lundi 31 mai 2010

Anecdotes, défi, et contravention...

Comme je dis souvent, la vie de sauteur de clôture est toujours riche en rebondissements de toute sorte.

Donc, vendredi dernier, je me dois d'aller m'occuper d'un nouveau client de la firme. En urgence.

Un client, ou plutôt une cliente très, très, très importante.

Mon grand patron, c'est à dire le propriétaire de ma boîte, me demande d'aller rencontrer cette cliente si particulière et de bien m'en occuper. (professionnellement parlant bien entendu).

Pour l'occasion, il me demande, de me faire accompagner par une chargée de compte junior, afin qu'elle puisse m'assister, prendre des notes, rédiger l'offre et etc., etc.

Donc, je demande à Maryse, nouvelle chargée de compte à mon bureau, de m'accompagner.
Pourquoi Maryse ?
Et bien c'est simple, c'est une fille qui veut énormément, dynamique, intelligente, qui est efficace, qui a de magnifiques yeux bleux et une paire de seins énormes....(quoi ??)

Donc Maryse et moi, on se dirige, avec ma voiture, vers le bureau de cette cliente.

Notre rencontre s'est super bien déroulée. Très bien même. Mon grand patron est très fier de nous.

De retour de chez cette cliente, Maryse me demande de la laisser à une station de métro afin qu'elle puisse se rendre chez elle.
(j'aurai bien aimé qu'elle me demande de l'accompagner prendre une petite bière, mais, disons qu'elle est encore très junior, et elle essaye de s'en tenir aux relations dites professionnelles seulement).

Donc, sur le chemin du retour, mon téléphone cellulaire sonne.

Étant un conducteur modèle, j'ai un appareil main libre qui diffuse le son partout dans mon CRV.

Je prend l'appel et c'est, devinez qui ?

Et oui, ma belle Mariposa.

Elle me dit : "Allo mon bel amour !, comment vas-tu ?"
Maryse entend tout évidemment !

Je dis à Mariposa : "Je vais bien, je reviens de chez cette cliente, tu sais celle dont je te parlais,,,,et je suis avec Maryse dans ma voiture..."
Évidemment, Mariposa en fille super intelligente qu'elle est,,,en a pas rajouté. Elle a faite cela parfaitement.

Mariposa me dit, avant de raccrocher,,,:
"Tristan, tu sais le défi que tu m'avais lancé, et bien je viens de le compléter en écrivant mon billet sur mon blogue,,,et je t'envoie l'intégrité de ce billet par email sur ton Black Berry pour que tu puisses le lire" (vous savez le fameux défi que je lui avais lancé de se masturber, en pensant à un autre mec que moi, et d'écrire le scénario sur son billet,,,question de me faire baver....).

Je répond à Mariposa, encore devant Maryse, qui entend tout de nos conversations : "Parfait ma belle amour adorée,,,,aussitôt que je dépose Maryse au Métro, je vais lire ton billet."
Et je raccroche.

Jusque là,,, aucun problème.....

Aucun problème jusqu'à ce que mon appareil main libre sonne à nouveau quelques minutes plus tard...

Je répond : "oui allo !"

Evidemment, encore une fois la belle Maryse entend tout,,,,(moi je me sens seul, trop seul des fois dans ma voiture...)

C'est ma femme Chantal cette fois-ci.

Donc mon officielle, avec son charmant accent français, qu'elle n'a pas encore tout à fait perdu, malgré les trop nombreuses années passées au Québec me lance : "Allo mon amour !!, comment vas-tu ??"

Bang ! Tout d'un coup, ma chère collègue Maryse, qui était, depuis que nous étions sur le chemin du retour, très tranquille, me lance un de ces regards !

Vous auriez-du voir ses yeux !!!

Mais Chantal continuait à me parler....

Évidemment, je mentionne à ma femme que je ne suis pas seul dans le véhicule, et bla bla bla....

Et on finit par terminer notre conversation....

Je raccroche.

Et là, cette chère et jeune collègue, que je croyais toute innocente et professionnelle jusqu'au bout des doigts n'arrête pas de me regarder avec un de ces regards remplis de questionnement et de consternation....
Je ne savais pas quoi lui dire....pas du tout.

Et il y avait du trafique, beaucoup de trafique....j'avais tellement hâte d'arriver à la première station de métro...

Et là, elle me pose LA question : "Tristan, ce n'est pas de mes affaires,,,,mais c'était qui ???"

Je ne savais pas quoi répondre, je bafouillais, je bégayais....

Je lui ai répondu avec une petite voix....:heuu, mais c'était ma blonde,,,heu c'était ma femme,,,

Ouffff....

Et là, j'ai arrêté de parler,,,et j'ai augmenté le son de ma musique (pour les intéressés, c'était une chanson d'Ariane Moffat qui jouait, la superbe reprise de Leonard Cohen, In My Secret Life )

Finalement je l'ai déposé à la station de métro....

J'espère qu'elle a bu beaucoup de vin ce week-end, fait la fête et tout oublié !! Mais j'espère qu'elle n'ira pas tout raconter cela à Danika !!

Mais c'est pas tout.

Aussitôt que je l'ai déposé au Métro....

J'ai continué un peu plus loin sur quelques mètres....

Question de lire LE fameux billet de Mariposa.

Donc je m'arrête sans trop porter attention aux panneaux de signalisation (sur le boul. Décarie,,,)

Je lis le fameux billet de Mariposa (J'en ai bavé un méchant coup....Grrrrrr....)
J'ai tellement été absorbé par le texte hyper troublant et bouleversant de ma belle maîtresse adorée que j'en ai complètement perdu mes repères (c'est à dire la signalisation routière) et j'ai continué tout droit à un carrefour où je me devais absolument de tourner à droite !!

Évidemment il y avait surveillance policière, car il semble que je ne sois pas le seul à faire cela !!

Et une charmante policière (elles sont quand même jolies nos policières à Montréal, il faut l'admettre) m'a fait signe de me ranger sur le côté....

Arghhhhhh....

Une contravention !

154 $

Et oui....

Merde de merde.

Et moi l'imbécile, je suis allé faire un charmant sourire à la policière tout en lui disant merci !




Au moins cette contravention sera facile à expliquer à mon officielle,,,,c'étais vraiment dans le cadre de mon travail....ce n'est pas comme l'autre contravention, que j'ai eu devant le Motel Chablis, sur la rue Sherbrooke, à plusieurs dizaines de Km de ma résidence et de mon travail.....

Mais vous savez quoi ?

Le vie est belle !

Je suis heureux. L'homme le plus heureux du monde. Vous n'avez pas idée comment !!!!

Et je commence, après toute ces années, à apprécier l'été....l'été qui n'était vraiment pas ma saison favorite...

Et devinez pourquoi je commence à apprécier l'été ???

Et bien vous le saurez prochainement...

Et cela n'a rien à voir avec la chaleur, le soleil, les terrasses et les mini jupes (quoi que un peu)

Bonne soirée,

Tristan,,

Aucun commentaire:

Archives du blog

Membres