vendredi 16 octobre 2009

La fois où mon officielle l'a découvert..... la suite (partie 2)

Donc, cette chère Maria B avait eu la gentillesse, la délicatesse et la politesse de tout dévoiler à mon épouse ! Notre relation a durée environ 14-15 mois je dirais....avant que Maria B passe à l'action.

Cette méga bombe brésilienne (oui, la nature lui avait vraiment tout donné, belle chevelure, corps de rêve, poitrine naturelle, énorme et très ferme pour son âge, des lèvres pulpeuses, des yeux verts, la peau douce.... C'était la copie conforme de l'actrice Eva Mendes) était vraiment professionnelle.




Elle avait pris la peine d'enregistrer certaines de nos conversations épicées et ultra cochones, avait enregistré sur un CD les messages vocaux que je lui avait laissé sur sa boîte vocale, elle avait gardé tout mes emails et pris en note les fois que je la voyait et même noté les dates des nuits que j'ai passé avec elle. Elle avait un "dossier" vraiment complet très étoffé !

Donc, cette chère Maria B., devant mon refus de tout quitter pour aller la retrouver, s'est fait un plaisir énorme de tout transmettre à mon épouse. Tout les détails, elle a même laissé un CD dans la boîte aux lettres de notre résidence de la rive-sud, transféré tous les emails cochons à l'adresse email de mon officielle à son bureau et elle a eu une conversation avec ma femme. Tous les détails y étaient....je ne pouvais donc pas y échapper (du genre, ben non, c'est pas vrai mon épouse...)

LA CONFRONTATION :

Je me souviens, je revenais d'une de mes parties de tennis du jeudi soir. J'avais joué un double et nous avions gagné, j'étais donc dans un bon "mood".

J'arrive à la maison, mon officielle m'attend, les bras croisées sur le divan du salon.
Dans son regard, immédiatement j'ai vu et j'ai su !

Elle avait du feu, de la rage dans les yeux....ouff...vous auriez du voir.

Aussitôt, sans même dire bonjour, elle me lance :
" Hey Tristan, je viens de parler avec ta maîtresse Maria,,,,,(là mon coeur s'est mis à battre très fort, et mon cerveau s'est automatiquement mis en mode "il faut je trouve une façon de me sortir de ce pétrin") et elle m'a tout raconté, et j'ai même écouté le CD qu'elle a fait spécialement pour moi avec tes messages !!

Qu'as tu à me dire ? (J'avais le goût de dire que ce n'était pas vrai et, que je ne connaissais pas Maria B, mais....les preuves étaient trop accablantes)

Donc là je m'explique,,,je lui dis où je l'ai rencontré, lui dit le type de relation que j'entretenais avec elle et etc. Je dis la vérité. Tout concordait avec la version de Maria B que mon épouse avait eu, sauf que Maria B. avait mentionné à mon épouse que je voulais la quitter pour aller avec elle, mais que je n'avais pas le courage de le faire...donc elle le faisais pour moi, pour m'aider.

J'ai donc nié à mon épouse de vouloir la quitter pour aller vivre avec Maria B. (la suite me donnait raison, car lorsqu'elle a lu les emails à son bureau le lendemain, jamais je disais que je voulais quitter ma femme pour elle....)

Évidemment, mon épouse a explosé en larmes....elle pleurait, et après ces pleurs se sont transformé en crise et en colère....

Elle m'a dit : "je quitte la maison....je ne sais pas ou je vais, mais je quitte, arrange-toi avec les gars, fait ce que tu veux, mais BYE " !!

Elle claque la porte, saute dans la voiture et part en trombe (avec mon CRV en plus, pas avec sa Civic !!)

À peine quelques secondes plus tard, Maria B me téléphone.... quelle drôle de coïncidence !!!  (elle devait être au coin de la rue, et elle a vue mon épouse quitter....ou c'est le fruit du hasard....mais moi je ne crois pas au hasard dans la vie...si le hasard existait, on irait tous au casino et on serait riche !)

Donc me téléphone, et me dit...et puis,,,,ta femme....elle t'a quittée n'est-ce pas ?? Est-ce toi qui lui a dit, ou c'est elle qui t'a quittée !!.....Je lui ai répondu (et c'est le vrai mots que j'ai dit) " Maria, tu es une crisse de folle, t'es débile mentale, c'est quoi ton ostie de problème. Je ne veux pu rien savoir de toi,,,débarrasse, fais de l'air et sort de ma vie immédiatement !!

Et là, Maria, s'est mis à me crier après en portugais, en français et en anglais....Elle m'a dit, que personne ne l'avait rejetée de cette manière, que jamais les hommes la laissaient, que c'était elle qui laissait les mecs, et qu'elle allait faire de ma vie et celle de ma famille un enfer !!! (la madame était vraiment, mais VRAIMENT frustrée !)

Ma femme est revenu le soir même, on a discuté, je lui ai tout avoué, presque tout raconté et je lui ai mentionné qu'on avait maintenant affaire à une folle. Notre discussion sur notre vie, notre couple et etc. a durée assez longtemps. J'ai parlé avec mon coeur.

Ma femme était hyper triste et déçus de mes agissements évidemment... mais elle était très rassurée que je n'avais pas l'intention de la quitter elle et mes gars pour aller rejoindre cette femme brésilienne au tempérament un peu trop bouillant.

Mon épouse a été incroyablement forte dans cette épreuve. je ne la croyais pas comme celà, et honnêtement, je croyais me faire larguer !!

Évidemment, nos relations intimes et romantiques ont pas mal diminuées pour les quelques semaines suivantes,,,mais les choses se sont quand même bien replacées. Encore aujourd'hui, elle passe des commentaires....mais surtout,,,aujourd'hui nous sommes capables en rire. Son seul hic, c'est le Brésil...elle n'est pas capable....je ne peux même pas faire jouer de la musique brésilienne à la maison....j'ai du remiser tout mes CDs de musique brésilienne....(mais, avouez que c'est pas si mal comme prix à payer...celà aurait pu être pas mal pire....)

Mais, lorsque Maria B. disait qu'elle voulait me faire vivre l'enfer,,,ce n'était pas que des menaces et que des paroles en l'air...Elle n'avait pas réussis à obtenir ce qu'elle voulait (une homme marié riche qui laisse sa femme pour elle) et en plus elle s'était faite rejeter,,,elle une belle fille.

Elle était en colère, vraiment en colère,,,et elle avait l'intention de me faire vraiment payer le prix (c'était probablement sa thérapie...)

Donc, comme je vous disais,,,elle était une vrai professionnelle !! Elle venait de déterrer la hache de guerre...j'étais l'ennemi à abattre !

La suite dans mon prochain billet,,,,

Tristan

Aucun commentaire:

Archives du blog

Membres