lundi 9 août 2010

C'est une championne

Comme je mentionnais dans mon dernier billet, il est arrivé un évènement la semaine dernière avec ma belle Mariposa qui m'a fait prendre conscience d'un tas de trucs et qui m'a fait me poser des questions assez profondes.

Sans trop entrer dans les détails, disons que encore une fois, ma belle maîtresse adorée a joué avec le feu.

Rien de vraiment dramatique, grave ou intense aux yeux du commun des mortels, mais un évènement qui est venu toucher à ma corde la plus sensible : Le temps !

Ce que je peux dire, la mince ligne a été presque franchie ... pas assez pour que je remettre tout en question et balance cette merveilleuse relation au bout de mes bras, mais suffisamment pour me faire réaliser que je ne suis pas fait en Teflon ... et me faire réaliser, que peut-être, une fenêtre est venue quelque peu s'ouvrir.

Mais soyez tous rassuré,,, malgré tout ce que j'ai pu ressentir, ma relation avec Mariposa n'a pas du tout été ébranlée.

Et surtout, ces événements sont venus allumer en moi un feu ...

Ces genres de bouleversements intenses provoquent habituellement en moi une fouge et une envie animale de baiser ma belle.

Je me sentais dans cet état jeudi soir. Je me devais absolument de la voir. Je devais faire sortir ce "méchant" de mon corps, de mon ventre, de mon coeur et de mon âme.

Et la seule façon que je connaisse pour venir à bout d'exorciser tous ces "démons" est de lui faire l'amour  !!

Et pour être franc avec vous, au risque de passer pour un masochiste, j'adore me sentir dans cet état d'esprit...

J'aime me sentir bouleversé, troublé et jaloux...

Car je vous jure, la baise qui s'en suit n'est que meilleur. C'est d'une intensité incroyable. C'est indescriptible.

Mes coups de bassin sont propulsés par une force inexpliquée...

Je sentais mon corps sous l'emprise totale de cette force invisible.

Je crois que Mariposa aussi le sentait.

Je n'arrêtais pas de la prendre encore et encore. De la défoncer, de la cogner et de la pénétrer jusqu'à l'épuisement.

Hummm que c'était bon. C'était divin.

Et quand j'ai éjaculé, toute cette hargne est sortie via mon fluide chaud et visqueux qu'est mon sperme...quel soulagement. Quel sensation.

Mais cette fois-ci, il s'en est fallu de peu pour que l'effet contraire se produise ...

Mais on dirait qu'à chacune des fois, Mariposa sait jusque où elle peut aller...pour faire en sorte que le tout se termine par une baise mémorable et intense...

Je l'ai toujours dit, c'est une championne.

Mais comme tous les grands champions, il est souvent plus difficile de conserver son titre que de le conquérir...

Bonne journée,

Aucun commentaire:

Archives du blog

Membres