminer, un autre de mes endroits de prédilection, est le Parc National du Mont Saint-Bruno.
Situé pas tellement loin de la résidence familiale des Lavoie, cet endroit est plus que approprié si vous avez plusieurs heures devant vous.

Apportez pic-nic, couverture et nappe.
Chaussez vos bottes de randonnées, mettez toutes vos provisions dans un sac à dos, et aller marcher un petit coup.
Par la suite, avec vos poumons remplis d’air frais, aller vous installer sur une table à pic-nic pour refaire le monde autour d’une belle petite bouteille de vin. Si vous êtes chanceux, vous allez apercevoir de magnifiques chevreuils.
De plus, si vous y allez en semaine, et que l’envie vous prend, rien ne vous empêche de faire une petite baise express derrière un érable…

Bon week-end,

mercredi 22 septembre 2010

Bas de nylon au centre-ville, sentiments, révélation d'un joueur de tennis et Depeche Mode remix

Cette semaine, j’ai encore eu la chance de constater par moi-même, le retour des jambes nylonnées dans notre belle grande ville de Montréal.

Hier donc, sur mon heure de diner, j’ai été à la foire alimentaire du Centre Eaton pour casser la croûte.

Je peux vous dire, que pendant les 40-45 minutes où j’étais assis à savourer mes grillades japonaises, j’ai eu la chance d’admirer plusieurs belles paires de jambes voilées de nylon.

Ohhhh que je me suis régalé.

Plein de belles images que j’ai pu graver au fond de mon imaginaire, et qui me serviront probablement pour mes prochains films porno. héhéhéhéhé !!

Rien de plus magnifique qu’une jolie femme, avec un petit tailleur, des bas de nylon noir et des escarpins. Si en plus, au lieu de ses chaussures à talons hauts, elle porte des bottes aux genoux, alors là je craque instantanément… Hummm.

J’avoue humblement que je prends un malin plaisir à jouer au voyeur pendant mes pauses-repas.

Soyez assuré cependant que je m’adonne à ce passe-temps avec respect et discrétion. Toujours !

 ---------------------------------------------------------------------------

Vous savez, en tant qu’homme, il est très difficile de m’exprimer facilement au sujet de mes émotions. Je ne vous apprend rien de nouveau.

Habituellement, il m’est beaucoup plus facile d’écrire tout plein de détails croustillants concernant une séance de baise torride avec ma belle Mariposa plutôt que d’expliquer les bouleversements émotionnels que je peux vivre à l’intérieur de mon cœur.

Nous sommes ainsi faites les hommes.

Il est tellement plus facile de se dénuder le corps que de mettre à nu son cœur.

C’est pour cela que dernièrement, je me suis abstenu de parler de mes émotions.

Oui, je vivais des bouleversements émotionnels à l’intérieur de moi et oui cela n’a pas toujours été évident.

Mais aujourd’hui, je peux vous dire que les choses sont en train de se replacer. Et je peux aussi vous garantir que très bientôt, je vais pouvoir me remettre à raconter pleins de belles histoires perverses et pétillantes à propos de ma belle maîtresse adorée...

Cependant, pour l’instant, je n’arrive toujours pas à trouver les mots justes et exacts pour expliquer tout ce qui s'est passé au fond de mes trippes.

 ------------------------------------------------------------------------------

Hier soir pendant ma séance de masturbation auditive avec le cd « The K&D Sessions » de Kruder and Dorfmeister, j’ai eu une réflexion assez spéciale.

Une réflexion toute particulière et tordue sur une hypothèse assez peu probable, mais quand même possible.

Qu’arriverait-il si ma maîtresse devenait célibataire ? Ou encore pire, si en plus de devenir célibataire, elle se trouvait un nouveau conjoint…

Je n’ai jamais vraiment pensé à cela. Mais disons, que récemment, j’ai eu une discussion à ce sujet avec un partenaire de tennis.

Il s’est confié à moi en disant qu’il fréquentait une femme célibataire depuis un certain temps.

Que cette femme savait très bien qu’il était un homme marié, et  elle acceptait cette dynamique sans trop de problème.

Cependant, elle lui a annoncé dernièrement, qu’elle venait de rencontrer un mec et qu’elle était de plus en plus en amour avec ce type.

Je dois vous dire que mon cher partenaire de tennis, n’était pas très heureux du  nouveau style de vie de sa maîtresse.

Je n’ai pas trop osé élaborer sur le sujet, mais en tant que sauteur de clôture, et bloggueur sur l’infidélité à mes heures, cette « problématique » a retenu mon attention.

Que faire si votre maîtresse devenait célibataire ? Et si en plus elle se trouvait un nouveau conjoint ?

Pas grand-chose, à part seulement de souhaiter très fort qu’elle soit à nouveau infidèle ? Oh que oui. (Je me dis : infidèle un jour, infidèle toujours !)

Le seul problème, c’est que lorsque nous avons un nouvel amour dans notre vie, malgré le fait que nous soyons des infidèles chroniques, nous essayons toujours d’avoir des bonnes intentions.
Et surtout, de ne pas succomber immédiatement à la tentation de sauter la clôture…

Et en plus, pouvez-vous imaginez votre maîtresse, avoir un amant, avant même d’avoir un conjoint ?

Hummm, assez non-conventionnel comme situation n’est-ce pas ?

Anormal, mais surement possible je dirais.

Et vous qu’en pensez-vous ??



-----------------------------------------------------


L'excellent remix de la chanson Useless de Depeche Mode par le duo autrichien Kruder & Dorfmeister (les gens de ma génération connaissent tous Depeche Mode, hihihihihi).

Vraiment trop bon.

Bonne écoute.

lundi 20 septembre 2010

Quelques recommandations musicale en ce lundi de septembre

Ce soir j'ai encore le goût de partager avec vous un peu de musique.

La presque totalité des pièces musicale que je mets ici doivent avoir un lien, de près ou de loin, avec ma vie d'homme infidèle.

Soit c'est de la musique pour mettre en place une ambiance propice aux rapprochements intimes,

- soit c'est de la musique pour faire l'amour avec encore plus de conviction,

- soit c'est de la musique pour séduire encore plus facilement votre future maîtresse

- ou soit c'est de la musique pour accompagner une belle bouteille de vin rouge que vous dégusterez avec votre douce.

Mais chose certaine, toute mes sélections musicales sont spécifiquement choisies pour les gens infidèles et,, heureux de l'être ... !

Donc, ce soir, voici donc quelques pièces, qui j'en suis certain, accompagneront à merveille, vos petites escapades sensorielle au paradis avec l'être aimé.

Bonne écoute,


Stop Me de Bliss (avec la magnifique voix de Sophie Barker)





The Way you Dream, 1 Giant Leap (avec la participation de Michael Stipe, chanteur de REM)





Far Away, Trumpet Thing





In My Secret Life - Chanson de Leonard Cohen reprise par Katie Melua





Donde Estas - Soraya





Road - Refractory (avec J.C. Sindress & Youn Sun Nah)






Dance on Vaseline - David Byrne (remixé par Thievery Corporation)





Shake It Loose - Dolphin Boy





Calling - Bliss (avec Sophie Barker)

vendredi 17 septembre 2010

Cueillettes des pommes, petite universitaire en nylon et bon week-end !

C’est le temps des pommes.

Tout bon père de famille et résidant en banlieue, se doit d’aller passer quelques heures, dans un verger, à aller cueillir des pommes avec ses enfants.

C’est ce que je prévois faire ce week-end.

Alors, si vous croisez, un mec, dans le secteur de Rougemont, avec ses deux garçons et sa magnifique épouse, dites vous bien qu’il se peut que ce soit Tristan Lavoie.

L’auto-cueillette des pommes peut être aussi une belle petite activité romantique, à faire avec votre maîtresse, ou votre conjointe.

Mais de grâce, n’y allez pas la fin de semaine, lorsque les champs sont envahis par toutes ces familles bruyantes et affamées de pommes.

Allez-y plutôt, par une belle journée tranquille de semaine.

Apportez, pic-nic, fromages et vin rouge. Je vous jure, le décor est propice aux rapprochements intimes et aux belles déclarations d’amour.

Mais surtout, rien de plus excitant qu’une petite baise express, à l’ombre d’un pommier…

Et pour accompagner musicalement ces instants magiques, rien de mieux que la pièce "La Ritournelle" de Sébastien Tellier.



  Oh nothings gonna change my love for you

I wanna spend my life with you

So we make love on the grass under the moon

No one can tell, damned if I do

Forever journeys on golden avenues

I drift in your eyes since I love you

I got that beat in my veins for only rule

Love is to share, mine is for you




Bonne cueillette !

-----------------------------------------------------------


Bon, je sais que je suis redondant avec cela, mais l’arrivé de l’automne est pour moi synonyme du retour tant attendu des belles jambes nylonnées.

Aujourd’hui, j’en ai encore eu la preuve.

Sur mon heure de diner, je déambulais sur l’avenue McGill College question de prendre un peu d’air.

Et là, juste devant l’entrée principale du campus universitaire, j’aperçois cette sublime petite collégienne, 20-22 ans maximum, cheveux foncés, yeux en amande, avec petite robe en laine, tuque de collégienne, bas de nylon noir et des magnifiques bottes de cuir aux genoux.

Wow !

Elle était tellement belle et sexy.

Pendant quelques instants, je me suis imaginé reprendre mes études universitaires.

Mais surtout, je me suis imaginé caresser ces magnifiques jambes encore et encore…

Ce soir, je sais qui je risque d’inviter à tenir le rôle principal dans mon film porno imaginaire.
Oui, oui, cette belle étudiante de McGill. Et vous savez quoi ? Je suis certain qu’elle va accepter de réaliser tout mes petits caprices pervers !!

Bon week-end,

Tristan.

jeudi 16 septembre 2010

Les trucs du métier ... et petit bonjour à Jacynthe

En cette soirée fraîche et pluvieuse d'automne (en passant, j'aime l'automne, car c'est ma saison favorite, tout comme l'hiver, le printemps et l'été) j'ai le goût de partager avec vous quelques trucs du métier de sauteur de clôture que j'ai appris au fil des années.

Évidemment tous ces trucs, qui pourraient être utiles pour certains de mes confrères infidèles, n'ont rien de vraiment scientifique et, relèvent de la théorie du n'importe quoi ou presque ...

Donc, ce soir, je vous propose, les 5 choses à ne surtout pas dire à une femme mariée ...  surtout si elle est votre maîtresse ou que vous souhaitez qu'elle le devienne !


5. Ne jamais parler en mal et abaisser l'officiel de votre maîtresse. Évitez de parler tout cour de la personne qui partage le quotidien de votre belle. Vous devez toujours respecter cet homme, peut importe les circonstances. Si vous commencer à vouloir vous comparer à lui, à essayer de vous montrez supérieur, cela démontre, selon moi, un manque de confiance en soi.

4. "Je te téléphone jeudi !" : Terminer une conversation téléphonique avec "c'est quoi la prochaine étape" est une bonne technique pour les représentants des ventes, mais pas pour les sauteurs de clôtures. Premièrement, selon moi, cela tue toute spontanéité et l'effet de surprise si important dans une relation extra-conjugale. Et deuxièmement, cela réduit les chances que votre douce prenne l'initiative de vous téléphoner.

3. "Avec combien de mecs différent as-tu baisé dans ta vie ?" Si vous demandez cela en début de relation, est encore une fois, un signe de manque de confiance en vous. Si cependant, c'est elle qui vous le demande, c'est ok, allez-y, faites part de vos prouesses !! Mais fiez-vous à moi, vous ne voulez surtout pas être celui qui a initié cette discussion !!

2. "Je t'ai laissé un message l'autre jour, mais tu ne m'as pas retéléphoné" : La pire chose à dire dans une relation extra-conjugale. Votre maîtresse à besoin de tout, sauf un autre "mari". Si elle ne vous re-contacte pas, faites-en pas un cas. Ignorez tout simplement cet oubli. Point final.

1. "Est-ce que tu m'aimes ?" Si elle vous aime, elle va vous le laissez savoir. Et pas nécessairement avec des mots. Soyez assurez qu'elle va trouver une façon d'exprimer son intérêt pour vous. Selon moi, les plus belles déclarations d'amour, sont souvent celles provenant du langage non-verbal.


----------------------------------------------------


Hier j'ai eu la chance de voir la belle Jacynthe.

Mariposa m'a demandé de l'accompagner à un rendez-vous d'affaire important qu'elle avait au centre-ville de Montréal.

Mais, ironie du sort, ce rendez-vous était dans le même immeuble où travaille la très sexy Jacynthe.

Je laisse donc Mariposa à sa petite réunion, et je lui mentionne que je me dois de passer dire bonjour à Jacynthe pendant qu'elle finalisera ses trucs.

J'arrive donc au commerce où Jacynthe travaille comme gérante, et je lui fais la surprise de ma présence !

Je lui dit :
"Salut, je passais te dire bonjour"

Elle semblait très surprise de me voir.

Et elle me répond :
"Tristan, que fais-tu dans le coin ? Tu viens diner avec moi ? J'ai mon heure de diner dans quelques instants ..."

Et je lui dis (en sachant très bien que Mariposa n'en avait pas pour très longtemps...) :
"Oh Jacynthe, je ne venais pas ici pour t'inviter à diner, mais j'ai simplement fait un détour pour venir te saluer !"

Vous auriez du voir son visage et son sourire radieux !

(je n'étais quand même pas pour lui dire que j'étais là pour accompagner Mariposa...)

Elle semblait tellement heureuse de me voir.

Tellement, que elle m'a téléphoné deux fois en moins de 24 heures et envoyer 3 messages textes ...


Hummmm

Bonne soirée,

Tristan,

Nouvel emploi - Nouvelle équipe - Et une stagiaire très charmante !!

Plein de trucs palpitants sont en train d'arriver présentement dans ma vie.

La première : Les journées fraîches d'automne sont finalement arrivées ainsi que les magnifiques jambes voilées de nylon dans les rues de Montréal.

Non, farce à part.

Comme je vous le mentionnais dans mes derniers billets, je viens d'accepter un nouvel emploi.

Et aujourd'hui, je suis passé remettre ma lettre d'embauche fraîchement signée à mes nouveaux patrons.

J'étais tout excité. Tout nerveux. Tout joyeux.

On en a profité pour me faire visiter leur installations et me présenter aux gens qui feront partie de mon équipe.

Ils ont tous l'air évidemment très sympathique. Nous avons eu quelques discussions très cordiale.

Ces premières rencontres sont toujours remplies de rires nerveux et d'observation futiles de toute part...

En tant que sauteur de clôture et d'homme à femmes, je n'ai pu m'empêcher de porter une attention toute particulière aux charmantes dames de la boite.

Je dois vous avouez que, dès mes premiers regards, il y a une charmante fille, qui a retenu mon attention plus que toutes les autres....

Et, aussitôt rendu à son poste de travail, mon patron me la présente :

"Tristan, je te présente Annick, elle est stagiaire ici, et elle va travailler dans ton département, sous ta supervision."

Oufff....

J'ai bien aimé ma petite visite guidée d'aujourd'hui.

Et disons, que j'ai maintenant, une raison de plus, à avoir hâte à ce nouveau départ.

Bonne soirée,

Tristan,

mardi 14 septembre 2010

Journée intense - Danika et ses déclarations !!

C’est fait. J’ai annoncé la nouvelle à mon employeur. Je leur ai dit que je quittais mon poste actuel dans 3 semaines.

Je dois vous dire que les deux bras de mon patron lui sont tombés. Il ne me croyait pas. À la limite il pensait que c’était une blague.

À peine quelques minutes après être sorti de son bureau, j’ai reçu un appel du CEO de l’entreprise.

Il veut me rencontrer demain. Va t-il me faire une contre-proposition ? Veut-il savoir les vrais raisons pour lesquels je quitte ? Va-t-il utiliser son pouvoir charismatique pour essayer de me retenir parmi eux ?

Chose certaine, ma décision est prise.

Mais pour être honnête avec vous, cela m’a fait un petit quelque chose. Un pincement au cœur.

C’est un peu comme mettre un terme à une relation amoureuse. Quand c’est nous qui choisissons d'y mettre fin, c’est moins douloureux, mais on ressent quand même quelque chose.

----------------------------------------------------

Je vous mentionnais dans mon dernier billet que, une des premières choses que j’étais probablement pour faire, lorsque j’annoncerais mon départ à mon employeur actuel, serait d’essayer d’avoir des rapprochements intimes avec Danika.

Bon, disons que la dynamique vient de changer radicalement.

Pas à peu près à part cela.

Hier, la charmante Danika entre dans mon bureau. Rien de nouveau vous direz.

Mais, cette fois-ci, elle ferme la porte derrière elle. Habituellement, ce n’est pas bon signe…

Elle prend place, prend un grand respire et me dit :
« Tristan, je dois te dire quelque chose… »

Et c’est à instant là, de façon très maladroite, mais avec un courage digne des plus grands chevaliers du moyen-âge, elle m’annonce qu’elle éprouve des sentiments amoureux pour moi !

Mon visage est probablement devenu instantanément  très, très blanc.
J’ai presque failli m’étouffer avec ma gorgée de café Tim Horton.

Sans vraiment vous divulguer les raisons pour lesquelles elle est tombée amoureuse de moi, je dois vous dire que j’étais vraiment surpris.

Mais le fait que ma future ex-collègue soit amoureuse de moi, vient de chambarder complètement les envies perverses que je pouvais entretenir pour elle.

Même si je suis un sauteur de clôture, un pervers, un homme à femmes et un profiteur de la pire espèce, baiser cette fille serait probablement la pire des choses que je pourrais lui faire.

Je pense que cela ne se fait tout simplement pas. Pour elle, pour moi, et surtout pour tout plein d’autres raisons très évidentes.

Sauf que maintenant, je fais quoi ?

Ce matin, elle m’a demandé d’aller diner avec elle, qu’elle devait absolument me voir …

J’ai refusé, prétextant avoir déjà une autre obligation.

J’ai un certain malaise de me retrouver seule avec elle. Mais en même temps, je ne veux pas être trop brutal et sans cœur.

Je me sens vraiment dans une position inconfortable.

C’est à suivre …

------------------------------------------------------------------------

Vous savez pourquoi je ne serais pas capable de faire l’amour à ma chère Danika ? Pour la simple et unique raison que je ne suis pas amoureux d’elle.

On dirait que plus les années passent, et plus je réalise, que je me dois, à un certain niveau, d’être en amour avec la fille, afin d’être en mesure de m’adonner à des activités sexuelles. C'est comme cela, je n'y peux rien.

Évidemment, c'est certain, que dans ma vie, à l’occasion, il m’est arrivé de baiser pour baiser.

Pas très souvent cependant. Et ce ne fût que des rencontres d’un soir. Sans lendemain.

Et aujourd’hui, ces rencontres intimes, sans saveurs amoureuses, ne m’intéressent plus vraiment.

Je dois ressentir quelque chose pour la fille, il faut que mon cœur battre, il faut que, j’en sois en quelque sorte amoureux.

Et habituellement, l'intensité de la baise et des rapprochements intimes sont directement proportionnel au niveau d'amour que je peux ressentir pour cette personne.

Et aussi, je dois sentir que cette même fille est amoureuse de moi…et ce, même si elle ne me le dit pas ouvertement,,,,(il m’est arrivé, dans ma vie, moi aussi de ne pas toujours le dire à la fille que j’éprouvais des sentiments intense à son égard…mais les baises étaient très intenses)

Bonne soirée,

Tristan,

lundi 13 septembre 2010

Ile d'Orléans, baise avec ma collègue ? Et nouvel emploi ... la suite

Me revoilà de retour de l’Île d’Orléans.

À la dernière minute, ma femme et moi, avons décidé de s’évader un peu. Sans les enfants. Cool !!

Les parents de mon épouse ont un petit chalet familial tout près du village de Saint-François de l’Île-D’Orléans. C’est très rare que l’on en profite.

Ce n’est rien de très luxueux, mais pour s’éloigner de la routine infernale de nos vies respectives, c’est l’endroit idéal.

Cette petite escapade m’aura permis de faire le point sur mon avenir professionnel.

Autour de quelques bonnes bouteilles de rouges espagnol, ma femme et moi, avons pris le temps d’analyser la superbe offre d’emploi que je venais de recevoir et les impacts que cela pouvait avoir sur notre vie familiale.
J’ai finalement pris ma décision…Nous avons pris une décision plutôt. (mon officielle serait contente de voir que je l’inclus,,,)

Comme je le mentionnais dans mon dernier billet, c’est le genre de proposition qui ne peut qu’arriver qu’une seule fois dans ma vie.

Alors, demain, je vais confirmer à mon nouvel employeur que je vais me joindre à leur équipe. Je suis vraiment tout excité.

-----------------------------------------------------------------------------

Cette petite escapade à l’Île d’Orléans m’aura permis de me retrouver, seul à seul, avec ma charmante épouse.

Je réalise, qu’après toutes ces années de vie commune, les moments d’intimités passés avec Chantal, sont plutôt rare.

À vrai dire, tout au long de ma vie, je crois que j’ai passé plus de temps en tête à tête avec mes différentes maîtresses qu’avec mon officielle …

Mais chose certaine, ces instants magiques passés avec  ma femme ce week-end ont été remplis de joie, de baises torrides, de rires et de complicité.

Si Chantal n’était pas mon épouse, je crois qu’elle me serait la maîtresse parfaite… En tout cas elle serait certainement  assez belle, sexy, perverse et cochonne pour l’être. Hummmm

-----------------------------------------------------------

Ce changement d’emploi va modifier considérablement la dynamique entre Mariposa et moi.

Sans trop entrer dans les détails de ce nouveau boulot, je dois dire que je risque d’avoir beaucoup moins de disponibilités. En tout cas, certainement pour les premiers mois.

De plus, malgré que mon port d’attache sera encore au centre-ville de Montréal, je vais devoir passer beaucoup plus de temps à leur bureaux corporatifs de Québec, Toronto et Calgary.

Mes horaires et mes activités de sauteur de clôtures devront par conséquent être revus afin de respecter cette nouvelle réalité.

Est-ce que cela va affecter ma relation avec Mariposa ? Hummm seul le temps me le dira. C’est à suivre.

 --------------------------------------------------------------

Ce changement d’emploi va me permettre de peut-être, finalement, et enfin me laisser tenter par ma seule et unique collègue Danika.

Je n’ai jamais osé avoir aucuns rapprochements intimes avec elle. Pas parce qu’elle n’est pas sexy et bandante. Non ! Au contraire même.

Mais plutôt par ce qu’elle est une de mes collaboratrices les plus proches et que le fait de s’envoyer en l’air avec elle risquait, jusqu’à ce jour, de me mettre dans une situation très délicate.

Car voyez-vous, (je pense que je ne vous l’avais jamais avoué), Danika est mon adjointe.

Mais dans environ 3 semaines, cette chère Danika ne sera plus ma collègue !

Mais, à ses yeux, serais-je aussi attirant si je ne suis plus son patron ?

A-t-elle seulement envie de moi pour des raisons autres que sexuelles ?

Lorsque je vais lui annoncer mon départ, aura-t-elle encore envie de m’accompagner dans un petit motel ludique ou d’aller me faire visiter son condo ??

Devrais-je profiter de l’occasion et la baiser ? Et ce, avant même de lui mentionner que j’ai accepté un nouveau travail ?

Toutes ces  questions me hantent et me trottent dans la tête depuis quelques jours…

C’est évident que je vais vous tenir informé…

Est-ce que Tristan va finalement faire l’amour à Danika ?

jeudi 9 septembre 2010

La saison des portes-jarretelles approche et nouvel emploi

Disons que les dernières semaines ont plutôt été tranquille dans le département des activités extra-conjugales.

Certains évènements familiaux, sexuels, professionnels et sportif sont venus bouleverser quelque peu ma routine de sauteur de clôtures.

Pour des raisons plus que évidentes, vous comprendrez, qu'il  y a certain détails de ma vie personnelle, que je préfère garder pour moi.

Je ne parle que très rarement de mon travail.
Oui, je vous parle à l'occasion de ma sexy et plantureuse collègue Danika, mais jamais j'ose entrer dans les détails de mon boulot.

Aujourd'hui, je me dois de partager avec vous quelques éléments récents qui risquent de modifier un peu le court de ma vie.
Et par le fait même, cela risque aussi de perturber mes activités d'homme infidèle.

Je vais probablement changer d'emploi.

Il y a quelques semaines, j'ai reçus un appel d'un consultant en recrutement (head hunter).

Je ne m'attendais pas du tout à un appel de la sorte. Pas pour cette compagnie. Pas pour ce poste. Et surtout pas avec ces superbes conditions offertes.

Oui, à l'occasion, on se fait solliciter de part et d'autres pour aller travailler pour une firme concurrente ou pour aller relancer le département d'une autre compagnie. Mais me faire offrir un emploi de la sorte, sur un plateau d'argent, jamais ! Je suis encore sous l'effet de choc.

Mon emploi actuel est vraiment très stimulant, enrichissant, valorisant et bien rémunéré. Je me sens bien, je suis heureux et j'ai des collègues hyper génial.

Mais, ce poste qu'on m'offre est vraiment incroyable.
Vous savez, dans la vie, il y a ce genre d'occasion, qui ne se présente qu'une seule fois...

Après quelques entrevues, quelques rencontres avec les dirigeants de l'entreprise et certaines vérifications d'usage, j'ai finalement eu, aujourd'hui, la fameuse offre d'embauche écrite.

Selon les règles du milieu, il faut faire semblant de ne pas trop être emballé et enthousiaste devant notre futur patron lorsque l'on reçoit une proposition de la sorte. Mais sur le coup, je n'avais qu'une envie : crier de joie !!! J'ai plutôt été très réservé et humble !

Je vais prendre le week-end pour réfléchir à tout cela. Je vais évidemment consulter ma femme.

Je leur ai promis une réponse avant mardi 17h00.

Et si jamais j'accepte cet emploi, savez-vous c'est quoi la première chose que je vais faire ????

Oui, oui ....  Danika, cette chère Danika qui ne sera plus ma collègue ... hummmm

C'est donc à suivre ...

----------------------------------------------------------------------

Aujourd'hui j'ai vu mes premières belles paires de jambes nylonnées au centre-ville de Montréal.

Les journées fraîches d'automne qui semblent maintenant à nos portes sonnent le retour de ces jolies dames en tailleur, avec leur jambes voilées de nylon et leur superbes bottes aux genoux...

Je sens que je vais finalement pouvoir aller déambuler innocemment dans le Montréal sous-terrain pour admirer du coin de l'oeil ces jambes. Hummm

Et j'ai l'impression, que cette saison, sera encore plus nylonnée que par le passé. Ceci, m'a été en plus confirmé, par une très bonne copine à moi qui travaille dans le domaine de la mode. J'espère qu'elle a raison.

---------------------------------------------------------------


Si vous avez envie d'acheter des parfums à bon prix, pour homme ou pour femme, je vous conseil d'aller faire un tour à Montréal L'entrepôt, Parfums et Électronique (http://www.montrealentrepot.com/)

Ce petit commerce crasseux et ludique se retrouve dans le sous-sol d'un immeuble commercial du boul. Crémazie au coin de Saint-Laurent.

À cet endroit, vous pourrez trouver la plupart des grandes marques de parfum, Dior, Dolce Gabanna, Hugo Boss, Calvin Klein, Ralph Lauren, Azzaro, Versace, Gucci, Kenzo et etc.

Et étonnamment, les prix des parfums sont souvent à près de 50 % de moins chers que les prix normaux que l'on retrouve habituellement dans les grandes surfaces, les pharmacies et autres magasins spécialisés.

Et à chacune des fois où j'y vais pour garnir ma collection personnelle, je ne peux m'empêcher de flâner dans la section des femmes et de découvrir des nouvelles odeurs.

Aujourd'hui, deux parfums féminins ont agréablement retenus mon attention. Soit The One de Dolce Gabanna et Bright Crystal de Versace. Hummm.


--------------------------------------------------------


Comme tout bon bloggueur qui se respecte, il m'arrive à l'occasion de taper "Tristan Lavoie" dans Google et de voir les résultats qui peuvent y apparaître. Qui ne fait pas c'à ??

Hier, je suis tombé sur un forum de discussion où certaine personne discutait de moi, de mon blogue et de mes activités de sauteur de clôtures.

Comme vous le savez bien, je n'oserai jamais porter de jugements sur qui que ce soit, mais à l'occasion, je dois dire, que je m'amuse beaucoup à lire commentaires et discussions à mon sujet.

À vous de juger par vous-même.

http://forum.doctissimo.fr/grossesse-bebe/mamans-quebec/tristan-infidele-heureux-sujet_99953_1.htm

Il s'agit d'un forum de grossesse, de bébés et de mamans...


Bonne soirée,

mercredi 8 septembre 2010

Suggestions musicale, bas de nylon, sperme, jambes et plaisir solitaire

Afin de poursuivre dans mes bonnes habitudes, j'aimerais partager avec vous quelques coups de coeur musicaux.

Habituellement, tous mes choix musicaux que je publie ici sont, selon moi, idéal pour favoriser les rapprochements intimes entre vous et votre maîtresse et pour installer une ambiance propice à une baise torride.

Dans mon cas, je ne pourrais imaginer une partie de jambes en l'air sans musique.

Toutes les portions d'éternité passées au paradis avec ces merveilleuses femmes de ma vie, ont toutes été baignées dans une ambiance très musicale.

Des fois, j'ai même fait rire de moi. (Vous savez, la première chose que je fais en entrant dans la chambre au Chablis, c'est de mettre un CD dans le lecteur DVD...)

Selon moi, faire l'amour est beaucoup plus qu'une histoire d'érection, d'orgasme et de sperme.

Je suis de l'école de ceux qui aime profiter d'une expérience sensorielle et sensuelle ultime.

On dirait que tout mes sens doivent être sollicités pendant l'acte sexuel. Le toucher, le goûter, la vue, l'odorat et l'ouïe !!

De là probablement mes passions secrètes à propos du bon vin rouge, des bas de nylon, des parfums, de la musique, de la photographie, de la bonne bouffe et des baises intenses.

Donc, pour vous ce soir, voici un peu de musique, qui j'espère vous procurera des minis orgasmes auditif.

Bonne écoute,


L'album Speak your Mind de Ian Kelly


Ian Kelly est un artiste Montréalais qui chante majoritairement en anglais.

Vous n'avez pas idée le nombre de fois où cet album a joué en boucle dans le domicile familial. C'est vraiment un artiste à découvrir. L'album au complet est délicieux.

Vous avez envie d'avoir une trame sonore entre vous et votre conjointe, un CD qui va marquer votre histoire d'amour à tout jamais, alors, c'est l'album tout approprié.

Faites-le jouer en boucle pendant une petite soirée romantique avec votre douce. Je vous jure que la mélodie, les arrangements sonores et les paroles vous seront gravés à tout jamais au fond de votre mémoire.

J'ai mis ici deux extraits de son album. Mais selon moi, la pièce qui risque de vous accrocher le plus est Angel. Cependant, je n'ai pas réussi à la trouver sur Youtube.


Take me Home de Ian Kelly





Complicated de Ian Kelly





Un autre artiste que j'ai découvert tout récemment est Leif Vollebekk. Son album Inland est vraiment sublime.

Les racines de Leif Vollebekk sont norvégiennes et sa musique est à saveur de folk. Son style musical et les ambiances qu'il crée ressemble à ce que Patrick Watson peut faire. Originaire d'Ottawa et maintenant installé à Montréal, Leif Vollebekk à pondu les pièces de son album Inland pendant ses études en philosophie à l'Université d'Ottawa.

Voici un extrait :


Don't Go To Klaksvik

mardi 7 septembre 2010

Fête du travail

Quelques jours de congés pour souligner la merveilleuse fête du travail !

Rien de mieux pour se retrouver avec son officielle et ses enfants.

Même si je prend un malin plaisir à m'adonner à mes activités de sauteur de clôture, je dois dire que j'adore vraiment mon rôle de père de famille et de mari.

Même si cela peut vraiment paraître contradictoire, ma vie de famille est vraiment importante à mes yeux et à l'atteinte d'un certain équilibre.

J'essaye toujours de me donner au maximum.

Quand je suis avec mes enfants et ma femme, je le suis à 100 %, je fais tout pour rendre leur vie des plus agréable et joyeuse.

Quand je suis avec une autre femme que mon officielle, je me donne à 100 % aussi. Et je fais tout en mon pouvoir pour lui offrir le meilleur de moi même et essayer de remplir sa vie de soleil.

Vous savez, j'aime ma vie d'époux, de père de famille et d'homme infidèle... Et pour rien au monde je ne changerai quoi que ce soit.

----------------------------------------------

Vous connaissez cette chère Jacynthe ? La conjointe d'un couple d'ami à mon épouse et moi dont j'ai eu la chance et le privilège de rencontrer intimement à plusieurs reprises il y a quelque temps.

Il y a quelques mois, j'avais fait savoir à cette belle créature que ce n'était plus vraiment dans mes plans à court et à moyen terme, de m'adonner à des séances de rapprochements intimes avec elle.

Probablement que je n'avais pas été assez clair.
Ou plutôt, j'ai volontairement laissé planer une certaine ambiguité.

Mais chose certaine, la belle Jacynthe se sent en feu ces jours-ci et ne cesse de manifester son intérêt de façon presque quotidienne.

Emails, messages texte, appels téléphonique coquins et etc. Tout y passe. Il ne manquerait plus qu'elle me rende visite à mes bureaux habillée de façon très sexy,,,

Et si j'étais un vrai de vrai profiteur, je succomberai à ses avances, et je la convoquerai à une petite réunion intime dans une chambre du ludique Motel Ideal ou du légendaire Chamblis. Mais ce ne sera pas le cas.

Vous savez, cette Jacynthe, mi italienne, mi québécoise, à un sex appeal incroyable. Elle a aussi un corps de déesse, des lèvres hyper pulpeuses et une libido toujours en feu.

Le problème, ce n'est pas elle. Le problème c'est moi. Je ne la sens pas du tout. Et quand je ne sens pas une femme, je suis incapable de la baiser. C'est aussi simple que cela !

Mais aussi, je sais que si je craque à nouveau pour cette chère Jacynthe, alors là, je dois vous dire que je sauterai sur chacune des occasions qui pourrait se présenter à moi. (j'aime ce mot : "sauter"...)

Mais d'ici là,,,  ce n'est pas moi qui va en profiter.

------------------------------------------------------


Quelques mots pour vous dire que ma blessure sportive va de mieux en mieux.

Mes séances de physiothérapie me font un bien immense et je crois être en mesure de me remettre au tennis probablement cette semaine.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point ce sport me manque.

C'est quand nous sommes obligé de s'arrêter que l'on se rend compte à quel point cela occupe une grande place dans notre vie.

Et pour être honnête avec vous, s'il fallait un jour, que je choisisse entre mes activités de sauteur de clôture et mon sport favoris, je dois vous dire que la balance pencherait probablement du côté de mon sport de raquette...

------------------------------------------

Dans mon prochain billet, je vous parlerai de mes dernières découvertes musicales.

J'ai fait dernièrement l'acquisition de très bon matériel musical pour mes séances de masturbation auditive.

J'ai trop hâte de partager tout cela avec vous,

Bonne soirée,

Tristan.

jeudi 2 septembre 2010

Petite semaine d'homme infidèle, parfum et musique.

Vous savez, la vie de sauteur de clôture n'est pas toujours hyper palpitante, excitante et remplie de rebondissements. Oh que non !!

Cela a été le cas pour moi cette semaine.

Disons que j'ai déjà connu des périodes pas mal plus fébriles et riche en évènements. (et des baises torrides digne des meilleurs films porno)

J'attribuerais probablement ma petite léthargie à cette blessure sportive qui me fait terriblement souffrir (vous savez nous les hommes et la douleur...), à la prise d'anti-douleurs très forts et à quelques bouleversements émotionnels récents.

Pour résumer en quelques mots : Je ne l'avais pas du tout.

Ce soir, j'ai eu la chance d'aller souper avec ma belle Mariposa à notre restaurant péruvien favoris, et contrairement à mes habitudes, mon énergie était absente.

Ma belle quant à elle, était animée d'une fougue contagieuse et ses yeux pétillaient de santé.

Elle avait tellement plein de trucs intéressants à me raconter et des anecdotes savoureuse à partager. C'était fou. Ses lèvres n'arrivaient tout simplement pas à suivre la cadence accélérée des mots qui essayaient de sortir de sa tête.

Et en plus, elle m'a parlé de tous les nouveaux projets hyper intéressants sur lesquels elle planche ces jours-ci. Vraiment cool.

Mais pauvre elle, j'étais assis, là, devant elle, à déguster mon Lomito Saltado, avec un regard presque éteint...(mais au moins je l'écoutais)

Je vous jure, mes supers médicaments m'assomment pas à peu près. Très efficace pour diminuer la douleur, mais tellement trop approprié pour m'endormir et me faire rêver à des trucs vraiment inusités.

Je crois qu'on appelle cela un "buzz"...

J'ai du rouler à 40 kmh sur le chemin du retour... J'étais vraiment trop sur un effet relaxant !!

-----------------------------------------------------------

Petit anecdote.

Devinez qui a téléphoné pendant que Mariposa et moi étions dans la voiture en direction du resto ?

La belle Jacynthe.

Et oui.

Et lorsque j'ai vu son nom sur l'afficheur, je demande à Mariposa si elle a envie d'entendre sa voix. Elle me fait signe que oui avec sa tête.

Alors, je prend l'appel sur mon main libre "Bluetooth" qui diffuse le son dans la voiture.

Et là, la chère Jacynthe, avec toute son énergie habituelle,  me salue et me blablabla...

Je dis à Jacynthe : "Je ne suis pas seul dans la voiture, je suis avec une collègue de travail,,,,on peut se retéléphoner une autre fois...?"

Hummm

C'était trop comique.

J'aime ces petites situations cocasses.

Mais au fait, que me voulait cette chère Jacynthe ?

J'ai ma petite idée la-dessus....

C'est à suivre.

------------------------------------------------------------

Cette semaine j'ai fait entrer une nouvelle femme dans ma vie.

Annick Goutal.

Non, ce n'est pas une nouvelle femme, mais plutôt un nouveau parfum. Ambre Fetiche de la très renommée maison de parfumerie Annick Goutal.

Selon la conseillère aux ventes, ce parfum sentirait l'orgasme .... (ouais, ouais....elles disent toute celà)

C'est un parfum ambré mélangé à un fond de vanille. C'est très particulier. Les premières minutes on peut reconnaître des effluves d'encens. Par la suite, l'ambre et la vanille viennent s'installer.

J'aime vraiment ce parfum que j'ai porté pour la première fois aujourd'hui.

C'est une odeur tellement unique. Mais, aussi, ce que j'aime, ce jus a une durée de vie très longue sur ma peau.

Un seul "pouchh" de Ambre Fetiche sur la poitrine est suffisant pour qu'il dévoile son plein potentiel.
Oser en appliquer plus, serait un vrai sacrilège.

Reste à savoir maintenant s'il va plaire aux gens autour de moi ?

Mais, c'à, vous savez, je m'en balance un peu...un peu pas mal même !!



-----------------------------------------

Et pour terminer, voici quelques suggestions musicales.

Cette semaine, je vous propose l'excellent album Record de Zero 7.

C'est en fait une compilation de leur meilleurs morceaux. Ce CD est tout simplement exquis.

De la belle musique downtempo - trip hop, relaxante, avec assez de groove.

Mais surtout, ce disque  est vraiment approprié pour accompagner des petites soirées remplies de séduction et aussi pour stimuler des mains baladeuses à aller caresser tout doucement les cuisses d'une magnifique déesse...

Voici donc quelques extraits :


Distractions





In The Waiting Line




I Have Seen




You're My Flame

mercredi 1 septembre 2010

Je me sens un peu gêné, même très gêné ... www.urbania.ca

Connaissez-vous la revue urbania.ca ?

Allez y faire un tour.

Vous y trouverez une mini entrevue sur Tristan Lavoie : http://www.urbania.ca/canaux/conversations/1479/liaisons-dangereuses

Je dois vous avouez que au départ cela m'excitait énormément d'avoir la chance et le privilège de me retrouver dans cette merveilleuse publication.

Cependant, lorsque j'ai vu cette page web, avec une photo de moi, prise par Mariposa, je dois vous dire que je suis devenu rouge, mais surtout un énorme sentiment de gêne m'a envahit.
Disons que j'aime pas trop me retrouver à l'avant-scène.

Allez voir par vous même.

Dites-moi ce que vous en pensez.

Et aujourd'hui, pour la première fois de ma vie, j'ai appris le sens du mot "player"...

Le journaliste de Urbania dit de moi que je suis un player. J'étais tout honoré. Je pensais que l'on voulait dire un "player" de tennis...
Cependant, ce n'est pas tout à fait ce qu'il voulait préciser en employant le mot "player" ...

Je vous copie ici l'intégralité de l'entrevue :






SEPT 2010Par Urbania
Tristan Lavoie est un player, un descendant de Tiger Woods, un Vincent Lacroix des coeurs. Et il ne se gêne pas pour parler de ses infidélités. Sur son blogue à part de ça.
Le blogue de Tristan : Marié, infidèle et heureux

1. Âge/Sexe/Lieu de résidence? 

35 ans, masculin, quelque part sur la rive-sud de Montréal

2. La chose que tu méprises le plus chez un homme ? chez une femme ? 
chez un homme : La violence gratuite. 
Chez une femme : Qu'elle se pense trop belle et irrésistible.

3. Le son que tu aimes? Que tu détestes ?
Le son que j'aime : La musique qui sort de ma chaine Hi-Fi NAIM. 
Le son que je déteste : Les klaxons d'une alarme incendie dans une tour à bureaux du centre-ville de Montréal.

4. Ton plus grand fantasme ? 
Caresser les jambes nylonnées de Monica Bellucci ou de Katy Perry

5. Ton idéal féminin ? Masculin ?
Mon idéal féminin : Ma maîtresse et ma femme. 
Mon idéal masculin : Mon grand-père Lavoie (reconnu pour être un des plus grands sauteurs de clôture de son village)

6. Le film d’horreur dans lequel tu aimerais le moins te retrouver ? 
Dans des Kiwis et des Hommes
7. Cigale ou fourmi ? 
Ni l'un ni l'autre. Je suis plutôt un loup. Un loup solitaire qui aime chasser.

8. Tu peux passer 5 minutes avec une célébrité de ton choix, laquelle est-elle et que lui dis-tu ? 

Avec Monica Bellucci. Je lui demande la permission de caresser ses jambes. Et je suis presque certain qu'elle va accepter.

9. Ton 1er geste au réveil ? 
Me tripoter la verge afin de m'assurer que je suis en érection. C'est important les érections matinales. C'est un signe de santé.

10. Pourquoi bloguer ? Qu’en retires-tu ? 
C'est le moyen que j'ai trouvé pour me confier sur mes aventures extra-conjugales et ma vie d'homme infidèle. Ce que j'en retire : Un plaisir énorme et la possibilité de communiquer avec des gens vraiment sympathiques.

11. La série ou le film honteux que tu regardes en secret ?

Je ne suis pas Monsieur télévision. À vrai dire, je ne passe pratiquement jamais de temps devant un téléviseur, à part, bien sûr, pour les matchs de hockey…

12. Tu es en face de Barack Obama, que lui demandes-tu ?
Le numéro de téléphone de sa femme Michelle (avec un mari président des USA, elle doit sûrement avoir le temps pour de petites escapades clandestines…)

13. Quelle personnalité québécoise t’inspire le plus ? 
La personnalité québécoise qui m'inspire le plus ? Michel "Mick" Gauvin dans le film Québec-Montréal.

14. Un métier (autre que le tien) que tu aurais aimé faire ?
Agent de conservation de la faune (Garde forestier)

15. Comment passeras-tu la dernière soirée du monde le 21 décembre 2012?
En train de faire l'amour à une autre femme que mon épouse.

16. Si tu devais déclarer ton amour pour tes lecteurs en quelques mots… 

Je déclare mon amour seulement à mes lectrices. Et en quelques mots ... "Je vous aime, surtout lorsque vous portez de magnifiques bas de nylon noir et que vos orteils sont peintes d'un beau rose..."

Archives du blog

Membres