mercredi 18 août 2010

Toujours respecter les règles de base - J'en ai eu la preuve ce soir

Ce soir, mon épouse et mes gars avions été invité à souper chez un ami de mes parents qui vient tout juste de déménager au centre-ville de Montréal.

Ce monsieur, venait tout juste d'aménager dans son nouveau condo en plein coeur de la ville.

Il a passé son existence dans la région de Magog, et, pour des raisons pratique, il a décidé de s'installer dans la grande ville.

Sachant que mon bureau était tout près de sa résidence, il se faisait un honneur de continuellement nous inviter à venir partager un repas avec lui. Nous avons finalement fini par accepter.

Malgré mon emploi du temps assez surchargé, j'avais une ouverture en ce mercredi soir.

C'est certain que j'aurais préféré m'adonner à des activités extra-conjugales, mais, à l'occasion, il est bon de sortir de la maison avec femme et enfants.

Pour ce faire, mon officielle est venu me rejoindre à mon édifice du centre-ville. J'ai laissé ma voiture au garage sous-terrain, et sommes tous monté à bord du véhicule de ma femme.

À peine quelques minutes après avoir quitté le bureau, mon IPhone se met à sonner.

Ceux qui ont des IPhone, savent très bien, que l'on peut voir facilement, même à distance, le nom de l'appelant sur l'écran tactile.

Et devinez qui me téléphonait ? Ma belle Mariposa ! Et oui ! (méchant timing !)

Et c'est certain que mon officielle n'a pu s'empêcher de s'étirer le cou pour essayer de voir qui essayait de me rejoindre. (Ah la curiosité féminine...)

Mais en sauteur de clôture expérimenté que je suis, ce n'est évidemment pas le nom de Mariposa que j'avais inscrit dans ma liste de contact de mon appareil téléphonique.

C'est plutôt le nom de Victor Lachaîne. Et c'est ce nom qui est apparu en gros caractère sur mon appareil. (ouffff)

Lorsque le téléphone a sonné, j'ai malgré tout, pendant quelques secondes, eu quelques battements cardiaque assez intense.

Je n'ai évidemment pas répondu.

Ma femme me demande : "Tristan, pourquoi ne réponds-tu pas à cet appel ?"

Je lui répond : "Écoute Chantal, c'est le type qui représente une firme de courtage en valeur mobilière et qui ne cesse de me solliciter pour obtenir un rendez-vous avec notre vice-président investissements !"

Et je rajoute : " Il a essayé d'entrer en contact plusieurs fois avec moi aujourd'hui, mais j'ai préféré ne pas lui répondre, étant donné que je n'ai pas encore de réponse pour lui !"

Mon épouse m'a cru sur le champ, n'a vu que du feu, et est passé immédiatement à un autre sujet !

Oufffff.

Mais j'avoue que intérieurement j'ai eu très chaud. Très, très, très chaud.

Mais aussi, je dois vous confier humblement, que j'étais préparé à une telle éventualité.

Il faut toujours respecter toutes les règles de base.
Comme celles de ne jamais inscrire le vrai nom de sa maîtresse dans son portable et de toujours avoir une réponse crédible à offrir à son officielle.

Aujourd'hui, cela est venu me sauver un paquet de petits problèmes conjugaux.

Bonne soirée,

Tristan,

1 commentaire:

D. a dit…

J'aime ça! On fouille souvent dans mon cellulaire ... et avec toutes ces dates même si je ne suis pas marié... il faut prendre des précautions!

Archives du blog

Membres